Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (Oban) titre à venir

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: (Oban) titre à venir   Dim 19 Aoû - 22:04

Abraxis III, ville de Cassiopolis...

Après avoir fait leurs aux revoir à Amber et l'avoir laissée prendre son vol, Oban et Rahne sortent finalement du spatioport. Il fait nuit sur Abraxis, et il peuvent voir les lumières de la ville s'étaler sur des kilomètres en-dessous d'eux. Près du tiers des habitants de la planète sont concentrés ici, à Cassiopolis, ce qui en fait une métropole de près de cinq millions d'habitants. D'après ce que Dan leur a appris avant l'atterrissage, la cité a commencé à être bâtie par les marchands humains qui faisaient du commerce illégal avec les sélucéens bien avant qu'elle ne soit absorbée par la Fédération, il y a une quarantaine de cycles. Les règles d'urbanisme communes chez les terrans ont donc été ignorées, donnant naissance à une ville tentaculaire et étouffante, sans aucune imbrication écologique ou presque.



Verda, donc. J'ai des outils d'écoute que j'ai récupérés... Enfin bref. Tu sauras t'en servir ? J'aimerais que tu sois à l'écoute, prête à intervenir, ou si c'est trop dangereux, à aller appeler Amber et ces numéros là. Sur le communicateur sont affichés ses instructions, en particulier les numéros d'Alekseï, Angie et Nétifer.

Cela ne devrait pas poser de problème.

Rahne l'écoute, mais est aussi fascinée par son environnement autant que par la population. Elle suit du regard les gens, semblant détailler leurs tenues et leurs manières avec curiosité. L'environnement semble particulièrement cosmopolite, et pas seulement parce qu'un quart des passants ont la peau rouge. Même chez les humains les styles vestimentaires sont extrêmement variés, sans compter ceux qui portent des bijoux luminescents, des piercing ou des tatouages faciaux, des membres cybernétiques, des épées bien visibles, voire même des animaux de compagnie en laisse qui ne ressemblent en rien à des chiens. Il y a même un type dont les jambes ont été remplacées par un flotteur antigrav.

Définitivement, la population sur cette planète ne ressemble pas à ce que Oban a déjà vu des terrans, comme si bon nombre de règles ne s'appliquaient pas ici.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est bizarre de me dire que je ne connais pas mieux cet endroit que toi. Quoi que, par pas mal de côtés ça me rapelle la décharge. Restons prudents tous les deux, pour commencer. On se dirige vers cet hôtel, là. J'ai regardé leur page web, ........

D'accord, allons-y.

Nous prenons ces espèce de trains, là ? demande-t-elle en lui montrant les navettes sur monorail qui partent d'une station un peu plus loin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay. On cache nos sources, dès maintenant. 

Il y a également des taxis qui attendent non loin, constate le garçon. L'hôtel se trouvant à presque une dizaine de kilomètres, il leur faudra choisir l'une ou l'autre solution. Le monorail offrira un point de vue semi aérien, pas négligeable si la situation venait à s'agiter. Sur la route, Oban a les yeux rivés sur le paysage.

Malgré l'heure tardive, la zone autour de l'astroport grouille encore d'activité. La plupart des appareils qui se posent ici transportant des marchandises, le quartier abrite surtout des entrepôts et des plate-formes logistiques, où on ne s'arrête probablement jamais de travailler.

Oban consulte son holo-tab en épluchant les informations sur l'Océanis, qui s'avère être le plus important hôtel-casino de Cassiopolis. Situé dans Shin-Ku-Ju, le quartier des divertissements, il peut accueillir près de huit mille clients et dispose de toutes les facilités que l'on peut attendre d'un établissement de luxe, dont certaines réservées aux clients VIP. En regardant les liste des activités possible, Oban se dit que le Marjorie-Céleste fait sûrement bien pâle figure à côté.

Après une vingtaine de minutes de voyage et quelques arrêts, le monorail entre enfin dans Shin-Ku-Ju...



Eblouie par le feu d'artifice de néons et d'holos, Rahne ne sait plus quoi dire.

Wouaaaa... Cet endroit est... incroyable !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On pourra surement faire des courses sur la route ou même pendant l'opération. Il y a quelque chose que tu veux ? Un communicateur c'est fait. Tu as l'armure. Je ne sais pas comment tu imaginais les hommes, moi je ne connaissais que mon frère jusque cette année, et.. J'ai vu des trucs super et des trucs qui me font un peu honte.

Ah ? Quoi, par exemple ? demande Rahne en restant le nez collé à la vitre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ils sont très nombreux. Très différents les uns des autres. Ils sont pris dans leur Histoire et ont du mal à se dépêtrer de leurs haines. mais d'un autre côté, ils sont très fidèles, très familiaux. Mais ils pourraient bénéficier de quelques traditions extra-terran. Et d'un leadership plus serré. 

Je n'avais jamais vu d'endroit où la civilisation galactique rejoignait la culture Terran, jusque là. Cette planète a l'air d'être mal aménagée, comparé à d'autres endroits. La densité de cette ville...Ça va me faire bizarre, après les derniers mois. Si on ne diminuait pas nos dons, j'aurais surement du mal à gérer tous ces sons à la fois. 

Je me demande... Je me demande comment je vais l'aborder. "Ma sœur". C'est tellement bizarre de penser à elle dans ces termes.

Dis-moi... vos chemins se sont déjà croisés, si j'ai bien compris ? Comment cela s'est-il passé ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'avais perdu la mémoire et je savais juste qu'on était un groupe commandités par quelqu'un pour quelque chose. Aucune idée de qui était Agrias. Je ne me connaissais aucun pouvoir. Sous une fausse identité, j'ai parlé avec elle comme  simple passager à bord d'une croisière pour riches. 

Elle m'a payé un restaurant et on a parlé vite fait. Elle disait... elle avait parlé de "verroterie sélucéenne". Qu'elle revend à de riches Terran... Et qu'ils ne faisaient pas la différence. Elle vient ici pour acheter.

Et comment est-ce qu'elle est ? Pas juste physiquement, je veux dire. Comment est-ce que tu l'as trouvée ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Brune. Peau mate. Elle a une servante magicienne. Elle est calme et elle s'amuse. Elle nous a aidés, et elle s'est servie de nous ensuite. Mais elle n'a pas essayé de me capturer. Je pense qu'elle parlera. Selon qui est autour... 

Le mieux serait de trouver le registre et son numéro de chambre. Je me demande si je peux y parvenir via leur système de réservation. Il doit y avoir une sorte de liste, si elle est accessible via le fichier source.... 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu demandes ça pour quelque chose en particulier ? Comment tu t'y prendrais, à ma place ?

Mmmm... Je voulais juste me faire une idée du personnage, mais si tu crois qu'elle serait prête à te parler... pourquoi ne pas simplement aller frapper à sa porte ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... Oui, c'est l'idée. Mais j'aimerais faire du repérage d'abord. Si elle est avec mon père j'ai l'air fin...


Dernière édition par Eric le Mar 21 Aoû - 0:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Mar 21 Aoû - 9:50

Le monorail finit par arriver à leur station, juste au pied de l'Océanis. Celui-ci consiste en plusieurs immenses bâtiments collés les uns aux autres autour d'un jardin intérieur où trône une colossale fontaine, représentant une femme portant une vasque qui déverse un flot continue. Sur les flancs de l'hôtel, des dizaines d'ascenseurs extérieurs offrent une vue panoramique sur la ville à leurs passagers. L'établissement à lui seuls doit compter plus d'occupant qu'il n'y a d'habitants dans une petite ville comme Solitude.

Aucune Source à l'horizon : Si Verda est là, Oban ne peut pas sentir sa présence.


Elle ne se sera sûrement inscrite sous son vrai nom, n'est-ce pas ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Pourquoi pas, après tout ? Elle ne se gênait pas sur le Marjorie Céleste. Je cherchais justement sur le site de réservation de l'hotel, mais mon smartcom fait des siennes...

En fait, Oban réalise assez vite que c'est tout simplement que le site de réservation permet de réserver, mais pas d'avoir la liste des clients.

Bah, je voulais voir si on pouvait rentrer dans leur système, mais non. Je crois que tu as raison, on va faire au plus simple. Je crois que vais aller à l'hôtel, et lui déposer une note. Un rendez-vous.

Tu crois qu'on devrait la trouver et espionner sa routine ? Comme.. prendre position dans un bâtiment donnant sur le sien.

Je peux faire ça. Si je reste à distance et que je change régulièrement d'apparence, elle ne devrait rien remarquer.

Reste à la trouver.

Parfois, le destin répond à nos attentes de la manière la plus inattendue. C'est exactement ce qui se produit alors, pourrait se dire Oban. Alors qu'ils observent l'hôtel depuis la station du monorail, située à une centaine de mètre et un peu en hauteur par rapport à l'entrée, il voit deux femmes descendre d'un taxi. Il ne peut pas sentir sa source mais il reconnaît presque aussitôt Verda, suivie de Nesrin, en tenues de soirée toutes les deux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est ! C'est ! C'est elles, juste là ! J'en reviens pas. Il est quelle heure, là... Elles arrivent ou elles reviennent ?

Doucement, Oban. Ce sont lesquelles ?

Au milieu des allées et venues de la foule, le garçon voit les deux femmes payer le taxi puis prendre la direction de l'entrée. Elles retournent à l'hôtel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Désolé, tu as raison. C'est celles qui viennent de sortir du taxi, elles vont rentrer à l'Hôtel. Attends un peu, j'ai une idée...

Oban se saisit à nouveau de son smartcom, et tape le numéro de l'hôtel. Lorsqu'il arrive à joindre la réception, il lance :

Allo ? Oui, deux femmes viennent d'entrer dans votre hôtel, en robes de soirée. Une verte et une grise. Vous les voyez ?

Oui monsieur, répond l'image holo du réceptionniste. Pardonnez-moi, mais à qui ai-je l'honneur de parler ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oliver Bannister, monsieur. Vous me rendriez un grand service en leur transmettant cet appel. Pouvez-vous faire cela pour moi, monsieur ? C'est d'une importance capitale, monsieur.

Oui monsieur. Je vais voir si elles désirent prendre l'appel.

Quelques instants plus tard, pendant lesquels Oban retient son souffle sous le regard de Rahne, c'est finalement le visage de Verda qui apparaît au-dessus de son com.

Bonjour, "Oliver". Quelle surprise.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ah, je suis ravi que vous vous souveniez de moi, miss. Je voudrais vous parler. En tête à tête. Et sans votre sœur, si c'est possible. Je la plains, mais j'avoue qu'elle ne fait pas grand chose pour que je l'apprécie. Enfin bref. Vous y seriez disposée ?

Pourquoi pas ? Je comptais aller dîner. Voulez-vous vous joindre à moi ? Au restaurant de l'hôtel, dans une demi-heure ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je n'aime pas courir...Vous pourriez attendre une demi-heure de plus ? Si oui, alors j'arrive. Oban fait tout pour ne pas regarder son amie. Il commence à être pressé de raccrocher.

...

Très bien. Je boirai un verre en t'attendant.


Une fois la communication coupée, Rahne met fin à son silence.

Oon dirait que cela se passe plutôt bien, non ?

Ceci dit, je vais tout de même rester en surveillance, au cas où.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui. Par contre, comment je peux te dire ça... Ne te fie pas aux apparences. Une de mes soeurs, quand elle échoue... Mon père biologique la met dans un four durant un mois. Leur trip c'est la magie, mais aussi ils ont un truc pour retirer les sources des gens. Verda son truc a l'air d'être d'arnaquer les gens. Et sa garde du corps là, c'est une mage assez puissante pour repousser une centaine de fantômes de pirates égérians. Ne crois jamais que les choses sont simples ou ce qu'elles paraissent. Okay ?

Je m'en souviendrai, promis.


Dernière édition par Eric le Sam 25 Aoû - 7:16, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7679
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 39
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Sam 25 Aoû - 15:47

Oban avait bien besoin d'une heure pour la suite. Il leur faut trouver un bar pour y mettre Rahne, tester le matériel d'écoute, installer le microphone miniature dans son gant (il s'avère que le vibranium ne coupe pas le son, et augmente même la qualité de l'enregistrement), et utiliser son smartcom comme second micro, au cas où. 


Oban aurait bien voulu avoir plus de temps pour se trouver des contre-mesures magiques, mais il semble qu'il va devoir s'aventurer là-bas "nu". Il est beaucoup plus calme qu'il n'aurait cru, mais tente de se persuader que Verda est un ennemi, malgré les apparences et son opinion actuelle. Il profite de la route à pied pour finir les tests micro, se met d'accord avec Rahne pour établir des codes selon les situations, et puis il se jette dans la gueule du loup.


Une fois face à l'hôtel, il se recentre avec les techniques de méditations de Saint Charles, et rentre, les sens aux aguets. Il se dirige vers le comptoir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Re bonjour, monsieur. Oliver Bannister. Je dois être attendu.

Tout à fait, monsieur.

Il hèle un employé en uniforme de l'hôtel, qui conduit Oban jusqu'au restaurant, situé au rez-de chaussée de la tour voisine, comme il l'avait repéré. L'endroit est immense et luxueux, vivement éclairé par des lustres façon vieille Terre accrochés sous un très haut plafond. Les tables sont bien espacés et les serveurs en livrées vont de l'une à l'autre. L'activité n'y est pourtant pas très intense : Ce n'est pas l'heure de pointe et à peine un tiers de la salle est occupé.

C'est tout au fond, dans un box privé fermé par un rideau, que le jeune garçon rejoint Verda. Celle-ci pose le livre qu'elle était en train de lire à son arrivée et se lève pour l'accueillir.


Bonjour, Oliver.

Elle est telle qu'il s'en souvient, toujours aussi belle et pleine de classe, avec un je-ne-sais-quoi de félin dans la posture. Elle semble parfaitement calme, et c'est surtout avec curiosité que ses yeux noirs fixent le garçon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bonjour, Verda. Il faut qu'on discute, pas vrai ? J'imagine que tu as des choses à dire. J'ai laissé tomber le vouvoiement, tu m'excuseras, fait l'adolescent, en piquant une crevette apéritif sur la table. Mais je me disais qu'entre nous, on pouvait s'en passer.

Bien sûr. Mais assieds-toi, je t'en prie.

Je t'attendais pour commander. Qu'est-ce que tu prendras ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je ne suis pas venu pour manger. Ne le prends pas mal, mais ma confiance ne t'est pas encore acquise. Malgré tout, Oban tire la chaise et s'y pose. J'ai besoin de t'entendre parler, surtout. 

Pour commencer, je tiens à te dire que je me contrefiche du coup que tu as fait aux types qui m'ont forcé à faire tout ça, sur le Marjorie Céleste. En fait, j'ai bien ri quand je suis revenu à moi. Mais le truc, c'est que depuis que je les ai plantés, je n'ai toujours pas retrouvé mes souvenirs. Ils m'ont quand même effacé quelques années de ma vie, alors... Je m'en suis inventé une autre. Mais récemment, j'ai compris qui tu étais. C'est grâce à ta servante. Ses réactions étaient trop louches.

Très bien. Si nous devons aborder ce sujet franchement, laisse-moi au moins m'assurer que personne n'écoute.

Elle fait tourner le cadran de sa montre, et l'objet se met à dégager une aura spirituelle assez faible, mais qui irradie dans tout le box.

Voilà. De cette façon, toutes les oreilles indiscrètes entendront une conversation tout à fait banale.

Donc, tu sais qui je suis vraiment. Et qu'est-ce que tu en penses ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Que quelque chose ne colle pas dans ton attitude. Pourquoi venir me parler et puis me laisser repartir, par exemple ?

Je n'étais pas sur le Marjorie Céleste pour toi. Crois-le ou pas, mais ce n'était qu'une pure coïncidence... ou un tour du destin. Question de point de vue. J'ai simplement saisi cette occasion pour te connaître un peu.

Tout en parlant, elle se ressert un verre de thé.

Et te ramener à Herdogan n'a jamais été ma tâche. C'est celle de Yeşim, et je l'aurais déshonorée si je m'en été acquitté à sa place, sans compter que cela lui aurait valu d'être punie une fois de plus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est bien ce que je pensais. Il entraîne notre sœur à tuer mes gens pour mettre la main sur moi. Mais plus elle échoue et plus il lui retire de son humanité. Elle finira folle.  Tu sais comment il la punit, n'est-ce pas ? As-tu peur de ton père, Verda ? L'approuves-tu ?  

As-tu connu le four ?

Donc tu as déjà creusé le sujet, et tu viens à moi pour en savoir plus. Cela fait beaucoup de questions en une seule fois...

Elle s'adosse dans son fauteuil et joint ses mains en signe de réflexion.

Très bien. Je vais te dire ce que tu veux savoir, mais une chose à la fois, si tu veux bien. Cela risque d'être une longue conversation, alors ne soit pas trop pressé.

Tout d'abord, saches que je n'ai pas peur de beaucoup de choses en ce monde, mais oui, je suis terrifiée par Herdogan. Seuls les fous ne le craignent pas. La peur est son arme principale, et il la manie très bien. J'ai eu la chance de ne jamais connaître le "four", comme tu dis, mais il a d'autres moyens tout aussi efficaces de se faire craindre de moi.

Il y a une chose que tu dois absolument savoir à son sujet. Il est certes à la fois une source ancienne et un sorcier puissant, ce qui suffit à en faire une menace  terrifiante, mais il a surtout un don particulier...

Vois-tu, Herdogan est capable de connaître d'instinct les faiblesses dans tout ce qu'il peut voir. Les faiblesses dans la matière, tout d'abord, mais cela est anecdotique comparé au reste. Il peut aussi voir les faiblesses dans une organisation, dans une stratégie, dans un style de combat, et surtout les faiblesses propres à chaque individu.

Dès que tu lui fait face, il sait sur quels boutons appuyer pour te briser et te plier à sa volonté.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Gé-nial. 

Et il me veut quoi au juste ? S'il est immortel, pourquoi il veut un fils ? C'est pas pour hériter de lui, s'il est immortel. Alors quoi ?

Voilà ! LA question que je me pose à ton sujet. Quelle est donc ta place dans tout ça, et pourquoi en fait-il un si grand mystère ?

Herdogan a toujours parlé de toi comme de son "héritier" même si, comme tu le soulignes, il n'en a pas véritablement besoin. Il doit donc s'agir d'une autre sorte d'héritage, et n'oublie pas que dans le monde d'où il vient, les filles ne comptent pas. Toujours est-il qu'il a des projets pour toi, des projets assez importants pour qu'il ait envoyé Gizem traquer et tuer tes proches un par un pour "te former", selon ses propres termes, avant ensuite d'envoyer Yeşim quand elle a été en âge, mais cette fois pour tenter de te ramener...

...ou pas ? Il a eu beau la punir chaque fois qu'elle a échoué, je crois surtout qu'il ressentait une certaine fierté en te voyant faire preuve d'assez de ressources pour lui échapper.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Conneries. J'étais un nouveau-né quand ça a commencé. J'avais à peine cinq ans quand il a fait tuer les miens un par un. Ce n'est pas moi qui me suis échappé, c'est Dan qui m'a sauvé, encore et encore et encore, jusqu'à ce qu'il meure. 

J'ai mes théories sur tout ça. Soit il sait qu'il va tomber, et il projette de faire de moi son bourreau, soit il veut m'engraisser pour me sacrifier ensuite. En tous cas, il fait un super travail s'il veut que je le déteste. Et avec toi pareil. Avec les autres aussi, visiblement. Il veut qu'on le déteste, ça au moins c'est certain.

Quant aux ressources, il va avoir une sale surprise. Dis-moi, il a des gens qui lui prédisent l'avenir ? Ou sait-il le faire lui-même, peut-être ?

Oui, il a accès à des méthodes de divination et à quelques voyants, mais les prophéties sont un outils à double tranchant et il s'en méfie beaucoup. Pourquoi cette question ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Parce que la réponse à nos questions vient forcément de là. J'ai appris qu'il avait été maudit quand il était mortel. Ou au pire je me trompe et j'en apprendrai plus. Et je suis certain qu'il aura fait des pieds et des mains pour faire le tri dans les avenirs indésirables et obtenir ce qu'il voulait. Bon sang, il y a trop de trucs qui clochent dans cette histoire. 

Si pour lui les femmes sont si inférieures, pourquoi m'en envoyer sans cesse ? Quelle gloire ai-je à ses yeux à échapper à des femmes ? S'il ne compte pas mourir, ni abandonner ses possessions, quel besoin d'un héritier ? 

Et j'en passe... Ma base de réflexion est clairement faussée. 

Bref... Et toi, tu as des questions, ma sœur ? Je ne suis pas rustre au point de venir, t'imposer mes demandes, et ne rien donner en retour.

Oui. Surtout une, en fait.

Elle se penche en avant, plus sérieuse que jamais.

Que cherche-tu, Oban ? La vengeance ou... autre chose ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ça ramènera les morts ? La vengeance, c'est sur, c'est tentant. Je me suis vengé récemment, de quelques personnes. Après tu te sens juste creux. Tu sais, lui doit vous avoir appris que la vengeance envoie un message, ou un truc comme ça. Soyez craints de vos ennemis. Son souci à lui, c'est qu'il est craint de ses alliés. C'est le signe d'un paranoïaque, ça.

Pourquoi ? As-tu peur que je veuille le rejoindre ? J'y ai déjà pensé, tu sais. Pourquoi fuir, après tout ? Avant, je fuyais parce que je ne savais faire que ça. Mais si tu aimes tes sœurs, tu dois savoir une chose : je ne fuirai plus. Si je suis ici, c'est parce que tu ne me fais pas peur. Aucune de vous ne me fait plus peur. La prochaine fois que j'en croise une, elle aura intérêt à fuir par elle-même. Parce que je suis bien plus terrible qu'un four.

Je ne cherche rien en ce qui concerne le Long Couteau. Vous êtes... comment dire ça. Vous êtes une gène. J'ai des choses à faire, et j'aimerais que vous ne veniez pas me déranger. C'est tout. 

Sous la table, Oban tapote son smartcom. Il envoie un message à Rahne : "Tu as vu l'autre femme sortir ?" Très vite, il reçoit un simple "non" en réponse.

Quand à Verda, elle continue de fixer Oban. Ses ongles tambourinent sur la table tandis qu'elle réfléchit.

Oban... Tu réalises que cela n'arriveras pas, n'est-ce pas ? Que Herdogan ne renoncera jamais à toi  et que pour lui tes menaces ne sont que du vent si tu n'as pas le pouvoir de les mettre à exécution ? Si il avait envoyé Gizem à la Décharge, tu serais déjà en son pouvoir et ton cousin, Dan, serait mort. Toi et lui avez eu de la chance que ce soit Yeşim... et qu'elle ai hésité à tuer son propre sang.

Tu ne vas pas pouvoir te contenter de l'ignorer, Oban.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Talents d'acteur, rendez-moi fier. C'est le moment que j'attendais. QUOI ? Dan n'est pas mort ? Epargne-moi tes âneries, tu ignores ce que je sais faire. Où est mon frère ? Qu'elle ait saisi la perche est inespéré... Parle, maintenant : tu veux ma confiance, pas vrai ? Voilà ton occasion de faire tes preuves.

Non, il n'est pas mort, du moins pas que je sache.

A la décharge, Yeşim n'a fait que lui entailler la gorge, sans le tuer. Elle espérait que cela te pousserait à l'attaquer de façon irréfléchie... ou du moins, c'est ce qu'elle a prétendu. J'ai toujours pensé que c'était dû au fait que Dan ait été son cousin à elle aussi, puisque elle et toi avez la même mère, et qu'elle répugnait à tuer un membre de sa propre famille. Mais cela, tu le sais déjà, puisqu'elle s'est servi de lui comme appât quelques mois plus tard, sans plus de succès.

Et aux dernières nouvelles, il était retourné dans les oubliettes du Temple. Autant dire qu'il est hors de ta portée pour le moment.


Soudain, le visage d'Oban n'est plus que contraction et ressentiment. Il devient le visage même de la colère.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Quel "temple" ? Tu parles comme si je savais. Mais j'ai oublié les dernières années. Tu comprends ? Avant que tu ne me rencontres, je n'avais que... deux ou trois mois, pas plus. Je ne sais rien de ce jour où elle s'en est servie comme appât. Il doit penser que je l'ai volontairement abandonné ! 

Ecoute, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Organise-moi une rencontre avec cette sœur, et je ferai ce que ton père voudra. Je me rendrai. Laissez-le vivre sa vie, et j'irai voir Herdogan s'il le faut. Dan est un homme bon, il ne mérite pas tout ce temps passé en captivité. Tu as l'air plus intelligente que toute notre famille réunie. Tu sembles même avoir des sentiments, malgré ton éducation. Montres-moi que tu ne fais pas semblant. Je sais pourquoi tu veux me connaitre. Je le vois dans tes yeux. Tu as tellement peur de notre père que tu cherches une alternative. Tu voudrais être à ma place. Laisse-moi vous aider. JE peux te sauver, toi, et sauver nos sœurs. Tu dois juste m'aider. 

Aucun de nous ne mérite ça. Nous ne sommes pas des outils. Regarde toi. Tu as beau faire usage de ton masque d'indépendance... au fond, tu trembles.

Elle sourit avec une pointe de... tristesse ?

J'aurais aimé avoir été aussi courageuse que toi à ton âge... même si tu es inconscient. As-tu écouté un mot de ce que je t'ai dit sur Herdogan ? Tu ne DOIS PAS lui faire face, pas avant d'être préparé, et tu es loin de l'être. Si tu te rends à lui, il te brisera, aussi fort que tu penses être.

Quant à moi, je n'ai pas besoin d'être sauvée, et il est trop tard pour Gizem. Elle n'est plus qu'une coquille vide assoiffée de sang. Par contre, pour ce qui est de Yeşim... tu as raison, il la dépouille peu à peu de son humanité, mais elle n'a pas encore passé le point de non retour.

A nouveau, ses ongles martèlent nerveusement la table tandis qu'elle fixe Oban. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je ne la voyais pas si nerveuse... Ce ne serait pas un code, son tapotement, des fois ? Oban écoute avec attention, juste au cas où.

 Je pourrais éventuellement faire en sorte que tu la rencontres en terrain neutre. Si il y a une chance même infime de sauver Dan, cela ne pourra se faire que grâce à elle... même si je ne vois pas comment tu pourrais la convaincre de t'aider.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ne t'en fais pas pour moi. Je me prépare. Oban se saisit alors en douceur de la main de sa grande sœur. Il l'empêche de tapoter. Il la regarde dans les yeux. Yeşim, s'il le faut, je la kidnapperai de force. Je la retirerai de l'équation pour qu'elle voie ce qu'est vraiment la vie. Mais je ne crois pas que je réglerai vos soucis uniquement par la force. En fait, je ne sais pas encore comment je ferai, mais je ne vais surement pas rester les bras croisés. Je ne suis en espace Terran que pour te voir, et maintenant je vais en repartir. Je ne peux pas rester trop longtemps ici : l'entraînement m'attend. 

Mais il y a encore trop de choses dont je veux te parler. Notre père... sait-il pour l'Ennemi de toute vie ? Ou est-il juste concerné par sa propre quête de pouvoir ? De mon point de vue, il pourrait être l'agent d'un danger bien plus grand. Tu le vois comme un dieu mais moi, je le vois au mieux comme un pion inconscient.

Un peu surprise par le geste de Oban, Verda finit par poser son autre main sur celle de Oban.

Tu sais, tu a vraiment quelque chose de spécial...

Elle soupire, et retire pudiquement ses mains.

Nous savons pour l'Ennemi, oui, mais Herdogan n'est pas un de ses pions. Il n'acceptera jamais d'être le pion de qui que ce soit... c'est la seule chose qu'il n'acceptera sous aucun prétexte, même pour plus de pouvoir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Alors ça, c'est intéressant. Parce que ses actions disent le contraire. Retirer leurs sources aux élus... C'est saper le Grand Plan. Qu'il le veuille ou non, qu'il en soit le pion consciemment ou pas ne change rien. Si... Quand les Saints apprendront ce qu'il fait, il va passer un sale quart d'heure. Parle-moi des saints, Verda. Je suis sur que tu sais des choses.

Tu crois à ces histoires, toi ? Ces "saints" ont disparu depuis longtemps, si tu veux mon avis. Et si ils sont encore dans les parages, ils n'ont pas l'air d'avoir grand chose à faire de Herdogan.

Et ces Sources qu'il vole, il les donne à d'autres. A moi, à toi, à nos sœurs... même si je ne sais pas ce qu'il a fait des dernières qu'il a prises.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je ne crois pas à ces histoires, non. J'ai rencontré ces "histoires". Et crois-moi, si je ne me presse pas, quelqu'un finira par lui tomber dessus. Où est ta servante, au fait ?


Dernière édition par Xavier le Lun 27 Aoû - 14:14, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Lun 27 Aoû - 21:06

Nesrin ? Je l'ai renvoyée dans notre chambre. Elle n'était pas ravie.

Mais que veux-tu dire exactement ? Tu as rencontré les "saints" ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Un seul, mais le meilleur. Et j'ai fait plein de choses dingues. J'ai remonté le temps et changé l'histoire, mais tu ne peux pas t'en être rendue compte. J'ai tué un seigneur de la mort drass, aussi. J'ai sauvé des milliers d'humains. 

Je souffre un peu de ce syndrome fréquent qu'ont les gens qui me regardent : Ils me sous-estiment gravement.

On dirait, oui. Mais prends garde à ne pas commettre la même erreur.

Donc, tu veux pouvoir rencontrer Yeşim... Je peux arranger cela, mais pas la faire venir à ma guise. Cela paraîtrait suspicieux. Par chance, une occasion se présente d'elle-même. J'ai une affaire un peu compliquée à gérer très bientôt, et elle doit venir me prêter main-forte, au cas où cela se passerait mal. Ce serait le moment idéal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... Elle fait quoi, avec sa source, au juste ? Si je la kidnappe, autant que je puisse compter sur le fait que je peux la garder. Et puis, comment tu expliques sa disparition à notre père ? Je ne vais pas la persuader en deux minutes qu'elle fait fausse route. Et il ne faut pas qu'elle pense que tu es de mèche avec moi. Moi-même j'ai du mal à y croire à cent pour cent, je t'avoue.

Ce ne sera pas le plus gros problème. Tu pourrais simplement arriver sur place "par hasard". Par bonheur pour toi, Yeşim n'est pas la meilleure pour percer les gens à jour.

Ceci dit, tu as raison, tu ne pourras pas la convaincre en quelques mots... mais les idées sont des graines, Oban. Si on les plante correctement, et si on les arrose régulièrement, elles finissent par germer.

Quant à ses pouvoirs... oui, il vaut mieux que tu saches, car elle devenue beaucoup plus dangereuse depuis leur apparition. Elle peut se téléporter.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Instantanément ? Loin ? Je connais un type qui fait ça. Il sera sûrement de bon conseil. Elle ne se dédouble pas, au moins ?

Oban ne semble ni surpris, ni ennuyé.

Se dédoubler ? non, je ne crois pas, et je n'ai pas les détails. Il y a quelques mois, elle pouvait se déplacer d'une petite cinquantaine de mètres, mais elle a peut-être progressé depuis, et oui c'est instantané.

Et de ton côté ? Tes pouvoirs ont progressé ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Pas vraiment. Mais je les maîtrise vachement mieux. Je peux dire quand les gens mentent, par exemple. Très instructif, ment Oban en la regardant dans les yeux.

Une chance pour moi que je n'ai pas essayé de te mentir, dans ce cas.

Pour en revenir à notre histoire, pour que cette rencontre puisse se produire, il me reste tout de même un détail à régler. Yeşim doit m'assister pour une transaction, mais cette transaction n'aura lieu que si je récupère ce que je suis venue chercher ici et... disons qu'il pourrait y avoir un petit écueil.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... Je t'écoute...

Oh, c'est juste une intuition, mais... quand on est dans le métier depuis aussi longtemps que moi, on apprend à s'y fier. Le contrebandier qui doit me livrer a eu une attitude un peu étrange. Rien de très probant, mais je me méfie, disons.

Enfin, je serai fixée demain, je suppose.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu crains quel genre de complication ? Je sais encore reconnaître un mauvais plan quand j'en vois un, et je sens une demande de service arriver, je me trompe ?

Oui, tu te trompes.

Si cela tourne mal, il n'est pas impossible que je doive m'en sortir dans un bain de sang... et je ne crois pas que tu sois prêt pour ça.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et tu as raison. Alors pourquoi mentionner ça, du coup ?

Parce que je ne passe que des marchés honnêtes. Si je promets de te donner une chance de rencontrer Yeşim, je me dois de t'informer si il y a une possibilité que je rencontre un problème qui pourrait annuler le deal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  Tu m'expliques ? Je peux peut-être éviter un bain de sang. Et me servir de votre opération pour ma rencontre tout en facilitant vos... échanges.

J'aurais du mal à te dire précisément ce qui a éveillé ma méfiance. J'ai rendez-vous avec ce contrebandier sélucéen sur les docks demain. Cela devrait être un simple échange, mon argent contre un artefact, mais... je ne sais pas. La dernière fois que je lui ai parlé, il y avait un je ne sais quoi de... d'anormal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non, je veux dire... Explique moi la nature de votre échange, le lieu et la façon dont l'intervention d'un événement perturbateur pourrait sembler fortuit. Je veux bien croire en tes intuitions, et même aider à vos affaires -juste cette fois - si je peux dans le même temps isoler ma sœur.  Mais j'ai besoin de tous les détails pour me préparer. 

En plus... Les sélucéens se sont attaqué à des ressources humaines à ce qu'on m'a dit. C'est inédit. Alors cet endroit... Tu n'y feras plus affaires longtemps. Le Plan se met en marche. J'ai ralenti, je l'espère, la guerre contre un empire. Mais d'autres vont attaquer dans les années qui viennent. L'Ennemi s'en assure. Tu es certaine d'être prête ? A ta place, j'aurais annulé l'échange. Mais si tu ne le fais pas malgré tes soupçons, il doit y avoir une opportunité fructueuse.

Alors qu'est-ce que c'est ?

A moins d'une guerre ouverte contre l'ensemble des guildes, cet endroit ne va pas disparaître comme ça, tu sais ? En fait, il continuerait probablement d'exister sous une forme ou une autre même en cas de guerre. Les choses sont un peu plus tendues, c'est vrai, mais les affaires continuent. Les affaires continuent toujours.

Et pour ce qui est de la nature exacte de l'échange de demain, je dois simplement récupérer un vieil artefact sélucéen. Il est essentiel pour compléter le lot que je dois livrer le mois prochain sur Babylon avec l'aide de Yeşim. Si le lot n'est pas complet, je ne sais pas si l'échange aura lieu.

Mais, comme je le disais, je vais me passer de ton aide. Nesrin me servira de renfort, comme toujours.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Donc il faudra attendre un mois. Au moins j'aurai le temps de me préparer. Je vais te laisser une adresse de messagerie itinérante. Tu sauras la retenir ? 

Bon, laisse-moi un message là dessus quand tu voudras. Je vais partir, maintenant.

Comme tu voudras.

Je vais aussi te laisser une adresse où me contacter, tout de même. Tu sauras la retenir ?

Oban se contente de sourire. Lorsqu'elle en a fini, il se lève et remet sa chaise en place. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... Si on doit partager cette galaxie pour l'éternité, je serais content de pouvoir t'accorder ma confiance pour toujours. Évitons la tromperie, ma sœur.

Puis il la prend dans ses bras dans une courte accolade avant de tourner le dos et repartir. Derrière lui, Verda semble vraiment sous le coup de la surprise, pour la première fois.

Une fois dehors, il s'engage dans la ville un peu au hasard et entreprend de se vérifier lui-même, histoire de voir si Verda aurait usé de ses dons sur lui d'une manière ou d'une autre. Une fois satisfait, il a parcouru quelques centaines de mètres. Dans la rue, en regardant la ville, il murmure : 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu as eu tout ça ?

Lui-même vérifie ses enregistrements.

Oui, répond la voix de Rahne à travers son com. Mais je n'ai pas compris quel genre de code vous utilisiez.

Oban comprend dès les premières secondes d'écoute de ses enregistrements : Il s'entend parler du menu avec Verda, une conversation qu'il n'a jamais eue.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Magie. Elle a faussé la conversation avec un objet magique, je crois. Je vais te faire un résumé. En gros, ça s'est bien passé. Elle a un échange avec un sélucéen bientôt et la soeur qui me pourchasse sera là. Elle peut se téléporter, il faudra que tu demandes à Ji comment lutter contre ça. Il m'avait parlé de champs de forces, il faudra creuser ça. Dans un mois, Verda est d'accord pour nous donner une occasion de la kidnapper. Je suis surpris que ça se soit si bien passé. J'avais raison à son propos : Qu'elle craigne mon père et pourrait participer à sa chute, ou qu'elle compte me livrer, quoi qu'il en soit elle joue le long jeu. 

On va profiter d'être ici pour aller faire des courses. Mais pas n'importe quelles courses. On va aller trouver des objets magiques, nous aussi. Et des armes. Tu veux quelque chose, toi aussi ?

Moi ? Voir la ville surtout. Pour ce qui est de faire des achats... je trouverai bien quelque chose qui me tente si nous traînons assez longtemps sur les marchés.

Et donc, ta demi-sœur est un peu sorcière ? Et tu vas pouvoir rencontrer ton autre demi-sœur ? Quand exactement ? Et où ça ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je crois que toute ma famille fait de la magie. On a éhangé nos contacts, elle me dira où et quand exactement. Que dit Ji au sujet de la façon de court-circuiter un téléporteur ?

Que ça dépend de la façon dont elle se téléporte. apparemment, il y a plusieurs méthodes. Il dit qu'il faudra toutes les passer en revue mais que ça va être un peu long.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On va trouver plusieurs moyens. A commencer par un tranquilisant puissant en bonnes quantités. Cette ville est trop grande et cosmopolite. On doit y trouver des choses hors du commun pour des terrans. Tu me rejoins ?


Dernière édition par Eric le Mar 4 Sep - 12:52, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Mar 4 Sep - 18:11

Il ne faut que quelques minutes à Rahne pour retrouver Oban dans un endroit discret.

Tu veux aller faire des achats maintenant ou tu veux que nous nous trouvions un endroit où loger ? Je ne sais pas combien de temps tu comptais rester, mais si c'est plusieurs jours, faire les allez et retours jusque l'astroport, ça ne sera pas très pratique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On a de l'argent toutes les semaines maintenant. Moi, j'en ai gardé pas mal. Mais je crois qu'on va aussi se servir de ça comme entraînement : On se balade dans les marchés, et on repère les ondes spirituelles. Ça marche avec les âmes, mai pas seulement. La magie a une fréquence très caractéristique.  

Et oui, on va rester un peu, je suis curieux de découvrir cet endroit, moi aussi. Vu le temps de trajet, ce serait dommage de ne pas en profiter. A moins que tu ne veuilles qu'on ne suive les mouvements de Verda.  Là dessus je suis partagé. J'aimerais tenir parole quand je lui dis quelque chose. Montrer l'exemple.

C'est TA sœur, Oban. J'ai juré de t'aider autant que je le pourrai, mais c'est à toi de prendre ce genre de décisions.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Alors allons à la recherche de magie ou de trucs bizarres. Je propose un endroit moyennement élevé.

Oban et Rahne se trouve un endroit en hauteur, une passerelle qui joint deux immaubles, à une cinquantaine de mètres au-dessus du niveau du sol. La jeune femme est toujours fascinée par le spectacle de la ville, de ses lumières et de son activité grouillante. Le garçon lui, se concentre sur ses sens, mais il est plutôt difficile de s'y retrouver dans un endroit aussi densément peuplé. Chaque individu crée un pic d'énergie spirituelle, et il sont des centaines de milliers dans son champ de perception...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Woah, c'est dense. Mais ce qu'on cherche sera surement à un endroit moins fréquenté de la ville. Je crois que la zone la moins dense est là-bas. Ca fait un peu de marche, mais comme ça on pourra flâner un peu et trouver de quoi avoir l'air de locaux.

Et en effet, ils trouvent sur leur chemin de quoi s'habiller à la mode locale... ou plutôt à l'une des modes locales : Difficile de savoir ce qui est vraiment en vogue dans une foule aussi bigarrée !

Oban n'a guère de mal à trouver quelque chose qui lui convienne. Rahne, au contraire, ne sait plus où donner de la tête. Il faut dire que l'on trouve vraiment tout ce que l'on peut imaginer, des tenues non seulement terrannes, mais aussi venant des quatre coins de la galaxie. Cela va des vêtements les plus ordinaires aux tenues les plus voyantes, du classique quasiment militaire en passant par les combinaisons futuristes même pour l'époque ou les fanfreluches fantaisies, jusqu'à des robes si indécentes que Oban rougit rien qu'en les voyant portées par des mannequins de plastique !

Par tous les... Ça t'ennuie si je fais quelques essayages ? demande la jeune fille d'un ton pressant après avoir vu des clientes en faire autant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non, mais passe-moi Ji dans ce cas-là... Tu sais je peux comprendre : quand j'ai trouvé mes premiers humains j'étais dans une vieille cape en toile de tente. La mode c"est quelque chose de... dégoûtant et fascinant à la fois.

Rahne donne volontiers la ceinture à Oban.

Je n'en ai pas pour longtemps, promis. Tu restes là et tu me diras ce que tu en penses, hein ? dit-elle avant de filer dans les rayons pour choisir des modèles à essayer.

Tu viens de dire oui à une fille pour qu'elle fasse des essayages dans un grand magasin ?!? Oh pauvre naïf !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Elle m'aide à garder l’œil sur le bon côté des choses. Et puis elle s'amuse. Ça me change. 

A chaque passage, Oban a au moins une critique et un bon côté, et il en fait même un jeu pour passer le temps. Il est surpris des choix de la jeune femme, car 


....


Dernière édition par Eric le Mer 5 Sep - 22:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Mer 5 Sep - 23:17

Rahne revient au bout d'une vingtaine de minutes et entre dans une des cabines d'essayage. Il s'avère que les vêtements sélectionnés dans les rayons lui sont envoyés directement, après qu'un scan ait déterminé la taille dont elle a besoin. D'après ce qui est affiché près desdites cabines, elles sont automatisées pour aider à l'habillage et contiennent un salon de coiffure miniaturisé !

Rahne ne tarde pas à sortir dans une première tenue, une espèce de tailleur rouge et noir...

Alors, qu'est-ce que tu en penses ? Apparemment, c'est un style "neoretroclassic".

Pfff... chiaaaant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu le portes bien, mais c'est pas toi. Une autre.

Pendant qu'elle se change, Oban se sert de son smartcom pour se renseigner sur la ville via leurs journaux, officiels et amateurs, sur le net local.

Rahne ne tarde pas à revenir avec quelque chose de différent.

Et ça ? Tu en dis quoi ?

Hé, ça me rappelle ces vieux mangas...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'aime beaucoup, et Ji aussi. Mets une option sur celui-là.

Super ! Au suivant.

Pendant que Rahne retourne se changer, Oban fait défiler les informations qu'il a trouvé. Il y a du tri à faire dans tout ça, mais il tombe rapidement sur des articles décrivant les tensions entre les guildes sélucéennes et la Fédération Terranne. Il apprend ainsi qu'il y a eu une échauffourée près d'un monde nommé Cloris VII il y a un peu plus d'un mois, autour des droits sur un gisement de cristaux psy. Depuis la situation semble s'être calmée, mais les échanges commerciaux ont subi une légère chute et la sécurité a été augmentée sur les mondes comme Abraxis, où les sélucéens sont nombreux. Les contrôle de douanes ont également été renforcés, et les prix de certaines marchandises ont eu tendance à flamber.

Il reprend ses recherches en se concentrant sur le commerce d'artefacts magique et sur le marché noir quand Rahne sort à nouveau de sa cabine.

Et ça ? Pas trop... heu... sophistiqué ?

Branché, ouais ! On dit encore "branché", au fait, ou je suis devenu ringard ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Branché à quoi ? Euh, pourquoi pas. Mais le collier, je ne sais pas...  J'aime bien les bretelles et le pantalon. Je préférais la précédente, mais Ji te trouve... "branchée". Ça semble être un terme positif.

Une fois qu'elle est repartie, Oban continue de chercher. Apparemment, la ville de Cassiopolis est réputée car on y trouve de tout, et pourtant il lui faut un moment pour trouver ce qu'il cherche sur les endroits où aller pour faire des achats ou des ventes illégales. Il trouve finalement la réponse sur des fils de discussion un peu confidentiels qui mentionnent certaines zones où trainer pour trouver de la drogue et parfois même des armes. Reste à chercher pour le matériel magique...

Et celle-là, elle te plaît ? fait Rahne une fois de retour.

Hé, pas mal ! Simple, sexy, mais classe !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ...

Soudain, Oban n'a plus trop à coeur de s'acharner à cette quête. Un peu de détente lui irait aussi.

Pourquoi tu fais cette tête ? C'est vraiment si terrible ?

Ben vas-y, répond !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh oui, alors celle-là a ma préférence, sans hésiter. Tu enregistres bien tous les modèles avec la SIMS comme je t'ai montré ?

Oui, bien sûr. On ne va pas les acheter si elle peut les reproduire, pas vrai ?

Attends... elle est ok pour faire les magasins de fringues sans rien dépenser ? Tu es sûre qu'elle n'est pas vraiment une alien ?

Dis, je me demandais, tu fais quelque chose à ton apparence, avec tes pouvoirs ? Ou alors tu es jolie naturellement ?

Non, non... c'est vraiment moi...

Bon... je file me changer, lance la jeune fille à Oban en se hâtant à nouveau vers la cabine.

C'est moi ou elle a rougi ?

Je ne sais pas mais moi oui, pour sur. Bon, j'ai repéré un endroit où je pourrai gagner de l'argent, en tous cas. 

 Ah oui ? Et comment ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Il y a un tournoi de billard au Fritz, demain. Inscriptions sur place. L'entrée est chère mais le prix est massif.

Hé, sacrée idée ! Avec tes talents et une jolie fille au bras pour te porter chance, tu vas casser la baraque !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Toi et tes expressions terriennes...

Rahne ressort et revient devant Oban.

Et voilà ! Moi j'aime assez celle-là.

Alors, bonhomme ? C'est moins sexy, mais... il y a quelque chose de spécial, non ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Celle-ci, on l'achète ! Et, Rahne ? 

tu as déjà entendu parler du billard ?

Non. Qu'est-ce que c'est ?


Dernière édition par Eric le Jeu 6 Sep - 20:36, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7679
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 39
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Jeu 6 Sep - 23:22

Après une journée de shopping "usuel", Oban a acheté pas mal de matières premières et de produits chimiques, quelques vêtements, des smartcoms de rechange, et ils sont allés dormir sur Dan, qui devient un petit appartement pour deux avec une soute bien remplie. Le lendemain, à onze heure, Oban et Rahne se sont lavés et habillés : C'est l'heure d'aller s'inscrire.

Ils débarquent au Fritz Hôtel, loué pour l'occasion par la BOF, la Billard Omni-Fédération du Billard.L'hôtel est tout en luxe et en marbres, et la salle d'accueil géante a été transformée en hall de présélection. Oban se dirige vers l'accueil, et inscrit son nom sur la liste des participants. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et voilà. Je suis inscrit sous le nom de Oban Turner. Une des identités de mamie.

Dis, deux mille crédits pour s'inscrire, ça ne fait pas un peu cher ? J'ai un peu de mal à estimer la valeur de votre monnaie.

Deux mille crédits, c'est en effet beaucoup d'argent, mais le vainqueur reçoit 400.000 crédits de récompenses, le second 100.000 et les suivants 20.000 jusqu'au huitième.

Des dizaines de tables sont alignées dans la grande salle, et il doit y avoir au moins deux cents joueurs inscrits pour les phases préliminaires, et au moins dix fois plus de curieux venus assister aux début du tournoi. Le jeu se joue selon les règles dites du "Jeu de la 8", la version la plus commune du billard américain. Pour se qualifier, un participant doit vider cinq tables seul en un minimum de coups. Les joueurs ayant fait les trente-deux meilleurs scores seront qualifiés pour les phases finales, durant lesquels ils s'affronteront en duels jusqu'à une finale.

Une fois que Oban a versé l'argent au guichet avec son créditube un employé très poli lui désigne la table n°13 et lui dit d'attendre un juge. Pour descendre dans la zone des qualifications, il doit d'abord passer sous un portique près duquel se tient une hôtesse.

Bonjour, monsieur Turner. Si vous voulez bien passer par le scanner.

Pas d'implant cérébral ? Ni d'augmentations cybernétiques ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non madame. Cent pour cent naturel.  Oban se soumet volontiers au test, et essaie d'épier les résultats, sans Vraiment tenter d'être discret. Alors ? Ça dit quoi ?

Aucun problème.

Apparemment, il s'agit vraiment d'un simple scan, destiné à détecter les implants technologiques.

Pas de pouvoirs télékinétiques non plus, ou autres capacités similaires ?

Vous demandez ça à tout le monde ?

Oh oui, bien sûr ! Il y a des tentatives de triches tous les ans, mademoiselle. Mais rassurez-vous, le tournoi est très surveillé pour ce genre de choses.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui, j'espère au moins pouvoir passer les sélections. Plus loin, avec Rahne, il explique : Le Billard, j'ai toujours adoré ça. C'est juste de la physique appliquée. tu as une tige - ou queue - et tu tapes dans une boule. Le but du jeu est de mettre toutes les boules dans le trou, dans l'ordre marqué sur chacune.Tant que tu gagnes, tu rejoues. J'ai toujours eu un faible pour ces jeux là.

Oui, j'imagine. Avec ce que j'ai vu de tes capacités, tu dois être très fort.

On a pas de jeu qui ressemble à cela, chez moi. J'ai hâte de voir ça.

Les deux jeunes gens s'approchent de la table numéro 13, où les boules sont déjà disposées en triangle sur le tapis. Le juge n'étant pas encore arrivé, cela laisse le temps à Oban d'expliquer les règles à Rahne.

Eh ben, on laisse vraiment s'inscrire n'importe qui, les interrompt soudain le type à l'air maladif qui s'échauffe à la table voisine. Tes parents savent que tu es là, gamin ?

Oban voit immédiatement les yeux de Rahne foudroyer l'homme, froids comme de la glace. Le changement d'attitude de la jeune fille est saisissant. Toutefois, elle se tait, laissant répondre Oban.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mes parents sont morts.

 Si je ne gagne pas cette partie, mon orphelinat devra fermer, le mois prochain. Je DOIS gagner. Le tout est dit sans aucune conviction ni aucun jeu d'acteur. D'ailleurs, Oban ne regarde pas son adversaire : il est occupé à choisir sa queue. Il donne un petit coup sur chaque, et se décide pour la dernière. 

...

Ouais, ben... bonne chance.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Allez. On va voir ce que ça donne, avec les pouvoirs. 

Dis, Oban... c'est quoi un orphelinat ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]C'est là que les Terrans mettent les enfants sans parents. Plein de mômes et quelques personnes pour les éduquer jusqu'à l'âge adulte. Souvent de tristes histoires, répond Oban dans la confidence.

Oh... les humains sont vraiment étranges, parfois.


Dernière édition par Xavier le Ven 7 Sep - 10:13, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Ven 7 Sep - 13:43

Oban prend le temps de soupeser les billes, sa queue, d'enduire celle-ci de bleu, avant que le juge n'arrive à sa table. Cela lui laisse le temps d'observer un peu les tables voisines. Le type maladif d'à côté à commencé à vider sa première table et il se débrouille plutôt bien, mais le garçon se sait bien meilleur. C'est encore pire pour les trois autres qu'il a l'occasion de voir vider leurs tables.

Oban, je crois que ton juge arrive.

Monsieur Turner, c'est cela ? lui demande un jeune homme en costume portant le badge du casino.

Bonjour. Je suis Chen Neesung. Je viens examiner votre qualification.

Le type a l'air un peu guindé, mais est très poli et très formel.

M'sieur, fait Oban avec un geste de la main. Je suis prêt quand vous l'êtes.

Le jeune homme se met en position, et son cerveau lui montre les différents scénarios possibles. Dans le billard, toutes les informations sont déjà sur la table avant le coup d'envoi : il n'y a plus qu'à s'en tenir au plan. 

Au signal du juge, Oban tire son premier coup.

La bille d'Oban semble dotée d'une vie propre. Lorsqu'il casse le jeu, les boules 1 et 12 entrent et 4 et 15 sont placées, la 3 gène au centre.

Oban vise 3 qui part trop vite et passe à côté de 15 mais ne fait que l'effleurer, puis elle dévie 6 qui roule d'un bord à l'autre et effleure 4. Tout semble inutile, puis 3 tombe dans le trou. En tombant, elle entraîne 4, puis 5 achève sa lente course et 6 cogne la boule blanche avant d'être empochée à son tour.

Il enchaîne toutes les tables en moins de huit coups, se positionnant comme un joueur froid et habile d'emblée.

Je suis sur une bonne lancée, inutile de faire le modeste. Essayons juste de ne pas trop se la péter non plus. Je fais mes tables et je me retire.

Pendant cet exercice, il a pu constater que le flegme du juge a été légèrement ébranlé. Celui-ci tripote plusieurs fois ses lunettes, probablement reliées à l'ordinateur anti-triche, mais ne relevant aucune irrégularité il finit par valider la performance du garçon.

Si je peux me permettre, monsieur, c'était très iempressionnant.

Merci m'sieur, venant d'un professionnel, ça me touche.

D'autres joueurs et curieux se sont approchés au fur et à mesure pour regarder cet exploit.

Madre de dios ! s'exclame l'un d'eux avec un fort accent. Tou es vraiment très doué, muchacho !

Où est-ce que tou a appris à jouer comme ça ?

Off-World. Mais j'aurais aussi bien pu apprendre ici. Vous êtes ?

Santana Di Carlo, enchanté ! Et toi, comment tou t'appelles ?

Un bref regard au tableau des scores apprend à Oban que c'est un joueur, et qu'il est déjà qualifié avec un score de seulement trois points inférieur au sien.

Vous vous défendez vachement bien, Santana. Je vais avoir du mal à garder la tête...  Turner, enchanté.

La présence d'Oban est légèrement masquée, mais surtout, il n'est pas bavard comme d'habitude, plus placide. Vraiment sur la défense. En fait, il écoute les rythmes biologiques de cet homme, histoire de se faire une idée de ses intentions.

Eh bien, Turner, est-ce que tou me permet dé té payer oune verre ? Dé jous de fruit, hein ? Yé souis courieux dé savoir d'où tou viens !

Oban connaît quelques petites choses sur ceux qui fréquentent les salles de jeu. Son frère en faisait partie et que ce soit par ici ou dans le Noyau, on a affaire aux mêmes profils, surtout parmi les pros. D'instinct, il dirait que Santana appartient au genre "dilettante". Il est sûrement assez bon pour en vivre, mais son côté bon vivant l'emporte sur son envie de gagner et il ne sera jamais le champion en titre. Dan disait que cela en faisait des adversaires imprévisibles, mais aussi des compagnons de table agréables, jamais avares en plaisanteries et en bonnes histoires.

Oban sait tout ça, mais il connait aussi les histoires de gagnants arnaqués et de compétiteurs sans foi ni loi. Et il sait que Rahne n'a pas connaissance de toute la malice humaine.  

Je suis trop jeune pour boire, m'sieur. Après le tournoi, peut-être ? Ça me semble malvenu de boire avec un adversaire. Bonne chance.

Comme tou veux, muchacho ! Hé, j'espère qué yé né vais pas tomber contre toi trop vite, hein ? Bonne chance à toué.

Puis plus tard, avec Rahne : 

Tu ne t'ennuies pas trop quand je joue, ça va ? On aurait du t'inscrire aussi. Ça aurait été marrant.

Oui, tu as raison. Ceci dit, les inscriptions ne sont pas terminées. Regarde, il y en a encore de nouveaux qui arrivent.

Je peux utiliser l'argent d'Agrias, tu crois ?

Je te le paie. Tiens, vas-y ! Oban reste attentif à Santanna et aux autres gens dans l'assistance, et jette un oeil à ses prochains passages.


Dernière édition par Eric le Sam 8 Sep - 1:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Sam 8 Sep - 2:18

Rahne part s'inscrire à son tour. Oban, son épreuve étant terminée, peut tranquillement observer tandis que les participants tente de se qualifier à leur tour. Il y a beaucoup de monde qui va et vient : La majorité sont humains, dont quelques métas bien visibles, mais il y a également un bon nombre de sélucéens.

Il voit ensuite Rahne vider ses tables. La première est un vrai désastre, mais elle se rattrape en s'appliquant sur les suivantes, et réalise un score final plutôt honnête. Il est toutefois distrait par quelque chose tandis qu'elle empoche ses dernières billes. Une autre Source vient d'entrer dans la salle. C'est l'heure de passer en mode incognito, et Oban espère que sa réaction aidera Rahne à en faire autant.


Une source. Reste furtive. 

D'abord, localiser se cacher, maintenant, Oban tente de repérer l'individu aux entrées. Adossé contre un mur, il réajuste sa capuche pour mieux voir.

Au début, il n'est pas simple de savoir qui dans la foule est cette Source. Il y a tellement de monde. Heureusement, les perceptions de Oban sont très précises. Capable d'estimer la distance qui le sépare de l'individu à moins d'un mètre près s'avère très précieux et il finit par l'identifier. Il s'agit d'un jeune homme blond, d'environ seize ans, qui est en train de s'inscrire alors que le guichet va bientôt fermer.
 
 Non mais combien il y a de chances de trouver trois sources adolescentes au même endroit ? Je devrais dézinguer le comptoir d’inscriptions et le tour serait joué. 

Mais on ne va pas cracher sur un peu de compétition. 

C'est lequel ? demande Rahne au moment où elle rejoint Oban.
Le blond qui vient de s'inscrire. S'il nous a repérés, il fait bien semblant. Santana et les autres gens ont l'air sympa, mais jusqu'à la fin du tournoi, on reste à deux autant que possible. Pour une telle somme, les gens deviennent des animaux.

D'accord.

Au fait, tu as vu que tu es passé deuxième ?

En levant les yeux vers le panneau des scores, Oban constate que Rahne a raison. Il y a maintenant un nom au-dessus du sien, un nom sélucéen, Zat-Nik-Tal.

Cool. Ca ne sera pas si facile que ça, finalement. Tu commences à prendre le pli, de ton côté ?

Ça va, oui. Le temps que je comprenne quelques subtilités, j'ai perdu quelques places, mais je devrais rester qualifiée. Presque tout le monde est passé, maintenant.

Tu penses qu'il va s'éliminer en trichant ? Ce serait marrant. C'es tellement bon, d'être de retour à la civilisation. Mais d'un autre côté, je me méfie de tout le monde. Surtout quand il y a de l'argent en jeu.

Est-ce que l'argent n'est pas la source de nombre des maux qui frappent les sociétés évoluées, humaines ou sélucéennes, par exemple ? Pourquoi ne s'en débarrassent-elles pas ? Nous autres drass n'avons pas ce problème.

Alors là, on est bien d'accord. Mais les hommes ont eu l'occasion de s'en débarrasser et n'y sont pas parvenus. Sauf les égérians, et une planète dont j'ai entendu parler, sur la lisière. On sait bien que c'est faisable, mais les humains restent sur leurs habitudes.

Et puis avec ce argent, nous, on pourra préparer le mois prochain. J'ai pas mal de trucs à trouver, et ils sont chers. Ou durs à faire.

De quoi as-tu besoin, exactement ? Je peux t'aider ?

Je vais lui parler, mais elle va refuser. Ma sœur, je veux dire.  Donc il va falloir que je la contienne. Je crois qu'avec un champ de force, on peut faire ça. Mais il va aussi nous falloir des tranquillisants, et je pense que je devrais aussi signaler tout ça à mamie pour qu'elle nous épaule.  Et puis autant rentabiliser le temps qu'on a ici pour la suite : de l'argent servira toujours. Il va aussi falloir qu'on retourne à l'école. J'ai besoin de cours de théorie de la mage. Au moins pour savoir m'en défendre.

Et toi, tu m'aides... En étant là le long du chemin. En me disant ce qui est bien ou pas, et on découvre la galaxie et les terrans... ensemble. C'est déjà beaucoup, crois moi.

Pour ce qui est de la théorie occulte, je peux t'apprendre quelques bases, si tu veux. Beaucoup de soeurs drasses pratiquent au moins un peu de sorcellerie, alors on m'a appris un peu de théorie. Cela ne vaudra pas l'enseignement d'une vraie sorcière, mais ce serait un début.

Par contre, pour ce qui est de ta sœur... tu es sûr qu'utiliser la coercition serait une bonne idée ? Si tu veux gagner sa confiance, cela ne risque pas d'être contre-productif ?

Là elle n'a pas tout à fait tort. Surtout si tu échoues à la contenir.

Visiblement, elle sera punie chaque fois qu'elle ne parviendra pas à me ramener. Autant éviter le cas "confrontation". Mais je ne vois pas comment faire autrement. Ou alors sans filet, mais ça ne me plaît pas.

Pendant leur discussion, l'adolescent blond s'est mis à une table, en vue des deux jeunes gens. Etant dans les derniers à passer, il a très vite reçu la visite d'un juge et a commencé à vider ses tables. A la fin de la troisième, il n'a qu'un point de retard sur Oban.

Il joue bien, on dirait.

Oui, on a du souci à se faire. Je me demande combien de sources il y a en tout. Ca va devenir de plus en plus fréquent d'en croiser. Et des rejetons de sources aussi. Un jour tous les humains auront du sang de source, en fait. Et toi, qu'est-ce que tu sais faire, Mmm ? Pense-t-il en regardant son adversaire.

Oban se concentre sur lui pendant qu'il vide sa quatrième table. Avec tout ce monde, pas facile de sentir ses énergies distinctement mais on dirait qu'il se passe quelque chose avec son esprit... et il vient de revenir à égalité avec le garçon.

Tu as senti ? On dirait... je ne sait pas, je n'ai jamais senti ça avant, mais il fait quelque chose avec son mental. Quelque chose, d'actif, pas de passif comme tes capacités à toi, et pourtant le juge n'y trouve rien à redire.

On est mal placés pour juger, malgré tout. Et puis j'ai un truc dans mon disque qui nous mettra à niveau s'il le faut. Voyons jusq'uoù il peut aller avec son truc. J'aimerais pouvoir deviner son don avant la fin.

A moins que tu ne veuilles qu'on le punisse ? On peut aussi aller le voir et lui demander d'arrêter. Mais comme je le disais, c'est à double tranchant : nous non plus on est pas bien placés pour parler.

Le punir ? Pourquoi ? Si son don ne transgresse pas les règles, tout comme le tiens, il n'y a pas de raison.

Le garçon blond vite sa dernière table tandis que ses énergies mentales s'affolent encore plus. Avant chaque coup, c'est comme si il y avait une petite rafale de décharges d'énergie dans sa tête, qui n'affectent pourtant pas son environnement. Et il passe de un point devant Oban, qui se retrouve troisième, mais reste d'un autre point en dessous du sélucéen, qui lui reste premier.

Et dans le même temps, un autre nom s'est affiché à côté de celui de Oban, qui se retrouve ex-aequo à la troisième place.

Toi qui voulais de la compétition...

C'est désormais le classement définitif. Rahne, elle, est tente-et-unième, et reste qualifiée de justesse avec vingt-deux points de moins que Oban.


Dernière édition par Eric le Lun 10 Sep - 16:57, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7679
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 39
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Lun 10 Sep - 17:12

Oban, qui n'a pas loupé un instant de son match, sauf pour surveiller blondinet et le gagnant actuel à l'occasion. Oban pense avoir déjà vu une version du don de cet homme chez une mutante, lors du tournoi de gravball. Il crée un processus dans son cerveau qui lui donne l'impression que le temps se fige, afin de prendre le meilleur coup. Ou il calcule chaque angle avant de tirer. Dans le feu de la sélection avec le temps qui joue, c'est utile.

Ou quelque chose du genre...

Quand Rahne revient de sa sélection, Oban l'accueille tout sourire, avec accolade à la clé: ils sont tous deux dans la course !

Génial ! Maintenant, on s'intéresse à la compétition. On a le tenant du titre, qui doit savoir à l'heure qu'il est que la compétition sera rude. Dans les captures de drapeaux de la décharge, c'est à ce moment-là que les coups fourrés commencent. Je ne sais pas à quel point on est protégés ici, mais je reste en mode alerte. Ta politique sur le blondinet, c'est quoi ? On l'approche ou on l'évite ?Vite fait, Oban vérifie son nom sur la liste, et celui des trois autres qui constituent, avec eux, les cinq premiers.

Hé bien... indépendamment de cette histoire de billard, ne devrait-on pas faire connaissance avec le plus de Sources possible ? Chacun peut être un allié ou un ennemi potentiel, alors autant savoir à quoi s'en tenir, non ?

 Moi les sources, je me dis que ce sont les gens avec qui on va devoir partager la galaxie pendant loooongtemps. Donc okay. On fait quoi, on "clignote" pour qu'il nous remarque ?

Oui, faisons cela.

Les deux jeunes gens vont varier de façon répétée l'énergie de leur Source. Au début, pas de réaction du jeune homme. Au bout d'un moment, il finit par lever la tête, l'air intrigué, regarde vaguement autour de lui, puis il se secoue la tête en murmurant et se remet en marche vers le guichet de l'hôtel.

 Bon, c'est un bleu. Il n'a pas connaissance des autres. Tu sais quoi ? On pourra aussi bien lui parler plus tard. Voyons les épreuves suivantes, et on le chopera pour le féliciter de la suivante ou je ne sais quoi.

Comme tu voudras.

Oban et Rahne voient alors s'approcher d'eux un homme élégant, suivi d'un employé en costume-cravate et lunettes noires.

Monsieur Turner ! Magnifique performance !

Je tenais absolument à vous féliciter. Je suis Giovanni Bella, le gérant du Fritz, dit-il en tendant la main au garçon, qui après un coup de surprise, tend la sienne en retour, assez mollement.

Oh, Enchanté monsieur. Oban Turner, et voici mon amie Rahne. On a plusieurs jeunes participants, je m'attendais à ce qu'on soit les seuls.

Mais c'est une excellente chose. Nous encourageons toujours les jeunes talents.

A ce sujet, le Fritz aimerait vous inviter, vous et mademoiselle Rahne. Que diriez-vous d'une suite grand luxe ? Avec tout le traitement V.I.P., bien sûr !

Eh bien cela nous évitera des désagréments, vous faîtes ça pour tous les tête de liste ?

Bien sûr ! Nous tenons absolument à attirer et à fidéliser les meilleurs joueurs. Ce tournoi est très important pour nous. Je ne vous cacherai pas que les retombées médiatiques et économiques sont très conséquentes, aussi nous tenons à ce que cela reste un évènement de premier ordre.

En d'autres termes, tous vos frais d'hébergement et de restauration sont pris en charge, et si vous désirez quoi que ce soit, n'hésitez pas à demander... dans la limite du raisonnable, bien sûr, conclut-il avec un large sourire.

Vos suites seront prêtes dans moins d'une heure. Vous n'aurez qu'à passer prendre vos clés à la réception. Désirez-vous que je fasse en sorte qu'elles soient voisines, pour vous et mademoiselle Rahne ? Oban se contente d'observer son amie. Il pensait devoir partager, les voilà avec deux chambres. 

Oui, cela nous sierra très bien comme ça, répond Rahne sur le ton de celle qui a l'habitude d'être servie.

Avez-vous des boutiques, dans le casino ?

Oui, tout à fait. Il y a toute une galerie commerciale. Vous aurez droit aux réductions VIP, bien sûr !

Je vais vous laisser ma carte. Au moindre problème, n'hésitez pas à m'appeler.

 Merci beaucoup, monsieur. Nous ferons en sorte de les mériter.


Dernière édition par Xavier le Mar 11 Sep - 13:20, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Mar 11 Sep - 14:59

Après leur avoir laissé sa carte à tout deux, l'homme s'en va voir un autre concurrent, son garde du corps toujours sur les talons.

Puisqu'on nous offre le séjour, tu veux faire un tour de l'hôtel, pour voir ce qu'ils ont à proposer ?

Ouais, on devrait voir arriver les autres assez vite, en plus. On commence par ce que tu veux, et puis on ira voir les chambres ?

D'accord.

...

Dis, tu avais l'air déçu, tout à l'heure, quand il nous a proposé les chambres. Quelque chose te chiffonne ?

Je ne sais pas, une intuition. On sera vite fixés. Tu sais ce que j'aime ici ? Toi et moi... -et blondinet, du coup- on est lâchés dans un endroit totalement aléatoire. Et tu peux être sûre qu'on ne s'ennuiera pas. Viens, on va le sentir arriver si on monte. On aura qu'à le choper dans un couloir.

Oui, il se sera forcément fait offrir une suite, lui aussi.

Ayant tout de même une heure à tuer avant de pouvoir prendre les clés de leurs chambres, les deux jeunes gens en profitent pour faire une petite visite de l'hôtel. Il y a en effet une galerie commerciale bien fournie en boutiques de vêtements, d'audio-vidéo et petit matériel électronique, en bijouteries, matériel de sport, magasin de jeux, etc. Il y a également des environnements de jeu virtuel, des salles de sport, et pas moins de trois piscines, dont une est réservée aux clients VIP. Il y a aussi un spa et un institut de beauté, une salle de cinéma...

...et bien sûr, les immenses salles de jeu du casino, où s'alignent les machines à sous, les roulettes et les tables de blackjack, de baccara, de craps, et d'autres jeux plus modernes ou exotiques. L'activité y est frénétique, le brouahaha permanent laissant parfois percevoir des cris de victoire ou de défaite, et la tension est palpable dans l'air.


Oban, je ne comprends pas. Pourquoi tous ces gens viennent-ils perdre leur argent ici ? Les chances de victoire sont toujours en faveur du casino, non ?

Ben comme nous. Ils misent un peu en espérant gagner beaucoup. Ou ils viennent juste dépenser leur trop plein pour s'amuser. Ou ils ont dans l'idée que c'est leur seul espoir de poursuivre. Ça dépend des gens. Mais oui, en général, l'humain de base pensera que 10% de chances, c'est déjà mieux que zéro, et ils seront prêts à tenter le diable. C'est e que je fais à chaque fois. Mais moi j'ai un "filet de sécurité". Alors je peux jouer avec les probabilités plusieurs fois. 

Et puis si le casino donne l'illusion du luxe, ce n'est pas pour rien : il faut que les gens soient dans l'ambiance, c'est un appât. C'est comme ce tournoi : les prix sont élevés, mais si tu comptes les inscriptions, la publicité, les commissions, le prestige... C'est rentable. Pour eu c'est un investissement, probablement très rentable.

Donc le casino mise sur les désespérés et sur ceux qui ont les moyens de s'amuser en prenant des risques. Cynique, mais tu as raison, ce doit être rentable.

...

Nous avons les moyens de prendre des risques ? J'aimerais savoir si le plaisir et l'excitation procurés valent tout ce battage.

C'est beaucoup plus addictif que tu ne crois, et c'est pas la meilleure des drogues au final. J'ai connu des gens qui avaient un vrai problème avec ça. Je pense que si on gagne, tu pourras à loisir tester ça, mais pour le moment, moi, j'ai joué tout l'argent que je pouvais me permettre. Tu sais ici, ils ont tous les trucs pour t'avoir : je ne sais pas s'ils truquent leurs jeux, mais même sans ça, ils te laisseront gagner un peu pour que tu perdes gros ensuite. 

Occupons-nous de nos priorités : la victoire, la source...

Ou alors ce qu'on fait c'est que je te donne juste une petite somme, et tu dois gérer sans jamais rien y ajouter, juste te contenter de la faire fructifier : une fois à sec, tu arrêtes.

Non. Je vais me fier à toi sur ce sujet.

Tu veux que nous allions voir nos chambres, maintenant ? Elles doivent être prêtes.

Ça marche. Je suis désolé si je suis assez focalisé. Ca soit nous empêcher de nous amuser, mais la sécurité d'abord. J'imagine que ces derniers mois, j'ai passé trop de temps à faire semblant d'être un autre, ça laisse des marques. Alors, suite 13... C'est surement là haut.


Dernière édition par Eric le Jeu 13 Sep - 18:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Jeu 13 Sep - 21:27

Rahne et Oban emprunte l'ascenseur extérieur, qui leur offre une magnifique vue sur la ville, avant d'atteindre leurs chambres au 56° étage. Lui a la chambre 56-13 et elle la 56-11, située juste à côté. Ils visitent d'abord la suite de Oban, qui est immense. Il a une grande salle de bain, un living-room avec les équipements dernier cri et une chambre spacieuse et confortable. Celle de Rahne est à l'identique.

Bon, les épreuves finales ne sont que demain, donc nous avons toute la soirée. Que font les humains pour passer le temps ?

Oban rougit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Euuuuh, ça dépend des gens... Il regarde un peu partout autour de lui. Y'a des écrans partout, j'imagine que tu peux commencer par étudier le web local. Les infos, les événements, la météo même. 

Je pensais juste me concentrer sur blondinet. Après tout, l'endroit a beau être immense, il ne sort jamais vraiment de mon champ de perception. On va le voir comme prévu, et la soirée s'écrira elle-même. Au pire, on peut rester à deux pour pas s'ennuyer.

D'accord, commençons par aller le voir. Comment veux-tu l'aborder ?

Oban réfléchit et se concentre sur la position du blond. Celui-ci... est en train de monter dans un des ascenseurs extérieurs, probablement pour rejoindre sa chambre lui aussi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Il arrive par l'ascenseur. Oban prend un tas de revues, puis la main de Rahne, et l'entraîne dans les couloirs. Ils se positionnent et Oban lui donne les revues. Il y en a clairement trop, et ça déborde de partout. Le voila. Passe quand la porte s'ouvre, et il va te percuter, s'excuser et pouf, tu engages la conversation. Jele ferais bien, mais ça marche mieux avec les filles. 

Mais pas question d'en tomber amoureuse, hein... ajoute-t-il, très bas.



Dernière édition par Eric le Ven 14 Sep - 19:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Ven 14 Sep - 19:13

Conformément au plan de Oban, qui de plus est sûr que leur cible est seule dans l'ascenseur, Rahne attend devant les portes. quand celles-ci s'ouvrent, elle fait mine de vouloir entrer pour percuter le jeune homme...

...mais celui-ci s'écarte au dernier moment, tout en attrapant la pile de revues pour l'empêcher de tomber. D'un peu plus loin, Oban a senti une décharge d'énergie mentale.


Eh bien ! On a frôlé l'accident !

Désolée. Je suis vraiment maladroite.

Hahaha ! Aucune importance.

Mais où diable emmenez-vous tout ça ?

Je... heu... vais les mettre au recyclage, invente Rahne, prise au dépourvu.

Au recyclage ?!? dit-il avec surprise.

Eh bien... si c'est pour la bonne cause, laissez-moi vous aider, d'accord ? Je vais en prendre la moitié.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Alors c'est comme ça que tu fais.

Pardon ? dit-il un peu surpris par l'arrivée de Oban.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Comment ça marche ? C'est ton cerveau qui te donne l'impression que tout s'arrête ? J'ai connu une mutante comme ça.

Nouvelle décharge.

Désolé, répond-t-il un peu surpris, mais je ne vois pas du tout de quoi tu parles, petit.

Soit c'est un excellent comédien, soit il a un sang-froid à toute épreuve.

Ton ami est un peu bizarre, non ? dit-il à Rahne.

Mais tu sais, si tu voulais me parler, tu n'avais pas besoin d'inventer de prétexte. Avec de si jolis yeux, tu n'avais qu'à me regarder pour avoir toute mon attention, glisse-t-il à la jeune fille avec un clin d’œil complice.

Oh... fait Rahne avant de détourner le regard, un peu embarrassée.

Alerte ! Tombeur à onze heures !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu t'en sers pour trouver les bonnes répliques ? Sérieusement ? Ca doit déconner, parce que tu viens de faire deux erreurs.

Ecoute, si tu veux on repart sur de bonnes bases. On est Rahne et Oban. Et si tu lis mes pensées, dis-toi bien que le dernier type qui a refusé sa seconde chance l'a regretté. Tu touches à Rahne et ça devient personnel.

Milo, enchanté, dit-il en déposant sa moitié de pile de revues au sol avant de tendre les mains vers celle de Rahne.

Vous permettez que je vous débarrasse ?

Oui, bien sûr... Dès que Rahne a mis ses papiers dans les bras du garçon, Oban s'avance.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh je t'en prie, c'est surement trop lourd pour notre ami.

Oban ne lui laisse pas le temps de répondre : Il pose son doigt sur le tas de journaux, et commence à faire pression, l'air de rien.

Tu es sûr que tu ne préférerais pas nous écouter ? On a des choses à discuter.

Bien sûr ! répond-t-il en collant aussitôt la pile de revues dans les bras d'Oban sans trop lui laisser le choix.

Il tend ensuite son bras à Rahne.

Je vous offre quelque chose à boire dans ma chambre ? Nous aurons tout le loisir de discuter et moi de profiter d'une aussi charmante compagnie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais comment.. Mais je.. Mais il... Mais...

Eh bien, merci, dit Rahne en posant la main sur son bras un peu gauchement.

Tu viens aussi, petit ? lance-t-il à Oban. Il doit y avoir du lait pour toi, si tu veux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
DU CALME ! intervient Ji en se plaçant virtuellement entre le garçon et Milo. Du calme !

Si tu pètes les plombs maintenant, c'est toi le malotru et lui la victime !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]... J'arrive, blondinet. Comment tu sai que je bois du lait ?

Décharge mentale.

Oh, juste comme ça, répond Milo en haussant les épaules.

Il commence à marcher avec Rahne à ses côtés.

Alors comme ça, vous vous appelez Rahne ? dit-il en recouvrant de sa main celle que la jeune fille a posé sur son bras. J'adore ce prénom.

Alors, d'où venez-vous Rahne ? Attendez, ne répondez pas, laissez moi deviner... Trop sophistiquée pour venir d'une petite colonie... vous pourriez venir de la capitale, mais... Non, vous avez un côté trop exotique, et ce délicieux accent...

Non, vraiment, je ne sais pas. Vous êtes trop mystérieuse.

En fait je suis une princesse drasse.

Il s'esclaffe.

Hahaha ! Et vous êtes pleine d'esprit, en plus !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Eh mais elle est complètement décontractée, en fait. Laissons-la jouer avec lui un peu. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouais, elle est tout ça, tu es super perspicace. Je peux te poser trois questions ?


Dernière édition par Eric le Sam 15 Sep - 18:04, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Sam 15 Sep - 18:46

Oui, si tu veux, mais dans une minute. Nous sommes arrivés.

Ils sont face à la suite 56-21, que Milo ouvre avec sa clé codée pour les faire entrer. La chambre est sur le même modèle que les leurs.

Faites comme chez vous.

Une coupe de champagne, peut-être ? Vous verrez, il est excellent, dit-il en laissant Rahne pour allez vers le bar.

Et un verre de lait, bien sûr.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Merci. Ouais, ces questions, donc... Tu t'es braqué juste parce que je t'ai percé à jour ? Parce qu'on ne vient pas bousculer la concurrence, on vient pour vérifier si tu es conscient de ce que tu es. 

d'où ma première question : tu es mort combien de fois ?

Il semble sincèrement surpris, et il n'y a pas de décharge mentale cette fois-ci.

Mort ? Hahahaha ! Tu es un petit marrant, toi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est bien ce que je pensais, c'est un newbie. Il n'a pas conscience de tout. Question suivante, donc : Ça fait longtemps que tu sais activer ton pouvoir ? Tu as du l'utiliser quoi...trois fois depuis l'ascenseur, et au moins quatre fois pendant l'après-midi. Seulement à des moments qui t'arrangeaient, donc tu dois savoir le déclencher.

Décharge mentale.

Bah, pas la peine d'essayer de cacher que je suis un méta, n'est-ce pas ? D'autant que vous en êtes aussi tous les deux.

Et oui, je sais très bien utiliser mon pouvoir, dit-il en servant deux coupes de champagne. Enfin, heureusement pour vous et moi, les métas sont autorisés dans ce tournoi, tant qu'ils ne touchent pas aux billes avec leurs capacités.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je vais te faire une fleur à nouveau, j'espère que ça calmera l'ambiance : tu n'es pas juste un méta, et si tu veux en savoir plus, tu peux m'appeler à ce numéro. Le jette  pas en regardant en l'air, ça te servira un jour, promis. 

D'où ma dernière question : Tu veux en savoir plus ?

D'abord une question à  moi, dit-il en sortant du lait du réfrigérateur. Je répond aux tiennes, donc tu peux répondre aux miennes, non ?

Si tu as quelque chose à me dire, pourquoi est-ce que tu joues à ce petit jeu au lieu de simplement cracher le morceau ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Parce que c'est important, et que ça va changer ta vie. Et puis ça veut dire qu'on va forcément se croiser à nouveau, qu'on le veuille ou non. Mais si tu veux la version abrégée, je peux aussi...

Vas-y, je t'écoute, répond Milo en déposant son verre de lait devant Oban avant d'amener sa coupe de champagne à Rahne.

Tenez, princesse.

Merci.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ...

Okay. D'où viennent tes pouvoirs ?

Il hausse les épaules.

Je suis né avec, je suppose. Ils se sont développés à l'adolescence, comme pour beaucoup de métas. Je n'ai pas cherché plus loin.

Et tu tournes toujours autour du pot comme ça quand tu as quelque chose à dire ? C'est pour te donner l'air intéressant ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Il ne se serait pas passé un truc bizarre dans ton enfance ? Ou un secret qu'on te cache ? Une boule de lumière, ou une météorite ? Tu n'aurais pas survécu à des événements particuliers ? Oh, et laisse-moi deviner : t'es chétif mais jamais malade, c'est ça ?


Dernière édition par Eric le Lun 17 Sep - 0:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Lun 17 Sep - 0:42

Milo soupire en prenant son verre.

Il est toujours comme ça ? demande-t-il à Rahne.

Il demande ça pour une bonne raison, Milo.

Série de décharges mentales.

Tout ça pour finir par me dire que je suis immortel à cause d'un pouvoir alien ?

Tu sais, Oban, cette façon gratuite de faire sentir que tu en sais plus que moi, ça montre juste que tu est en manque de reconnaissance. Rien d'autre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu m'as perçé à jour. Et pour ça, t'as du utiliser ta prescience, quoi... sept fois ? Depuis tout à l'heure, Oban mesure les énergies du jeune homme. A force, son don doit l'épuiser. Oui, tu es immortel - par l'âge - et on s'est dit que comme on allait partager cette galaxie pour toujours, autant t'apprendre deux ou trois choses. 

Mais si mon manque de reconnaissance t'empêche de te joindre à un groupe de cette envergure, on va y aller. Tu viens, Rahne ?

Nouveau soupir de lassitude de Milo.

De la psychologie inversée, maintenant ? Sérieusement ?

Ecoutez, Rahne, je suis prêt à entendre tout ce que vous avez à me dire, mais pourriez-vous vous en charger ? Oban ne peut pas s'empêcher de faire des détours, apparemment, et je préfère les explications directes.

Je suis certain que vous et moi nous nous comprendrions beaucoup mieux, dit-il en faisant tinter son verre contre celui de la jeune fille.

Eh bien je le pourrais, oui, mais...

Elle lance un regard interrogateur à Oban.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ecoute, c'est un parvenu issu d'une classe riche, qui trouve que je représente une compétition pour ta conquête amoureuse. Tu peux entrer dans son jeu et rester sans moi, c'est ce qu'il cherche. 

Moi, je m'en vais, si mes manières ne lui conviennent pas, bouh-hou ! Fait Oban en mimant un enfant qui pleure. Moi, il n'y a qu'à toi que j'ai besoin de prouver quoi que ce soit. Si tu veux rester, par contre, je reste aussi. 

Rahne, ajoute-t-il en lui prenant la main et en fixant ses yeux. Je suis Druac. Fais-moi confiance.

Je... d'accord. Je te fais confiance, tu le sais. Allons-y.

Elle pose son verre et ils se dirigent vers la sortie.

Bon, puisque apparemment tu n'as jamais quitté la cours de la maternelle, lance Milo à Oban, qu'est-ce que tu dirais d'un petit pari ?

Si je te bats pendant le tournoi, tu arrêtes tes enfantillages et Rahne me raconte tout. Une conversation entre gens matures, en sommes.

Et si tu gagnes, je réponds à toutes tes questions sans discuter.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je n'ai pas besoin de ton match sans queue ni tête. J'essayais d'aider. Après le tournoi, que tu gagnes ou que tu perdes, mon offre tiendra toujours. Bonne chance, d'ailleurs. Connard.

Grosse rafale mentale.

Dommage. Je pensais que tu étais le genre à relever les défis.

Entre gens civilisés, quand on arrive pas à s'entendre, on peut pourtant régler ça avec un duel amical. Vous n'êtes pas d'accord, Rahne ?

Si. Tout à fait.

Oh le petit enculé ! Il est allé la chercher loin, mais il t'a bien niqué.

Rahne pense en drasse, Oban. Tu refuses une provocation en duel comme celle-là et tu te déshonores un peu !

Et le pire, c'est que Oban sait que Ji a raison.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Attends voiir, dit Oban à Ji. Tu vis où et en quel siècle, déjà ? Dans les royaumes médiévaux terriens, ça se faisait. Mais là, on est chez les terrans. Aujourd'hui. Je ne parie pas de gens. Je n'ai pas à offrir Rahne à qui que ce soit, je ne suis pas son père, et même lui ne le pourrait pas. 

C'est même ça que j'aime chez elle. Elle ne dépend pas de moi, ni moi d'elle. Alors utiliser tes pouvoirs pour trouver la bonne réponse... Vas-y, fais-le encore et encore. Tu me confortes dans l'idée que je vais te battre, et tu ne fais que nous renforcer.

M'offrir Rahne ? Mais... Je n'ai rien proposé de tel ! Quelle idée !

Rassurez-moi, répond Milo, mais à Rahne, ce n'est pas ce que vous avez compris, n'est-ce pas ? Je voulais juste que vous m'expliquiez ce que je suis censé être puisque Oban refuse de le faire sans détour, c'est tout.

...

Viens, Oban, allons-y. Au revoir, Milo.

Comme vous voudrez.

A très bientôt, princesse. Ce sera difficile d'attendre jusqu'à demain pour avoir à nouveau les plaisir de poser mes yeux sur vous.

Les deux jeunes gens sortent de la chambre de Milo. Rahne reste silencieuse tandis qu'ils prennent la direction des leurs.


Dernière édition par Eric le Lun 17 Sep - 21:21, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7679
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 39
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Lun 17 Sep - 22:17

Oban laisse Rahne s'éloigner, il claque la porte, avance de deux mètres, et pose son doigt sur le mur, dans son dos. Il écoute. Quand elle se retourne immanquablement vers lui, il pose un doigt sur ses lèvres et mime le silence.

Il entend les pas de Milo, qu'il sent se déplacer dans la pièce, puis le tintement des verres quand il les ramène vers le coin cuisine en sifflotant. Il allume ensuite son holo sur les infos locales qui parlent du tournoi de billard et il l'entend s'asseoir dans le fauteuil.

Rien de bien intéressant. Oban se retourne vers Rahne, et ses épaules se contractent, sa tête se baisse. Il n'est pas fier de lui. Ils marchent un temps et, arrivant près de la chambre de Rahne, Oban se dit qu'il faut qu'il lui parle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Dis... tu me trouve faible, c'est ça ? PArce que j'essayais juste de ne pas rentrer dans son jeu. C'est pas faux ce qu'il dit, je fais peut-être des manières pas nécessaires mais... C'est pas quelque chose qu'on devrait prendre à la légère.

Le ton de Rahne est un peu froid quand elle répond.

Non, en effet, mais je n'ai néanmoins par compris pourquoi tu refusais de simplement lui expliquer.

Bah ! Parce que tu l'as laissé t'énerver, pardi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Ben.. Je dois bien avouer qu'il m'énervait à vouloir te faire des avances, là... 

Et je sais d'expérience que tu n'es pas faible, Oban, mais il proposait une issue honorable à votre différent. Tu aurais dû accepter. Oban tique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Moi... Ou un "bon drass" ? Un défi ou un pari, tu le prends quand c'est drôle de ne pas savoir qui va gagner. Quand ça devient sérieux, tu ne le prends que quand tu es sur de gagner. Et tu l'as senti aussi ? Son pouvoir a un déclencheur mental, mais il voit la meilleure solution disponible pour lui. Pour le servir, lui. Si tu as fait attention, il les utilise pour se défendre... ou pour gagner des argumentaires, ou encore des parties de billard. 

En bref, maintenant je sais comment le battre. L’œil sur l'objectif, Rahne. On veut des crédits. Milo... On aura le temps de lui expliquer.

...

Je vais aller me coucher. Nous avons un tournoi, demain, dit-elle avant de se diriger vers sa porte, un peu plus loin.

Cependant, elle s'arrête après seulement quelques pas.

J'ai tout de même quelque chose à te dire avant. Toi et moi, nous pouvons nous parler franchement, alors c'est ce que je vais faire.

J'ai l'impression que tu m'as prise pour une idiote, tout à l'heure. Je sais très bien qu'il me faisait du charme. Je ne suis peut-être pas familière avec la façon de faire des humains mais je sais reconnaître un flatteur. De plus, je sais ce qu'est une parade nuptiale et quelle est sa finalité.

Tu as dit que tu n'avais pas de droits sur moi et que je n'avais pas besoin de toi mais tu as agi comme si c'était le contraire... comme si j'étais une écervelée qui se serait accouplée avec lui contre quelques compliments si tu avais le malheur de le laisser me parler trop longtemps ou sans ta supervision.

Je ne suis pas si naïve que tu sembles le croire et je parle avec qui je veux, Oban, alors ne fais plus jamais ça, tu veux bien ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]...Promis. Okay. Je... Vais me coucher. 

Oban tourne les talons plein d'un embarras qu'il cache avec grand peine. Il s'apprête à arriver dans sa chambre quand Rahne l'interpelle dans le couloir avant qu'il ne passe la porte.

Hé, Oban. Une dernière chose.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Hein ?
C'est toi qui as dit que je n'avais pas besoin de toi. Pas moi. Si c'est vraiment ce que tu penses... tu te trompes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est gentil. Je crois que j'ai dit les choses à l'envers. Je voulais juste dire que je t'admire. Tant mieux si tu n'es pas vexée. Tu...

 Oh, je suis vexée. Mais on est amis, et ça me passera vite.

Bonne nuit, Oban, dit-elle en retrouvant le sourire juste avant d'entrer dans sa chambre.

Oban s'en retourne, moitié soulagé.


Une fois dans la sienne, il matérialise son disque de stockage et y sélectionne un appareil de communication à longue distance. Il envoie son rapport à Agrias, expliquant l'opportunité de capturer sa sœur, son nom, et la coopération de Verda. Il y mentionne qu'il tente de recruter une source ignorante, mais qu'il doute de ses chances de succès. Il aimerait envoyer un message au reste du groupe, mais il manque l'idée parfaite, alors il range l'appareil quand le message est envoyé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'avais tellement envie de lui coller mon poing dans ses dents parfaites.

Ah, les ados...

Je te comprend, tu sais. Ça aurait été exagéré, et une grosse erreur, mais je te comprend. Faut dire qu'il est doué, le petit salaud !

Enfin, si tu l'humilies demain au billard et ce sera déjà pas mal, non ? D'ailleurs, à ce sujet, on a bien senti tous les deux qu'à force d'utiliser son pouvoir il épuisait son énergie psychique. Là il n'en a pas perdu beaucoup, mais si tu le forces à s'en servir suffisamment...

Oban rentre dans son bain. Eau gratuite : c'est inespéré.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et on a trouvé les stimuli qui le poussent à le faire. Oui, ça peut marcher. Mais je ne vais pas le faire. Tu vois, son pouvoir a l'air d'avoir pas mal de faiblesses. Déjà, c'est lui qui suggère quand l'utiliser, ce qui signifie que ça se limite à son attention et à son imagination. 

Moi, avec un pouvoir pareil, je finirais toutes les tables en un seul coup. Mais non. Et vu le frimeur, je te parie un moteur B-13 qu'il le ferait.. s'il le pouvait. Mais non. Donc je me dis qu'il est limité par : 1. son énergie psychique disponible. 2. son imagination. 3. ses capacités physiques pures. Et toi et moi on a eu bien le temps de le disséquer : Psychiquement ça va, mais le reste... Non, si je voulais qu'il perde, j'utiliserais ça, dans un étui de ça. Oban matérialise son morceau de psyrite, et montre son gantelet de vibranium.

Il ferait moins le malin. Mais je crois pas que je ferai ça non plus, à vrai dire... C'est pas un combat mais une compétition ! Et je veux gagner à la loyale. Je vais le rétamer, juste parce que je peux faire des choses avec les billes, que personne d'autre ne peut faire. Je peux oser des coups qui sembleraient fous à d'autres. Des trucs qu'il ne saura jamais faire.

Tu m'étonnes !

Ceci dit, ne te focalises pas trop sur lui uniquement juste parce qu'il tourne autour de Rahne. Vous êtes cinq à vous tenir à seulement quelques points d'écart sur les qualifications. Les autres seront de sérieux concurrents aussi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Exactement. Il reste le premier et les surprises éventuelles. D'où tout ça. Jouer à la régulière, mais en montrant tout de suite la différence de niveau. Je dois faire des tables encore plus vite, avec encore moins de coups. Si personne ne peut suivre, ils paniqueront, et ils feront des erreurs. 

Enfin j'espère. Demain, je vais me lever tôt pour aller m'entraîner. Duel ou pas, je vais les atomiser.


Dernière édition par Xavier le Mar 18 Sep - 15:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Mar 18 Sep - 15:35

Une fois Oban sorti du bain et couché, Oban cherche le sommeil. Ce n'est pas toujours facile quand on a des sens aussi affutés que les siens et quelques préoccupations. Dans la chambre voisine, il sent en permanence la présence de Rahne, qui est elle aussi passée par la salle de bain avant d'aller au lit. Il perçoit aussi les aurs des gens alentours, dans les autres chambres, les couloirs, à plusieurs étages de distance... et aussi la Source de Milo, bien sûr. Ce dernier a fait les cent pas dans sa suite pendant un moment, mais voilà qu'il sort...

...et vient dans leur direction, avant de s'arrêter devant la chambre de Rahne.


Hoho !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu vois là, par exemple, il a pas utilisé son don avant de venir. 

Ou alors il ne peut pas revenir très longtemps en arrière.

quoi qu'il en soit, Oban attend, et écoute... 

Il sent Milo qui reste un moment devant la chambre de Rahne, recommence à faire les cents pas, avant de finalement faire demi-tour et rentrer dans sa chambre.

Il s'est ravisé, on dirait.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mmm. Il aura du utiliser son truc devant la porte. Ça doit être triste en fait, son machin. Bon allez, bonne nuit.


Dernière édition par Eric le Mar 18 Sep - 20:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7679
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 39
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Mar 18 Sep - 22:15

Oban est bien, dans un rêve récurrent du moment, où il effraie "Gras-Lard" et le bat en duel singulier.

 Je vais te tuer, étoile naissante ! 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 Haha, pas si j'ai mon mot à dire : j'ai mon fidèles disque de stockage. 

ARMURE DE CHEVALIER : ACTIVÉE ! 

 Hahahahaha ! Tu es ridicule ! 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Eh, d'habitude t'as peur, là ! Oh !

Peur d'un mioche comme toi ? Tu plaisantes ?

Je peux survivre dans l'espace. Pas toi. Je n'ai qu'à détruire cette planète pour te régler ton compte !

TECHNIQUE ULTIME : SUPERNOVA !

Il commence à loucher pour que les faisceaux lancés par ses yeux se croisent devant lui. A leur intersection, une grosse boule d'énergie rouge commence à se former.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 




Oban sent le désespoir monter en lui ; mais s'il doit mourir, Rahne survivra au moins une minute. Dans un effort surhumain, il commence à lutter contr ela progression de la sphère d'énergie en modulant des ondes pour l'empêcher de progresser.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je ne te laisserai pas faire ! Rahne, protège-toi !

Non mais ça va hein, arrête ton sexisme à deux sous. J'ai quelqu'un pour me protéger parce que je sais choisir mes hommes.

 Salut, petit. Je vais l'emmener, ça craint ici. Tes aventures de bouseux, là... Très peu pour nous.

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Eh, mais je... Enfin...

Allez, ciao.

Tu viens, Milo ? Il faut que je te présente mon père. Je suis sûre qu'il va t'a-do-rer.

Évidemment, tout le monde m'adore !

Dan, téléportation !

Tout de suite, monsieur, fait la voix de Dan, juste avant que les deux amoureux disparaissent.

Alors que le monde brûle, Oban se réveille, la peur au ventre. Il a du dormir deux heures.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Quel rêve à la con... Ca ne se passera pas comme ça, ça non ! 


Le jeune homme enfine un bas et un haut au hasard et s'aventure pieds nus vers une table d'entraînement. Il faut qu'il joue. 


Dernière édition par Xavier le Jeu 20 Sep - 17:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Ven 21 Sep - 9:38

Même si la notion de jour et de nuit semble assez relative par ici, il est tout de même seulement cinq heures du matin et si le casino fonctionne encore, les arrières-salles sont fermées et réservées aux participants. Oban constate que si il n'est pas le seul à être venu s'entraîner, ils ne sont tout de même pas nombreux. Il voit le type qui l'a salué hier, Santana, ainsi que deux jeunes femmes, humaine et sélucéenne, qui jouent l'une contre l'autre. En dehors de cela, il n'y a que des employés qui vont et viennent parfois. L'un d'eux vient même lui demander si il veut quelque chose, boisson ou collation. Il demande un verre de lait et prend quelques gâteaux, qu'il garde discrètement pour plus tard, dans une autre dimension. 

L'heure est aux tests Après tout , hier était la première fois qu'il remettait la main sur une table de billard depuis l'école, et ni les enjeux ni ses pouvoirs n'étaient si hauts. Il lui faut aller plus loin, être plus à l'aise avec ses propres facultés. Il dispose les billes, et décide de voir ce qui se passerait s'il tentait une approche en cloche. une ouverture qui lui permettrait de faire dégager toutes les billes dans une direction donnée, en les coupant de l'intérieur. A sa connaissance, les joueurs normaux ne peuvent même pas tenter un truc pareil. Mais pour Oban, tout n'est qu'angles et directions. Il faut qu'il sache si ça lui permet de diminuer ses coups.

Il s'y essaie pendant un moment, voyant ce qui marche et ce qui ne marche pas, et surtout cherchant ses propres limites. Certaines choses deviennent vite évidentes. Ainsi, plus la table est dégagée, plus il est simple pour lui d'empocher les dernières billes. Au contraire, plus elle est encombrée, plus il y a d'obstacles qui génèrent de nouvelles trajectoires potentielles dans son esprit à une vitesse exponentielle, jusqu'à ce que tout s'embrouille. De plus, sur un trop grand nombre d'impacts et de bandes, les imperfections physiques de la table génèrent des micro-aléas qui s'accumulent et créent de petites variations imprévisibles.

Il commence à obtenir de bons résultats avec son ouverture en cloche, aussi commence-t-il à arrêter de redisposer le jeu. Avec un coup d'envoi qui élimine autant de variables, il lui faut juste savoir où arrivera en général la blanche. Comme c'est souvent l'autre bout de la table, le second coup est encombré et c'est à ce moment là qu'il doit être le plus efficace. Finir, ce ne sera pas un souci. C'est la qualité des deux premiers coups qui comptent. Oban répète encore et encore ces deux là, et change de minuscules variables, tentant d'obtenir un résultat quasi identique à chaque essai : ce n'est pas le jeu qui changera, mais bien sa façon d'y réagir. Et les combinaisons s'enchaînent. Trois heures plus tard, son estomac le lance, alors il prend enfin sa collation, assez satisfait de sa progression pour réaliser qu'il  lui faut se doucher. Les gens commencent à se lever, aussi il remonte et s'exécute. Une fois lavé et habillé il enfile Ceinture-Ji.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Salut, mec. Je suis chaud. Il est huit heure trente, je vais aller trouver Rahne. Bien dormi ?

Bah, tu sais, je ne "dors" pas vraiment. C'est juste plus pratique à décrire comme ça.

Oban se rend donc devant la porte de la chambre voisine, et toque à la porte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Rahne, c'est moi. Je peux entrer ?

Rapidement, il la sent tandis qu'elle vient lui ouvrir.

Bonjour Oban. Vas-y, entre.

Bien dormi ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Assez peu ; je suis allé m'entraîner un peu avant la douche, et je suis prêt maintenant. A part le type qui voulait nous payer un verre, Saitama ou je ne sais quoi, je n'ai croisé personne ce matin. On a une heure avant les prochaines tables, tu veux aller manger quelque chose ?

Bonne idée. Je meurs de faim !

Les deux jeunes gens descendent prendre un petit-déjeuner. Rahne semble avoir retrouvé le sourire, ce matin, et se comporte tout à fait normalement avec Oban. Elle s'extasie aussi devant la variété de nourriture proposée au restaurant, et dévore plusieurs viennoiseries avec entrain. Oban s'occupe à la conseiller, et lui fait part de ses découvertes culinaires.

Alors qu'ils finissent de manger, le regard de Oban parcours la salle et finit par tomber sur l'écran au-dessus du bar. Le son est coupé mais il y voit le générique d'une émission où à côté d'un présentateur aux cheveux roux défilent les portraits de ses invités du jours... et il reconnaît celui de Madelyne ! Ni une ni deux, l'enfant déploi le casque de son communicateur, lance le programme et l'envoie sur le communicateur de son amie.


 Regarde, c'est elle, Madelyne.


Dernière édition par Eric le Ven 21 Sep - 20:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Sam 22 Sep - 5:00

Une fois les écouteurs partagés entre Oban et Rahne, la voix du présentateur se fait entendre. Avec son air faussement négligé, il est plutôt séduisant, et son émission doit être un de ces talk-shows décontractés et populaires.

Cher téléspectateurs, téléspectatrices et autres, bonjour ! Je suis Aram Keating et vous suivez Aram Weekly en direct sur Galaxy Channel.

Le visage de notre première invitée du jour ne vous est sûrement pas inconnu, et pas seulement parce qu'elle est l'une des plus jolies femmes que j'ai eu la chance de recevoir. Laissez-moi vous présenter Madelyne Williams, directrice de l'Institut St-Charles.

Bonjour, Madelyne.

Bonjour, Aram. Flattez-vous toutes vos invitées de cette manière ?

Madelyne Williams est en effet une très belle femme d'apparemment vingt-cinq, que son style vestimentaire un peu strict fait paraître plus âgée de quelques années.

Si vous l'ignorez, c'est que vous ne regardez pas assez mon émission, Madelyne, dit-il sur le ton de la plaisanterie.

Haha ! Touché !

Vous le savez, le principe de l'émission est d'avoir une conversation à cœur ouvert sur les sujets importants de notre société, et la place des métahumains aujourd'hui en est un, indubitablement. Suite aux tragiques évènements qui ont frappé l'Institut St-Charles il y a quelques mois, vous êtes devenue le visage de la lutte pour les droits des métahumains, alors que vous étiez toujours montrée très discrète jusque là. Pourquoi ce revirement ?

Par nécessité, Aram, mais vous exagérez quelque peu en faisant de moi une égérie. C'est Xavier St-Charles qui a fondé l'Institut, pas moi, et d'autres, de sénateurs à simples citoyens, se battent depuis longtemps pour faire accepter les métas comme des citoyens à part entière.

Ah ! Donc nous pouvons utiliser l'expression "méta" ?

Bien sûr. Elle n'a rien d'insultant et les métas se la sont appropriée depuis longtemps.

Et avant que nous ne poursuivions, j'aimerais commencer par des remerciements pour tous ceux qui ont exprimés leurs condoléances et leur soutien après la tragédie qui nous a frappé. Nous avons reçu un nombre incalculable de messages d'encouragement, et la façon dont les gens se sont mobilisés, jusqu'à descendre en masse dans la rue, nous a tous touchés.

Ça, c'est certain. Nous avons assisté à un véritable mouvement populaire !

Tout à fait. Cela a fait beaucoup pour pousser l'Assemblée à prendre des mesures rapides pour consolider les droits des métas.

Et vous et l'Institut, quelles mesures allez vous prendre ? Vous n'ignorez pas que jusqu'à récemment la rumeur annonçait la fermeture définitive de votre école ?

Cela aurait été mal nous connaître. En fait, si quelques familles ont préféré retirer leurs enfants du programme, ce que je comprends parfaitement, le nombre d'inscriptions a par ailleurs triplé, à tel point que nous avons décidé d'ouvrir plusieurs centres. C'est là le genre de soutien dont je vous parlais.

Et ces centres, seront-ils différents de l'Institut St-charles original ?

Oui, bien sûr. Nous avons dû tirer des leçons de l'attaque dont nous avons été victimes. L'une de nos premières priorités sera d'assurer la protection de nos élèves. Les nouveaux centres ne seront plus situés en ville et seront exclusivement des internats, et la sécurité en sera grandement renforcée.

Et que répondez-vous à ceux qui estime que cela ressemblera davantage à des centres d'entraînement quasi-militaires plus qu'à des écoles ?

Qu'ils se trompent lourdement. Notre autre priorité principale est, a toujours été et sera toujours de faire de nos élèves des citoyens responsables, qui feront bénéficier la société de leurs dons particuliers. La Fondation Midori en est le parfait exemple.

Justement ce dont je voulais vous faire parler ! Très bonne transition, Madelyne. Vous devriez prendre ma place.

Oh, non. Je ne voudrais pas rendre malheureuses toutes vos admiratrices. Elles seraient inconsolables.

Hahaha ! Touché !

Alors, cette Fondation Midori ? J'ai cru comprendre que plusieurs de vos anciens élèves allaient la rejoindre.

Parfaitement exact.

Cette initiative qui a été rendue possible par la Loi Midori, présentée par le sénateur du même nom. Elle prévoit la création d'une Fondation, dépendant directement de l'Assemblée, qui exploitera au mieux les dons de métas volontaires en les mettant au service des autorités, en commençant par le secours civil. Les capacités des métas de la fondation pourront aider à sauver de nombreuses vies en cas de catastrophes naturelles ou d'accidents de grande ampleur.

Et la Fondation pourrait aussi être amenée à soutenir les forces de police ?

Oui, tout à fait, lorsque les autorités judiciaires en feront la demande.

Y compris pour arrêter d'autres métas ?

Oui, c'est l'idée. Sur bien des plans, les métas ne sont différents des autres terrans, et il en existe malheureusement qui vivent en marge de la loi.

Et... j'imagine que c'est là que vous allez évoquer le groupe de Gabriel Saba, n'est-ce pas ?

Vous lisez mes pensées, Madelyne !

Le groupe Saba ou, comme les a surnommés la presse, les Vengeurs Métas, que pensez-vous d'eux ? Ce sont tous d'anciens élèves de l'Institut, il me semble. Vous les connaissiez personnellement, n'est-ce pas ?

Oui, c'est vrai.

Ecoutez... comprenez bien qu'ils ont tous vécu de terribles pertes lors de l'attaque de l'Institut, et je comprends leur douleur. Toutefois, je ne peux soutenir leurs actions. Nous vivons dans un état de droit, où nous ne pouvons tolérer que l'on se fasse justice soi-même. C'est à la police d'arrêter les responsables, et je dois souligner qu'elle fait bien son travail, car de nombreux membres du Sang de la Terre sont déjà sous les verrous.

Les actions de Gabriel Saba et de son "groupe" ne font que renforcer la méfiance envers les métas, et ne servent en aucun cas la cause qu'il prétend défendre.

Eh bien au moins, votre position est claire !

Ah, mais l'heure tourne, et il est maintenant temps de répondre aux questions de nos téléspectateurs, si vous le voulez bien.

Avec plaisir.

Alors, cher amis, que voulez-vous savoir au sujet de Madelyne ? La première question... était prévisible, je suppose.

Madelyne, êtes-vous célibataire ?

Haha ! Oui, je le suis. Mon travail est bien trop prenant pour que j'ai le temps d'avoir une vie, vous savez.

Allons, vous devriez vous accorder plus de temps. Une femme comme vous doit tout de même avoir des soupirants, non ?

Eh bien... quelle est la deuxième question, Aram ?

Vous esquivez ? Très bien... après tout, le mystère ne vous rend que plus charmante.

Deuxième question... Ah ! Madelyne, êtes-vous une méta, et si oui, quels sont vos pouvoirs ?

Oui, je suis une méta, ce que je n'ai jamais caché.

Dans notre jargon, je suis une TP/TK, ce qui veut dire que je suis une télépathe et une télékinésiste, un héritage d'un grand-père sélénite.

Oh ? Donc vous lisiez réellement mon esprit, tout à l'heure ? demande-t-il en riant.

Non, je ne me le permettrais pas. Ce serait contraire à l'éthique et... j'ai bien peur que ce que j'y trouverais ne me fasse rougir.

Hahaha ! Oui, peut-être ! Allons, une dernière question, et ce sera...

Certains métas ont des pouvoirs dangereux, et pourraient être considérés comme armés. Pensez-vous qu'ils devraient s'enregistrer auprès des autorités ?

Mmmm... C'est un problème complexe, et il y a encore quelques mois j'aurais sûrement hésité.

Toutefois, vous devez savoir que les criminels qui ont attaqué l'Institut St-Carles ne cherchaient pas qu'à nuire à de jeunes gens, ils cherchaient également à voler la liste de nos anciens élèves et de tous les métas avec lesquels nous sommes en contact.

Nous nous sommes prémunis contre ce genre de risque, mais si une telle liste devait être dressée par le gouvernement, il y aurait toujours un risque qu'elle tombe entre de mauvaises mains ou simplement qu'elle soit rendue publique. Tous ceux qui s'y trouvent deviendraient alors des cibles.

Et c'est sans compter sur le fait que cela irait à l'encontre de notre Constitution.

Donc vous êtes contre ?

Oui, totalement.

Haha ! Très bien. Merci Madelyne.

Et maintenant, il va être l'heure de vous dire au revoir, mais avant, Madelyne, aimez-vous le néorock ? Parce que les Bad Old Flesh Eaters sont en exclusivité sur ce plateau, eh oui ! Et ils vont maintenant nous interpréter leur tout nouveau titre, "You make me mad" !

Tandis que Madelyne Williams se lève pour serrer la main de Keating et quitte le plateau, un groupe de musiciens bariolés vient prendre place sur la scène de l'émission.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7679
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 39
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Sam 22 Sep - 17:50

C'est le moment où Oban profite du peu d’intérêt de l'image pour lancer une recherche sur Gabriel Saba pendant que Rahne écoute la musique. Pourquoi parlaient-ils de lui comme d'une menace ?

Il apprends rapidement pourquoi : Depuis plusieurs mois, les membres et sympathisants du Sang de la Terre ont été victimes d'une série d'attaques meurtrières, faisant plusieurs dizaines de victimes, généralement massacrées avec la plus grande brutalité. Les autorités ont fini par identifier les responsables, un groupe d'anciens étudiants de l'Institut St-Charles, menés par Gabriel Saba. La liste de ceux qui l'accompagnent dans sa croisade fait ressortir des souvenirs chez Oban : Luna Fitzroy, Natalia Sokolov, Zende Kembodi, Rachel Crow, et même Frédéric "Fred" Haüser, son ancien compagnon de grav'ball.

Quelque chose ne va pas, Oban ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non, rien, je... j'ai des amis qui font n'importe quoi. Regarde celle-ci, elle travaille avec Saba, le type dont ils parlaient dans l'émission. Elle fait partie des huit qu'on doit réunir. Et ça sera surement la plus chiante.

Oh.

Mais dis-moi, ce... Gabriel Saba ? Il s'est lancé dans une quête de vengeance contre ceux qui ont attaqué cette école dans laquelle tu étais, c'est ça ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouais, mais faire comme ça, c'est chercher les ennuis. Ils vont être pourchassés et punis, et ils donnent de l'engrais à leurs ennemis pour croître. Les idiots.

Rahne hausse les épaules.

La vengeance est souvent une affaire de cœur, de devoir ou d'honneur, rarement de logique.

Il cherche vengeance pour ses camarades, ou pour quelqu'un en particulier ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, il dira surement que c'est pour la vengeance et la justice et les âmes des disparus de l'école, mais... je crois que c'est juste pour une femme. Comme Luna, elle veut juste venger son frère. Elle n'a pas su le protéger, et... moi non plus, on va dire.

On ne peut pas toujours protéger tout le monde, je suppose.

Mais... tu n'éprouves pas de désir de vengeance, toi ? Contre Herdogan, je veux dire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu deviens ce que tu ressens, Rahne. C'est ce que disait toujours Dan. Sa copie digitale le dit aussi. 

Et je ne connais pas cet homme. Je suis à peu près certain qu'il est pire que ce que je pense, mais si ça tombe, c'est un grand incompris. Je ne parierais pas là-dessus, quand même.

C'est... très nouveau comme façon de penser, pour moi. A ta place, je n'aurais probablement de cesse de le voir détruit.

Je vais prendre le temps d'y penser, je crois.



Dernière édition par Xavier le Dim 23 Sep - 13:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Dim 23 Sep - 14:47

Quand arrive enfin les début de la phase finale, Oban et Rahne se présentent dans la salle de concours avec les autres concurrents. Le public s'est installé sur des gradins tout autour, avec la presse au premier rang. Au centre, quatre tables de billard sont installées, pour que quatre matchs aient lieu simultanément.

Aujourd'hui auront lieu les seizième et huitièmes de finale, les phases suivantes étant prévues pour le lendemain. Les matchs se joueront en un contre un et en cinq manches maximum, le premier joueur l'emportant sur trois manches gagnant la partie.

Le tableau indique la répartition des joueurs, défini d'après leur classement. Oban remarque que Rahne est dans l'autre moitié de tableau, tout comme la sélucéenne qui a fini première et celui qui a fait ex-æquo avec lui. Si il doit affronter un de ces trois-là, ce ne sera qu'en finale. Quant à Milo, leurs chemins ne se croiseront pas avant la demi-finale. Le premier match de Oban se jouera contre un certain Paolo Neomani, un joueur qu'il ne connaît pas, mais il ne participera qu'à la deuxième série de matchs. Dans la première, il pourra voir Milo jouer dans une partie, ainsi que Zak-Nit-Tal, la sélucéenne, dans une autre. Oban, qui travailel actuellement ses tirs en cloche, crache un chewing-gum, et le jette du pouce vers le haut. Direction la tête de Milo. Petite mesquinerie, mais c'est aussi un test. Saura-t-il éviter ce qu'il ignore ? Si oui, ça le déchargera un peu... 

Des places leurs sont réservées au premier rang, près des journalistes, et il s'assied à côté de Rahne. D'après leur nombre, l’événement doit être très médiatisé sur cette planète. Oban parle tout bas, en drass, et principalement en basses fréquences : 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] < On va devoir faire très attention à ce qu'on dit, avec tous ces journalistes qui enregistrent ici. >

<D'accord.>

<Mais pourquoi sont-ils autant ? Un seul ne suffirait pas pour enregistrer le tournoi et le raconter à votre "presse" ?>

Pendant que Rahne lui parle, Oban voit Milo tenter d'arracher le chewing-gum de ses cheveux avec une grimace. Il ne l'a remarqué qu'après plusieurs minutes. Oban sourit pendant qu'il explique le concept de la concurrence et de son action sur la compétitivité à son amie. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] < ... Et c'est comme ça dans tous les secteurs ou presque. la concurrence provoque des approches variées. > C'est comme les participants : aucun n'emploi réellement la même stratégie que les autres. Et puis si on n'avait qu'une presse, elle aurait tôt fait d'être la seule garante de la vérité. Imaginons qu'elle se mette à mentir... Personne ne le verrait.

<Mais toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, non ? Chez nous l'information est toujours filtrée, pour des raisons stratégiques. Vos leaders tolèrent que leurs secrets soient ainsi exposés ? Cela ne les affaiblit-il pas ?>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh... La question dépasse un peu mes compétences, mais j'imagine qu'ils ne le voient pas ainsi. C'est le truc quand tu n'es pas dirigé par des demi-dieux : tu es remplaçable. L'humanité ne manquera jamais de chefs.

<Oui, c'est vrai que vos leaders sont de simples mortels, du moins pour l'instant. Mais elle finira par être dirigée par des immortels, tôt où tard, et leurs intérêts primeront sur ceux de la masse.>

Ceci dit, Oban garde l’œil sur les tables des participants. Les matchs ont commencé et, comme attendu, les favoris l'emportent assez facilement dans la mesure où les tableaux ont été formés pour les opposer d'abord aux joueurs issus du bas du classement. Milo gagne en n'utilisant que très peu son pouvoir, la sélucéenne aligne des coups parfaits sans montrer de capacité surnaturelle particulière et il en va de même aux autres tables.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu crois ? Je ne pense pas que ca arrivera si tôt. Je me demande si tu ne penses pas en drass, encore une fois.

Mais si c'est le cas, il y aura des gens pour s'opposer au prétendant.

<Aux prétendants, au pluriel, et oui, il y aura forcément des conflits.>

Les parties se déroulent dans une ambiance feutrée. Il y a environ trois cents personnes autour des tables, mais si l'on entend parfois des "Oh" et des "Ah" après un joli coup, les conversations se font à voix basse et les applaudissements sont discrets. Tout le contraire de ce que Oban a pu connaître lors d'une partie de Grav'ball !

Les matchs se terminent sans surprise, les joueurs les mieux classés l'ayant emporté haut la mains. C'est maintenant au tour de Oban. Il vient rejoindre les sept autres participants, et découvre enfin qui est ce Paolo Neomani, son adversaire.

Salut, dit-il en lui tendant la main. Hunter, c'est ça ? Bonne chance à toi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mmmm ? Ouais, bonne chance.

Le type semble tout ce qu'il y a de plus normal. Il est poli, mais trop concentré pour vraiment faire attention à Oban. Ce qui tombe bien ; le garçon lui aussi est concentré.

Ils se retrouvent à la même table, la partie se jouant en duel et en alternance forcée : Quel que soit le nombre de billes empochées ou non, ils devront jouer chacun leur tour. Le juge tire au sort et c'est à Oban de commencer. Superbe test. Oban peut casser le jeu. Il commence par imposer la craie, pour donner le maximum d'accroche et d'effet à son premier coup. Comme ce matin. Il prend une pose inhabituelle, la queue dans un angle fou, pour heurter le bas de la bille. 

Cette dernière s'envole. Pendant un instant, elle reste en l'air, tournant sur elle-même, puis elle retombe sur le dos du triangle, entre les billes et la bande.Cassé de derrière, le jeu se distribue dans tous les sens. Le public, l'adversaire et Oban fixent ensemble les billes s'élancer vers lui...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Allez...

Et il rentre pas moins de trois billes sur ce seul coup, soulevant des murmures dans la foule, tout en laissant la blanche dans une position difficile pour son adversaire.

Merde...

Neoman joue à son tour, et parvient tout de même à empocher une bille, en ratant de peu une deuxième. Ce faisant, il laisse la blanche dans une position ou Oban a le choix. Il doit pouvoir en rentrer trois facilement, ou tenter un coup un peu limite et en faire quatre. Toujours mu par ce désir de faire le maximum, Oban vise le coup à quatre billes. Il n'est plus là ni pour rire ni pour jouer, mais pour optimiser chaque coup. Il tente donc sa chance après avoir fait le tour de la table pour voir si une autre option, encore meilleure, ne se présenterait pas. Il ne trouve rien, et revient donc aux quatre billes...

...qu'il rentre sans trembler. Son adversaire affiche alors un air résigné, comprenant probablement qu'il n'a aucune chance de remporter ce match.

Bien joué, Hunter, bien joué.

Il joue son va-tout en tentant un coup spécialement difficile, mais ne rentre que deux boules. Oban rentre ensuite facilement la noire puis la blanche, gagnant ainsi la première manche. Les deux suivantes se passent à peu près de la même façon, et c'est sans surprise que le garçon l'emporte en seulement trois manches, avec une large avance à chaque fois.

Félicitations. Je n'avais pas une chance, dit Neomani en tendant à nouveau la main à Oban.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ne dîtes pas ça, m'sieur. Et merci, bon esprit. Oban lui tend la main, le gars est bon joueur.


Dernière édition par Eric le Lun 24 Sep - 10:53, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Mar 25 Sep - 9:34

Son match étant terminé, Oban regagne sa place, croisant Rahne dont c'est le tour de jouer.

Bravo. Tu veux leur mettre la pression, on dirait, non ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ça s'est vu ? L'ascendant psychologique, c'est indispensable, en toute situation. Et puis contre un joueur normal, je pouvais me permettre de tester. Allez, démonte ce type. Et prends bien ton inspiration et garde la, avant de tirer.

Ça va aller.

Oban se rassied à sa place pendant que Rahne serre la main de son adversaire, un terran aux traits asiatiques classé seulement dixième, soit douze places devant elle. C'est à l'évidence lui le favori, et dès la première manche, qu'il remporte, il est clair qu'il joue en effet très bien. Toutefois, la performance de Rahne est très supérieure à celle des qualifications, et elle gagne de peu la deuxième, puis la troisième plus largement, tout comme la quatrième. Cela fait d'elle la première challenger à remporter un match.

Evidemment, seul Oban a pu repérer son truc : personne d'autre que lui n'a pu voir les subtiles modifications physiques chez la jeune fille. A son retour il la félicite comme il se doit :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais dis moi, j'ai vraiment du souci à me faire ! Tu t'adaptes à une vitesse effrayante. 

Oh, je ne suis pas encore à ton niveau, mais qui sait ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Alors... Quels sont les prochains matches...

Les derniers seizièmes de finale ont ensuite lieu. Le seul joueur que Oban connaisse dans le tas, c'est le dénommé Santana, qui gagne haut la main contre un gros sélucéen. Le type a du talent, c'est certain, mais il ne pourra pas réellement inquiéter Oban si il se retrouve contre lui le lendemain en quart de finale.

Il y a ensuite une pause annoncée de une heure dans le tournoi, avant que n'aient lieu les huitièmes de finale. Oban voit qu'il doit affronter une jeune femme qu'il a vu jouer plus tôt, une certaine Tamara Curtis, plutôt douée elle aussi mais qu'il devrait battre sans problème. Rahne va se retrouver elle aussi contre un joueur bien classé, et ce sera sûrement plus difficile pour elle.

Le public se disperse, la majorité se dirigeant vers le bar.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On a accès à une piscine, un casino, des salles de cinéma.. des salles holo, des spa... Tu veux faire un truc ?

Je serais bien allée nager, mais ce sera pour ce soir. Nous n'avons qu'une heure, alors... je ne sais pas. Qu'est-ce que tu veux faire, toi ? On peut aussi juste patienter en mangeant quelque chose ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Brunch ? Allez. 

Rahne et Oban se rendent donc dans une des salles de restauration, cafétérias de luxe avec terrasses et ombrelles, où ils déjeunent tranquillement avant le prochain tour.


Dernière édition par Eric le Mer 26 Sep - 21:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Mer 26 Sep - 21:06

Une heure plus tard, le public est retourné autour des tables et Oban et Rahne ont retrouvé leurs places. Cette fois, le garçon passe dès le premier tour. Son adversaire, Tamara Curtis, est une très séduisante jeune femme habillée de noir et aux cheveux teintés en blanc. Elle aussi le salue avant le match en lui tendant la main.

Bonjour Oban. Moi c'est Tamara. Enchantée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Salut, Tamara. Tu peux m'appeler Hunter, tout le monde le fait. Tu ouvres le jeu ?

D'après le tirage au sort, oui, c'est moi.

Bonne chance, Hunter, dit-elle avec un clin d’œil aguicheur.

Alors qu'elle se penche en avant pour tirer, Oban ne peut s'empêcher de remarquer que, en plus de sentir bon, elle a vraiment une silhouette très... ronde aux bons endroits.

Elle n'empoche qu'une bille rayée en cassant, et Oban en rentre trois au coup suivant. Bonne joueuse, elle lui glisse un petit mot de félicitation avant de rejouer, et de rentrer deux autres billes. Elle s'est très bien placée, et le garçon ne peut en prendre que deux autres sur son coup suivant, ce qui lui en donne tout de même deux d'avance. Elle en rentre une autre, puis lui ses deux dernières. La manche se finit donc assez vite, mais même si Oban l'a emporté assez facilement, il sent qu'il aurait pu faire mieux.

Bien joué, Hunter, dit-elle en lui donnant une petite tape de félicitation sur l'épaule.

C'est à lui de casser. Il tente à nouveau son ouverture sautée, comme contre Néomani, mais n'empoche cette fois que deux billes. Elle joue, et en fait autant. Seulement, cette fois, la blanche se retrouve dans une position impeccable. Il va pouvoir rentrer quatre billes d'un coup, et peut-être même la cinquième et dernière avec un peu de chance. Un coup d'anthologie si ça passe.

Il se penche en avant, ajuste sa canne, prend ses derniers repères avant de frapper. Tamara s'est penchée elle aussi en face de lui pour le voir faire et il s'apprête à jouer quand un petit toussotement de la jeune femme lui fait lever les yeux un instant sur...




...et sa canne dérape, lui faisant complètement manquer son tir !

Wouuu ! La chance est avec moi !

Oban la foudroie du regard. Il s'en va vers le bord de la salle, vers l'arbitre. Il le dépasse, et s'adresse à Rahne : 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Passe-moi mon filtre nasal, s'il te plait. J'imagine qu'il ne me reste plus qu'à la battre les yeux fermés.

Qu'est-ce qui s'est passé ? demande Rahne en lui tendant l'objet. Comment tu as pu rater ce coup ?

Oban pince son nez en guise de réponse. 

Emanations chimiques ? Ou phéromones ? intéressant. Si je pouvais étudier sa biologie, je pourrais peut-être faire la même chose.

Attention à toi, ceci dit.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Elle m'aura pas deux fois. Malgré son apparente assurance, Oban stresse. Elle lui fait descendre son score global, et rien ne garantit que le filtre suffise. Dès qu'i la ajusté ce dernier, il ferme les yeux pour ne les ouvrir que par intermittence. Et il enlève ses chaussures : c'est toujours plus précis quand il regarde avec ses pieds.

Entre temps, Tamara a joué et empoché deux billes, lui donnant une confortable avance. Elle n'en a plus que trois à rentrer alors qu'il en reste sept à Oban. Celui-ci étudie le placement, et voit un coup sans risque à deux, puis un autre presque aussi facile à trois. En tenter plus ne serait pas totalement impossible, mais là même lui prendrait des risques. Il ferme les yeux, prends position et tape du pied. Son cortex visuel s'adapte à son sonar, et les deux se superposent, lui donnant une vue en trois dimension améliorée. Il garde les yeux sur le jeu, se positionne et cherche la quatrième, ou la position désavantageuse pour le prochain coup. 

Il ne trouve pas la quatrième, mais parvient à placer la blanche près du trou, avec une bille qui la gène. Il n'y a plus qu'à prier pour qu'elle ne sache pas se sortir de ça...

Ho, la chance tourne, on dirait.

Elle tente alors un coup difficile en trois bandes... mais ne rentre rien, perdant ainsi presque toute son avance. Elle a l'air dépitée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Les yeux fermés, maintenant. Oban appuie chaque pas pour s'éclairer. Il regarde la table, prend sa queue et ferme les yeux. Il tape un dernier coup de queue sur la table, et prend position. Le chemin est déjà clair. Il s'exécute, en donnant juste assez d'effet pour que la bille entre en rotation après la première bande. Deux billes sures, trois avec assez de justesse... et oui, la troisième rentre aussi !

Mouais. Ça se présente mal...

Elle n'est pas qu'une allumeuse, ceci dit, et parvient à empocher deux autres billes sur son coup suivant, ce qui leur en laisse une chacun avant de faire la noire puis la blanche. Mais Oban a le champ libre, maintenant. Il calcule l'angle parfait... Et tente le tout pour le tout.

Et il rentre sa dernière bille et la noire en un coup. Cela lui donne le droit de rentrer la blanche en trois bandes dans la foulée, ce qui lui offre la victoire.

Bon... c'est fichu, on dirait.

Mais Oban entend tout, même quand on chuchotte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Pour cette fois, ouais. Mais c'est vache, ton truc. Je me serais fait avoir si j'avais personne. Ou si j'étais un terran, éduqué pour admirer les gros seins. C'est admirable que tu joues aussi bien avec ces trucs encombrants, dit-il, persuadé de lui faire un compliment.

Et toi avec d'aussi petits bras !

Mais bon... tu as gagné, et c'était mérité. Sans rancune ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] La rancune c'est pour les autres. Je paie un verre à tous les bons joueurs si je gagne, tu en es assurément !

Oban, jovial, ne touche pas la fille, malgré tout. Et puis il s'en retourne vers Rahne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Alors ? T'as pu copier son truc ?

Oh non. Il me faudra une étude médicale complète et approfondie pour ça.

Aucune chance que nous puissions la disséquer ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh non. Je ne vois pas ça arriver, non. Mais on lui paiera un verre après le tournoi, tu auras l'occasion de lui parler à ce moment-là. Jusque là le tournoi se passe plutôt bien, allons voir nos prochains adversaires.

D'accord.

Mais... Oban, quand je parlais de dissection, tu as bien compris que j'essayais de plaisanter, n'est-ce pas ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui, bien sur.. J'évite, quand je peux. Mais sa stratégie était acceptable, quand on y pense. On se serait cru dans une mauvais parodie, mais pourquoi pas. Je trouve juste que ça manque de classe. 


Quand je pense que ça a failli marcher, son truc... On est vraiment peu de choses.


Dernière édition par Eric le Lun 1 Oct - 8:43, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   Lun 1 Oct - 15:03

Les deux jeunes gens n'ont toutefois guère le temps de s'éloigner beaucoup avant d'être rattrapés par la presse. Le premier à les aborder un un homme assez agé et rondouillard à l'air sympathique.

Bonjour mademoiselle Varsen, monsieur Hunter. Je me présente : Albertus Tallinn, reporter pour Galaxy News.

Vous nous avez livré de magnifiques parties, vraiment incroyables ! Inconnus dans le circuit hier, parmi les favoris aujourd'hui, vous êtes la surprise du jour. D'où venez-vous, dites-moi ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Merci, merci, fait Oban en remettant sa capuche, tout en se positionnant près de Rahne. On vient du secteur de Seychelle. Nos parents jouent souvent ensemble, alors on s'est dit qu'on allait essayer, nous aussi.

Alors vous n'aviez jamais participé à des compétitions, avant ?

Aucune compétition de billard, non.

Ah ? Dans d'autres disciplines, peut-être ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bon allez, papy, c'est pas tout ça mais on a des choses à faire. Oban veut surtout se sortir du champ de la caméra autant que possible. Si jamais sa soeur le voyait... Ou si les autorités le reconnaissaient... Il ne peut pas laisser ça arriver, alors il emmène Rahne par la main et ne lui laisse pas vraiment le choix.

Mais il n'a pas fait dix pas qu'un autre journaliste lui tombe dessus.

Monsieur Hunter ! Magnifique ! Woodward Bernstein, pour Amazon Channel !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non mais j'ai un championnat à gagner, moi, j'ai pas que ça à faire ! Vous aurez vos interviews APRES LA COMPÉTITION. Hors de mon chemin. Cela suffit. Oban se fraie un passage à la rustre, en poussant de côté ce qui gène devant, et s'arrange pour faire de la place, de façon très exagérée, pour laisser passer Rahne. Vite, un ascenseur !

A la force des bras, Oban et Rahne finissent par accéder à un ascenseur. Ils s'engouffrent à l'intérieur et le lancent vers les étages supérieurs.

Mais dès le premier étage, la cabine s'arrête pour laisser entrer une jeune femme, que Oban connaît mais a d'abord un peu de mal à remettre.

Bonjour, Oban, dit-elle en appuyant sur le bouton de fermeture des portes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh par les saints, c'est pas vrai... Viens là, toi ! Oban tire l'apprentie journaliste derrière lui avec Rahne et ils s'engouffrent dans la cabine. 

Ecoute, tu as l'exclusivité si tu te plies à mes conditions.

Je t'écoute.

Pardon, mais... vous vous connaissez ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est une méta de St Charles.

Nous nous sommes déjà croisés, oui. Sandy Stein, enchantée, dit-elle en serrant la main à Rahne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bon, si tu arrives à convaincre les autres journalistes que tu as l'exclusivité, je veux bien répondre à tes question. Mais pas de photos ou de vidéos. Je crois qu'on sait tous les deux que j'aime ma vie privée...

Heu... Tu sais que le concours est diffusé en direct sur au moins trois chaînes locales et deux interstellaires, n'est-ce pas ? Ton visage est déjà connu de la plupart des amateurs de billard partout sur le net.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, d'accord. Alors tu peux descendre de l'ascenseur, vu que tu ne veux pas l'exclu. Dans ce cas je ne parlerai à aucun journaliste. Salut !

Eh bien, tu es toujours aussi soupe-au-lait, toi ! Je te prévenais juste que pour garder l'anonymat, c'était un peu tard.

Et bien sûr, que je la veux, cette exclue. Quand on m'a envoyé ici pour couvrir un obscur tournoi de billard, je ne pensais pas que j'aurais la chance de tomber sur toi. Après, tu ne veux pas que je fasse d'enregistrement ? Pas de problème !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay. Merci pour le coup des caméras, je les avais pas vues. Non mais sans déconner...  Et tu peux enregistrer ma voix. Je ne veux juste pas parler à 40 journalistes. Tu peux faire ça ?

En plus, tu sais très bien que je vais tout faire pour gagner. Et puis si tu m'aides, je te donnerai l'exclusivité pour la prochaine fois. Le billard c'est bien mais c'est chiant, je ferai encore plus impressionnant la prochaine fois. Plus physique.

Deal. Par contre, je te préviens, je peux vendre un image de jeune prodige mystérieux qui veut rester discret, mais je ne publie pas de mensonges. Ça te va comme ça ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay. Je peux vivre avec ça. Mais fais gaffe à ce que tu souhaites... Certaines vérités sont dangereuses. Oh, et ça n'engage que moi. Pas Rahne. Elle prendra sa propre décision.

Je crois que, en effet, mieux vaudrait garder le secret sur qui nous sommes vraiment.

Et... qui êtes vous, au juste, Rahne ?

Je suis la fille adoptive de Xardass, empereur des drass.

Un ange passe...

Heu... vraiment ? Je veux dire... VRAIMENT ?!?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Pour une mutante "détecteuse de mensonge", t'es pas un peu crédule ? Réplique rapidement Oban, afin de diffuser la situation calmement. Après tout, elle avait bien dit ça, à l'école, au départ. Même que ça l'avait mis bien mal à l'aise à l'époque. 

Ça c'était une blague, Oban ! Je ne détecte pas les mensonges. Mon vrai pouvoir, c'est juste de parler aux oiseaux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh. Donc quand tu dis "un petit oiseau me l'a dit", tu déconnes pas, en fait. Bon, restons sérieux avant d'arriver à nos chambres. Tu veux quoi au juste ? Une interview écrite, juste avant la demi-finale ?

Par exemple. Et si j'ai l'exclusivité... je pourrais même la garder sous le coude. Si je ne la publie qu'après ta victoire, c'est le genre de coup qui pourrait vraiment aider ma carrière.

Mais bien sûr, il faudra que tu gagnes. Tu crois que ce sera le cas ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Disons que j'ai mes chances. Mais y'a du niveau, quand même. D'un autre côté je suis pas là pour planter des fleurs, je ferai tout ce que je peux -dans la limite des règles- Pour gagner. Rappelle-moi pour qui tu bosses ?

Pour le Gaïan Times. Tu y crois, toi, qu'ils m'aient collée à la rubrique des sports ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bah ouais. Sinon tu serais ailleurs. Elle m'a jamais plu, elle. Elle est louche. Bon ben... bonnes interviews, j'imagine. Tu vas bosser, là j'imagine ? J'espère que oui...

Oui, j'ai d'autre joueurs à essayer d'interviewer. Je vais vous laisser, mais... J'ai ta parole, hein, Oban ? Tu ne t'éclipses pas en douce quand ce sera fini, surtout !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bien sur que si. C'est pour ça que je te propose de faire ça après la demi-finale. Tu sais très bien que j'utilise des noms d'emprunt. Un jour tu sauras surement pourquoi, mais en attendant, il va falloir me faire confiance.


Dernière édition par Eric le Jeu 4 Oct - 9:17, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Oban) titre à venir   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Oban) titre à venir
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» titre du signataire (sommaire 24)
» Grand vide grenier à venir
» LE CHÔMAGE EN HAUSSE : Avec la multiplication des plans sociaux, et si le pire restait à venir?
» chiara voudrait venir à la première échographie
» Prévenir ses collègues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: