Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (Alekseï) Titre à venir

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: (Alekseï) Titre à venir   Jeu 13 Sep - 6:44

La navette qui emmène Alekseï et Lisa Vallar vers la surface de la planète sans nom qui constitue leur destination pénètre finalement dans l'atmosphère. La terranne pilote en silence, cherchant quelque chose sur ses senseurs, qu'elle finit par trouver : Des signes de construction. Depuis leur altitude, l'image ne montre que les contour d'une toute petite ville, située près d'un fleuve, dans une zone cultivée de quelques hectares qui tranche avec le paysage semi-aride qui s'étend partout autour.

La navette se pose à la limite des champs, à environs deux kilomètres des bâtiments. Dès qu'ils descendent à terre, Alekseï sent que quelque chose ne va pas. Les cultures sont en friche, comme si personne ne s'en était occupé depuis des mois. Vallar ne semble pas en avoir besoin, mais elle tend une paire de jumelles au jeune homme. En regardant le village à travers celle-ci, il voit son impression se confirmer.

Il voit d'abord plusieurs panaches de fumée noire flotter au-dessus des habitations. Elle semble venir de plusieurs véhicules en flamme. En zoomant, il lui semble même apercevoir des corps au sol tout autour.


Regardez à droite, près des silos.

Alekseï tourne un peu la tête, et met quelques secondes à réaliser ce qu'il voit maintenant près des grendes réserves à grain. De longues piques sont fichées dans le sol par dizaines, et dessus... des corps sont empalés. Il zoome à nouveau, et constate qu'il s'agit plus de squelettes que de corps, d'une morphologie qui lui est inconnue. Quelques volatiles aliens y sont perchés, arrachant à coups de becs les derniers morceaux de chair desséchées qui s'accrochent encore aux os.

Ce sont les restes des habitants. Il y a quelques années, une petite colonie de nostridiens s'est installée ici. Ils ont quitté leur planète natale pour fuir les persécutions religieuses et ont fondé cette petite communauté, juste en dehors des limites de la Fédération du Noyau.

Ils n'avaient malheureusement pas réalisé qu'ils feraient une proie facile pour une n'importe quelle bande de pirates. Il y a trois mois environ, une bande de faucheurs a débarqué. Voilà le résultat.

C'est un charmant point de rendez-vous. , dit-il en rendant à Lisa ses jumelles.
Ça met directement dans l'ambiance...

N'est-ce pas ? En fait, la dernière fois que votre futur partenaire et moi nous sommes parlé, nous avons eu... un échange assez houleux, disons. Or j'ai besoin qu'il m'écoute jusqu'au bout, cette fois, et il est toujours de meilleure humeur après avoir descendu quelques sales types, surtout si il y a une prime bien grasse sur leurs têtes.

Bon, allons-y.

Alekseï et Vallar marchent jusqu'à l'entrée du village. Tandis qu'ils approchent, le jeune homme commence à sentir la présence d'une Source, immobile quelque part.

En arrivant près des premiers bâtiments, Alekseï découvre un spectacle de désolation, une vraie zone de guerre. Entre les véhicules qui finissent de bruler, la rue est jonchée de corps par dizaines. Ceux-là ont été tués récemment, par des balles de gros calibre. Les victimes appartiennent à plusieurs races aliens, qu'il ne connaît pas pour la plupart, à part deux ou trois sélucéens et un drass. Ils ont tous un point commun, cependant, à part le fait d'être morts : Ils sont tous bardés de prothèses cybernétiques, remplaçant qui ses membres, qui ses yeux, qui la moitié de son corps. L'arme qui les a tués a laissé des trous assez gros pour que le jeune russe puisse y glisser deux doigt, et elle n'a touché chacun des cadavres qu'une seule fois.

Celui qui a fait ça doit être un sacré tireur, se dit-il, d'autant plus qu'ils se sont défendus avec tout ce qu'ils avaient. Leurs armes sont sorties, certaines de très grandes dimensions, et les bâtiments sont truffés d'impacts de particules ou balistiques. Certaines des maisons en matériaux préfabriqués qui ne brûlent pas tiennent à peine debout tant elles sont percées de toutes part. Cela a été une sacrée bagarre !


Le gang des R'hu Dan'kil, commente stoïquement Vallar. Cela pourrait se traduire par les "99 fous". De vrais psychopathes, mauvais et vicieux, un échantillon de ce qu'il y a de pire parmi les criminels de cette galaxie.


En tout cas, eux, ils ont fini leurs carrières...

Donc, mon futur collègue est l'as de la gâchette qui vient de nettoyer le coin ? Petit signe de tête appréciateur, surtout en voyant le drass.
Comment ça marche, d'ailleurs, la collecte de prime ? J'imagine qu'il faut une preuve, une photo...

Elle hausse les épaules en enjambant un corps sans tête sans vraiment y prêter attention.

Cela dépend des exigences de celui qui a lancé la prime, et de votre réputation de sérieux. La réputation, c'est primordial dans ce métier.

Dans le cas présent, j'imagine que des photos suffiront.

Ils continuent d'avancer, passent entre les cratères laissés par une arme lourde, et se dirige vers le plus grand bâtiment. La double porte d'entrée a été enfoncée, et à l'intérieur le hall d'entrée est lui aussi rempli des cadavres encore chauds d'une douzaine de bandits cybernétisés. On dirait qu'ils se sont retranchés ici, mais que cela ne leur a pas réussi. La plupart ont été tués par balles eux aussi, à part un qui a la tête encastrée dans un mur et un autre écrasé par une rampe d'éclairage tombée du plafond.

La Source que Alekseï a senti se trouve dans les étages supérieurs, aussi ils prennent les escaliers, en contournant un alien suspendu à la rambarde et dont les membres cybers sont encore agités de spasmes.


En fait, le jeune russe à suivi Lisa sans ajouter un mot pendant près de trente secondes, ce qui dans la situation peut paraître long.

Donc, efficace, mais pas très fin, c'est ça ?
Pourquoi j'ai l'impression qu'on va le trouver à la fenêtre, fumant une clope, une canette de bière à la main ?

Oh, il est tout à fait capable de faire preuve de finesse. Je crois surtout qu'aujourd'hui il n'en avait ni l'envie ni le besoin.

En arrivant à l'étage, il ne découvre plus qu'un corps, probablement un fuyard car il a été abattu dans le dos. Vallar s'arrête devant la porte derrière laquelle se trouve la Source.

Évitez de le provoquer, surtout. Il peut être susceptible et mieux vaudrait ne pas le braquer d'entrée de jeu.

Voyons, Lisa... Vous m'insultez ! Vous m'avez demandé votre aide pour mes qualités de diplomate, n'est-ce pas ? Tout se passera bien...

... S'il ne me provoque pas de son côté, bien sûr. Moi aussi, je suis du genre susceptible.
Avec les gens que je ne connais pas, évidemment.


Dernière édition par Eric le Jeu 13 Sep - 21:37, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Jeu 13 Sep - 22:38

Pour la première fois, Alekseï semble discerner une once de nervosité chez Vallar. Son avertissement déplacé, la micro-hésitation avant d'ouvrir la porte... mais cela ne dure pas, et elle saisit la poignée et pousse le battant. Les voilà arrivés sur une terrasse extérieure, couverte d'un auvent et avec vue sur la ville dévastée.

En voyant l'homme au chapeau de cow-boy dans un fauteuil, Alekseï constate qu'il avait tort sur les deux points : Ce n'est pas de la bière mais un alcool brun dans le verre posé sur la tablette à côté de lui et il ne fume pas une cigarette mais un épais cigare.


Assis dans l'ombre, dos à la porte, il daigne tout juste tourner la tête.

Chasseresse...

L'Ange...

Un silence assez lourd s'installe.

Et le nouveau... Enchanté.

Rhahhh... Le whisky et le cigare à la place de la clope et de la bière : encore pire que prévu !
Et ce chapeau ridicule... Non, ce n'est pas possible, je ne vais pas pouvoir bosser avec... Ça ?
Allez, Alek, un effort, un petit compliment, ça ne coute rien...


Joli carton.

...

Mouais. Merci.

C'est qui le gamin ?

Alekseï. On va y venir.

Comment tu vas, l'Ange ?

Oh, alors tu veux causer, maintenant ? Cinq ans... cinq putains d'années sans donner de nouvelles et là je doit me pointer dans ce trou plein de rats pour que tu me demandes... si je vais bien ?!?

Eh bien... il n'est jamais trop tard, à ce qu'on dit.

Tu m'en veux tant que ça ? Je peux demander pardon, si ça te fait plaisir.

Il mâchouille un moment son cigare en silence.

...

Tu fais chier, Lisa. Sincèrement, t'es une vrai garce.

Oui, je sais.

Alekseï sent que Vallar vient de se détendre un peu. Quand à l'homme qu'elle a appelé l'Ange, il pose deux autres verres sur la table et les remplit en silence.

Il y a des moments où il ne faut rien dire. Le simple fait de prendre la parole est une disqualification, une preuve de tension. Mais où il ne faut jamais paraître trop à l'aise non plus.
Alekseï traîne une chaise en face de l'endroit où il est servi, et s'assoie calmement. Bref signe de la tête, indiquant sûrement un remerciement quant au verre rempli de...
Qu'est ce que c'est que ce truc ? ... Whisky.

...

L'Ange avale son verre d'un trait, imité par Vallar. Alors qu'Alekseï sirote le sien, le regard passant du grand gaillard à la blonde...

...et il se dit aussitôt qu'il a bien fait de ne pas les imiter. Quoi que soit ce truc, ce n'est certainement pas du whisky. La première lampée lui brûle la bouche et la gorge, et il sent les larmes lui monter aux yeux.

Qu'est-ce que c'est que ça ? C'est vraiment...

...dégueulasse ? Ouais. Il y en avait quelque bouteilles dans une caisse, à l'étage en-dessous. Alcool de tubercules, je dirais. Les nostridiens devaient le raffiner eux-même.

Tandis que Alekseï repose son verre, il tire une longue bouffée de son cigare et un silence gêné s'installe à nouveau, que Vallar finit tout de même par briser.

Ecoute, l'Ange, je sais que j'ai merdé, mais...

Épargne ta salive, Lisa.

Tu ne m'as pas fait venir ici pour que je m'occupe de ces minables, alors c'est quoi ton boulot ?

Elle soupire et se sert un autre verre.

Korn-Ledon m'a contactée pour un travail. Il recrute une équipe de pros capables d'évoluer incognito chez les terrans pour quelque chose de gros, et j'ai besoin de savoir qui sont la cible et le commanditaire avant que le contrat ne soit exécuté.

Rien que ça ? Et qu'est-ce que le gamin vient faire là-dedans ?

J'ai dit une équipe, l'Ange. Tu vas avoir besoin d'un partenaire, sur ce coup-là.

Je travaille mieux tout seul. Tu le sais très bien.

Pareil de mon côté. Mais ce n'est ni Lisa, ni moi qui avons écrit les exigences de l'offre de l'emploi, alors...

Sans compter que tu auras cinq millions de bonnes raisons de transiger avec tes habitudes.

Rmmmf... cinq millions, hein ?

Cinq millions ? Pour les deux missions, et à partager entre l'Ange et moi ?

Pour l'Ange seulement, mon cher. Vous, vous avez déjà accepté de travailler pour la bonne cause et une faveur.

Hahaha ! Gosh ! On dirait que tu t'es fait rouler, boy-scout, fait l'homme en souriant pour la première fois. Elle a eu besoin de battre des cils ou même pas ?

Même pas. En fait, elle aurait battu des cils, je me serais immédiatement méfié et j'aurais demandé des précisions... J'aurais mieux négocié.

Mais sache que la faveur qu'elle me devra vaudra certainement les cinq millions de crédits.

Mouais. Pas impossible.


Dernière édition par Eric le Sam 15 Sep - 12:55, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Sam 15 Sep - 13:01

Alors, qu'est-ce que tu en penses ?

Que si je dois travailler avec quelqu'un, je préfère encore que ce soit quelqu'un que je connais et que j'ai déjà vu faire.

Pourquoi tu n'as pas fait appel à Solid, ou à Kenplis ?

Solid est mort il y a plus d'un an, et Kenplis est peut-être un excellent professionnel, mais il n'a pas le talent d'Alekseï pour faire parler les gens sans qu'ils s'en rendent compte.

Ce qui risque bien d'être la partie la plus compliquée... Et ne t'inquiète pas trop à mon sujet : je suis fiable et je sais m'adapter.

L'Ange comme Vallar s'interrompent alors, tournant la tête vers l'entrée de la ville.

Tu ne les as pas tous descendus ?

Nope. J'en ai compté que 96. Les trois derniers devaient être de sortie, ou en patrouille.

En tout cas, ils ne vont pas tarder à détaller, quand ils verront le massacre...

Ouaip, droit vers leur vaisseau, qui est là-bas, dit-il en indiquant une direction du pouce par dessus son épaule.

Ça te laisse pas longtemps pour me montrer comment tu te débrouilles, boy-scout.

Si ça peut te faire plaisir, cow-boy... , dit-il en soupirant.
Une méthode en particulier, contact, distance, piège... ? Et tu préfères garder leur vaisseau en un seul morceau, ou on s'en fout ?

Comme tu préfères, tant qu'ils finissent raides mais en assez bon état pour être identifiables.

Ah, oui, identifiables pour la prime.
Bien de me l'avoir rappelé, j'aurais peut-être pu oublier. A toute à l'heure !

Alekseï sort de la pièce, les mains dans les poches. Une fois hors de vue, il prélève dans son disque un générateur de bouclier gravitationnel et électro-magnétique dont il s'équipe. Pas envie de déchirer son costume, le jeune homme n'en a qu'un autre en réserve...
Un instant de réflexion quant à l'arme qu'il va utiliser. Le semi-automatique de Lisa ou le fusil de précision multi-fonction de la Garde Rouge sélucéenne ?


On verra bien... Pour l'instant, il s'agit de se repérer et de se positionner. Le cow-boy m'a indiqué la direction du vaisseau, et celle des survivants... Autant être sur le chemin entre ces deux points, et observer.

Alekseï commence à se concentrer sur ses sens de Source, tout en se rendant prudemment mais rapidement vers un bâtiment proche de la navette spatiale.


Dernière édition par Eric le Sam 15 Sep - 16:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Sam 15 Sep - 18:28

Depuis l'un des toits plats situé à une dizaine de mètres du sol, il finit par apercevoir le vaisseau, bien plus gros qu'une simple navette. Il s'agirait plutôt d'un vieux cargo modifié et armé. Il n'est tout de même pas assez grand pour accueuillir une centaine de pirates, donc leur appareil principal doit être ailleurs.

A l'autre bout de la rue, à environ trois cents mètres de lui, les trois faucheurs ont commencé par faire ralentir leur speeder, puis ont brusquement accéléré. Ils devraient passer juste en-dessous de lui dans quelques secondes.



Bon, bah, ni semi-auto, ni fusil de précision...
Alekseï va chercher dans son disque une grenade "stun". A cette vitesse, c'est l'accident assuré si le pilote est incapacité ne serait-ce que trois secondes. Après, il faudra descendre et finir le travail...

Le jeune homme calcule calmement son coup afin de laisser tomber l'explosif dans le speeder, lorsqu'il passera à la verticale.


L'engin tombe pile dans l'habitacle dépourvu de toit et détonne. Le véhicule fait une embardée et part sur la gauche avant de percuter un bâtiment et de faire un tonneau, éjectant deux de ses occupants et retombant sur le troisième.

Alekseï descend donc les escaliers en direction de la rue, ses perceptions focalisées sur ses trois cibles, afin de déterminer si elles bougent, ou tout du moins sont en vie.
Et il sort l'ancienne arme de Lisa de son holster d'épaule.


Celui sous le véhicule n'a plus beaucoup d'énergie et semble immobile. Les deux autres sont bien vivants, par contre, et en jetant un oeil par une fenêtre brisée il peut les voir debout et aux aguets, scrutant la rue en reculant vers le vaisseau, qui se trouve encore à une centaine de mètres de là.

Kudan nash tel !

Nerok... Vok tahash dat.

Le premier a un pistolet dans une main et une espèce de fouet dans l'autre. Le second a une arme lourde, probablement un canon à plasma.

Woooo... Ils sont résistants, les bougres. J'aurais cru que l'accident les affecterait plus longtemps !
Bon, donc, fusil de précision...


Alekseï garde sa planque derrière la fenêtre, ajuste son tir vers le porteur du canon à plasma, et ouvre le feu.

La balle traverse la tête de sa cible comme du carton, faisant exploser l'arrière de son crâne. Il s'écroule, tué net.

Le jeune homme quitte très vite sa position, s'attendant à recevoir une pluie de munition en riposte
.

Torsh !!! crie le dernier en arrosant la fenêtre avec son pistolet avant de bondir... directement sur le toit d'en face, à plus de cinq mètres du sol !

Et merde, je vais devoir aller le chercher... Et il a l'air très mobile.
Pas le choix, je vais devoir sortir par le bas, et il va m'attendre. Bah, je lancerai quelques fumigènes...


Alekseï descend donc les escaliers quatre à quatre, en profite pour lancer une ou deux des grenades qui lui permettront d'avoir un couvert s'il croise une fenêtre ouverte ou détruite.
Et il se focalise sur les mouvements de sa cible...


...qui l'a certainement pris pour celui qui a fait tout ce carnage en ville a donc dû décider qu'il n'avait pas une chance. Loin d'attendre Alekseï, il a mis à profit ses jambes cybernétiques pour prendre de l'avance en sautant de toit en toit, droit vers le vaisseau.

Rhhhhhaaa ! C'est pas vrai !

Dès qu'il comprend le plan de sa cible, il se met à se charger , préparant une puissante IEM directionnelle. Le jeune russe se met à courir dans la rue, d'abord dans les fumées protectrice puis à découvert, suivant au sol le mercenaire sur les toits. Et lorsqu'il prendra une impulsion lors de son prochain saut, eh bien... Ses jambes lâcheront au plus mauvais moment.

L'onde électromagnétique frappe le fuyard alors qu'il commence à peine à prendre son impulsion. Quelques étincelles fusent et il s'écrase lamentablement au sol, à une cinquantaine de mètres d'Alekseï. Son corps est alors agité de soubresauts, et il semble incapable de se relever.

Alekseï se dépêche de le rejoindre en dégainant son semi-automatique, sélectionnant mentalement une munition militaire classique de 5,56 mm. Il s’arrête à une dizaine de mètre du blessé afin de le tuer proprement d'une balle dans le front. Un tir propre juste sous le casque l'achève, et le jeune homme sent son esprit et son âme disparaître, même si son corps continue de s'agiter.

Le russe range son arme, sort son smartcom afin de capturer une preuve de son crime, et rebrousse chemin.
Il ne s'arrête que pour photographier les deux autres mercenaires décédés, et éventuellement achever celui qui a été écrasé par le speeder.

Alekseï retourne tranquillement vers Vallar et l'Ange, les épaules un peu basses.


Dernière édition par Eric le Dim 16 Sep - 22:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Dim 16 Sep - 23:04

En remontant sur la terrasse, Alekseï voit Vallar lui faire un petit signe de tête approbateur sans rien dire.

Ok, c'était pas mal. Pas d'hésitation malvenue et tu restes calme.

Oh, et joli fusil. Sélucéen, hein ? D'où tu le sors, celui-là ?

Récupéré sur un Garde Rouge Ren-Ra-Ku que j'ai neutralisé.
Je suis très loin d'être un spécialiste des armes à feu, mais le modèle me semblait beaucoup plus efficace que mon fusil modulaire Avenger T-IV pour ce qui est du tir de précision.
Donc je me suis dit que je ne devais surtout pas le laisser traîner...

Tu veux l'essayer ? , demande naturellement Alekseï en le sortant de son disque et en le présentant à l'Ange.

Fais voir...

Il le soupèse, fait mine de viser avec, et l'examine rapidement.

Ouais, c'est une bonne arme. T'as bien fait de le garder.

Alors, tu prends le job ?

Bah ! tu sais que je ne peux rien te refuser. Et puis le boy-scout se débrouille et tu as l'air de dire qu'il est fiable, donc...

Alekseï lui tend la main pour la serrer, tout en adressant un petit regard étrange à Lisa. Un de ceux qui pourrait marquer une certaine déception ? Regard qu'il porte brièvement vers le lieu de son massacre.
Comme s'il demandait si le test était vraiment nécessaire.


... Donc, nous sommes collègues, cow-boy.

Pour ce qui est des détails de notre collaboration, sache d'emblée que je ne pilote pas, je ne cuisine pas, je me lève toujours tôt, et je déteste que l'on fouille dans mes affaires.

En parlant de fouiller dans mes affaires...

Alekseï lui tend son smartcom.

Les trois derniers clichés sont pour toi. Télécharge-les. Ne remonte pas sur ceux d'avant, c'est privé.

En fait, ceux d'avant, c'est ceux de la soirée avec Vittellis et Marlisse. Il y en a eu d'autres après, mais il les a effacés après les avoir fait développer, comme Alekseï le fait habituellement. Les photos "papier" sont stockées en deux exemplaires : dans son disque, et au fond d'une caisse rarement utilisée de l'armurerie du Nastrama.

Ces clichés encore présents sont uniquement destinés à vérifier s'il peut faire confiance à ceux à qu'il prête son com : Il y a toujours une réaction sur le visage de celui qui aurait pu remonter un peu trop haut dans les photos...


Ok. Je te donnerai ta part quand je toucherai la prime.

Pas de réaction particulière de l'Ange en téléchargeant les photos.

Tu es sûr que tu ne cuisines pas ? J'ai perdu au change, on dirait.

Perdu au change ?

Oh, t'inquiète, je me comprends.

Tu as les détails du contrat, Lisa ?

Oui, tout est là-dessus, dit-elle en lui tendant un disque de données.

Il faudra aussi que je puisse le lire. Les quelques mots échangés entre deux portes m'ont permis de me faire une idée, mais pas suffisamment. J'ai accepté un peu trop rapidement...

... Et oui, je suis un boy-scout.

T'inquiète pas. Je pars du principe que cacher des trucs important à quelqu'un qui va devoir surveiller tes arrières, c'est la meilleur façon de faire en sorte qu'il se rate pile quand il devra te couvrir. C'est pas mon truc.

Ouais. Moi non plus...

On fait comment, Lisa, là ? On ne va pas laisser le Nastrama traîner dans le coin trop longtemps à t'attendre !

Non, je vais y aller. J'ai des affaires à régler, moi aussi.

Ok, mais quand ce job sera fini, ce sera toi, moi, une bouteille, et une longue conversation.

Oui. Tu as ma parole.

Faites attention à vous, tous les deux, d'accord ?

On fera attention, bien évidemment.

Bon, il est où ton vaisseau, cow-boy ?

En orbite. Tiens, tu auras besoin de ça, dit-il en tendant une espèce de petit disque à Alekseï. Une balise pour la téléportation.

A très bientôt, Lisa.

A bientôt, les garçons.

Elle saute de la terrasse jusque dans la rue avec légèreté et commence à s'éloigner vers la sortie du village. L'Ange la regarde partir en silence, sans la quitter des yeux.


Mmmm... Et je parie qu'elle n'a même pas eu besoin de battre des cils avec toi non plus...

Grrmmpf !

Bon. Je me demande où est le point de rendez-vous avec le High Noon.

On va savoir ça dans pas longtemps, dit-il en exhibant le risque de données.

Shussler, téléporte-nous à bord.

Et lui et Alekseï disparaissent dans un faisceau lumineux.


Dernière édition par Eric le Lun 17 Sep - 12:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Lun 17 Sep - 13:06

Il réapparaissent sur des plates-formes individuelles de téléportation, dans une petite pièce. Alekseï sent tout de suite qu'ils sont bien dans l'espace.

Shussler, transfert donc ces photos, dit l'Ange en manipulant son com.

Oui monsieur, répond la voix désincarnée du vaisseau.

Allez, suis moi, ajoute-t-il ensuite pour Alekseï. On va voir quels sont les détails de ce contrat.

Tandis qu'ils sortent et se dirigent vers ce qui doit être la salle de contrôle principale, le jeune russe a le temps de regarder où il se trouve. Autour d'eux, tout est de métal et de bois rare. Les lumières sont toutes dans des tons de verts ou de bleus. Les coursives ne sont pas larges, mais les pièces principales sont assez grandes pour ne pas être suffocantes. Tout cela transpire le vaisseau de luxe.

Joli vaisseau, jolies boiseries... Et avec une IA, en plus. Bien !

Ouais, c'est Shussler. Si tu veux savoir quelque chose, demande-lui. Il a une sale tendance au sarcasme, mais il sait parfois se rendre utile.

Comme la semaine dernière, quand je vous ai téléporté hors de la gueule d'un Zgort juste avant qu'il ne vous avale, monsieur ? il est vrai que cela vous a évité une situation plutôt humiliante. Vous auriez pu flotter dans l'espace un bon moment au milieu de ses déjections.

Rmmmf !

Ah oui... En effet. Assez sarcastique.
... Mais c'est bien ! Ça doit faire de l'animation dans le vaisseau !
Moi, c'est Alekseï Ivanovna. Enchanté, Shussler.

Bon... Les détails du contrat ? Je sens que les petites lignes vont être salées, alors autant le lire attentivement.

Mouais. Faisons ça.

Le poste de contrôle principal est une salle circulaire, aussi luxueuse que le reste, avec un gros holo en son centre et des banquettes en cuir autour. L'Ange y insère le disque de données de Vallar, et l'ordinateur de bord lance le décryptage.

Après une petit minute, il n'y a que quelques lignes qui s'affichent en terran, une liste de coordonnées et une date.


Pfff. Fallait s'y attendre, avec Korn-Ledon. On aura les détails qu'une fois arrivés sur place.

Normalement, il lâche quand même quelques infos à l'oral quand il envoie ce genre de truc. Lisa t'a répété ce qu'il avait dit ?

Pas vraiment. Juste que ce contrat vise un parrain des triades. Et que ce n'est qu'un test de sélection, pour une cible encore plus compliquée. Plus compliquée qu'un parrain des triades, ça mène quand même assez haut... Mais ça, Lisa te l'a déjà dit, j'imagine.

Oh, elle a aussi mentionné que le High Noon tourne ses yeux vers Babylon II, et qu'il y a donc peut-être un rapport.

Mouais...

Bon, au moins, dessouder un tak khunn ne me pose aucun problème. Une chance que leur test de sélection n'ait pas porté sur un type bien.

Oui. On saura assez vite de qui il s'agit.

Dis, comment tu as rencontré Lisa ? Ça saute aux yeux qu'il y a quelque chose de fort entre vous deux...

Okay, on va établir une règle tout de suite, si tu veux bien. On ne se cache rien pour ce qui touche au job, mais pour le reste... je ne te pose pas de questions personnelles et tu en fais autant, okay ?

D'accord ! C'est parfaitement légitime, on fait ça comme ça... C'est juste que Lisa m'a un peu parlé de toi, comme ça, et vu ce qu'elle m'a dit, j'ai pensé que...

... Désolé. On reste purement professionnel. On oublie, désolé...

Clairement, c'est de la torture psychologique. Mais... C'est un des vices d'Alekseï. Et il adore ça.

Donc, vu les coordonnées, on en a pour combien de temps de trajet ?

Il faut qu'on soit en espace terran dans trois semaines, ce qui nous laisse largement le temps. En fait, on a même assez de marge pour se faire un petit extra avant.

Enfin... si il t'arrive de travailler pour de l'argent.

Trois semaines ? Il faudra le triple au Nastrama pour faire le même trajet !

Je n'ai jamais travaillé pour de l'argent de ma vie. Mais je veux bien payer mon voyage en te filant un coup de main. En plus, ça nous permettra de travailler des automatismes...

Par contre, je crois que ton IA déconne. On devrait mettre beaucoup plus que trois semaines pour les territoires terrans... Le Nastrama est le vaisseau le plus rapide que je connaisse, et il lui faudrait au minimum deux mois pour traverser cette distance.

Je ne "déconne" pas, monsieur. Ce n'est pas de ma faute si les appareils que vous connaissez se traînent comme des schlamoks.

T'inquiète pas, petit. Shussler n'est pas vraiment un vaisseau ordinaire. Tu verras.

Bon, les cabines sont au niveau du dessous, à l'arrière. Tu n'as qu'a prendre une des deux du fond. Elles sont libres.

Génial ! J'aime bien m'installer quand je sais que je dois passer quelques temps à un endroit.
Je n'en aurais pas pour trop longtemps, et on se boit un verre après ?

Alekseï va donc choisir sa cabine parmi les deux proposées. Et il lutte pour ne pas fouiller les autres...


Dernière édition par Eric le Mar 18 Sep - 0:17, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Mar 18 Sep - 0:54

Les deux cabines s'avèrent être identiques, pas très grandes mais confortables. Alekseï s'installe rapidement avant de retrouver l'Ange dans le poste de pilotage envahie par la fumée de cigare, d'où ils ont une belle vue sur l'espace.

Qu'est-ce que tu bois, petit ? dit-il en ouvrant le mini-bar situé juste à côté du siège du pilote.

J'aimerais bien un cosmopolitan. Ou une vodka-pomme. Sinon, on se débrouillera avec ce qu'il y a...

Donc, de quoi allons nous parler ensemble pendant ces trois semaines ? Pas de Lisa, ni de moi, même si je n'ai pas grand chose à cacher vu que je commence dans le métier...
Musique, cinéma, littérature ? Échecs. Je parle du jeu, bien sûr. Ou filles et alcools ?

On peut parler de tout ça, bien sûr, et si tu joues aux échecs, ça nous fera passer le temps.

Tu joues aux cartes, aussi ?

Poker, bridge et bacsa.

Mais pour finir sur Lisa, je voulais savoir... Qu'est ce que vous lui trouvez, tous ? Oui, elle est jolie, elle est douée et intelligente, un peu vicieuse dans le bon sens du terme... Mais...

Mais ?

Mais elle est tellement froide. Elle ne s'énerve jamais... Je l'aime bien et je serais fier de pouvoir la compter parmi mes amies, hein ?
En fait, le problème, c'est que je n'arrive pas à comprendre qu'autant de personnes puissent tomber amoureux d'elle.

Seul les fous et les idiots tombent amoureux de Lisa.

Elle a une gueule d'ange et elle donne bien le change, mais ne t'y trompe pas : Son cœur est fait de pierre et c'est de la glace qui coule dans ses veines.

Si un ami à toi tombe sous son charme, rends-lui service et dis-lui de la fuir comme la peste.

Ahaha ! Comme quoi j'ai quand même un peu d'instinct quant aux filles ! On m'a déjà chambré sur ce sujet. J'aime bien celles qui paraissent froides au premier abord, mais uniquement au premier abord...

Bon, les filles, c'est fait ! Il reste la musique, le cinéma, le... Hé, il arrive ce verre ?

Clairement, Alekseï est en manœuvre de séduction - en tout bien tout honneur - du grand bourru. Et puisque ça semble bien se passer, il se détend petit à petit...

Ce sera vodka nature. J'ai pas de pomme. Ça ira ?

Très bien !

L'Ange sert Alekseï et se verse un bourbon pour lui-même.

Bon, et si on regardait ce qu'on peut se dégotter comme boulot dans le coin.

Shussler ? Montre moi ce qu'on a de disponible dans les parages.

Voilà, monsieur.

Une liste s'affiche sur un holo-écran, une série de noms et de portraits d'aliens, une vingtaine en tout. Alekseï ne comprends pas beaucoup la langue du Noyau, mais il sait à peu près reconnaître les chiffres, et comprend que certains symboles désignent des primes pour chacun des individus que Shussler leur montre.

Voyons ça... Pirates, assassins, évadés de prison... on a de quoi faire.

Shussler, une petite traduction des écrits de l'holo-écran en terran, s'il te plaît ?

... Bien. Alekseï examine la liste, mais n'y comprend pas grand chose : les noms, les nationalités, c'est du chinois, pour lui. Par contre, le montant de la prime, il intègre parfaitement. Et il s'oriente instinctivement vers les plus gros montants.

Lui ?

Au fait, Shussler, je n'ai jamais su le montant sur ma propre tête. Tu peux me sortir le fichier ?

La prime vous concernant est de 200.000 crédits terrans. Félicitations, monsieur.

Sans blague ? fait l'Ange en haussant un sourcil.

C'est beaucoup, par rapport aux primes habituelles ?

Oh, et ne me regarde surtout pas comme ça, et enlève toi tout de suite cette vilaine idée de la tête... , dit-il en bougeant légèrement son bras gauche. Ceci donnant un accès plus simple à sa main droite vers son holster d'épaule, sous sa veste.
J'imagine que la tienne est jolie aussi...

Nope.

Les gens ont arrêté de mettre des primes sur ma tête quand j'ai commencé à systématiquement avoir une petite conversation avec tous ceux qui s'y risquaient. Il y a bien des ignorants pour continuer à le faire de temps à autre, ceci dit, ce qui me vaut de voir parfois débarquer un amateur venu se faire une réputation à mes dépends. Je ne laisse jamais traîner ça longtemps.

Et t'inquiète pas trop, je suis pas du genre à descendre les gens dans le dos pour un peu d'argent de poche. Si un jour je veux ta prime, tu me verras venir.

Et tu vois, ton gars, là, il vaut 450.000 crédits du Noyau, soit à peu près le double en crédits terran. Là ça commence à valoir le coup de se bouger. Shussler, on a des détails supplémentaires sur lui ?

Sing'gora Baancad, assassin professionnel, évadé du bagne de la lune de Talus il y a trois semaines et aperçu arrivant sur Dekesh il y a deux jours.

Son portrait s'agrandit tandis que Shussler parle...



Deux jours seulement ? C'est bon, ça. Ça veut dire pas trop de concurrence.

D'accord. Je suis bien curieux de voir comment tu t'y prends pour retrouver quelqu'un qui ne veut pas l'être, et sur une planète inconnue, en plus.

Oh, Dekesh n'est pas un monde inconnu. J'y ai déjà fait un passage. C'est une planète minière située dans la bordure de la Fédération, où un conglomérat kilrati fait extraire du syntonium par des travailleurs au rabais. La partie habitée est concentrée autour du gisement et la population ne doit pas dépasser une dizaine de milliers d'âmes.

Ceci dit, tu as raison : trouver la cible est souvent plus difficile que de l'arrêter, mais d'après son dossier ce type-là est un psychique plutôt balèze. Avec des sens comme les tiens ou les miens, il va se voir comme le nez au milieu de la figure.

Parfait ! Et c'est un psy assez balèze pour nous poser de vrais problèmes, ou on n'aura même pas besoin de prendre les boucliers télépathiques ?

Il hausse les épaules.

Aucune idée. Faudra juste être prudent à ce sujet, et de toute façon j'ai toujours de quoi assurer de ce côté. Je ne suis pas un grand fan des télépathes.

D'ailleurs, lui, il faut le prendre vivant, c'est ça ?

Ouep. Retour en prison pour monsieur.

Très bien. Au fait, j'imagine que Lisa t'as dit que je suis un peu télépathe ?

...

Elle a l'habitude de faire des cachotteries, tu sais ?

Oui, je m'en suis rendu compte.
Ça ne me dérange pas quand c'est pour une bonne raison, mais j'ai l'impression que parfois, c'est surtout pour faire la maligne...

Elle devait bien se douter qu'on allait parler de nos pouvoirs, vu que l'on va travailler ensemble !

Tu sais, quand elle a un truc à vendre, elle oublie parfois quelques détails.

Bon, Shussler, cap sur Dekesh.

Tout de suite, monsieur. Nous y serons dans une quinzaine d'heures standards.

Quinze heures ? Bien... On aura l'occasion de faire une nuit, et de se préparer.

Donc, en parlant de se préparer, tu m'expliques ce que tu sais faire ? En tant que Source, j'entends...

Oh, rien d'extravagant, pas comme certains. Je suis juste le meilleur dans pratiquement tout ce que je fais, et spécialement avec ces bébés là, dit-il en sortant un pistolet, qui tourne plusieurs fois dans sa main avant de rejoindre son étui.

Même Alekseï a eu du mal à suivre le geste des yeux.


Et toi ?

Je suis capable de générer des décharges électriques et électro-magnétiques, et de les diriger. En plus de la télépathie.

Sinon, j'ai été entrainé à toutes les formes de combat, ainsi qu'à la diplomatie et les disciplines sur lesquelles elle s'appuie.

Ah, et j'ai une question : comment as-tu pu juger de ma petite démonstration, tout à l'heure, savoir que mon fusil était sélucéen, alors que tu n'étais pas à portée de vue ?

Oh, je n'ai pas vu l'arme, mais depuis la terrasse j'ai vu comme tu avais explosé la tête de ce cyborg. Ça m'a suffit pour me faire une idée de ce que tu avais utilisé. Au cas où tu n'aurais pas remarqué, les flingues, c'est mon dada. Je suis un peu collectionneur et, sans vouloir me vanter, je ne suis pas loin d'être incollable sur le sujet.

Si, j'avais remarqué.
J'aurais même pu imaginer que tu avais déterminé le calibre de la munition à l'effet ou au bruit... Mais l'origine du fusil, là, c'est vraiment impressionnant !

Sinon, tu penses que je peux consulter mes mails, et en envoyer un de ton vaisseau ? Quand la vraie mission aura commencé, je n'en aurais plus l'occasion...

Shussler...

Je configure une connexion sécurisée tout de suite, monsieur.


Dernière édition par Eric le Sam 22 Sep - 4:50, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3159
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Sam 22 Sep - 15:00

Très bien... Merci Shussler.

Alekseï va dans sa cabine et sort son propre ordinateur, afin de pouvoir rédiger son mail tranquillement.
Il réfléchit un moment à la façon dont il va tourner le texte tout en indiquant déjà l'adresse du destinataire : Nétifer, sur le compte qu'elle a créé uniquement pour le groupe.


"Salut Nétie,

Je t'envoie ce mail pour te dire que je suis bien arrivé dans le Noyau. Le voyage sur le Nastrama s'est bien passé, et Lisa a profité du trajet pour m'apprendre quelques petits trucs qui me seront utile pour mon travail.
C'est aussi à cause de mon travail que je t'écris maintenant : je ne vais sûrement plus pouvoir me connecter avant longtemps.

J'espère que tu as réussi à sortir Angie de sa bulle, et que tout se passe bien pour toi à la Forteresse.
Passe le bonjour à Channis et Dashkit de ma part. Et à ta sœur, aussi ! Tu sais qu'elle m'a fait parvenir un petit message gentil avant mon départ ? Ça m'a beaucoup touché. De même que ce que j'ai vu sur une petite plateforme éloignée lors de mon départ.

En tout cas, je pense très fort à toi et à Angie.

Alek."

C'est donc avec un petit support de stockage contenant son message qu'il rejoint le poste de pilotage.

Monsieur, puis-je vous faire une suggestion ? demande Shussler à Alekseï.

Vous devriez mettre à jour vos bases de données linguistiques, si je peux me permettre. Désirez-vous que je le fasse pour vous ?

Pardon ? Je ne comprends pas vraiment ce que tu me suggères, ni pourquoi...

Oshk'tak'kravak'shat'dar'ket.

Votre traducteur est à jour, bien sûr, et vous aurez compris ce que je viens de dire en kilrati. Dans la mesure où vous vous rendez dès demain sur une planète contrôlée par cette espèce, ce serait vraiment idiot si ce n'était pas le cas.

Ou si vous ne parliez pas la langue de votre cible du jour.

La langue officielle du Noyau n'est pas parlée par tout le monde, vous savez !

Ah, oui ! Je pensais que tu disais ça rapport à mon mail...
Bah, écoute, je ne porte pas mon traducteur pour l'instant, donc je n'ai aucune idée s'il gère le Kilrati ou pas.
Dans le doute, oui, il faudrait le mettre à jour... On fait comment ? Je dois le connecter quelque part ?

A n'importe quel terminal du vaisseau, monsieur. Je m'occuperai de la mise à jour.

Y a-t-il des langages en particulier auxquels vous désirez avoir accès ?

Bahhh... Pfff... J'imagine qu'il y a déjà des milliers de langages dont je n'ai jamais entendu parlé qui sont dans la banque de donnée. , annonce Alekseï en insérant son communicateur dans un des terminaux du vaisseau.
Et j'imagine aussi qu'il n'y a aucun langage que je voudrais connaître qui n'y soit pas déjà...

Puis il réfléchit un moment, se souvient de l'épisode dans la salle du casino de la Marjorie-Céleste, et répète la phrase que lui a dit la Nétifer sous emprise. Cette phrase qui l'a tellement marqué que son excellente mémoire lui permet encore aujourd'hui de la restituer, malgré ses complexes sonorités :

"Gis'laan'z'tor'mal'gavar... Sur'mal'gavar'tresh'xec'tol"

C'est quelle langue, ça ?

Aucune qui soit dans mes bases de données, monsieur. Je pratique pourtant près de 6000 formes de communication.

C'est pas grave, j'aurais essayé...
Donc, mon traducteur sera bientôt mis à jour ? Et des choses à savoir en particulier sur les Kilrati, et l'espèce de notre cible ?

Les kilratis sont une sous-espèce de daemonites, dont ils partagent les caractéristiques : Espérance de vie très longue mais taux de reproduction très faible. Ils sont peu nombreux, mais dirigent un empire commercial conséquent dans le Noyau, avec des méthodes souvent à la limite de l'éthique et de la légalité.

"Daemonites". Alekseï n'en a jamais vu mais a déjà entendu ce mot. C'est un terme générique supposé désigner des espèces dont les ancêtres seraient en partie originaires de dimensions éloignées, même si cela est souvent considéré comme des légendes sans fondement.

Et pour ce qui est de Sing'gora Baancad, c'est un altaran, une espèce de télépathes et de télékinesistes habituellement pacifistes qui n'occupe qu'un seul monde dans la Fédération du Noyau.

D'accord. Et les Kilratis ont des coutumes particulières que je dois connaître, ou des dons particuliers ?

Ils ont de nombreuses coutumes, très complexes, et un gros complexe de supériorité, mais pour faire simple n'utilisez que le nom qu'il vous donneront pour vous adresser à eux et évitez tout contact physique.

Quant à leurs dons particuliers, tous n'en ont pas mais ils peuvent être très variable. Leur hérédité est très chaotique.

Très bien, c'est noté !


Dernière édition par Nicolas le Dim 23 Sep - 18:27, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Lun 24 Sep - 10:40

Le voyage donne un peu de temps à Alekseï pour s'installer, se reposer un peu, consulter les données fournies par Shussler sur Dekesh et ses habitants, et pour s'essayer à une partie de poker avec l'Ange. Il constate alors que, comme le lui avait dit Vallar, l'homme au chapeau est capable de bien plus de subtilité qu'il n'en a l'air. Le jeune russe croit plusieurs fois réussir à déchiffrer son peu loquace adversaire, pour déchanter sitôt après, et même si ils ne misent pas de grosses sommes il perd tout de même quelques centaines de crédit.

Comme prévu, Shussler se place en orbite autour de Dekesh après une quinzaine d'heures. La surface de la planète est en grande partie désertique, et l'I.A. du vaisseau a prévenu Alekseï que la température moyenne dans la zone où ils se rendent serait d'environ 48°C. L'Ange a pourtant tout de même gardé chapeau et poncho par-dessus ses vêtements, comme si de rien n'était.


Tu es prêt ?

Toujours prêt !
Par contre, ça va être l'horreur pour moi... J'ai toujours eu du mal a supporter les grosses chaleurs, et là... Pfffff !

Oh, tu verras, la chaleur n'est pas le pire. Le pire, c'est la poussière.

Shussler, fais-nous un survol rapide en mode furtif.

Oui, monsieur.

Alekseï devine que le vaisseau doit avoir un moyen d'occulter sa présence tandis qu'il descend vers la surface. Ils traversent des couches de nuages faits de fines particules et approchent de leur destination, une cité entourée de montagnes arides où un immense palace domine une cité où s'entassent des milliers de minuscules habitations.



J'ai déjà parlé avec les kilratis, et ils nous attendent.

Ah.

Et tu penses que c'était une bonne idée, en sachant que notre proie est télépathe, et qu'elle pourrait lire l'esprit des Kilratis que tu as contacté ?

Bon, on se sépare pour couvrir plus de terrain ?

On fera ça quand on se mettra en chasse, oui. Pour l'instant, c'est une simple prise de contact avec les autorités locales. Ce sont eux qui ont signalé l'arrivée de Baancad sur leur monde, donc on commence par aller à la pêche aux infos.

Oh, une dernière chose. Soit tu veux utiliser ton vrai nom, soit tu te trouves un surnom, mais tu as intérêt à y penser maintenant.

Comme si j'allais utiliser mon vrai nom, tiens...

Shussler, téléportation.

La lumière les enveloppe et Alekseï et l'Ange se retrouvent à la surface. L'atmosphère se fait immédiatement étouffante. Ils se tiennent maintenant sur une terrasse du palais, dans la lumière rougeâtre d'un soleil qui se devine à peine à travers les nuages de poussière qui emplissent le ciel. Face à eux se tient le comité d'accueil, deux humanoïdes cornus à l'aspect étrange entourés par deux androïdes de combat de grande taille.

Ainsi donc, voici le fameux Ange de la mort, dit celui qui s'avance vers eux.

En chair et en os. Et vous êtes ?

Vous avez l'honneur de parler au seigneur Phasmal Draatalast, gouverneur de Dekesh, intervient le second.

Et qui donc est votre compagnon ? D'après la rumeur, ne travaillez-vous pas seul ?

Ça dépend.

L'échange a donné quelques secondes à Alekseï pour détailler leurs interlocuteurs. Le premier est vêtus de riches étoffes, abondamment décorées, et le second porte une armure cybernétique, un pistolet et une épée. Ce qui frappe le plus le jeune homme, toutefois, c'est la force qu'ils dégagent : Ces deux-là ont autant d'énergie qu'une Source dans tous les domaines.

L'Ange se tourne vers lui et il comprend qu'il lui faut se présenter lui-même.


Je m'appelle Lancelot. Enchanté de vous rencontrer, Seigneur Phasmal Draatalast. Puisque c'est Vallar qui l'a envoyé dans ces affaires, autant utiliser le surnom qu'elle lui a elle-même trouvé.


Dernière édition par Eric le Mar 25 Sep - 9:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Mar 25 Sep - 18:24

Ok, seigneur Draatalast, vous comprenez l'expression "le temps c'est de l'argent", je suppose ? Vous avez signalé l'arrivée du criminel Sing'gora Baancad sur Dekash il y a trois jours.

Nous sommes là pour la prime.

Bien sûr, bien sûr...

Gorgo, dites-lui.

Il est arrivé il y a trois rotations, en effet, caché dans un de nos transports de minerai. Sitôt débarqué, il a volé une navette. Ce n'est qu'en visionnant les tridéos de surveillance suite à ce vol que nous l'avons identifié.

Et vous n'avez lancé personne à sa poursuite ?

Si, bien sûr, trois de nos drones de sécurité. Ils ne sont pas revenus.

Vous pouvez nous donner la direction initiale de sa navette ?

Oui, et même mieux que cela. Nous savons précisément où il est allé, jusqu'à Calkorra, un de nos sites d'extraction situé dans les plaines à l'ouest d'ici. Moins de six heures plus tard, nous avons perdu tout contact avec eux.

Et vous n'avez pas envoyé d'autres troupes ?

Le dénommé Gorgo s'apprête à répondre mais son seigneur lui coupe la parole.

Non. Nos forces armées sur Dekesh sont surtout destinées à empêcher les mineurs de trop s'agiter. Nous n'avons pas les effectifs suffisants pour envoyer une expédition là-bas, aussi nous avons contacté des renforts, des mercenaires basés dans ce secteur, mais ils ne seront pas là avant encore trois rotations.

Mais puisque vous êtes là, nous n'aurons peut-être pas besoin d'eux. Que diriez-vous d'un engagement ? Cent mille crédits pour vous assurer de la sécurité des trois kilratis qui se trouvent là-bas, et cent mille de plus pour régler la situation de façon à ce que la production puisse reprendre au plus tôt.

Deux cents milles crédits ? Bah... Qu'est-ce que tu en penses, Lancelot ?

Ça me semble correct. Surtout qu'on l'aurait fait sans ça, donc... , rajoute le jeune russe en émettant cette pensée vers l'Ange.
La vraie question, c'est : qu'est-ce qu'il a été foutre là-bas ?

Ça, je ne crois pas qu'ils le sachent.

Ok, on va y penser... mais pour deux cent mille chacun, bien sûr.

Chacun ? siffle le kilrati avec irritation.

Oh, je suis sûre qu'une compagnie de mercenaires vous coûtera plus que cela, sans compter que le temps qu'ils arrivent vous perdez de l'argent à chaque instant qui passe.

Je n'ai pas raison ? dit-il pour Alekseï.

Si. Et on est bien plus efficaces qu'eux.

Très bien. Deux cent mille chacun.

Il nous faudrait un plan détaillé des installations de Calkorra, aussi.

Oh, je peux faire mieux que cela. Gorgo vous accompagnera. Il connaît bien l'endroit, ainsi que tous les codes de sécurité et ceux des drones de combat.

Mouais, j'imagine que ça pourrait être utile... mais je ne veux pas qu'il soit dans mes pattes. JE dirige cette opération, vu ?

Ce ne sera pas un problème.

Bien. Tout ça me semble parfait.

Même si la présence de Gorgo avec nous me dérange un peu. J'ai l'intuition qu'il y a quelque chose de pas très clair dans la présence de Baancad ici. Franchement, si tu t'étais échappé de prison il y a peu, tu viendrais ici en premier ?
Ce qui veut dire qu'il veut quelque chose de bien précis dans cette mine de Calkorra.
, pense Alekseï en direction de l'Ange.

Ouais, il y a un truc louche. Un jour normal, en somme : Il y a toujours un truc louche.

Ne tourne pas le dos à ce Gorgo, pour commencer.


Bon, dans ce cas, on va pouvoir y aller. Tenez, Gorgo, vous allez avoir besoin de cette balise, dit l'Ange en lui expédiant un petit disque métallique d'un claquement du pouce.

D'accord, fait le kilrati en l'attrapant au vol avec un excellent réflexe.



Dernière édition par Eric le Mer 26 Sep - 22:47, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Mer 26 Sep - 22:48

Ok.

Shussler, fais-nous rebondir jusqu'à côté de Calkorra.

Hors de question que ce type voit mon vaisseau de près !

Ils se retrouvent tous les trois téléportés, et se retrouvent directement sur un sol rocheux, sur une hauteur battue par les vents. La quantité de poussière charriée est telle qu'on n'y voit pas à cent mètres.

Alekseï a attendu patiemment ce moment avant de poser une petite question innocente au Kilrati. En n'oubliant pas le conseil de l'Ange, qu'il aurait appliqué même sans cette recommandation : ne pas lui tourner le dos.

Vous aviez déjà eu à faire avec ce Baancad, avant son arrivée il y a de cela trois cycles, Gorgo ?

Je n'avais même jamais entendu parler de lui.

Bien. C'est rassurant.

Vu que vous devez sûrement avoir connaissance de toute chose importante qui se passe sur cette planète, j'imagine que ce criminel n'est jamais venu ici, et qu'il connait très mal le terrain, contrairement à vous.

Vous nous indiquez le chemin ?

C'est par ici, dit Gorgo en affichant une holo-map au-dessus de son poignet.

Sur la carte, Alekseï voit se dessiner une petite agglomération, située à côté d'une grand gouffre qui doit être une mine à ciel ouvert. Leur position est indiquée sur un relief, à cinq cents mètres des premières habitations.

Allez, on a pas la journée, fait l'Ange en commençant à descendre dans la rocaille.

Ils descendent assez facilement, mais avec la chaleur étouffante qui fait transpirer Alekseï et la poussière qui lui colle à la peau, il commence déjà à détester cette planète.

D'un doigt, le jeune russe desserre sa cravate et son col, pestant tout bas. Et vu que la poussière lui cache toute visibilité, il utilise ses sens de source. A cette distance, par expérience, il ne devrait ressentir que les esprits des habitants les plus proches. Ce n'est pourtant que lorsque les silhouettes des bâtiments commencent à se dessiner à travers les nuées qu'il commence à les percevoir : il n'y a personne dans les habitations les plus proches.

Aucun signal de nos drones, dit Gorgo en manipulant le com à son poignet.

Tous les habitants semblent regroupés au centre du village, près du plus grand bâtiment ou à l'intérieur, pense l'Ange pour Alekseï.

Sûrement détenus. Le type sait que des gens doivent arriver. Il faudra se méfier. Il a peut-être miné le coin... , répond Alekseï en continuant d'avancer.


Dernière édition par Eric le Jeu 27 Sep - 0:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Jeu 27 Sep - 0:58

Quand ils commencent à marcher entre les premières habitations couvertes de poussière, Alekseï a l'impression d'entrer dans un bidonville. Ceux qui vivent ici doivent avoir des conditions de vie des plus misérables.

Sale endroit. , pense Alekseï, cette fois pour lui-même.

L'Ange, je vais aller en éclaireur vers le bâtiment central. J'y apprendrai peut-être quelque chose.

Ok. Je vais pousser jusqu'à l'aire d'atterrissage avec Gorgo, voir si la navette de Baancad est toujours là. Je te retrouve dans pas longtemps.

Le petit groupe se sépare donc, et Alekseï continue d'avancer entre les bâtiments délabrés... jusqu'à apercevoir à une vingtaine de mètres devant lui, au milieu de la rue, un corps en grande partie recouvert par la poussière.

Alekseï pousse en avant jusqu'au corps, vérifiant durant le trajet s'il y a encore des énergies, de la vie en lui. Il compte bien comprendre ce qu'il fait là, au milieu du chemin. Mais avant cela, il observe de nouveau les environs, maintenant qu'il est plus proche. Il ne voit toutefois toujours pas le bâtiment principal et dans le bidonville autour de lui toutes les ruelles se ressemblent.

Quant au corps, il ne risquait pas de sentir de la vie en lui. Une fois tout proche, il reconnaît un des androïdes de sécurité. Il a été neutralisé d'une série de tirs de particules au torse qui ont détruit son générateur.

Alekseï pense un moment à démonter l'androïde afin de récupérer son stockage de données, et vérifier ce qu'il a enregistré avant d'être descendu. Mais il réalise très vite que cela prendrait un temps fou, si seulement il y arrivait... Après tout, l'androïde ne bougera pas, et il sera toujours temps de faire ça plus tard.

A la place, il décide de continuer son chemin vers le bâtiment central, et les nombreuses formes de vies qui s'y trouvent.


A mesure qu'il approche, et qu'il sent des présences de plus en plus nombreuses, Alekseï se fait de plus en plus prudent. Il se trouve un point de vue, d'où il constate que l'endroit est en fait un très grand hangar, accolé à ce qui ressemble à une usine. En plissant les yeux et en se fiant à ses sens, il finit par repérer deux silhouettes sur le toit au-dessus de l'entrée. Elles portent de grands cache-poussières et des chapeaux, et il lui semble bien qu'elles ont des fusils dans les mains. Des sentinelles.

Aussitôt, le jeune homme se met à couvert, pour ne pas être aperçu et se donner le temps de réfléchir un instant. Des sentinelles, c'est totalement anormal : Baancad n'est pas sensé avoir d'alliés, ici, et encore moins des alliés armés et sur leurs gardes. Décidément, la situation est plus compliquée que ce qu'on a bien voulu leur dire...

Trois scénarii s'offre à lui : avancer les mains en l'air, ce qui veut dire perdre l'initiative, mais permettrait peut-être d'en apprendre plus sans provoquer de violence.
Contourner les vigies afin de trouver une autre entrée. Ce qui implique de laisser des gens armés derrière lui.
Ou neutraliser les sentinelles discrètement.


Hmmmm... Vu la faible visibilité et le bruit que cause le vent...

Alekseï choisit d'adopter la troisième possibilité. Il décide de ne pas passer par l'entrée principale, mais de la contourner, trouver un endroit discret qui lui permettra d'escalader le toit, et de tenter de neutraliser silencieusement les gardes.

Il ne met pas longtemps à trouver une voie pour grimper sur le toit. Cela l'oblige à monter sur une canalisation puis à sauter de plusieurs mètres avant de s'accrocher à une grille, performance qu'il réalise avec facilité mais qu'un intrus normal aurait eu beaucoup de mal à accomplir. Cela lui permet d'arriver dans le dos des deux sentinelles. Celles-ci sont espacées d'une douzaine de mètres, chacune se tenant sur un des versants du toit, accroupies pour offrir moins de prise au vent.

Dix mètres entre les deux. Il y a le bruit du vent, et ils doivent être là depuis longtemps : la vigilance doit baisser. C'est jouable.

Alekseï sort un anesthésiant puissant de son disque, et en remplit une seringue. Un petit coup dessus afin d'éliminer une éventuelle bulle d'air qui pourrait causer une embolie.
Puis il s'approche silencieusement de celui qui est le plus reculé.
Alekseï plaque une main sur la bouche de sa cible, et enfonce la seringue dans son cou de l'autre. Il maintient sa prise le temps que le produit fasse effet. Vu l'endroit où il a injecté et le dosage, ce devrait être quasi-instantané.


...et c'est le cas. La sentinelle s'effondre dans ses bras presque aussitôt. En la couchant sur le toit, il remarque qu'il appartient à une espèce qu'il ne connaît pas, une espèce à quatre bras !

Il s'approche alors sans bruit du second, et ne peut s'empêcher de remarquer la queue qui dépasse de son manteau.


Et c'est en voyant cette queue, sûrement préhensible, qu'Alekseï se dit :

Mais qu'est ce que je fous ici... ?

En tout cas, maintenant que tout se passe plus ou moins en sa faveur, il s'agit d'obtenir plus d'informations sur cette situation vraiment louche...
Le jeune homme règle son traducteur sur la langue commune du Noyau, sort son couteau de combat, et compte bien placer la lame sous sa gorge en lui glissant à l'oreille :


Pas de bruit, pas de gestes brusques, et ça va bien se passer...

Évidemment, il tente aussi de se glisser dans l'esprit de l'alien pour savoir ce qui se passe dans sa tête, même si  Lisa lui a expliqué que la télépathie avec les xénos, eh bien, c'est parfois compliqué...

<C... compris. Je pas bouger.>

Ses pensées sont confuses, d'autant plus qu'il est à la fois surpris et paniqué. C'est tout juste si Alekseï parvient à comprendre qu'il croit qu'il a affaire à un mercenaire des kilratis... ce en quoi il n'a pas tort.

Bien.
Je suis envoyé pour rechercher Baancad, qui s'est évadé de prison. Je sais qu'il est là.
Mais je veux comprendre pourquoi il est venu ici, et pourquoi il a du soutien dans cette colonie.

L'autre est toujours un peu paniqué, mais sa surprise, c'est maintenant de comprendre que son agresseur n'en a qu'après Baancad.

<Baancad venir pour femelle à lui. Mais femelle pas vouloir partir, alors aider nous pour rébellion.>

Eh merde... Exactement ce que je redoutais. Une rébellion de pauvre gens contre l'oppresseur Kilrati, mais menée par un hors-la-loi. Et en plus saupoudrée d'une histoire d'amour...
Pfffoooouuh... Heureusement qu'Angie n'est pas avec moi.
Je n'ai pas envie de les pourrir, mais il faut aussi que je fasse mon boulot... Je dois en parler à l'Ange. Comment réagirait-il à ça, lui ?


Je ne suis pas ici pour mater votre rébellion. C'est votre problème... Je suis juste ici pour récupérer Baancad.
Il est en bas ?

<Pas savoir où Baancad être maintenant.>

Même si il est toujours aussi difficile de lire clairement ses pensées, Alekseï est sûr qu'il dit vrai.

Le jeune homme réfléchit à son prochain mouvement quand il sent soudain un influx psychique, venu d'assez loin, de l'intérieur des bâtiments. Quelqu'un vient de lire les pensées de la sentinelle et a tenté de pénétrer les siennes. Heureusement, il pense avoir pu fermer son esprit à temps.


Dernière édition par Eric le Jeu 27 Sep - 23:45, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3159
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Ven 28 Sep - 0:36

Ça va faire mal, mais tu vas survivre, comme ton pote d'à côté...

Alekseï ne retire sa lame de la gorge de la sentinelle que pour lui envoyer un bon coup du pommeau dans la tempe. Il ne prend qu'un instant pour rengainer son arme dans son fourreau de cheville avant de sauter en bas de l'immeuble. Mais pas en face de l'entrée.

Le jeune homme amorti sa chute en accompagnant l'impact sur ses jambes d'une roulade, comme le font les parachutistes.

Il se relève à peine qu'il suit déjà la direction d'où venait l'impulsion télépathique. En tentant d'établir une communication radio avec l'Ange.


Ouais ? répond celui-ci presque aussitôt.

Je suis sur la piste de Baancad. Et j'ai eu l'occasion d'en apprendre un peu plus sur ce qui se passe ici.

Tu peux parler librement ?


Ouais. Vas-y, raconte

Baancad est venu ici pour récupérer sa femme avant de d'essayer de s'enfuir ailleurs avec elle. Mais elle, elle ne voulait pas. Elle mène ici une rébellion contre l'oppression Kiltari.
Et il a donc décidé de rester pour l'aider.

J'ai neutralisé deux sentinelles pour apprendre ça, mais je viens de sentir un influx télépathique vers eux et moi à l'instant. Je remonte la piste vers son origine, qui est certainement Baancad.


Génial. Comme si on avait besoin de ça.

On arrive. Si il t'a repéré, il risque d'y avoir du grabuge.


Alekseï se remet en route au sol, attentif aux mouvements des présences qu'il peut sentir dans le bâtiment. La plupart sont plutôt faibles mentalement, voir très faibles, mais quelques-unes sortent du lot. Il en dénombre cinq qui détonnent sur le plan psychique. Deux se trouvent à un endroits, et trois autres un peu plus loin, dans l'usine plutôt que dans l'entrepôt... et il commence à y avoir de l'agitation : au moins une douzaine de présences se sont mises à bouger rapidement.

J'aime vraiment pas ça, l'Ange... J'aime pas attaquer des pauvres types qui rêvent simplement d'un monde un peu plus juste pour eux et leurs gamins...
J'ai envie de vomir.


Alekseï laisse tout de même ses sentiments de côté pour l'instant. Les sentiments n'aident personne sur le champ de bataille. Il se rassure juste en se disant qu'il n'a pas tué. Pour l'instant.
Et le jeune homme applique presque machinalement ce que Duncan lui a enseigné : forte concentration de civils dans un endroit cloisonné, avec quelques ennemis infiltrés dans la masse... Utilisation de flashbang.
Les grenades roulent dans la pièce. Une vers la gauche, l'autre vers la droite.

Dès qu'elle auront explosées, Alekseï compte bien entrer et neutraliser ceux qui doivent l'être.
Mieux vaut son intervention que celle de Gorgo : malgré la violence de la manœuvre, ce n'est rien par rapport à ce qui aurait pu être entrepris par le Kilrati.


Dernière édition par Nicolas le Ven 28 Sep - 3:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Dim 30 Sep - 10:50

Alekseï entre en trombe en se fiant ce qu'il a senti à l'intérieur. Ses yeux balaient l'espace devant lui rapidement : Très grand espace, des réfugiés aliens installés le long des murs, choqués et assourdis. Face à lui un des groupes de cinq qui a répondu à l'alerte. Il est déjà sur eux. Cinq aliens, races diverses, armes de corps à corps improvisées : pioche, tube clouté, vibro-scie... pas d'armes à distance.

Rien qu'à la façon dont ils tiennent leurs armes, Alekseï sait que ce ne sont pas des professionnels. En y ajoutant l'effet de la grenade stun... Le jeune homme reproduit ce qu'il a travaillé à l'entrainement : une succession de petites frappes rapides réparties entre ses différents adversaires, inspirées de ce qui se fait en wing chun.
Si la force n'y est pas, elle est compensée par la charge électrique qu'il génère, équivalente à celle d'une puissante matraque taser : très haut voltage et faible ampérage.

Puisque ce sont des xénos dont il ne connait pas la biologie, il prend une fraction de seconde pour vérifier l'effet qu'ont eu ses décharges après ses trois premières frappes. Avant de passer au deux adversaires qui se trouvent légèrement en arrière...


...

Manifestement, la puissance électrique qu'il a utilisé était bien dosée, puisque les trois s'effondrent sur le champ, inconscients mais toujours vivants.

Par contre, le temps qu'il a pris pour déterminer l'état des aliens a permis aux deux autres gardes de se ressaisir, et Alekseï n'évite que de justesse la lame de la vibro-scie fonçant vers sa tête.

Et encore, en l'obligeant à se jeter au sol ! D'un mouvement de jambes en ciseau, le jeune homme réussit par réflexe à entrainer dans sa chute l'un de ses assaillant, puis doit rouler en catastrophe sur lui même pour esquiver un nouveau coup de la tronçonneuse, qui frappe le sol au lieu de son torse.
... L’inondant par la même occasion de particules incandescentes arrachées au plancher métallique.

Habitué au combat au sol, Alekseï réussit à faire tomber le deuxième combattant d'un coup de pied vicieux dans le genou, et c'est dans une mêlée peu académique qu'il parvient à atteindre ses adversaires et les choquer à leur tour.

Lorsqu'il se relève, il constate aux picotements sur ses joues que son visage porte quelques brûlures superficielles. Quant à son costume... Eh bien, il est bon pour en acheter un nouveau.


Cyka !

Il entend alors deux choses derrière lui, un bruit de course dans sa direction et le bruit d'un tube métallique que l'on ramasse... deux présences, venant droit sur lui.

Alekseï se désaxe avant même de se retourner, dégainant son semi-automatique dans le même mouvement. Ne jamais rester statique en situation de combat...

Cris dans la foule. Le premier est presque sur lui, canin, petit, griffes et crocs dehors. Derrière un deuxième, massif, a ramassé la barre cloutée.

Le jeune russe pare au plus pressé en esquivant le "chien" d'un pas de côté fulgurant, et le frappe par réflexe du plat de sa main électrifiée, comme ses précédents ennemis, l'envoyant à terre. Le but est de se gagner une ou deux secondes pour envoyer une rafale devant les pieds des assaillants afin de les forcer à s'arrêter, et pouvoir par la suite prendre la parole... mais déséquilibré par le premier et surpris par la vitesse inattendue du second, c'est dans ses jambes qu'il envoie une volée de balles.

Son assaillant s'écroule en hurlant... et deux faisceaux d'énergie passent de chaque côté d'Alekseï.

POSE TON ARME, ETRANGER !

Debout sur une des poutrelles qui soutient le plafond, à une bonne cinquantaine de mètres de lui et à vingt du sol, Baancad pointe deux pistolets à particules sur lui.

OK. , dit-il en lâchant la crosse de son arme. Le pistolet bascule, et il ne le tient plus que d'un doigt, par le pontet. Alekseï lève d'ailleurs légèrement les mains en signe d'apaisement.
Il n'y a pas eu de morts, et pas de blessé à part le dernier : erreur de ma part, je visais le sol. Désolé. J'aimerais autant que ça continue comme ça...

... Et je suis votre seul espoir que ce soit le cas. C'est toi que je viens chercher, Baanclad. Personne d'autre. Ne mets pas ta femme et ses amis en danger pour toi.
Mais il va falloir agir vite. Les forces des Kilratis arrivent bientôt et elles sont moins soucieuses de vos vies que moi.

Pose. Ton. Arme. insiste Baancad... tout en quittant sa poutre en lévitant pour descendre vers le sol.

Oui, oui... , dit-il en se baissant pour déposer le semi-auto à ses pieds. Ne vous inquiétez pas : comme je l'ai déjà dit, si j'avais voulu tuer, ce serait déjà fait.

Une brève impulsion psychique vient de Baancad et le pistolet d'Alekseï glisse sur le sol, loin de lui. Pendant ce temps, plusieurs mineurs hommes et femmes se sont précipités vers les blessés pour les tirer à l'écart, non sans quelques regards de colère vers Alekseï.

A genoux, maintenant, et les mains derrière la tête, dit Baancad en posant les pieds par terre à une trentaine de mètres d'Alekseï.

Tu perds du temps, Baanclad. , dit-il en suivant néanmoins les directives.
C'est pas comme ça qu'on organise une résistance viable... Votre plan est bâclé. Tu t'es lancé dans ce truc sur un coup de tête, et tu seras responsable de la mort de tout ces gens.
Vous ne tiendrez pas une heure lorsque les mercenaires arriveront.

Un murmure de panique se fait entendre chez les réfugiés. Maintenant que Alekseï a un peu plus de temps, ils peut parcourir l'entrepôt des yeux avec un peu plus d'attention. Il y a des centaines de personnes alignées le long des murs sur des lits de camp et des paillasses de fortune. Ils appartiennent à au moins une douzaine d'espèces différentes et font pitié à voir. La plupart semblent affaiblis, surtout les vieillards et les enfants, leurs vêtements sont usés jusqu'à la cordes et plusieurs sont blessés et semblent avoir été rafistolés dans l'urgence.

Arrête de parler inutilement et contente-toi de répondre, étranger. Tu es venu seul ?

Pendant que Baancad s'adresse à lui, le jeune homme peut sentir que la Source de l'Ange est maintenant toute proche, sur le toit, juste au-dessus de lui.

J'ai déjà répondu à cette question il y a une minute, Baanclad : je suis venu en éclaireur pour te récupérer sans faire de casse. , annonce calmement Alekseï en préparant une IEM dirigée vers les armes du xéno.
Est-ce que tu te rends, ou est-ce que tu prends le risque que ça se passe mal pour ces pauvres gens ?

Si je me rends, ça sera pire encore. Je ferais mieux de t'exécuter tout de suite !

Non ! intervient une femme kilrati en s'écartant des autres réfugiés. Ne le tue pas, mon amour. Je n'ai capté qu'une bribe de ses pensées, mais le chasseur de prime est sincère. Il croit vraiment agir pour épargner tous ces pauvres gens.

Alors c'est un idiot !

Que crois-tu qu'il va se passer quand tu m'auras emmené ? lance-t-il à Alekseï. Ces esclaves se sont rebellés contre leurs maîtres... et il ne vivront pas assez longtemps pour le raconter et donner des idées aux autres si je ne les aide pas à s'échapper !

Ah, parce que tu crois que tu arriveras à faire s'échapper cette centaine de personne à temps ? J'espère pour toi que tu as un vaisseau spatial garé juste à l'extérieur, avec les moteurs qui chauffent déjà...

Non. Tu expliqueras que c'est toi qui a lancé cette rébellion, tout seul, et que tu les as forcés. Ta chance, c'est que tu es recherché vivant, donc ça ne change rien si tu prends tout sur ton dos...

Et je m'arrangerai pour faire parvenir une partie de l'argent que je toucherai sur ta prime pour aider ces gens. Si quelqu'un ici possède un compte sur lequel je peux le transférer, bien sûr...

Ok, je vois, tu es du genre à baratiner n'importe quoi pour gagner du temps. Dommage pour toi, je n'ai pas la patience d'écouter tes idioties.

Désolé, ma chérie, mais je vais devoir me débarrasser de l...

Mais il est interrompu par un bruit venu du plafond. Une ombre choit jusque derrière lui. Il se retourne, mais pas assez vite, et se retrouve nez à nez avec le canon du revolver de l'Ange.

Pas si vite, hombre.

Tout le monde se fige.

Alekseï soupire et va rechercher l'arme offerte par Lisa.

Merci, mais j'avais la situation en main, tu sais, l'Ange ?

...

Oh, et vous avez un numéro de compte bancaire, mademoiselle ? Pour le transfert de crédits...

Nous n'avons pas besoin de votre argent. C'est de Sin'gora dont nous avons besoin.

Pour une révolte qui a une chance d'aboutir, il faut un leader, de l'argent, de la préparation, et des soutiens extérieurs. C'est tout. , envoie presque par réflexe Alekseï à la kilratie.

Eh ben il va pas être disponible tout de suite.

Donne les flingues au jeune homme, Baancad.

Rmmmff...

Il fait tourner ses armes dans ses mains pour tendre les crosses vers Alekseï. Autour d'eux, la tension est visible parmi les réfugiés, qui hésitent visiblement sur la conduite à tenir.

Le jeune russe, dès qu'il a récupéré sa propre arme et l'a rengainée dans son holster, vient prendre celles de Baanclad.
Il envoie alors un petit message télépathique à l'Ange.


Gorgo est dans le coin ? Et est-ce qu'on peut faire quelque chose pour ces gens ?

Gorgo s'occupe d'évacuer les kilratis qui étaient retenus en otages. Je me suis dit que ça l'occuperait. Et pour ce qui est de ces gens, désolé, mais Baancad et sa poule kilratie avaient raison. C'est comme si ils étaient déjà morts.

C'était quoi, ton plan, Baancad ? Contrairement à ce que semble croire mon associé, moi je pense que tu n'es pas idiot. T'as eu une longue carrière, ce qui veut dire que t'es du genre futé. Tu te serais pas embarqué là-dedans sans une porte de sortie pour toi et ces pauvres types.

Est-ce que ça a vraiment une importance, maintenant ?

Pour eux ? Oui, c'est sûr. , déclare Alekseï en montrant les mineurs.
Nous sommes des chasseurs de primes, Baancad. On fait notre travail. Mais ça ne nous fait pas plaisir de voir des gens opprimés. Je ne mentais pas pour l'argent...

Si on peut faire quelque chose sans se griller... Eh bien, on le fera.


Dernière édition par Eric le Mer 3 Oct - 22:55, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Jeu 4 Oct - 9:15

Tandis que Baancad réfléchit, Alekseï a le temps de jeter un œil sur les pistolets qu'il vient de lui confisquer. Ils ont l'air faits maison et, si il se fie à ce qu'il a appris avec Vitellis, ils sont en fait très simples : des émetteurs de particules isolés, déclenchés par un système mécanique. Exactement le genre d'arme que Vi lui a conseillé d'utiliser si il ne voulait pas la faire disjoncter par inadvertance. Apparemment, les professionnels comme Baancad et l'Ange semblent préférer la fiabilité à la haute technologie.

Et qu'est-ce qui me dit que vous n'allez pas vendre l'info aux kilratis pour une rallonge supplémentaire ? J'ai été du métier, et je sais comment ça se passe.

Parce que l'Ange n'a qu'une parole, Baancad.

C'est toi, l'Ange ?!?

Eh bien, il est vraiment connu, dans le milieu...
Sacrée réputation !


Ouais, c'est moi.

Si vous dites la vérité, laissez-moi le lire dans vos esprits, dans ce cas.

Bah, pourquoi pas... mais vois ça avec Lancelot, dans ce cas.

Ça me va. Tu peux aller vérifier l'information dans mon esprit.

Très bien.

Alekseï sent venir le contact psychique, le même que celui sur le toit. La kilratie procède en douceur, sans forcer...

C'est la première fois qu'Alekseï laisse entrer consciemment un esprit potentiellement hostile dans sa psyché.
Il applique les conseils de Lisa et Madelyne, afin d'être prêt à lutter en cas d'intrusions plus profondes que prévues. Mais également ceux de son maître d'arme, Duncan, qui, sans être télépathe, a été le premier à le préparer à cela : rester fluide et ne pas se braquer.

En fait, Alekseï regarde les yeux de la kilratie. Tout laisse à penser qu'elle est une meilleure personne que ses compatriotes. Il n'arrive pas à imaginer la vie qu'elle a vécue. Sûrement très dure. Et elle est amoureuse.
Une certaine empathie se crée du côté du jeune russe.

Pour les observateurs extérieurs, rien ne se passe : il reste calme et serein.


Il dit la vérité, mon amour. Voir la façon dont ces gens ont été traités le dégoûte vraiment, et il fera ce qu'il peut pour nous aider tant qu'il ne trahit pas ses engagements... et même à ce sujet, il n'est pas sûr à cent pour cent.

Ecoute, Baancad, l'esclavage légal, ça ne me plaît pas non plus. Par contre, le kilrati qui est venu avec nous, Gorgo, reviendra dès qu'il aura mis vos otages en sûreté, et là plus de négociation.

Baancad soupire, hésite encore, puis se décide à parler.

Je connais des gens qui me doivent des services, et qui n'aiment pas beaucoup les esclavagistes et les kilratis encore moins. Un cargo équipé d'un téléporteur doit arriver dans trois jours pour évacuer tout le monde.

Et ces "gens", ils vont faire ça juste pour tes beaux yeux ?

Non. Il y a assez de tritonium non déclaré ici pour payer dix fois le voyage. Ce sera leur paiement.

Par contre, c'est d'ici trois jours...
Il va falloir trouver un truc pour temporiser.

Il nous suffit d'attendre. Mes cousins n'ont pas les forces nécessaires ici pour nous déloger en si peu de temps. Les drones qu'ils ont dépêchés la première fois étaient tout ce qu'ils pouvaient se permettre d'envoyer.

Eh ben pas de chance pour vous, ils ont contacté des mercenaires, et ils seront là dans deux jours seulement.

Deux jours ? Mais...

Frel ! Gorgo est en train de revenir par ici.

D'un autre côté, si Baanclad est capturé et que l'usine recommence à produire, ils n'ont aucune raison de maintenir le contrat avec les mercenaires...
Et dans le cas contraire, s'ils veulent les utiliser pour des représailles, on trouvera bien quelque chose plus tard : là, on n'a plus le temps...

Et le plus pressé : que tout le monde se mette à genoux avec les mains sur la tête... Il faut que ça ressemble à une arrestation dans les règles de l'art ou ça va soulever des questions ! , dit-il en sortant son flingue du holster.

Munshen, dites à tout le monde de faire ce qu'il demande.

D'accord, répond un alien famélique à l'apparence canine.

Sûrement une sorte de leader pour ces pauvres gens, il commence à leur demander de s'exécuter.

Hé, Lady, les autres kilratis, ils savent que vous avez pris part à ça ?

Non, j'ai fais attention à ce qu'ils ne soupçonnent rien.

Donc ce serait bien pour toi de filer rapidement...


Dernière édition par Eric le Sam 6 Oct - 22:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10138
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Dim 7 Oct - 0:35

Lorsque Gorgo arrive quelques minutes plus tard, la kilratie a quitté la pièce et, selon toute apparence, les deux chasseurs de prime ont maîtrisé Baancad qui a maintenant les mains liées.

Il semblerait que ce fut plus facile que prévu, l'Ange.

Tu n'espères pas rogner notre prime, j'espère ?

Oh non... mais il me manque encore un otage.

J'imagine que l'on peut rester sur Dekesh encore quelques heures pour faire du "service après-vente", et te le retrouver... Il ressemble à quoi, ton homme ?
Évidemment, Alekseï se doute bien qu'il ne s'agit pas d'un mâle mais d'une femelle, plus précisément celle qui vient de prendre ses jambes à son cou.
Mais c'est une bonne occasion de temporiser.


"Elle", pas "il". Peau rouge, cornes noires... et comme c'est la seule kilratie restante dans le coin à part moi, vous ne risquez pas de la confondre avec un de ces déchets.

Tu t'en occupes, Lancelot ?

Ouais, l'Ange. Je vais fouiller dans le coin. Je te fais signe si je la trouve.

Tu t'occupes du détenu et de collecter le bonus ?

Ouais.


Dernière édition par Eric le Dim 7 Oct - 20:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3159
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Dim 7 Oct - 21:27

Alekseï attend patiemment dans le hangar de sentir que l'esprit de Gorgo s'est suffisamment éloigné. Il en profite également pour essayer de localiser celui de la kilratie.
Une fois que c'est le cas, il sort de son disque une de ses trousse de premier secours, ainsi que l'intégralité de ses rations de survie. Il y en a pour deux mois dans le cas d'une personne seule, ce qui devrait correspondre a un repas correct pour chacune des cent personnes présente ici. Ce qui n'est pas grand chose, mais mieux que rien...


Tenez, c'est pour vous. Ne laissez pas trainer les emballages, ça serait traçable.

Et il repense à une anecdote historique qu'on lui a conté, issue de la fin de la seconde guerre mondiale. Celle concernant des soldats de l'Armée Rouge distribuant leurs rations de combat aux rescapés des camps de concentration nazis qu'ils venaient de libérer.
Certains prisonniers sous-alimentés en seraient mort. Trop de nutriments, alors qu'ils en avaient été privés très longtemps. Et encore, là, ce n'étaient pas des xénos... Aussi il ajoute :


C'est de la nourriture adaptée au terrans. Je ne sais pas si vous pouvez l'ingérer sans risque, mais... J'imagine que certains au moins le pourront.

Merci.

C'est étrange, tout de même... j'ignorais que les chasseurs de prime pouvaient avoir de la compassion, d'autant plus que vous travaillez avec l'Ange. D'après ce que l'on raconte sur lui, il est censé être sans pitié.

Oh, il l'est. Mais avec ses cibles. Ce que ne sont pas ces mineurs.
Quant à moi, eh bien... Disons que je débute dans le métier.
Et puis, l'Ange, c'est l'Ange, et Lancelot, c'est Lancelot. Il m'apprend pas mal de choses, ce qui ne veut pas dire que je suis obligé de lui ressembler en tout point.

Bon, j'imagine que je vais traîner un peu dans le coin, vu que je n'arrive pas à récupérer le dernier otage Kilrati. Et ce, malgré mes efforts acharnés...
Une femme à la peau rouge et aux cornes noires, on m'a dit. J'imagine que vous ne l'avez pas croisée. , ajoute-t-il avec un petit sourire en coin.

Ça peut mettre du temps, donc... Alekseï récupère quelques unes des rations qu'il vient juste de déposer. De quoi tenir deux jours.

Vous m'expliquez un peu plus en détail la situation, et comment vous vous êtes retrouvée dans cette galère ?

C'est... une longue histoire. Vous voulez la version courte ou la version longue ?

Alekseï hausse les épaules.

Comme tu veux. Mais j'imagine que nous avons le temps... , dit-il en s'asseyant à même le sol.
Essaye juste d'y donner ton prénom à un moment. "La kilratie", ça va un moment...

Jil'tariss Dahrem'nohn. C'est mon nom.

Dites-moi, Lancelot... êtes vous déjà tombé amoureux de quelqu'un dont tout vous sépare ?

Alekseï la fixe des yeux durant deux ou trois secondes. Ce qui, dans ce genre de situation, peut paraître très long.

Peut-être bien, oui...

Ecoute, Jil'tariss Dahrem'nohn, je fais peut-être preuve d'un peu plus d'empathie que les autres chasseurs de primes, mais je déteste que l'on utilise ce genre de choses contre moi. Ça pourrait presque me donner envie de  renoncer à en avoir...

Je suis déjà au courant que tu es amoureuse de Baancad, et que tu as sondé mes pensées.

Continue ton histoire, s'il te plaît...

Attends, tu crois que j'ai lu ça dans ta tête ? Tu te trompes. Je n'ai pas le pouvoir d'aller si profondément.

Je voulais juste savoir si tu étais capable de comprendre ce genre de chose.

Oui, je suis capable de comprendre. Soupir.


Dernière édition par Nicolas le Lun 15 Oct - 19:03, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3159
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   Lun 15 Oct - 19:03

micro-édité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Alekseï) Titre à venir   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Alekseï) Titre à venir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» titre du signataire (sommaire 24)
» Grand vide grenier à venir
» LE CHÔMAGE EN HAUSSE : Avec la multiplication des plans sociaux, et si le pire restait à venir?
» chiara voudrait venir à la première échographie
» Prévenir ses collègues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: