Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Cercle (Alekseï)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Le Cercle (Alekseï)   Mer 15 Aoû - 17:30

C'est avec à son bord Alekseï, Maccari et Dame Vallar que le Nastrama entreprend son voyage. Durant le premier jour, Mac et le jeune russe se voient accaparés par l'équipage, qui a hâte d'entendre leur histoire et de raconter comment ils ont été arraisonnés par les sélucéens. Vi en particulier se montre particulièrement curieuse. La terranne blonde attire également beaucoup l'attention, pour d'autres raisons. Sans que cela surprenne beaucoup Alekseï, elle parle couramment l'égérian et semble connaître parfaitement leurs coutumes, et elle semble vite comme un poisson dans l'eau.

Une fois les choses revenues un peu plus à la normale, les trois Sources se retrouvent finalement seuls autour d'un repas.


C'est un voilier magnifique que vous avez là, Mac. J'en ai rarement vu d'aussi bien taillés.

Oui, c'est l'un des plus rapides qui soit, si ce n'est LE plus rapide !

D'ailleurs, avec le Nastrama, on est à combien de temps du Noyau ?

A peine deux mois.

Deux mois que nous allons mettre à profit. Vous devez vous mettre à niveau sur certaines choses, Alekseï, à commencer par l'usage de la télépathie.

J'imagine, oui... J'intégrerai ça dans mes séances d'entraînement quotidiennes.
Par contre, je ne sais pas si Mac vous l'a dit, mais le Nastrama vole avec un équipage réduit.
Ce qui veut dire que je ne vais pas passer mon voyage à regarder les autres travailler. Peut-être même que vous devriez proposer de mettre la main à la pâte, dame Vallar.

Hoho ! Vous voulez que je me mette au travail ? Pourquoi ai-je l'impression que vous aviez hâte de m'annoncer ça ? dit-elle avec un certain amusement.

Et que me voyez-vous faire, exactement ?

Je n'en sais rien. C'est ce que je vous disais hier, on se connaît très mal. C'est dommage... Mais vous pourriez nous révéler vos petits talents de la vie quotidienne ?
Instinctivement, je pense que vous seriez une cuisinière détestable et une très mauvaise infirmière. Mais une excellente "volante".

En fait, tout ce que je sais, c'est que vous avez êtes très intelligente et organisée, que vous avez plus de deux cents ans, que vous êtes européenne, très certainement britannique, et que Lisa Vallar n'est pas votre vrai nom.
Mais aussi que vous détestez parler de vous et de vos secrets.
A ce moment précis, l'esprit d'Alekseï tente de s'insérer dans celui de son interlocutrice, le plus souplement et rapidement possible, avant de se retirer. Essayant d'obtenir quelques visions, quelques bribes de tranche de vie de "Lisa"... mais il se heurte à un mur impénétrable.

Vous voyez, vous avez besoin de vous améliorer.

Oh, je le sais très bien. En fait, je cherchais un prof... Vous avez semblé suggérer que vous pourriez m'aider...

... Et donc, considérez seulement cette minuscule tentative d'intrusion comme un entretien d'embauche réussi !


Attends, Alek, tu suggères qu'elle serait... quoi, l'un des "saints" ?!?

Disons que Alekseï a fait des suppositions vraiment osées à mon sujet, dont certaines sont fausses... mais je vous laisse deviner lesquelles.

En tout cas, vous ne me verrez pas en cuisine, je peux vous l'assurer. Par contre, je suis une technicienne compétente, et faire des sorties dans l'espace ne m'effraie pas. Je peux aussi m'occuper de votre armement... ou simplement plumer votre équipage aux cartes et vivre de ça !

Je ne suggérais rien du tout, Mac. J’énonçais des faits. Qui sont sourcés et exacts jusqu'à preuve du contraire.

Si vous le dites, répond la jeune femme avec un sourire en coin.

Pour l'armement, il va y avoir du boulot. ... Ah oui, Mac, je n'en ai pas encore parlé à Vi, c'est une surprise, mais j'ai une cinquantaine de fusils d'assaut sélucéens, plus du matériel de leur forces spéciales à lui offrir. Tout ce que j'ai récupéré dans mon disque. Je suis sûr qu'elle sera très contente !

Mais pour le rangement et l’étiquetage, elle... Elle ne va pas y arriver seule, la pauvre.

Les cartes, c'est avec moi, j'imagine Mac aussi, et sur le temps de loisir.

En fait, le poker fera un excellent exercice. Vous allez devoir bluffer comme un pro, quand vous serez dans le bain, Alekseï. Ce sera un entraînement comme un autre.

Par contre, sans mise sérieuse, ce ne sera ni motivant ni amusant. Des idées ?

Le demi-sourire de Mac suggère qu'il en a, mais il les garde pour lui.

Oui... On veut tout les deux des heures entières où vous nous apprendrez plein de choses. J'imagine que Mac et moi n'aurons pas besoin du même genre de leçons, mais je suis sûr que vous aussi pourriez profiter des nôtres. Après tout, le vainqueur choisit...

Des heures de leçon ? Cent blinds de cave, une heure de travail par blind...

Mais j'imagine que nous verrons ça après.

Oui, bien sûr, mais cela me paraît honnête... pour commencer.

J'ai autre petit exercice à vous proposer, un petit amusement, auquel nous pourrions faire participer votre équipage si ils sont joueurs. Vous savez ce qu'est un cercle de la mort ?

Non, mais... avec un nom pareil, vous êtes sûr qu'il s'agit d'un jeu ?

T'inquiète pas, Mac. C'est bien un jeu, et il est même plutôt amusant. A part pour les paranoïaques. Ça les rend complétements fous...

Cela permettrait d'aiguiser votre esprit pour... ce que vous aurez à faire, Alekseï.

Et en quoi ça consiste, au juste ?

Oh, c'est simple : chacun a une cible, et est la cible de quelqu'un. Ça décrit une sorte de cercle, d'où le nom du jeu... Et chacun possède une manière d'éliminer ça cible, souvent en le poussant à faire quelque chose. Une fois que tu as "tué" ta cible, tu récupères le nom de sa cible à lui, ainsi que sa façon de tuer, et tu continues...

Par contre, 'faut être discret, et vigilant aussi : tu es l'objectif de quelqu'un, toi aussi !

Hé, ça peut être marrant. J'en suis, et j'en connais qui voudront essayer. Et qu'est-ce qu'on gagne ?

Moi. Enfin, je veux dire... le gagnant pourra me demander ce qu'il veut, que ce soit une faveur, un cadeau ou... une réponse. Cela devrait motiver les troupes.

Hahaha ! Vu la façon dont la moitié de mes matelots vous regarde déjà, c'est certain ! Et donc vous ne jouez pas ?

Je ferai l'arbitre, et je constituerai le cercle.

Mac, à vous de faire passer le mot pour trouver des volontaires. Qu'ils me contactent discrètement, pour que personne ne sache exactement qui sont les participants.

Pour assassiner, il faut quelque chose de difficile, mais pas infaisable. Disons... que le tueur devra réussir à marquer d'une cible le visage de sa proie, sans qu'elle le remarque. Deux cercles l'un dans l'autre, d'au moins un centimètre de large, ça suffira. Bien sûr, il ne faut pas de témoin, sinon le meurtre ne sera pas valable.

Si vous arriver à déterminer qui est votre "assassin", vous pouvez le tuer aussi, mais si vous marquez la mauvaise personne, ou si vous vous faite surprendre, vous êtes éliminé du cercle.

Cela vous convient ?

Ça me va. Et la proie ne doit pas le remarquer pendant combien de temps ?

Oh, jusqu'à ce que la marque soit faite. A partir de là, elle est considérée comme morte.

Bien, c'est entendu, alors. Nous pouvons commencer dès demain.

Sur ce messieurs, je vais aller me coucher. Mac, vous m'avez fait préparer une cabine ?

C'est que j'avais pensé que vous pourriez...

Partager la vôtre ? Tss tss. Il va vous falloir gagner le jeu, pour ça.

La tête de Maccari s'allonge de six pieds de longs.

Allons, Lisa, regardez son joli visage triste et déçu... Vous ne pouvez pas lui faire ça ! Et le jeu ne commence que demain, donc vous avez encore cette nuit-ci pour ne pas vous occuper des règles et des récompenses, non ?

En plus, c'est un beau garçon, bien bâti, il est doué au lit, et il vous rend de grands services, alors...  


Bon, je vous laisse régler cette histoire de "chambre à trouver" tous les deux. Je vous souhaite une bonne nuit.

Alekseï se lève de table, salue, remet son baudrier autour des hanches et retourne vers sa cabine...


Dernière édition par Eric le Sam 18 Aoû - 2:50, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Jeu 16 Aoû - 23:42

Alekseï, qui a reprit son rythme normal, se réveille très tôt, bien avant Vitellis.

Il se lève sans un bruit, enfile sa tenue de jogging, quitte discrètement sa cabine, puis part en courant vers le mess du vaisseau.
Le jeune homme prend des couverts, un plateau, un thermos d'infusion, et les gâteaux qu'apprécie Vi au réveil, avant de repartir - un peu moins vite qu'à l'aller pour ne rien renverser - vers sa chambre.

De nouveau, il entre sans un bruit et dépose le petit déjeuner du côté de sa compagne. Alekseï positionne alors tout l'armement qu'il a récupéré pour Vi, celui qu'il vient de sortir de son disque, artistiquement un peu partout dans la cabine.

Puis il se déshabille avant de retourner se nicher dans le lit. Et se coller à l'égérianne, en lui glissant un petit baiser dans le cou.


Tu dors, Vi ?

Mmmm... non... je suis... super bien... réveillée... marmonne-t-elle en ouvrant les yeux. C'est déjà l'heure ?

Non, tu as encore un peu de temps. Reste au chaud dans le lit...  Un petit baiser sur l'épaule.
En plus, je t'ai apporté le petit déjeuner, tu n'as même pas besoin de sortir de la couette.

Oh ? Ça c'est gentil.

Qu'est-ce qui sent comme ça ? Ce n'est pas le petit déjeuner. On dirait...

Vi se redresse brusquement, et écarquille les yeux en découvrant le matériel aligné contre les murs. Elle en reste sans voix.

C'est pour toi. J'espère que ça te fait plaisir...

Pour toute réponse Vi lui saute au cou, et dans la demi-heure qui suit le jeune homme se trouve largement remercié.


Dernière édition par Nicolas le Ven 17 Aoû - 19:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Ven 17 Aoû - 20:58

Une fois ses exercices physiques terminés, alekseï retrouve Lisa Vallar dans une petite salle isolée, tout à l'arrière du Nastrama. La terranne a demandé qu'il en soit ainsi pour éviter au maximum tout parasites qui pourraient les gêner.

Bien... Avant que nous ne commencions, je dois vous évaluer précisément, et je dois savoir une chose. La télépathie est toute nouvelle pour vous, mais vous semblez déjà connaître quelques techniques de concentration de base. Qui vous a appris ça ?

Quelqu'un qui s'y connait bien sur le sujet.

Malheureusement, j'ai eu la théorie avant la pratique. J'imagine que l'inverse fonctionne mieux...

Au moins vous ne partez pas de zéro ! Et puis vous semblez avoir un don naturel, ce qui est toujours un plus. La génétique, peut-être ?

Enfin, peu importe. Passons aux choses sérieuses. D'abord, évaluons vos perceptions dans ce domaine. Je vais lancer un contact avec votre esprit par intermittence. Quand vous le sentez, levez la main.

La première fois, Alekseï sent tout de suite la psyché de Vallar s'étendre vers la sienne. Les fois suivantes, elle procède de manière de plus en plus ténue, jusqu'à ce qu'il ne perçoive plus rien.

Pas mal. Maintenant, un autre petit exercice. Voyons combien d'esprits sont à portée de vos sens dans ce vaisseau. Contentez-vous de les dénombrer, et d'essayer d'évaluer les distances.

Ils procèdent ainsi pendant un moment, tandis qu'elle lui prodigue quelques conseils simple pour orienter ses perceptions, séparer et classer les esprits des égérians à portée, afin de mieux les distinguer les uns des autres. Cela porte vite ses fruits, mais après une heure de ce traitement le jeune homme commence à avoir du mal à maintenir sa concentration.

Alekseï ferme les yeux et prend une profonde inspiration entre deux exercices.

Encore combien de tests ? Je dois bientôt prendre mon poste...

Cela ira pour aujourd'hui. Et puis moi aussi je dois me mettre au travail.

Votre armurière, là, Vitellis, elle s'y connaît ?

C'est la meilleure, sans aucun doute. Pourquoi ?

Parce que je n'aime pas travailler avec des amateurs, pardi !


Dernière édition par Eric le Ven 17 Aoû - 23:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Ven 17 Aoû - 23:14

Lorsque alekseï retrouve Vi dans la soirée, après avoir aidé les techniciens de bord pour un inventaire tout l'après-midi, l'armurière ne tarit pas d'éloges sur "Lisa", dont la connaissance des armes l'a impressionnée. Elle semble ravit de l'avoir comme aide pour le voyage, toute contente d'apprendre un tas de nouvelles choses sur son métier.

La journée du lendemain ressemble à la première, si ce n'est que cette fois Vallar évalue la télépathie d'alekseï plutôt que ses perceptions. A nouveau, une heure d'exercices s'avère fatiguant, et suffisant.

Lorsqu'il quitte son travail, ayant enfin terminé ce damné inventaire, il trouve quelque chose qui a été subrepticement glissé dans sa poche, un morceau de papier plié en quatre. Il l'ouvre et y voit écrit une simple phrase.


"Votre cible est Nalisse."

Ce nom évoque immédiatement des souvenirs au jeune homme. Nalisse, la fille aux cheveux bleus connue sous la douche, lors de son premier voyage sur le Nastrama. Nalisse, l'amie de Vitellis et de Versio, avec qui il a connu sa première nuit à quatre.

Nalisse... Ça ne va pas être trop compliqué, vu que je la connais déjà plutôt bien. Rien ne presse pour elle, et je devrais peut-être me concentrer sur celui qui me cherche.
Si une personne s'intéresse plus à moi que d'habitude, c'est une piste. Corolaire : je le verrai plus souvent.

Et déjà, me confectionner une arme. Ça me servira autant en attaque qu'en défense.


Mouais... Alekseï, les mains dans les poches, commence une balade dans le vaisseau. D'abord vers les cuisines, pour y subtiliser une éponge. Puis vers les entrepôts, où il recherche une de ces bombe de peinture que les techniciens utilisent parfois pour des travaux de ravalement, dans les couloirs. Avec quelques bouts de carton, et une petite boite hermétique, il aura tout ce qu'il faut.

Il ne lui faut ni beaucoup de temps ni beaucoup d'efforts pour réunir son petit matériel. Cela n'attire même pas spécialement l'attention. De plus, il sait déjà où est la cabine de sa cible et un ou deux mots glissés ici ou là sans en avoir l'air lui permettent de savoir facilement où travaille Nalisse : Elle est affectée à de menues réparations sur l'hydraulique des montes-charges du pont supérieur arrière.

Le jeune russe fait tout de même un détour par sa propre cabine afin de confectionner au calme son arme secrète.
Mais désormais, il prend quelques précautions quand il arrive sur une "zone sensible" : une zone où l'on sait qu'il se rend souvent, et seul... Une simple petite vérification du nombre d'esprits pensants dans la zone, et leurs localisations.

Puis il se confectionne un tampon de fortune. Il sculpte en bas relief sur l'éponge la forme imposée constituée deux cercles concentriques. Puis il crée un patron en carton des zones qui ne doivent pas marquer. Il imbibe enfin l'éponge, ensuite renforcée de carton, de peinture rouge. Un ou deux tests sur une feuille de papier...
Puis il met le tout dans sa petite boite, afin que "l'arme" ne sèche pas.

Il est maintenant temps d'aller saluer Nalisse.


La chance est définitivement en sa faveur. Lorsqu'il la localise, elle est seule. Il y a bien deux autres matelots dans un compartiment proche, mais il les sentirait approcher. Il la trouve en plein travail, allongée sur le sol, le haut du corps enfilé jusqu'à la taille dans une trappe juste assez grande pour s'y faufiler. Seules ses jambes et ses hanches dépassent.

Au début, ça va être simple. Ils ne sont pas "chauds". Les tactiques basiques suffiront. C'est quand les gens commenceront à parler entre eux qu'il faudra innover...

Donc, simple, basique.


Ehh... C'est toi, Nalisse ?

La jeune fille sursaute, et Alekseï entend un "bong" sonore venir de l'autre côté de la trappe, accompagné d'un petit cri de douleur.

Aïe ! Quelle idiote.

Oui, c'est moi. Alekseï ? fait la voix de Nalisse. Tu m'a fait peur !

Je suis désolé, j'voulais pas... Tu ne t'es pas fait trop mal ? , demande-t-il d'un ton compatissant, tout en allant chercher son "arme" dans la poche intérieure de son blouson.

Non, non, ça va, fait la jeune femme en s'extrayant péniblement de la cavité.

Tu voulais quelque chose ?

Non, pas vraiment. J'ai vu tes jambes dépasser, c'est tout.
Par contre, c'est vrai qu'on n'a pas discuté depuis quelques jours... , dit en s'accroupissant à son niveau. Alekseï tamponne d'un mouvement éclair le front de Nalisse.
On se voit au mess ?

Que... oui, oui, d'accord.

Elle a fait le geste de porter sa main à son front, comme si elle avait vaguement senti quelque chose, mais ne semble pas avoir remarqué qu'elle avait maintenant une belle marque en forme de cible bien visible.

Je finis ça et on mange ensemble, si tu veux.

A tout à l'heure, ajoute-t-elle avant de se glisser à nouveau dans son trou.

A toute à l'heure ! Bon dieu, c'est encore plus simple que prévu... Il marche bien, ce petit tampon !

Alekseï se rend donc au mess, non sans faire un petit détour pour voir Maccari, qui doit sûrement être au poste de pilotage.


Dernière édition par Eric le Sam 18 Aoû - 2:48, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Sam 18 Aoû - 3:34

C'est en effet au poste de commandement que Alekseï retrouve Maccari, penché sur une holo-carte galactique et en pleine discussion avec Lisa Vallar.

...si c'est si important. Nous pouvons nous permettre de perdre quelques jours, je suppose.

Hé, Alekseï ! fait Mac en le voyant entrer. J'ai une bonne nouvelle. On va devoir faire un tout petit détour, mais Parisse va nous rejoindre sur le trajet !

Génial ! J'ai l'impression de ne pas l'avoir vue depuis une éternité ! Elle pourra nous raconter ses aventures !

Et elle aura de quoi faire. Apparemment, d'après son dernier message, elle a trouvé le trésor de Arloc ! Bon... une partie du trésor. Quelqu'un est passé peu de temps avant elle et avait déjà raflé une partie du butin.

Sûrement Vedra et Nesrin... Je suis soulagé que Parisse ne les ait pas rencontrées.
Et j'espère que l'équipage a laissé des systèmes de surveillance, là bas : ce qui ont prit la moitié du butin avaient sûrement pour projet de finir le travail, non ?

Ça je ne sais pas. Elle ne m'a pas donné tous les détails.

En tout cas, on l'embarque dans un mois à peu près et, autre bonne nouvelle, elle aura quelques membres d'équipages en plus pour nous.

Tant mieux. Tu as déjà un équipage d'élite, mais il va s'essouffler, à terme. Il faut recruter...
Oh, au fait, Vi n'arrête pas de parler de vous, Lisa ! Elle adoooore travailler en votre compagnie.

... On va manger ?

D'accord, faisons cela.

Et à propos, vous aviez raison pour Vitellis. Elle est très douée, et surtout elle a envie d'en apprendre encore plus.


Dernière édition par Eric le Sam 18 Aoû - 23:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Sam 18 Aoû - 23:46

Un peu plus tard, Alekseï, Mac et Vallar ont été rejoint par Valissa, le médecin de bord, quand Nalisse fait son entrée. La marque est toujours bien visible sur son front.

Hum... Nalisse ? Je crois que vous avez quelque chose sur le visage.

Pardon ?

Eh bien, vous avez été rapide !

N'est-ce pas ? Elle a été prise par surprise. Les autres seront plus vigilants... D'ailleurs, qui sera mon "autre" ?

Je ne donne qu'un nom par jour. Cela évitera que la partie se termine trop vite.

Nalisse se trouve fort contrite en réalisant qu'elle a été éliminée aussi vite, mais est belle joueuse en admettant n'avoir pas été assez attentive.

Quant à Alekseï, quand il reçoit le nom de sa deuxième cible, il se dit qu'en terme de vigilance, il aurait pu tomber pire. Il s'agit d'un dénommé Mastis, un mécanicien d'une quarantaine d'années avec lequel il a eu l'occasion de travailler durant son précédent voyage. Le jeune homme connaît ainsi un détail fort utile : Tous les jours, après le repas, Mastis a l'habitude resquiller et d'aller se planquer dans un cagibi pour faire une petite sieste avant de se remettre à ses travaux. Sans surprise, c'est là qu'il le trouve endormi, et le "tuer" se révèle aussi facile que de d'assassiner un bébé dans son sommeil, littéralement.

Pendant ce temps, Alekseï continue de surveiller ses arrières, mais personne ne semble le surveiller particulièrement et quand arrive le soir d'une longue journée faite d'exercice, d'entraînement psychique et de corvées, il est complétement épuisé et rentre vers sa chambre...


Journée de merde... Un bon repos bien mérité. J'espère que Vi passera ce soir... Ou peut-être que je devrais aller la voir dans sa chambre ?

Ah... Entrée en "zone sensible"
,
pense-t-il en approchant de sa chambre.
Il déploie son esprit pour sentir les présences proches, et observe le couloir, mais non, personne dans les parages, à part les occupants de quelques-unes des cabines voisines.

Bien... Alekseï entre dans sa chambre, vérifie que la biscotte qu'il avait placé sous le tapis d'entrée est toujours en un seul morceau, verrouille la porte et place en équilibre un fusil d'assaut sur la clinche.
Si ce truc tombe, ça fera du bruit...

Et il va s’allonger sur son lit, quand il remarque un petit détail qui lui avait échappé. En plein milieu de sa chambre, il y a une petite trace de poussière sur le sol. Il est pourtant sûr d'avoir fait le ménage le matin même.


Aussi, il se redresse tranquillement, remet son caleçon, puis avance tranquillement vers l'endroit suspect. Il lève les yeux vers le plafond, l'endroit d'où aurait pu tomber toute cette poussière... et constate que l'une des plaques semble avoir très légèrement bougé. Cependant, toujours personne dans les parages.

Mhmmm... , grommelle Alekseï, l'air blasé.
Il allume la lumière, va chercher une chaise afin de mieux accéder à l'endroit suspect. Et y jette un œil.


Il s'aperçoit alors que la plaque a été dévissée. Il la soulève, et jette un coup de lampe dans la coursive qui passe au-dessus de sa cabine. Les traces dans la poussière montre que quelqu'un, probablement très mince, s'est glissé par là il y a peu puis est reparti par où il est venu.

Bon... On va vérifier ça.

Alekseï essaye de passer à son tour, et de remonter le chemin qui a été pris. Qui doit être celui où il n'y a plus de poussière dans la coursive. Toutefois, malgré sa minceur, le passage est trop étroit pour lui.

Eh bien, ça doit être un petit modèle ! En tout cas, il faut que je m'occupe de ça avant de me remettre au lit...

Alekseï sort de son disque un tournevis, et scelle de nouveau la plaque. Il y adjoint une petite corde à laquelle il fixe des boulons où d'autres petits morceaux de métal : rouvrir la trappe ferait surement un peu de bruit, mais avec ça en plus, il ne peut pas ne pas se réveiller...

Il ferme les yeux, mais ne dort de toute façon que d'une oreille, aussi le tintement métallique ne manque-t-il pas de le tirer du sommeil au milieu de la nuit.

Alekseï reste dans son lit, les yeux fermés, conservant la même respiration lente. Par contre, il étend son esprit vers l'intrus afin de déterminer le schéma mental, et s'il correspond à quelqu'un qu'il a déjà examiné de cette façon.
Puis il tente de lire les pensées de surface.


Frel ! Pourquoi ça a fait tant de bruit ! Enfin, heureusement, il ne s'est pas réveillé, pense la jeune fille allongée au-dessus de son plafond. La chance est avec moi.

Et maintenant, pas un bruit, surtout.

Elle commence à se laisser glisser par le trou en silence.

Oh, toi, tu es complétement foutue ! Approche encore un peu plus, jolie petite souris, c'est ça... , pense Alekseï pour lui-même.
Il surveille l'approche de l'égérianne et continue de lire ses pensées en permanence afin de savoir quand réagir.

Mais en attendant, le jeune russe fait un petit mouvement, comme s'il se retournait dans son sommeil. Et il vient se blottir contre le second oreiller du lit, celui de Vi, avec un petit son de satisfaction, presque comme un ronronnement de chat...
Sauf que c'est sous cet oreiller qu'il a placé la petite boite hermétique qui contient sa mortelle éponge-tampon !


Elle se laisse prestement tomber au sol, ses pieds nus ne faisant presque aucun bruit, et s'approche du "dormeur" en sortant un feutre de sa poche.

Voilà, c'est ça. Ne te réveille pas, surtout. J'y suis presque.

En fait, le jeune homme attend qu'elle se penche sur lui, et sa main gauche jaillit pour lui saisir le poignet. Sa main droite, tenant l'éponge, arrive une fraction de seconde après sur la joue de l'égérianne. Avec un petit "spouch" lorsque la jeune femme se fait tamponner...

<Désolé...>

Figée par la stupeur, son feutre encore levée, la jeune fille reste d'abord bouche bée. Alekseï l'avait déjà aperçue de loin, mais ne connaît même pas son nom. Il l'avait remarquée car, quoique adulte et fort jolie, elle ne mesure pas plus d'un mètre quarante.

Ah ben... frel !

Non, mais c'était bien joué : tu as bien failli m'avoir...
En fait, ta seule erreur, ça a été de laisser la poussière qui est tombée de la trappe lorsque tu as fais ton repérage.

Ça a attiré mon attention sur la plaque. Je l'ai vérifié puis je l'ai équipé pour qu'elle fasse un peu de bruit en s'ouvrant.
Je n'avais plus qu'à attendre ta petite visite nocturne !

Mince ! Moi qui croyais avoir fait attention à tout !

Oh là là, il est encore plus mignon réveillé ! Est-ce qu'il voudrait... Je ne sais pas. Il est terran, il risque de mal le prendre si je lui dit qu'il a gagné le droit de m'avoir...

Ah mince, j'ai lu ses pensées sans le faire exprès. 'Faut surtout pas qu'elle s'en rende compte... Quels sont les derniers mots quelle a prononcé à haute voix, déjà ? Ah oui... "Avoir fait attention à tout". , pense Alekseï pour lui même. Puis il enchaîne immédiatement :
Presque tout !

Et sinon, je me disais que... Eh bien, déjà, que je t'ai vu plein de fois sur le vaisseau, mais que je ne connais pas ton prénom !

Et aussi que, peut-être, tu voudrais bien... Eh bien voilà, je déteste dormir tout seul, et j'imagine que Vi participe aussi au jeu, donc qu'elle ne viendra pas dans mon lit avant quelques temps, et...

'Fin, tu as envie de rester un peu avec moi, cette nuit ?

Waou ! Jackpot ! pense-t-elle si fort qu'Alekseï ne paut pas le manquer.

Eh bien... si ça peut t'aider à mieux dormir... et puis étant donné la façon dont tu m'as eu, tu le mérites !

Oh, et je m'appelle Sialle, dit-elle en commençant à se déshabiller.

Avant de soudain s'interrompre.

Heu... c'est pas un truc tordu de terran où tu veux vraiment que je dorme juste à côté de toi, j'espère !
On parle bien de sexe, pas vrai ?

C'est un truc tordu de terran. Tu vas rester dormir juste à côté de moi jusqu'au matin... Alekseï lui attrape le bras, et la jette à moitié habillée dans le lit.
Mais après le sexe. Ça te va ? , demande-t-il en l'aidant à enlever ses vêtement, avec un certain empressement.

... Et j'étais peut-être seulement un "tordu de terran", mais maintenant, je fais aussi parti de l'équipage, Sialle. D'accord ?
Avant de l'embrasser. Un peu partout.

Il s'avère que Sialle est peut-être toute petite par la taille, mais ce n'est pas le cas de son appétit. Elle et Alekseï ne s'endorment que tard dans la nuit...


Dernière édition par Eric le Mar 21 Aoû - 0:43, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Mar 21 Aoû - 1:01

Il se trouve qu'Alekseï, réglé comme une horloge, se réveille une nouvelle fois assez tôt. Il jette un œil sur Sialle, et sort discrètement du lit.
Plutôt fatigué : il n'a dormi que trois heures. Pourtant une dure journée l'attend, sans compter le "cercle de la mort".


Eh merde, je savais que j'aurais du dire "non"...
Mais bon, elle est vraiment jolie. Et un vrai égérian ne l'aurait pas renvoyé dans sa cabine en disant "non, je préfère demain" !

En plus, je ne peux pas la réveiller dès maintenant, c'est trop tôt, elle va m'en vouloir. Mais je ne peux pas la laisser seule dans ma chambre. Bon, 'va falloir trouver un truc à faire ici. Mes exercices ? Ouais... Après la prière.


Alekseï se met donc à genoux au sol, mains jointes appuyées sur le lit, et il prie la sainte vierge de veiller sur sa famille, sur ses amis, Nétifer, Angélica, Oban, Maccari, Luna, Gabriel, Natalia, Aïcha, Sato, Vikram, Lethra, Channis et Kuora. Ainsi que sur tout l'équipage du Nastrama. De lui pardonner ses erreurs, et de lui indiquer le bon chemin.

Puis, toujours au sol, il enchaîne les différents types de pompes, les différents types d'abdos, les burpees, les pompes verticales contre le mur, jusqu'à en avoir les membres qui tremblent. Il alterne avec des exercices de gainage pour récupérer.
Puis les étirements.
Et enfin les exercices psychiques. Le jeune homme étend ses perception au plus loin qu'il peut, et commence à dénombrer les présences, puis à les identifier. Pour les plus proches, il essaye même de lire leurs pensées résiduelles.

Un bon exercice. Lisa avait raison... Il déchiffre les esprits de ceux qui sont à portée, captant quelques détails ça et là, flous la plupart du temps. La plupart semble préoccupés d'abord par leur travail, ensuite par ce qu'il vont manger au prochain repas, et ensuite par le choix de leur partenaire du soir. Rien de bien exceptionnel.


Mmmm... déjà levé ? fait la jeune fille en s'étirant.

Oui ! J'aime bien me lever tôt, ça me permet de faire un peu de sport avant d'aller au travail...

Tu as bien dormi ?

Oui, très bien. Je... heu... quelle heure est-il, au fait ?

Oh frel ! s'exclame-t-elle après avoir consulté l'horloge. Il faut que je file. Je vais être en retard pour mon service !

A plus tard ! C'était super !

Elle lui plante un bisou sur la joue et sort en trombe de la cabine tout en sautillant pour enfiler son pantalon.

A plus tard !

Comme Alekseï s'y attendait, la journée qui suit s'avère bien remplie. Toutefois, il peut au moins être tranquille au sujet du cercle de la mort : Les nouveaux noms ne seront pas donnés avant l'après-midi, ce qui signifie qu'il n'a pas de cible à atteindre ni d'assassin après lui avant cela et qu'il peut être un peu plus détendu.

Parmi l'équipage le jeu suit son cours, et il croise plusieurs marins avec des marques sur le visage. L'un d'eux s'est fait avoir en allant travailler en zone dépressurisée par un tampon caché dans son casque. Un autre a été "tué" dans son sommeil. Un troisième arrive au réfectoire apparemment sans avoir encore remarqué les deux cercles autour de son œil. Alekseï ne sait pas combien de joueurs il y avait au départ, mais leur nombre semble rétrécir plutôt vite.


Il profite donc de sa pose du midi pour faire une petite sieste éclair de trente minutes dans le mess, après avoir mangé. Plusieurs jours se sont déjà écoulé à bord du Nastrama, et il ne peut s'empêcher de se demander si Angélica est déjà sortie de sa bulle. Et si Oban et Luna n'ont pas fait trop de bêtises depuis qu'il ne les a pas vu...


Dernière édition par Nicolas le Jeu 23 Aoû - 18:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Jeu 23 Aoû - 20:38

Dans la soirée, il trouve de nouveau un papier plié dans sa poche. Il a pourtant fait attention, mais à aucun moment il n'a aucune idée de la façon dont Vallar s'y prend pour faire ça. Cette fois, la note dit "Votre cible est Maccari Astérionis".

Mouais... Lui non plus, ça ne sera pas très compliqué.
Il est très fort, mais ce n'est pas un vicieux. En tout cas, il vaut mieux l'avoir comme cible plutôt que ce soit lui qui me chasse...
Allons tâter le terrain.


Et Alekseï se rend de nouveau au poste de pilotage. Après, il faudra qu'il aménage sa chambre pour les prochaines nuits. Le jeune russe sait que désormais, il ne doit plus rester que des concurrents sérieux.

Lorsque le jeune homme entre dans le poste de pilotage, Maccari est en pleine conversation avec Zantor, le chef mécanicien, avec lequel Alekseï a déjà travaillé lors de son voyage précédent.

...ce serait prendre trop de risques, Mac.

Tu as raison. Tant pis, on se trouve un endroit où s'arrêter et on s'en occupe.

Marlisse, on change de cap sur 7.45.8. Il y a un système où on pourra faire les réparations à moins de deux années lumières.

A tes ordres cap'tain, répond la pilote de service. C'est parti !

Une avarie, Mac ?

Oh, rien de grave, mais on a un petit problème sur une des ailes. Il va falloir sortir pour s'en occuper et il faut qu'on soit à l'arrêt.

Ah, d'accord. En fait, je passais pour savoir si tu aurais quelques heures à me consacrer, dans les jours qui viennent. J'aimerai bien que l'on croise le fer de nouveau, et puis aussi discuter de certaines petites choses, en privé.

Mais j'imagine que tu es très occupé...

Occupé ? Hahaha !

Hum... se reprend-t-il avec un regard vers l'équipage. Oui, je suis occupé, bien sûr. Je n'ai pas beaucoup de temps, mais je devrais pouvoir t'en consacrer. Je ne veux pas me rouiller et tu t'es amélioré, alors... je me demande si tu es presque aussi bon que moi, maintenant.

Eh bien, on verra ça quand tu auras un moment ! Et sinon... Alekseï reprend plus bas :
Tu en es où dans le jeu ? J'imagine que tu ne t'es pas déjà fait éliminé, n'est-ce pas ? Tu en as eu combien ?

Eh bien... et toi, combien ?

Trois. Nalisse, Mastis et Sialle.
Et toi ?


Mastis, hein ? Marrant...

...
Pourquoi "marrant" ? Bon, il fait des siestes tout le temps, c'était pas compliqué, mais bon...
Et n'esquive pas : je veux connaître ton tableau de chasse, à toi aussi !


Oh, moi, je n'en ai eu qu'un. Je suis loin de toi de ce point de vue, mais... après tout, c'est le dernier en lice qui gagne !

Exact !
Oh, et s'il y a une sortie dans l'espace, tu crois que je pourrais essayer ? Je n'en ai jamais fait... Mais seulement si ça ne risque pas de déranger, hein ?

... Bon, je te laisse, appelle-moi quand tu peux !


Dernière édition par Eric le Sam 25 Aoû - 13:03, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Sam 25 Aoû - 17:29

Lorsque alekseï quitte le poste de pilotage avec l'accord de Maccari pour une sortie dans l'espace, il ne faut pas longtemps pour qu'il ait une étrange impression, comme un picotement dans la nuque. Tandis qu'il traverse les parties centrales du vaisseau, les plus peuplées, il se sent indubitablement observé.

Aussi, il essaye d'isoler la présence : Alekseï détermine les caractéristiques mentales des différents esprits autour de lui. Et il leur donne des numéros.
En restant parfaitement serein et en se déplaçant toujours de la même façon, il bifurque vers une autre zone peuplée.
Et il recommence sa petite analyse, essayant de repérer si l'un des "numéros" est encore là.


Sa tactique fonctionne plutôt bien, et d'autant plus facilement que celui qu'il identifie comme son suiveur a un esprit qu'il ne peut pas manquer : Il est totalement fermé, comme si il portait un inhibiteur psy. Après quelques manoeuvres, il parvient à l'apercevoir. C'est un garçon aux cheveux bleus à peine plus jeune que lui, qui travaille à l'infirmerie du vaisseau et qu'il a déjà croisé plusieurs fois. Après un effort, il se rappelle de son prénom : Scepio.

Bien... Donc, celui qui me chasse, c'est ce Scepio. Ce sera plus facile en le sachant.
Néanmoins, mieux vaut éviter de prendre l'initiative. Après tout, je ne suis encore certain de rien. J'avais bien pensé à demander l'aide de quelqu'un qui se fasse passer pour un assassin, afin que la cible agisse et se fasse éliminer pour attaque illégale.
D'autres auraient pu penser à ça aussi...

Bon, il se fait tard. J'ai intérêt à rattraper ma courte nuit d'hier pour ne pas m'épuiser.


Alekseï retourne donc vers sa chambre, prenant les précautions d'usage en vérifiant les présences et le fait que personne n'y est rentré durant son absence. Mais non. Avec les précautions qu'il a prises, même un ninja n'y serait pas parvenu.

Il ne dort malgré tout que d'un œil, et pas très longtemps. Il est réveillé lorsque l'on frappe à sa porte. De l'autre côté, il sent la Source de Mac.

Ah, pizdets... Trente secondes, Mac, j'arrive !

Alekseï se lève, enfile en vitesse son pantalon, sa chemise, sa veste de cuir rouge, et attrape le baudrier auquel pend son épée et son revolver à effet Gauss. C'est en le fixant qu'il va vers la porte pour ouvrir à son ami égérian.
Le jeune russe est clairement encore un peu endormi, mais il pense tout de même à vérifier la présence d'autres personnes de l'autre côté avant d'ouvrir. Sur ses gardes.


Oui ?

Mais non, il est sûr que Mac est seul.

Si tu voulais faire cette sortie dans l'espace, c'est maintenant, Alek, entend-t-il à travers la porte.

Et seul, ça veut dire aucun témoin. Aussi, il retourne vers son lit pour prendre son éponge dissimulée sous son oreiller. Mais puisqu'il sait que Maccari peut sentir ses mouvement, il ajoute :

Génial ! Je vais chercher mon smartcom pour les photos ! Une fois son arme dans la poche, il ouvre la porte. En laissant une bonne distance de réaction.
Maccari a tiqué sur l'annonce du meurtre de Mastis. Peut-être que le capitaine du Nastrama avait déterminé qu'il le chassait, et suspecte qu'Alekseï est désormais son assassin ?


Il résiste au vide, ton com ?

Bon, allez, viens. Zantor doit commencer à s'impatienter, dit Mac en faisant signe de le suivre avant de prendre la direction des sas.

Oui, je te suis !

Et... Ça ne résiste pas au vide, un smartcom ? , demande innocemment Alekseï, qui a toujours pensé aux dangers du vide vis-à-vis de ce qui est biologique, pas technologique.
Évidemment, il part à la suite de Mac. Sa première sortie dans l'espace !

Très vite, alekseï sent que son suiveur a repris sa filature, mais il reste prudemment à distance.

Lui et Mac arrivent au sas, où Zantor et une jeune mécanicienne sont déjà en combinaisons spatiales.


Ah, Alekseï. Nous n'attendions plus que vous. Votre combi est prête.

Bon, vous avez l'habitude, je suppose ?

Euhhh... Non. Mac ne vous l'a pas dit ? Je ne suis jamais sorti dans l'espace, mais je voulais essayer... Après tout, il faut une première fois à tout.

Mais si ce n'est pas le moment approprié, je comprends. J'essayerai une prochaine fois.

Pas approprié ? On sort faire des réparations, Mac, pas une ballade. A quoi tu penses ?

Bah, ne t'inquiète pas, Zantor. il est débrouillard et il ne risque pas grand chose : Lui ne se détachera de la ligne de vie à aucun moment. Il se contentera de vous observer.

Le chef mécano fait la moue, puis soupire.

Bon, après tout... mais alors tu fais exactement ce que je te dis de faire, Alekseï. Aucune initiative, compris ?

Bien compris, Chef !

Alekseï vérifie rapidement sa combinaison - il a eu vent de scaphandres piégés pour le jeu... et alors qu'il la retourne, un petit objet en tombe, pas plus gros qu'un dé à coudre.

Qu'est-ce que... c'est un drone de soudage, ça. Bon, qui a utilisé cette combi en dernier ?

Aucune idée, mais Vitellis devait en faire la révision avant votre sortie, non ?

Et qu'est ce qu'un drone de soudage viendrait faire dans une combinaison ? En plus, c'est carrément dangereux, non ?

Zantor a ramassé le drone et l'examine, quand soudain celui-ci déploie ses pattes, s'agite, et émet un petit chuintement. le mécanicien se hâte de l'éteindre... avant d'examiner sa main, où sont dessinés deux petits cercles concentriques.

Quelqu'un a mis de l'encre et a modifié ce drone pour...

Bon sang, Mac, là ça dépasse les bornes ! Si les gens qui jouent à votre "cercle de la mort" commencent à toucher aux combinaisons spatiales, il va falloir que tu mettes des limites !

Oui, tu as raison. Il va falloir édicter quelques règles supplémentaires...

En tout cas, celui qui me cible est sacrément motivé et bien renseigné. Vous avez préparé cette combinaison pour moi il y a combien de temps ?

Bah, il y a une heure, pas plus. C'est ça, Zantor ?

Oui, à peu près.

Bon, nous pouvons sortir faire ces réparations, maintenant ?

Oui, Chef !


Dernière édition par Eric le Dim 26 Aoû - 17:28, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Dim 26 Aoû - 18:44

Une fois certain qu'il n'y a pas d'autre drone dans sa combinaison, Alekseï l'enfile et se prépare en suivant les instructions de Zantor, qui arrime lui-même sa ligne de vie, le câble de sûreté qui va le relier au vaisseau. Les égérians ont beau être un peuple habitué à l'espace, ils prennent très au sérieux chaque sortie dans le vide. Le casque d'Alekseï est équipé de lampes, car le Nastrama s'est positionné de manière à ce que leur sortie se fasse du côté plongé dans l'ombre. Zantor lui montre comment les allumer, comment activer ses bottes magnétiques et comment utiliser sa radio.

Et quelques instants plus tard, le voilà dans l'espace sidéral, en train de marcher sur la coque de la nef, avec en dessous de lui une géante gazeuse jaune et bleue. Malgré son agilité naturelle, l'exercice est plutôt difficile au début, car il n'y a plus de gravité artificielle et son sens de l'équilibre en est tout perturbé. Heureusement, au bout de quelques minutes, il commence à s'habituer...


Très bien, Alekseï. Tu peux t'arrêter là où tu es.

Profite de la vue. Nous, on continue.

Bien reçu, Chef. J'attends ici.

Le paysage est magnifique... Terminé.

Le jeune homme observe quand même ce que font les deux techniciens. Si un jour il pouvait apprendre faire ça et à accomplir ce genre de travail sur le Nastrama, eh bien, il préférerait largement les sorties aux inventaires, aux nettoyages de couloirs et aux rangement de soutes !

La réparation prend une bonne heure. apparemment, ce n'était qu'un petit problème technique sur une des ailes, mais qui aurait pu entraîner de plus sérieuses avaries. Quand le jeune homme revient dans le sas avec les deux techniciens, c'est grisé par sa première expérience spatiale.

Alors, ça t'a plu ? demande Mac sitôt qu'Alekseï a ôté son casque.

C'était génial ! La géante gazeuse était magnifique !
Et puis maintenant, je sais mettre une combinaison spatiale !

... Bon, par contre, le gars qui m'a laissé le drone dans la combinaison, il est doué, 'va falloir que je m'occupe de lui.
Ce n'est pas à la portée de tout le monde, ici, de reprogrammer et de modifier un drone de soudage, non ?

Non, en effet, intervient Zantor. Il n'y a que trois ou quatre personnes à bord à part moi, et je n'y suis pour rien.

Oui, ça on avait compris, Zantor.

Trois ou quatre ?

Trois ou quatre... On peut dire sans trop s'avancer que le petit Scepio de l'infirmerie n'en fait pas parti. Ce qui veut dire que ça sent le vice : soit il a demandé de l'aide, soit, au contraire, on lui a demandé de l'aide pour brouiller les pistes.

Analyse le truc, Alekseï... Les autres détails qui ne collent pas...

Mais oui, bien sûr : le dispositif anti-psy ! Il ne sait pas que je suis télépathe. Et même s'il avait pu le deviner, il ne serait mon chasseur que depuis quelques heures... Et il aurait déjà pensé à tout ça, se serait procuré ce genre de matériel, et mis en place ce plan ?
Noooon... On lui a demandé de brouiller les pistes, et de m'éliminer en m'incitant à me tromper de cible.

Question : qui est assez malin pour mettre ce genre de plan en marche, à avoir accès à ce matériel et ces compétences, et tout ça aussi vite ?

Hummmm... Ça sent la coalition, plusieurs personnes...

Bon, il faut glaner des informations. Je dois m'occuper de mon chasseur avant de m'occuper de ma cible. Mac attendra.
Ohhh ! Mais oui, ça, c'est une idée de génie ! ... Mais avant, essayer de tirer avantage de la situation et faire cracher Zantor !


Ouais. Et qui seraient ces trois ou quatre ?
... Histoire que je n'invite pas l'un d'eux dans ma chambre cette nuit.

Eh bien... Brisco, Carmonis, ou Vitellis, bien sûr. Peut-être même Valdona.

Le dénommé Carmonis a été éliminé du jeu la veille par un casque piégé, justement. Ce ne peut donc être lui, se dit Alekseï.

Bingo ! Exactement ce que je pensais... Un travail d'équipe : Vi, conseillée par Lisa, qui s'associent avec le leurre Scepio. Elles traînent ensemble -trop-. Vallar a déjà dû apprendre que c'est ma préférée, ici, et elle n'a pas du se priver d'utiliser ça contre moi.
Il ne me reste plus qu'à en être sûr à 100%. Et je sais comment faire...


Ça doit donc être Brisco ou Valdona. Carmonis est déjà éliminé. Et je me suis renseigné sur Vi, et je sais de source sûre qu'elle chasse quelqu'un d'autre que moi.
Regard vers Mac, mais dont il détourne très vite les yeux, comme s'il avait commis une erreur.
Et hop, une petite désinformation pour faire bonne mesure !

Bon, merci pour ces informations. Je vais me prendre une petite heure de sommeil avant mon service.
Merci pour la sortie, Zantor. Et à bientôt pour l'escrime, Mac !

Alekseï retourne vers sa chambre, vérifie de nouveau tout ses dispositifs anti-intrusions, et, une fois en sécurité, se met à confectionner un nouveau tampon.
Deux étoiles concentriques, cette fois.


Dernière édition par Eric le Dim 26 Aoû - 22:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Lun 27 Aoû - 0:01

Cette fois-ci, c'est Alekseï qui se met en chasse de Scepio. Avec son tampon "cercle" dans la poche gauche, son tampon "étoile" dans la poche droite. Et ses vraies armes au baudrier, comme toujours lorsqu'il arpente les coursives du Nastrama.

Il ne devrait pas être très compliqué à trouver, vu qu'il le suit. De plus, l'apprenti assassin russe sait qu'il travaille à l'infirmerie. Dans le pire des cas, trouver sa cabine ne devrait pas être problématique...


Allez, en scène, mon grand... Le but est de montrer à Vallar ce que je vaux, après tout ! Et de gagner deux faveurs venant d'elle... Je pourrais faire beaucoup de choses avec ça.
Elle est clairement un niveau au dessus de Mac et moi. Réussir à glisser un papier dans mes poches alors que je suis sur mes gardes, deux fois de suite, sans que je ne me rende compte de rien !


Alekseï ne tarde pas à repérer l'esprit de Scepio, qui a probablement dû abandonner sa filature pour prendre sa garde à l'infirmerie, où il se trouve en compagnie d'un membre d'équipage qu'il peut également sentir.

Le but d'Alekseï est de se retrouver en tête à tête avec Scepio. Afin de "l'assassiner". Mais vu que, selon toute vraisemblance, il désire être assassiné, aucun intérêt à être subtil. Le jeune homme entre dans l'infirmerie.

<Salut ! Il y a un blessé, dans le couloir central. Rien de très grave, mais quelqu'un de formé aux soins peut venir m'aider ?>

Quoi ? fait Scepio, un peu surpris. Oh ! Oui, oui, j'arrive.

C'est par où ? demande-t-il une fois seul dans le couloir avec Alekseï.

Par là... Alekseï vérifie de nouveau qu'il n'y a aucune présence dans les environs, puis se saisit de son tampon. Celui en forme d'étoile.
Puis il marque Scepio à la joue d'un mouvement fulgurant, mais, contrairement à Nalisse, en appuyant assez pour que l'infirmier sente bien ce qui vient de se passer.


Désolé, mais je me suis rendu compte que je suis ta cible. Et tu es bien trop doué pour que je te laisse dans le jeu.

Ta cible ? Tu dois te tromper. Je ne participe pas à votre jeu.

Impossible de lire son esprit, toujours protégé par son dispositif, fixé dans son col, mais il semble subitement un peu nerveux.

Alekseï lance une petite IEM, localisée sur son appareil.

Quoi !? Ça veut donc dire que je suis éliminé ?! Merde alors ! Je me suis bien fait avoir...
Mais c'est impossible... Je t'ai vu me suivre un peu partout ! J'ai vérifié plusieurs fois ! , dit-il en lui offrant sa meilleure performance d'acteur, acteur jouant bien sûr la stupéfaction.

Évidemment, le jeune russe se met à lire les pensées de surface de Scepio dès que le dispositif a disjoncté.

Oh ben oui, on dirait que tu t'es fait avoir !

Alors c'est pour ÇA que le doc voulait que je le suive ?!? Mince, Valissa est vraiment retorse pour éliminer quelqu'un comme ça !

Valissa ! Mais ça n'explique pas encore tout... Elle n'aurait pas pu modifier le drone. Si c'est elle, elle a d'autres alliés. Il faut encore que je cuisine encore un peu ce Scepio. Et si j'arrive à me le mettre dans la poche, c'est encore mieux... , pense-t-il pour lui-même.

Bon, en tout cas, bien joué, mon pote. Je ne sais pas qui t'a demandé de me suivre pour m'induire en erreur... Et je ne te demande pas de me le dire, c'est le jeu...  Mais tu as bien joué ton rôle. , dit Alekseï d'un ton un peu déçu, en posant sa main sur l'épaule du jeune homme.
Bravo. Il regarde alors le col de Scepio en fronçant les sourcils, comme si cette main sur l'épaule lui avait permis de repérer le dispositif.

Euhhh... C'est quoi ce truc ? , demande-t-il en lui montrant l'inhibiteur psy. Et Alekseï est encore en contact télépathique.

Ça ? Heu... un... heu... un relai pour mon com. Rien d'important, dit-il en très mauvais comédien.

Frel ! Je mens vraiment trop mal !

Alekseï le regarde dans les yeux, sans ciller.

Non.

Ce n'est pas un relai pour ton com... Bon, allez mec, je suis éliminé, j'ai bien le droit de savoir comment ton commanditaire s'y est pris, non ?
Tu ne vas quand même pas me laisser me rendre fou à me poser des milliers de questions jusqu'à la fin de l'épreuve ?

... Je suis sûr que ce truc a eu un rôle à jouer. C'est un micro que t'a donné Vi, n'est-ce pas ? Pour te donner des consignes.

Ah... heu... oui, c'est ça. Oups ! Démasqué !

Ouf, il a pas compris ! Tant qu'il ne soupçonne pas le doc... je lui doit bien ça !

Rhhhaaaa... Je le savais bien que c'était Vi qui me chassait, au fond de moi !
Mais je n'ai pas réussi à m'en persuader... Et puis avec ses jolis petits battements de cils, elle est capable de me faire avaler n'importe quoi ! On est trop faibles, nous les mecs, quand il y a une fille qui nous plaît, hein ?
Bon, désolé de t'avoir fait perdre du temps, Scepio. A plus !

Bon, c'est donc le Doc. A 99%. Elle a l'influence pour obtenir le drone, le dispositif anti-psy, et l'aide de pas mal de gens... Il faut que je m'occupe d'elle avant que Scepio ne comprenne qu'il s'est fait avoir...

Alekseï se met donc en quête de l'endroit où se trouve Valissa.


Dernière édition par Nicolas le Lun 27 Aoû - 22:58, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Lun 27 Aoû - 23:05

Il n'a guère de mal à trouver Valissa. Elle est tout simplement allée se coucher pendant ses heures de repos et semble dormir dans sa cabine, attenante à l'infirmerie.

Bon, comment je peux gérer ça ? Si elle est dans le jeu, et même si elle ne se doute pas que je sais, elle sait qu'il y a quelqu'un sur son dos.
Ce qui veut dire qu'elle a pris ses précautions... Impossible d'imaginer un plan si élaboré contre moi sans avoir pensé à un dispositif de protection sérieux lorsqu'elle dort...

Tssss... Trop risqué de faire n'importe quoi, non préparé, sur un coup de tête. Mais si je laisse passer la fenêtre, elle pourrait apprendre ce qui s'est passé avec Scepio... Pour le bien, il faudrait que je la prenne à la sortie de sa cabine. Mais sans frapper à la porte avant, elle serait sur ses gardes !

Arrête de trop te torturer le cerveau, Alek ! Déjà... savoir ce qu'il y a dans le sien...


Il projette alors son esprit dans celui du médecin. Si elle dort, elle devrait rêver, sans protection.

Et c'est le cas. Dans son rêve, elle est en pleine conversation avec Scepio, qui porte une marque en forme de cible sur le front, faite par Alekseï. Elle, toute contente que son plan ait fonctionné, se voit déjà en gagnante du jeu... Elle ne sait pas encore qui sera sa prochaine cible, mais elle a déjà identifié son "assassin", à savoir vitellis, et elle compte bien employé la même méthode avec la jeune armurière !

Après avoir appris qui serait son prochain adversaire si il parvient à se débarrasser du docteur Valissa, Alekseï commence à envoyer quelques pensées subtiles dans le rêve... suffisamment pour que le doc se réveille avec une envie pressante et se lève pour sortir et aller jusqu'aux toilettes communes.


Alekseï se poste en embuscade, collé au mur, juste à côté de la porte, main sur son tampon. Celui en forme de cercle, cette fois-ci.
Il étend ses perceptions pour être sûr que personne ne déboulera dans le couloir au mauvais moment, et...
... Il attend le bon moment, sans aucun bruit.


Et lorsque Valissa ouvre sa porte et la franchit, il la marque d'un geste rapide. Surprise, et encore un peu endormie, elle porte la main à sa joue...

Que... ?

Oh, frel ! dit-elle en écarquillant les yeux en voyant la trace d'encre sur ses doigts.

Désolé, Valissa...
Excellent plan d'envoyer Scepio sur moi... Le problème, c'est que c’était un plan un peu trop élaboré pour un jeune infirmier. Alors, je me suis méfié.

Oh, et il ne vous a pas vendu, au fait. Extrêmement loyal... Vous avez de la chance d'avoir un assistant comme lui.
Je vous expliquerai tout quand ce sera fini, bien sûr.

Elle soupire.

Dommage. Je pensais vraiment que cela fonctionnerait.

Oh, ce n'est vraiment pas passé loin. Si vous saviez !

Et puis, je fais parti de l'équipage, non ? Ce qui veut dire que ce que je peux éventuellement gagner de ce jeu, si je réussi, tout le monde ici en profitera...
Vous avez ma parole ! Vous pouvez déjà commencer à faire une liste de ce que vous voudriez pour le Nastrama, et pour l'infirmerie du Nastrama...

A bientôt, Docteur...

Et Alekseï se détourne. Il n'a plus d'assassin à ses fesses jusqu'à l'après-midi. Et c'est encore la nuit... Si le terme "nuit" veut dire quelque chose dans l'espace. Autant en profiter !
Il se rend alors vers l'armurerie et il frappe à la porte.
Alekseï n'a pas menti à Sialle : il déteste vraiment dormir seul.


Dernière édition par Eric le Mar 28 Aoû - 0:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Mar 28 Aoû - 0:58

Hé, salut, beau brun ! fait Vi en ouvrant la porte de l'armurerie. Je te manquais ?

Elle devait être en plain travail, car elle porte son tablier et ses gants.

Euhhh... "Beau", je veux bien, mais "brun"... Euhhh... 'Fin bon, on s'en fout !

... Évidemment, que tu me manques, Vi ! Ça fait deux jours qu'on ne s'est pas vu ! Je me suis dit qu'avec ce putain de jeu, tu avais peur de venir me voir.

... Mais j'aimerais passer un peu de temps avec toi. Et je te jure sur mon honneur que tu n'es pas ma cible. Si tu me jures que je ne suis pas la tienne, je me suis dit qu'on pourrait peut-être passer un peu de temps à deux... Si tu en as le temps, et si tu en a envie ?

Bien sûr ! Mais je te préviens, je suis en plein boulot, alors la bagatelle attendra !

Oui, j'ai vu ça ! Le tablier et les gants...
Mais tu sais bien que je ne t'aime pas uniquement pour ça, n'est-ce pas ? , dit-il en lui donnant un petit baiser.
Je peux te filer un coup de main, si tu veux... Et ça se passe bien avec Lisa ?

Super ! Elle s'y connaît drôlement bien et j'ai appris plein de choses, en fait. C'était une bonne idée de me l'envoyer.

Bon, si tu veux m'aider, équipe-toi, je suis en train de souder. Tu vas me passer les pièces. Et n'oublie pas les lunettes.

Même s'il se sait en sécurité, Alekseï n'en oublie les automatismes en saisissant les lunettes : quelque chose qui va sur son visage ? Inspection...

D'accord. Tu sais que j'ai fais ma première sortie dans l'espace cette nuit, avec Zantor ? Avec un peu de chance, si j'apprends à souder correctement, je pourrais être "volant", un jour !
Oh, et s'il te faut un arc électrique costaud... Eh bien, toi tu sais que je peux le faire !

Oui, je sais. Frimeur, va !

Après une bonne heure de travail, Vi range enfin ses outils. Elle comme Alekseï ont bien transpiré sous leurs équipements avec la chaleur du chalumeau à plasma.

Ouf ! Terminé !

Bon, allez, une bonne douche, et on va pouvoir s'amuser... à moins que tu ne veuilles pas attendre ?

J'aime bien quand tu es comme ça, tu sais... Luisante de sueur. , lui susurre Alekseï à l'oreille en se collant à son dos et en passant les mains sur ses hanches et sa petite poitrine.
... Mais je suis un garçon très patient, tu sais ? Ce qui pourrait être démenti par le rude changement dans l'anatomie d'Alekseï. Que Vitellis ne peut pas ne pas percevoir, collés ainsi.
Viens. On va aux douches. Dépêche-toi... , dit-il en lui prenant la main pour l’entraîner hors de l'atelier.

Attends, je prends la temps de fermer, quand même !

Quelques minutes plus tard, les deux jeunes gens se déshabillent en hâte dans la douche...

Alekseï et Vitellis font alors l'amour, sans retenue, l'eau chaude leur coulant sur le corps. L'expérience qui s'en suit est un peu différente des dernières fois, pour lui. Comme si cette fois-ci, il n'y avait plus qu'elle. Et lorsque le visage de Nétifer passe un moment dans l'esprit du jeune russe, comme cela arrive souvent, il l'écarte le plus vite qu'il le peut.

Alors que, plaquée contre la paroi, Vitellis est toute proche de l'instant ultime, quelqu'un entre en trombe dans les douches.

Hey, salut cousine ! fait Marlisse, la pilote. Faites pas gaffe à moi. Je prend mon quart dans dix minutes et il faut que je me décrasse avant !

Pour toute réponse, Vi se contente d'un grognement et passe une jambe derrière les fesses d'Alekseï pour l'inciter à accélérer.

Marlisse ne met que deux minutes à se laver, ce qui leur laisse le temps de terminer avec apothéose. Alors qu'ils reprennent leur souffle, la pilote se rhabille déjà.

Frel ! Vous m'avez donné envie...

...mais j'ai vraiment pas le temps ! Si je suis encore en retard pour le remplacer, Cerrio va me faire une scène !

Pas grave. Dis-moi quand tu es libre et on fera un truc à trois.

Cool ! Allez, je file. A plus tard.

Une fois Marlisse sortie et que lui et Vi sont encore serrés l'un contre l'autre, Alekseï chuchote à l'oreille de l'armurière :

Tu veux bien que je vienne dormir avec toi, dans ta cabine ?

Mmmm... d'accord... mais n'espère pas dormir beaucoup !

Nan, mais... Si, en fait ! On pourrait simplement dormir l'un contre l'autre... Ça serait bien aussi, non ? Je suis complétement crevé, Vi... J'ai pas beaucoup dormi, ces dernières nuits, et j'ai bossé dur toute la journée !

... Et elle pourrait me demander mon avis, avant de proposer un plan à trois, frel ! Bon, sa cousine est canon, mais quand même, ça ne se fait pas !
Pffff... C'est pas facile d'être un vrai égérian, en fait... Comment ils font, ceux qui n'ont pas une Source qui leur permet de récupérer plus vite ?


S'il te plaît, ma chérie ?

Mouais... Mais que ça n'arrive pas trop souvent, hein ? Sinon je vais devoir te remplacer par quelqu'un qui aime mes fesses un peu plus que toi ! dit-elle d'un ton narquois.

Parce que tu penses trouver quelqu'un qui aime tes petites fesses, et tout le reste de ton magnifique corps, plus que moi ? Sans compter ton joli sourire, tes battements de cils affolants, et tes petites piques bien placées ?

... Allez, viens te reposer avec moi au lieu de dire des bêtises !
, dit-il en lui prenant la main pour retourner vers sa cabine.


Dernière édition par Eric le Mar 28 Aoû - 10:02, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Mar 28 Aoû - 11:20

Alekseï, une fois dans la cabine de Vitellis, fait comme dans la sienne : après avoir fermé le verrou de la porte, il sort de son disque un fusil d'assaut -non chargé- qu'il vient poser en équilibre contre la clinche. Un tour d'horizon de la chambre, comme le paranoïaque qu'il est ne peut s'empêcher d'effectuer...

... Puis il se déshabille et vient se blottir sous les couvertures, collé à Vi. Juste un petit baiser à sa compagne, et il s'enfonce très rapidement dans le sommeil avec un petit ronronnement de plaisir, un bras autour de l'égérianne...


Et enfin il a droit à une vraie nuit de sommeil. C'est frais et reposé qu'il se réveille, seul. Dans la pièce d'à côté, il peut sentir la présence de Vi, et au bruit il sait qu'elle s'est déjà remise au travail.

Pizdets ! Il est quelle heure ? Je suis sûrement à la bourre pour mon quart !
Qu'est ce que je devais faire, cette matinée, déjà ?
... Ah oui. Surveillance des systèmes radars. Merde !

Alekseï se lève d'un bond, s'habille, et fonce vers le poste de pilotage.

Il écope de quelques railleries pour son retard, mais rien de méchant, et une nouvelle journée commence. Travail, exercices télépathiques avec Vallar, etc. Il ne semble pas y avoir de nouvelle élimination récemment, à part Valissa, signe que le nombre de joueurs doit s'être bien réduit.

Au fait, tu disais que tu voulais qu'on se remette un peu à l'épée ? fait Mac pendant le repas. J'ai du temps, là, si tu veux.

Moi aussi. Je t'avoue que j'ai hâte de tester mon niveau face au tien.
... Je ne me fais pas trop d'illusions, je me souviens de la façon dont tu as combattu contre Channis, lorsqu'elle était possédée... Oui, même dans son esprit, j'ai eu des flash de la réalité.

Mais moi, j'ai croisé le fer avec Saavio, un disciple de Kiri l'Epée Immortelle... Ça te dit quelque chose, d'ailleurs ? Il parait que c'est connu...

Non, rien du tout.

A moi oui, intervient Vallar depuis l'autre côté de la table. Il y a de vieilles histoires qui circulent dans le Noyau à ce sujet.

Et ce Saavio était censé être un de ses disciples ? A mon avis, c'était de la vantardise. Il sont supposés être bien meilleurs que ça.

Il m'a avoué qu'il était le plus faible des disciples de Kiri. Qu'il reposait sa force sur sa télépathie, et sa capacité à lire les mouvements de ses adversaires avant même qu'ils ne les fassent.

Qu'est ce que vous savez à ce sujet, Lisa ?

Elle hausse les épaules.

Qu'une sorte de... "déesse des épées" vivait quelque part dans le Noyau, et qu'elle prenait parfois des disciples. Beaucoup d'histoires à son sujet sont contradictoires.

Cela m'a intrigué, mais pas suffisamment pour que je me mette à sa recherche. Je n'ai jamais ambitionné de devenir une grande escrimeuse.

Mais nous, si !
Bon, Mac, il va falloir sortir les lames !

Vous voulez assister à notre entrainement, Dame Vallar ?

Tu es sûr ? Je ne voudrais pas te ridiculiser devant une dame !

Qu'est-ce qui se passe, Mac ? Une petite poussée de testostérone ?

Oh... peut-être que j'ai envie de voir ça, après tout !

Vous avez raison, Lisa. Il n'arrive pas à s'empêcher de parler en croisant le fer, mais à part ça, il n'est pas mauvais...


Dernière édition par Nicolas le Mar 28 Aoû - 20:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Mar 28 Aoû - 21:42

Une fois le repas terminé, Maccari, Alekseï et Lisa Vallar se retrouvent dans la salle d'escrime attenante aux quartiers de Mac, plus grande que celle située derrière l'armurerie de Vi.

Alors, prêt ? demande Mac en s'échauffant le poignet avec quelques tours d'épée.

Alekseï sort lentement sa lame du fourreau, en jetant un œil aux dimensions de la salle. Il lève sa rapière vers le plafond, ramène le pommeau sous son menton, puis fouette l'air d'un mouvement rapide en ramenant la pointe vers le sol.

Le jeune homme homme se baisse sur ses appuis et pointe sa lame vers Maccari.


... Petit hochement de tête alors qu'il fixe les yeux de son adversaire.

Et c'est parti...

les lames commencent à cliqueter. Les deux adversaires ne se sont pas encore assez rapprochés pour toucher, et se tournent autour en cherchant la lame de l'autre.

Dis-moi, pourquoi est-ce que tu t'intéresse à cette Kiiri l'immortelle ? Tu crois que tu as besoin de cours ?

Sans aucun doute. Quand je me lance dans quelque chose, mon but c'est de devenir le meilleur...  Mais il n'y a pas que ça. Son nom. Elle pourrait être une Source, non ?

En tout cas, Alekseï ne temporise pas. Sans s'exposer outre mesure, il avance vers Maccari et les échanges se font immédiatement plus sérieux.

Alekseï se retrouve alors confronté à un problème qu'il connaît bien pour s'être souvent entraîné avec Maccari. En terme de vitesse pure, ils se valent, et Mac compense une souplesse légèrement inférieure par une technique et des automatismes travaillés depuis plus longtemps. Toutefois, la différence de puissance physique est indéniable. Le jeune russe peine à parer dès que l'égérian appuie ses coups, alors que la réciproque n'est pas vraie. De plus, dès qu'un échange dure un peu, Alekseï s’essouffle plus vite.

Mac en a tout à fait conscience, lui aussi, et il en joue, mettant juste assez de force dans ses attaques pour gêner Alekseï sans pour autant s'exposer.

Mais Alekseï a déjà intellectualisé ce problème. Il connait parfaitement ses atouts et ses faiblesses face à Maccari. Et, il faut être honnête, ses atouts sont beaucoup moins nombreux que ses faiblesses... En tout cas, il sait que le combat à distance est mauvais pour lui : Maccari est plus technique, plus endurant, plus fort, et aussi rapide. Par contre, même s'il n'en est pas certain à cent pour cent, Alekseï pense que l'égérian est moins formé que lui au combat au corps à corps.

Par conséquent, le combat rapproché semble être la solution. La souplesse, le vice et la formation au Systema du jeune russe pourrait donner de bons résultats s'il arrive à casser la distance. Mac ne doit pas être habitué à l'utilisation combinée du sabre et des frappes avec les jambes. Lui, si...

Mais ce n'est pas par hasard qu'Alekseï n'a pas utilisé cette façon de faire dès le début. Le but était aussi de donner à Lisa une bonne idée  du niveau de chacun des combattants. Par contre, il faut se lancer avant d'être trop épuisé...

Ce qu'il fait.

Alekseï profite d'une parade pour s'engouffrer dans la garde de Maccari, cassant la distance en un éclair, avant de tenter de balayer les jambes de l'égérian.


Mais l'égérian n'est à l'évidence pas novice dans ce domaine non plus. Il n'a pas le temps d'esquiver, aussi il se contente de renforcer ses appuis, et la différence de masse et de force physique fait le reste, masse et force qu'il met à profit en contrant d'un coup d'épaule qui force le jeune russe à reculer, manquant de le renverser.

Allez, ma grand-mère frappe plus fort que ça !

Et la danse des lames reprend, si ce n'est que cette fois Maccari s'attend à tout.

Fais pas trop le malin, Mac... Tu sais très bien qu'avec moi, la moindre petite erreur de ta part, et tu as perdu ! Devant Lisa, ce serait dommage, non ? Fais soigneusement attention à tout...
Voilà. Lui mettre la pression. Surcharger son attention. Trop penser, ça va le ralentir, lui faire perdre ses réflexes. Surtout si je fais des mouvements inhabituels...

Évidemment, Alekseï ne fait pas n'importe quoi : il saupoudre juste son escrime de quelques fantaisies pour maintenir la tension.

Et c'est de nouveau lors d'une parade bien assurée qu'Alekseï envoie un coup de pied chassé fulgurant vers le centre de gravité de l'égérian. Le russe sait très bien que ça ne le fera pas bouger : en fait, il compte bien utiliser cet appui pour s'écarter du combat, utilisant sa lame pour laisser une estafilade sur la main de Mac alors qu'il se soucie de la frappe.

Mais il n'a pas eu l'occasion de finaliser son mouvement. Mac a vu venir le coup. Sa main libre s'est refermée sur la cheville d'Alekseï et il recule rapidement en tirant...

Alors, on fait moins le malin, hein ? raille-t-il tout en gardant son épée levée.

Alekseï ne prend pas le temps de répondre. Il sait quoi faire dans ce genre de situation : normalement, il devrait sauter et envoyer sa jambe libre fouetter la tête de son adversaire.
Mais ce n'est pas du tout ce qu'il réalise, vu que l'épée de Mac est levée.
En fait, il se laisse tomber au sol, envoie une frappe de son épée vers les jambes de Mac, et vrille sur lui même afin de ne pas rester statique et surtout se libérer.


Mac lâche en faisant un petit bond en arrière pour éviter l'épée, mais revient aussitôt à la charge de la pointe de sa lame.

Alekseï roule en arrière de manière désordonnée afin d'éviter une attaque, et se remet sur ses pieds en tournoyant sur lui même, épée brandie.

Oui ! Le sol, mac n'a pas l'habitude du sol... Pour lui, un gars allongé sur le plancher, c'est un type qui a perdu, alors qu'en fait... Pas du tout ! Et en plus, je suis entrainé à ça !

Dès que l'attaque suivante arrive, Alekseï plonge, vrille en envoyant se jambes balayer le sol, alors que son épée reste levée pour se protéger et détourner l'attention. Mac bondit, passe au-dessus de lui avec un salto tendu et leurs épées se croisent avec un bruit métallique.

C'est drôle, mais ce n'est pas vraiment l'idée que je me faisais de l'escrime, intervient Vallar, sagement assise dans son coin, tandis que les deux hommes se remettent en garde.

Si vous voulez une démonstration d'escrime "propre", on peut le faire aussi. Mais là, on essaye de gagner... Par tous les moyens.

En parlant de ça, ça te dérange si j'utilise la télépathie pour essayer de prévoir tes attaques, Mac ? Ça pourrait me faire un bon entraînement, Lisa, non ?

Si tu crois y arriver comme ça...

Bonne idée.

Par contre, excusez-moi, mais je dois allez me rafraîchir. Vous continuez sans moi quelques minutes ?

Oui ! A toute à l'heure !

...

Hé, Mac... Pour la télépathie, je ne pense pas non plus que je vais y arriver. Ça va me demander trop de concentration... Mais bon, tu es le seul sur le Nastrama sur lequel je peux tester : les autres, je les bats sans ça, donc je ne peux pas voir la différence !

Et Alekseï déploie son esprit et tente de se connecter au cerveau de Maccari... et il se retrouve confronté à une série de problèmes. Le mental de Mac est bien plus résistant aux intrusions que celui des membres de son équipage, se battre et se concentrer en même temps va être très difficile, sans compter que Mac attaque immédiatement, de façon assez peu fair-play.

Le seul potentiel avantage de Alekseï, c'est que l'égérian se fend d'un coup de poing au visage après la première passe d'épée, ce qui est assez peu sympa car il n'a même pas ôté toutes ses bagues. Par contre, il a dû croire que une fois concentré Alekseï serait une cible facile car cela laisse une ouverture à ce dernier. Si il prend le coup de Mac, il est presque sûr de pouvoir le planter fatalement en retour.

Mais hors de question d'envisager cette possibilité. Alekseï bondit en arrière pour rompre momentanément le combat. Un coup de poing de Mac en plein visage, ce serait comme recevoir celui de Nétifer : le knock-out immédiat assuré. En plus, Alekseï n'a vraiment pas envie d'être inconscient, seul dans la même pièce que l'égérian. Il existe une probabilité non-négligeable qu'il ait déjà compris que le russe est son assassin attitré, et là, ce serait l'élimination...

Après avoir éviter le coup, Alekseï se retrouve à nouveau face à l'épée levée de Mac, qui lui aussi a fait un pas en arrière.

Allez, je vais être beau joueur. On dit que c'est un match nul, d'accord ?


Je ne te comprends pas, Mac... C'est pas vraiment un match, mais un entraînement, et surtout une façon pour toi et moi de situer nos progressions. Non ?
... Et je sais que tu n'es pas fatigué. Alekseï, par réflexe paranoïaque, jette un œil sur les bagues de l'égérian. Une d'entre elles serait gravée de deux cercles concentriques ?

Si c'est la télépathie qui te gêne, j'arrête, promis. D'ailleurs, l'esprit d'Alekseï reflue immédiatement. Je m'étais simplement dit que ce serait une bonne occasion de la tester en situation de combat réel. Enfin, un combat réel, mais sans conséquences. Entre potes, quoi...

Et puis, tu n'avais pas envie de montrer à Lisa que tu es l'homme le plus fort, ici ?

... Moi, je m'en fous complétement de ses jolies petites fesses : c'est Nétifer et ta demi-sœur qui me tournent la tête ! Mais toi, j'ai cru comprendre que Lisa t’intéresse, et que tu avais envie de l'impressionner !

En fait, si tu veux, on peut même se programmer une petite chorégraphie vachement bien ficelée où tu m'humilies à la fin !

Naaaan. Elle s'en rendrait compte tout de suite, tu ne crois pas ?

Alekseï remarque bien un anneau à la main de Mac. C'est la première fois qu'il le voit le porter, mais il est lisse, sans marque particulière.

Si, c'est bien possible. Elle est diablement observatrice !
D'ailleurs, en parlant de ça... C'est une nouvelle bague ? , dit-il en lui montrant l'anneau. Je ne t'ai jamais vu avec, avant.

Oh, un cadeau, rien de spécial.

Allez, ça ira pour aujourd'hui. On travaillera plus sérieusement la technique un autre jour, dit-il en remettant son épée au fourreau.

D'accord. Alekseï salue Maccari à l'aide de sa rapière avant de la ranger à son tour.
Finalement, je n'ai pas progressé tant que ça ces derniers mois...

Mais si, mais si. Tu es déjà meilleur que moi au même âge !

Allez, allons boire un coup ! dit-il en indiquant la sortie du menton.

D'accord. Mais tu es sûr que ça va, toi ?

... D'habitude, c'est toujours toi qui insistes pour continuer le combat un peu plus longtemps !

Pas cette fois. Allez, c'est moi qui paie mon ami ! dit Mac en passant un bras autour des épaules d'Alekseï pour l'entraîner vers la sortie.

Et c'est au moment où Maccari avance le bras vers l'épaule d'Alekseï que la dernière pièce manquante du puzzle se met en place. Comme un petit engrenage qui permet de tout faire tourner, de tout expliquer aux différents éléments étranges que ne comprenait pas le russe.

C'est si clair et parfait que le processus intellectuel ne prend qu'une fraction de seconde.

... Et la réaction qui suit est foudroyante. Mais voici ce qui s'est passé dans la tête du jeune homme lors de cette épiphanie...


Pourquoi il me passe le bras sur l'épaule ? Il n'a jamais fait ça, c'est comme le fait d'écourter le combat et de... Merde !

-- Le comportement étrange de Mac a commencé lorsque je lui ai révélé le nom de ceux que j'avais tué. Et il a tiqué sur Mastis.

Hypothèse un : Maccari avait déterminé que c'était son assassin, mais vu que Mastis est un flemmard, il a décidé de ne pas le tuer pour garder quelqu'un de peu actif et dangereux sur son dos.
Il sait que c'est un "cercle", et que l'assassin de Mastis devient le sien, autrement dit : moi. Et il sait que je suis actif et dangereux, il veut m'éliminer au plus vite.

Je demande une sortie dans l'espace. Il aurait du refuser. Comme l'a dit Zantor, ce n'était pas le moment d'une balade... Mais une heure plus tard, alors que très peu de gens étaient au courant, mon scaphandre, pile-poil le mien, est piégé ! Et pour cause. Mac était le seul à savoir, à avoir le temps de préparer et l'accès aux ressources : après tout, il est capitaine !
Ce qui explique aussi pourquoi Scepio et Valissa n'avaient aucune info là-dessus !

Ce qui explique pourquoi il semblait embêté que j'invite Lisa à observer ! Il voulait que l'on ne soit qu'à deux.

C'est aussi pourquoi l'utilisation de la télépathie l'a gêné : il avait peur que je lise toutes ces infos par mégarde !
C'est pour ça qu'il m'a attaqué immédiatement : pour m'empêcher de me concentrer. Et il a dû vouloir m'éliminer dès que Vallar est partie.
Rapidement, puisqu'elle a dit qu'elle revenait vite, et pour le problème déjà mentionné de la télépathie !

Ce coup de poing... Ce n'est pas du genre de Mac de laisser une ouverture à ma lame comme ça, vers son ventre. Oui, c'est ça...
Donc la nouvelle bague ! S'il a pu se procurer le drone soudeur modifié, ça veut dire que sa bague...

Et c'est pour ça qu'il a voulu arrêter le combat : il s'est dit que ça prendrait trop longtemps, et que je n'utiliserais pas ma télépathie sur lui hors combat !

Changement de stratégie, arrêt du combat, main amicale sur l'épaule, sa bague proche de ma joue... --

Merde !


... Et la réaction d'Alekseï est fulgurante. Il envoie une IEM localisée sur la main de Maccari pour empêcher le dispositif de fonctionner.
Le jeune russe décide tout aussi vite d'utiliser ce moment où l'attention du capitaine égérian est focalisé sur son "crime" pour attaquer :

Il se colle au solide jeune homme comme s'il acceptait avec plaisir cette main amicale sur son épaule, camouflant ainsi à la vue du grand gaillard sa propre main qui part dans sa poche, sortant l'éponge.

Et il pose à son tour le bras sur l'épaule de Maccari, passant évidemment par son dos, comme s'il l’enserrait amicalement en retour.

Sauf que l'éponge marqué du double cercle se pose sur la joue du capitaine. Avec un petit bruit de succion...

...alors que le poing du côté libre de Maccari, qu'il avait déjà lancé, s'arrête à un cheveu de la joue d'Alekseï.

Celui-ci peut alors clairement distinguer les deux cercles en relief sur la bague, à quelques centimètres de ses yeux !


Oh m... J'y crois pas !!!

J'allais te garder dans le jeu jusqu'à ce que nous soyons plus qu'à deux, si tu n'avais pas tenté ta chance maintenant, Mac, tu sais ?

Alekseï profite d'être collé à son ami pour lui poser un petit baiser - narquois ? - sur la joue, celle qui n'est pas marquée.

Désolé. J'imagine que c'est moi qui paye le verre, donc ? , dit-il en gardant le bras autour des épaules de l'égérian.
Tu le mérites : ce n'est vraiment pas passé loin...

Et moi qui m'imaginais déjà...

Bon, tant pis. Je vais être beau joueur et te payer ce verre ! dit-il en riant déjà.

Merci ! Et dis-moi ce que tu imaginais... J'ai déjà promis à Valissa - qui avait l'air vachement déçue aussi ! - que je ferai de mon mieux pour partager mon gain, si je gagne bien sûr, avec tout l'équipage du Nastrama.

Mais il faudra se mettre d'accord, parce qu'il est hors de question que je demande à Lisa d'accepter que tout l'équipage lui passe dessus ! Donc, il faudra trouver un compromis qui arrange tous les joueurs.

...

Oh, pour le verre que tu m'offres... Pas la bière de champignon dégueulasse du réfectoire. On va choisir dans la réserve de Zeb...

... Et tu me prêtes ta bague quelques jours ?

Hahaha ! si tu veux !

Et maintenant, allons piller la réserve de Zeb !


Dernière édition par Eric le Jeu 30 Aoû - 23:34, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Ven 31 Aoû - 0:08

Alekseï et Maccari sont donc en train de boire une excellente liqueur issue des réserves de l'ancien capitaine, père du nouveau.

Seuls. Le terran a insisté.

Et c'est pour cela, peut-être aidé par l'alcool, que le jeune russe s'ose à des questions plus personnelles.


Tu sais, Mac, je crois que je commence à bien connaître ton peuple.
Sa culture est magnifique, pas aussi diverse que chez les terrans, mais tellement bien adaptée. Tellement simple et efficace, tellement... Belle, joyeuse. Et ferme, s'il le faut. Je me sens bien, ici.
J'aimerais bien que les terrans soient tous un peu plus égérians...

Mais je ne connais pas encore tout. Et il y a deux choses qui m'ont posé question. Au niveau du couple.

On est libre.

C'est... Étrange pour moi, le chrétien orthodoxe. Mais je peux t'assurer que je m'y fais très vite ! Et Dieu ne m'a pas encore foudroyé. Ce qui veut dire que la Sainte Vierge accepte le chemin étrange que je prend en son nom...

Mais il y a couple et couple. Il y a les couples d'une nuit, mais j'ai aussi vu qu'il y en a des plus soudés. Qui restent ensembles sur le long terme, malgré toutes les petites escapades. Comme toi et Parisse. Ou d'autres.

Et je n'ai vu aucun enfants ou bébés, ici. Ni les très vieux...

Comment ça se passe, pour tout ça ?

Oh, ils vivent sur les marchés pour la plupart, les regroupements de vaisseaux itinérants qui composent le gros de la flotte égérianne.

Le Nastrama est un cas à part. Si il est taillé pour la vitesse, ce n'est pas par hasard. Zeb faisait surtout de la contrebande, et du commerce dans les zones "à risque". C'est pour ça qu'on a un équipage aussi jeune, qui aime vivre dangereusement, et c'est encore plus vrai depuis son départ, puisque la plupart des anciens l'ont suivi.

Ça explique aussi que l'activité sexuelle sur le Nastrama soit aussi débridée. Les égérians sont libres de ce côté, mais ce n'est pas aussi intense sur tous les vaisseaux. Avec une moyenne d'âge d'à peine au-dessus de vingt ans, on a un sacré concentré d'hormones à bord !

Baaah, ça va encore... Rien de trop choquant ! Tant que Parisse ne sera pas rentrée, bien sûr ! , dit-il avec un petit sourire. Et j'espère que je pourrai un jour voir les Marchés égérians de mes yeux... Ça doit être formidable !

Dis, tu sais, j'aimerais bien envoyer un message à Nétifer et Angélica, avant de devoir vous quitter pour le Noyau. Pour dire au revoir, et aussi à propos de la princesse Sélucéenne. Tu penses que je pourrais le faire à partir du Nastrama ?
Ça me fait bizarre de devoir me retrouver seul, d'ici un peu plus d'un mois, tu sais...

Bah ! Ce voyage ne sera pas le dernier que nous ferons ensemble, mon ami ! Et puis tu te débrouilleras très bien, même sans nous, j'en suis sûr !

Pas moi. Je crois que c'est le fait d'avoir des gens que j'aime autour de moi qui me permet de rester un gars bien. J'ai peur de ce qui pourrait m'arriver, si je suis seul... Il avale sa salive.
Mais la Sainte Vierge sera toujours avec moi. Pourvu que ça suffise.

Et pour ce qui est du message, pas de problème. Tu veux faire ça tout de suite ?

Non, c'est trop tôt. J'attendrai le dernier moment. Mais c'est bien de savoir que j'en aurais l’occasion.

Bon, c'est pas tout ça, mais il faut que j'aille me coucher. Et éventuellement assassiner et faire l'amour à ta demi-sœur. Je ne sais pas encore dans quel ordre...

Mais ça reste entre nous, mon pote ! Promis ?

Alors Vi est ta prochaine victime ? Rassure-toi, je serai muet comme une tombe.

Non, Vi est celle qui me cible. Toi, tu étais ma cible, et Vallar ne donne les nouveaux objectifs que de l'après-midi, tu devrais savoir ça...

J'ai dit ta prochaine "victime", pas "cible", Alek... et pas seulement en ce qui concerne le jeu, même si Vi est ta victime préférée depuis un moment dans l'autre sens du mot.

J'ai cru comprendre que tu allongeais ta liste de conquêtes à bord et, si j'en crois les rumeurs, ça ne va pas s'arrêter là !

Je ne sais pas d'où viennent tes rumeurs, Mac. En tout cas, je n'ai prévu de m'occuper d'aucune autre fille que Vitellis. Les autres, c'était... Les circonstances, on va dire ?

Et puis "victime", pour ce genre de chose, ça sonne mal, non ?

Victimes de Cupidon, Alek. Moi je trouve ça approprié...


Dernière édition par Nicolas le Dim 2 Sep - 8:09, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Dim 2 Sep - 7:27

En fait, Alekseï ne fait pas grand chose de particulier après avoir quitté Maccari pour son lit.
Il continue d'appliquer les strictes règles de sécurité qu'il s'est fixé quant à ses "zones sensibles", dont sa cabine. Il y dort.
Il se lève tôt, effectue sa prière et ses exercices physiques avant de partir vers le réfectoire pour le petit-déjeuner, tout en étant particulièrement attentif à la présence de Vitellis, qu'il suspecte à 99% d'être son nouveau chasseur.

Penché sur son bol d'infusion, il prévoit déjà d'effectuer une journée de travail normale, dans l'attente d'un nouvelle instruction de Lisa, qui devrait venir d'ici quelques heures.


Rhhaaa, c'est con ! Je sais que c'est Vitellis. Je pourrais gagner du temps...
Mais l'attaquer en premier... J'ai vraiment pas envie. En plus, ce serait assez amusant de voir comment elle va s'y prendre avec moi...
Ça fera des choses dont on pourra rire ensemble, plus tard !
, pense-t-il en finissant son bol.

Puis vient le moment de son entraînement télépathique quotidien. Depuis la veille Lisa Vallar a commencé à lui enseigner des méthodes mentales plus spécifiques, visant à protéger son esprit et à pénétrer celui des autres. Aujourd'hui, ils répètent les exercices de la veille, qu'elle entend lui faire répéter jusqu'à ce que cette gymnastique de l'esprit devienne une habitude.

Au bout d'une heure, la séance prend fin, mais cette fois ce n'est pas tout...


C'était pas mal. Encore un peu de pratique et les progrès commenceront à être visibles.

Mais il y a autre chose qu'il faudrait travailler, qui n'a pas grand chose à voir avec la télépathie. Apparemment, vous avez déjà les bases en ce qui concerne le contrôle des énergies de votre Source, mais les bases risquent de se révéler insuffisantes si vous êtes amené à en croiser d'autres parmi nos semblables... et cela va se produire de plus en plus souvent au fil du temps. Il faudrait travailler cela aussi.

Oui, c'est certain... Mais est-ce que vous pensez que c'est une bonne chose que je me disperse dans mon entraînement ? Il ne me reste plus qu'un gros mois avant de vous quitter.
Et ce n'est pas le genre de chose qui me sera utile pour mon affaire dans le Noyau. J'aurai le temps de travailler ce point plus tard...

...

... A moins que vous ne pensiez que j'aurai à faire à des Sources, parmi les gens du High Noon, ou pire, parmi mes cibles ?

Je n'ai pas particulièrement d'informations qui aillent dans ce sens, mais si le contrat doit avoir lieu en espace terran, là où on trouve le plus de sources de nos jours, c'est une possibilité à ne pas négliger.

Et puis une petite demi-heure de méditation chaque jour devrait suffire. Ça ne va pas vous tuer.

Très bien. Je vais rajouter ça à mon emploi du temps... Je commence dès aujourd'hui ?

Ce serait bien, oui.

Oh, et nous aurons besoin de Mac. Cela ne lui fera pas de mal non plus et vos perceptions étant à peu près au même niveau, cela sera plus facile.

Bon, donc je vais le chercher. J'espère qu'il ne sera pas trop occupé...
D'ailleurs, Alekseï utilise ces mêmes perceptions pour déterminer où se trouve l'égérian, avant de s'y rendre.

Il le trouve dans sa cabine, et c'est donc en sa compagnie qu'il commence à s'exercer à mieux contrôler ses énergies et à masquer sa Source.


Dernière édition par Nicolas le Dim 2 Sep - 21:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Lun 3 Sep - 4:41

Après son entraînement, Alekseï se joint à l'équipage pour les corvées, qui lui prennent une partie de la journée. Comme les premières fois, et malgré la vigilance dont il fait preuve, il trouve à nouveau un papier dans sa poche alors qu'il s'apprête à passer à la douche. Cette fois, il est écrit "Votre cible est Vittellis".

Si en effet elle est celle qui le chasse, cela signifie qu'ils ne sont plus que deux en jeu.

... Et c'est une excellente nouvelle pour le jeune homme. Il a toutes les informations en main, pas son adversaire. De plus, ils ont l'habitude de passer du temps seuls ensembles, et Vi, même si elle est sans nul doute une combattante accomplie, ne rivalise pas en terme de vitesse avec Alekseï. Contrairement à Maccari.

Il décide d'utiliser la même méthode qu'avec ce dernier : laisser venir afin que la jeune femme se sente en confiance, et prendre l'initiative de l'assaut. Aussi, il se comporte de façon on ne peut plus classique.

Alekseï se rend au réfectoire pour s'informer de son travail du lendemain, et espère secrètement que l'égérianne viendra gratter à sa porte ce soir, se jetant ainsi elle-même dans le piège.


Et comme prévu, elle vient le retrouver en début de nuit... si ce n'est qu'elle n'est pas seule. Il sent une autre présence avec elle dans le couloir avant même d'ouvrir.

Alekseï, plutôt surpris, ne bouge pas de son lit afin de ne pas attirer l'attention. Mais il se met aussitôt à élaborer des conjectures...

Bizarre, ça... Peut-être Marlisse ? Vi avait proposé un plan à trois à sa cousine il n'y a pas si longtemps... Mais ça ne fait aucun sens ! Vi sait très bien qu'elle n'a pas le droit aux témoins...

En tout cas, lui non plus ne pourra pas agir. Aussi, il déplace son éponge qu'il avait camouflé sous son oreiller à un endroit moins susceptible d'être découvert par hasard, dans le feu de l'action : sous le matelas.
Et il envoie son esprit se coller à ceux des deux nouveaux arrivants, essayant de percevoir quelques pensées de surface.


Bon, tu nous ouvres ? Il en met, un temps !

Holala ! Pourvu qu'il soit content que je sois là aussi !

J'arrive, Vi !

Et lorsqu'il ouvre la porte, il joue son numéro d'acteur :

Oh, Marlisse !? Tu passes la nuit avec nous ? ... Ça, c'est une excellente surprise !
Entrez, les filles ! , dit-il en donnant un petit baiser à l'armurière lorsqu'elle passe la porte.

Non, aucun signe de plan tordu. Peut-être que Vi se moque un peu du jeu. Ou son stratagème est pour plus tard dans la nuit.
... Ou encore qu'elle considère sa cousine comme une "protection", si elle me suspecte de la cibler.


On a amené une bouteille et un jeu de cartes ! fait Vi en tapotant la besace à son côté.

Parfait ! De mon côté, j'ai récupéré une bouteille de liqueur de la réserve de Zeb, mais on l'a déjà entamée avec Mac, hier... Ça aurait été léger, pour trois, surtout si l'on joue aux cartes !

Installez-vous, mettez-vous à l'aise, le temps que je te débarrasse de votre bouteille pour la mettre au frais. La mienne y est déjà : on commencera par celle-là. , dit-il en tendant la main vers Vittelis pour que l'armurière lui remette sa besace.
Alekseï ne compte pas la fouiller, juste en sortir l'alcool. De toute façon, s'il y a quelque chose de caché dedans, la réaction de Vi à sa proposition sera édifiante... et elle la lui tend sans hésiter.


Par conséquent, il y prend la bouteille qu'il entrepose dans le petit réfrigérateur de fortune, ainsi que le jeu de carte, qu'il lance sur le lit. Avant de poser la besace dans un coin, sans plus de considérations.

Sinon, ça a été votre journée ? On avance bien, les vents sont favorables, Marlisse ?

Oh oui. Le Nastrama se pilote presque tout seul, tu sais. Je ne suis utile qu'en cas de changement de route ou d'imprévu, et ça n'arrive pas si souvent.

Tiens, je ne savais pas, ça... Oh, d'ailleurs Vi, en parlant travail, il faudra que je te demande un petit service quand tu auras un peu plus de temps à l'armurerie : J'ai mon arsenal personnel à faire vérifier, et certains trucs à faire modifier...

Quand tu veux ! Je te ferai un prix, dit-elle avec un sourire innocent.

D'accord. On négociera ça plus tard. Ce n'est pas vraiment urgent, et j'aime bien négocier avec toi, donc...

Oh, et au sujet des cartes... On joue au bacsa classique, mais on mise nos vêtements, et ensuite des gages. Ça te convient, j'espère ?

Euuuuuuhhhh... Ouuuuuui ?

Dis, Vi... Il reprend à voix basse, en s'étant rapproché de l'armurière.

Je n'ai jamais joué au Bacsa, mais j'ai vu Mac y perdre, se faire humilier par Madelyne et finir à genoux devant elle, en caleçon, en lui massant les pieds. Tout en lui préparant et lui servant des cocktails...

Je vais me faire massacrer, c'est certain... Je n'ai rien contre le fait d'enlever des vêtements, tu le sais bien !
Mais pour les gages, rien de trop dégradant pour moi, promis ? Pas plus que ce que Mac a vécu...


Attends... Mac s'est fait humilier au bacsa ?!? répond-t-elle en écarquillant les yeux. Tu plaisantes ? C'est l'un des meilleurs joueurs que je connaisse !

S'il te plaît, dis-moi que tu as pris des photos de ça !

Non, désolé. Mais peut-être que Madelyne l'a fait ? Je lui demanderai, si je la revois...

Donc, le bacsa c'est un jeu de combinaisons et d'enchères, j'ai cru comprendre. Un peu comme le poker des terrans, non ?
Vous m'expliquez les règles ?

Oui. Tu vas voir, rien de bien compliqué.

Le bacsa se joue avec un jeu de 64 cartes, divisées en huit couleurs comportant chacune huit figures. En dehors de cela, il est en effet proche du poker, pour le système de mises et de bluff, mais est plus proche du mah-jong quand on se penche sur les combinaisons possibles, qui sont très nombreuses et affreusement complexes.

Et on ne triche pas, d'accord ? Dit Vi en commençant à distribuer pour la première partie. Pas de télépathie !

Promis ! Alekseï sort de son disque un générateur de bouclier psionique, et le dépose face aux deux égériannes.
... Et vous pouvez utiliser ça, si vous n'avez pas confiance. Par contre, je n'en ai qu'un seul, désolé !

C'est bon. J'ai assez confiance en toi pour m'en passer.

Dans ce cas, moi aussi.

Alors, voyons ça... dit-elle en regardant sa main.


Dernière édition par Eric le Mar 4 Sep - 21:32, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Mer 5 Sep - 8:25

Alekseï ne connaît peut-être pas encore très bien le bacsa, mais une chose fonctionne en sa faveur : La chance du débutant ! Après quelques parties, il n'a tombé que la veste et la chemise alors que les deux jeunes femmes ne portent déjà plus rien...

...et voilà qu'il aligne une nouvelle combinaison gagnante !


Si je ne te savais pas si droit, je croirais presque que tu lis nos pensées !

En attendant, on a droit à un gage...

J'adore ce jeu ! , dit-il en reluquant les deux jeunes femmes avec un plaisir non dissimulé et un sourire appréciateur.
Alors... Un gage chacune, donc...

Marlisse, tu seras ma servante pour la soirée. Tu me sers à boire, tu me fais des massages si tu me sens un peu stressé par le jeu, et, évidemment, c'est toi qui me déshabilles si je venais à perdre une partie ! Je ne vais quand même pas faire ça tout seul alors que tu es à mon service...

Et toi, Vi...  Hummm... Une deuxième servante, ce serait bien, évidemment, mais je pense que je vais garder cette idée pour le prochain gage que je t'infligerais. Ah ! Je sais !

... Demain, c'est moi qui choisirai ta tenue. Et tu t'habilleras en terrane pre-exode pour toute la journée. Je n'ai pas encore décidé du genre de petite robe toute mignonne que tu porteras, mais j'ai encore le temps d'y réfléchir ! Oh, et bien sûr, j'aurais aussi le droit de te prendre en photo...

Pervers, va !

T'imagine même pas à quel point ! Une robe vichy rose ? Ou un ensemble chemisier col claudine avec une jupe trapèze ?
Oh, ça t'ira tellement bien ! , dit-il en riant déjà. Et oui, Alekseï connait bien tout ces termes, pourtant largement désuets : après tout, sa mère est créatrice de mode et il s'est toujours intéressé aux vêtements, masculins comme féminins !

La partie continue, mais cette fois la chance tourne. Très vite, Alekseï perd ses vêtements un à un. Pour avoir été attentif, il sait que ni Marlisse ni Vi ne trichent, mais avoir une telle baraka, c'est indécent.

Et celle-là est pour moi, s'exclame Marlisse en posant une main gagnante de plus !

Et pour ce qui est du gage...

Elle prend son verre de liqueur et le vide d'un geste rapide sur la poitrine de Vittellis, la trempant jusqu'aux cuisses.

Hé ! Qu'est-ce que tu fais ?!?

Bah, ne t'inquiète pas. Alekseï va te nettoyer ça... avec la langue, conclue-t-elle en étant visiblement contente d'elle.

Le regard du jeune russe va de l'une à l'autre, les yeux ronds.

Euhh... Je... D'accord. Alekseï se lève donc, totalement nu, et vient s'assoir sur la droite de l'armurière. Il passe un bras autour des hanches de l'égérianne et penche déjà le visage vers sa jolie petite poitrine tatouée. Avant de s'interrompre un instant pour lancer un regard taquin vers la pilote.

Au fait, Marlisse, tu as oublié un petit truc !
Tu es ma servante, ce soir... Ça me semble normal que tu viennes m'aider, non ? Allez, dépêche-toi ! , dit-il en montrant la place à gauche de Vittellis.

Pfff... N'espère pas que je vais participer à tous tes gages sous prétexte que tu m'as désignée comme "servante" !

...mais pour celui-là, je veux bien, ajoute Marlisse en s'approchant avec un petit sourire.

Mmmm... Là ça devient intéressant. J'ai plutôt l'impression que c'est moi qui ai gagné !

...

Une fois Vi "propre", et les sens des trois jeunes gens plus qu'échauffés, la partie reprend et cette fois c'est Vittellis qui remporte le tour.

Hoho ! Alors, voyons voir...

Marlisse, tant que tu ne sers pas Alek, tu joueras assise sur ses jambes.

D'accord !

La jeune femme vient poser ses fesses sur les cuisses d'Alekseï.

Non non, plus loin. Recule. Recule encore... et voilà !

Vi n'est satisfaite que lorsque le dos de la pilote est collé au torse d'Alekseï. Ainsi serrée contre lui, elle ne peut rien ignorer de son excitation.

Et j'ai l'impression d'avoir gagné, moi aussi, su ce coup-là... Alekseï en profite pour faire un petit clin d'oeil à Vittellis, que la pilote ne peut évidemment pas déceler vu leurs positions respectives.
Et il ajoute, lui susurrant à l'oreille :


Tu veux bien me passer mes cartes ? Je n'arrive plus à les atteindre... Et ne les regarde surtout pas, ou c'est un gage pour tricherie !
Par contre, sa main arrive très facilement à atteindre la jambe de l'égérianne. Main qu'il remonte tout doucement, caressant l'intérieur de sa cuisse, alors qu'il profite honteusement de la situation pour déposer un petit baiser au creux du cou de Marlisse.

Profiteur, va !

La partie reprend encore une fois, et pendant qu'elle distribue, Marlisse prend un malin plaisir à osciller des hanches, comme si elle se cherchait une position confortable. Se concentrer sur les cartes risque d'être très difficile pour l'un comme pour l'autre...

...ce qui est confirmé par le fait que Vi gagne encore !


Ok ! Je suis en veine !

Cette fois-ci... Marlisse, et si tu arrêtais de le torturer une seconde et que tu lui bandais les yeux pour une minute ?

Ah oui ? Mmmm... d'accord !

J'ai droit à une surprise ? Hmmm...
Dans ce cas là, non. Je veux avoir les yeux bandés bien plus d'une minute ! On ne peut rien faire d’intéressant en seulement une minute...

Tsssss... Là, ça sent le coup foireux. Mais j'ai presque envie de la laisser faire, et profiter de la compensation qu'elle me donnera.
Mais... Non, de toute façon, elles sont deux et il ne faut pas de témoins. Impossible de m'assassiner.


En tout cas, Alekseï ferme les yeux avec un grand sourire avant même d'avoir le visage enserré d'un bandeau.
Par contre, il reporte toutes ses perceptions sur les sens qui lui reste, sans utiliser la télépathie : il a promis.
... L'ouïe. La perception des esprits. Et surtout, sur cette faible distance, son plus grand atout : tout les petits influx électriques passant dans les corps qui lui permettent de distinguer des mouvements et des positions précises.

... S'il arrive à se concentrer suffisamment : l'effet que lui fait Marlisse n'est pas simulé, et il a besoin de tout son self-control pour ne pas la basculer purement et simplement sur la table pour obtenir ce qu'il veut. Et ce qu'elle veut aussi, le jeune homme en est certain...


Oh, tu crois ? J'ai pris ce qu'il faut Mar, dit Vi en montrant son sac.

Parfait, dit-elle en se levant après un dernier petit coup de reins assassin.

On va jouer à un petit jeu, Alek. On va t'embrasser à tour de rôle, et si tu réussis à deviner qui est qui, tu seras largement récompensé. On te servira le reste de la soirée. Sinon... eh bien ce sera à toi de nous servir, évidemment !

Oh, et bien sûr, tu joues le jeu, hein ? Ni télépathie, ni perceptions extra-sensorielles, d'accord ? Juste le baiser !

Oh, elle est tellement maligne ! Assis, les yeux bandés, plus de perceptions de Source ni de télépathie. Et une sacrée récompense à la clé !
Je suis à sa merci si j'accepte... Mais... Elles sont toujours à deux, ce qui me protège.

Et ma force ne se limite pas à mes pouvoirs d'immortel. Au final, elle a simplement réussi à établir une situation d'égalité... Je ne peux pas refuser le défi.

Par contre, elle a prévu le bandeau depuis le début, vu qu'il est dans sa besace... Ce qui veut dire que c'est sérieusement préparé. Le piège vient sûrement de là...


Promis, Vi. Aucune perception extra-sensorielle, aucune télépathie. Mais tu penses sérieusement que je suis incapable de reconnaître la douceur de tes lèvres, même sans ça ?

... Oh, et ne te fatigue pas pour le bandeau, Marlisse. Alekseï ouvre les yeux, ramasse sa chemise, en arrache une manche, et se noue lui même le tissu devant les yeux.

Il n'entends plus que leurs voix...

Tu ne crois pas qu'il risque de...

De tricher ? Non, je ne pense pas. Pas aujourd'hui.

...puis juste le bruit feutré de leurs pas tandis qu'elles font plusieurs fois le tour de la pièce, jusqu'à ce que même à l'ouïe il ne puisse plus les distinguer. Lui s'est volontairement fermé à ses autres sens, et est sincèrement incapable de dire qui est qui.

Lui se focalise sur l'odeur. Cette odeur de métal et d'huile qui entoure souvent Vi, que d'autres pourraient trouver désagréable, mais qu'il adore. De bon souvenirs...

Bientôt, deux mains se posent sur ses joues pour l'attirer jusqu'à une bouche. Des dents mordillent sa lèvre, puis une langue vient chercher la sienne, et il reçoit un long baiser aux saveurs d'alcool. Le second baiser ressemble de très près au premier, comme si la seconde à l'embrasser imitait volontairement la première.

Quand enfin elles se reculent toutes les deux, il a un choix difficile à faire...


La seconde a imité la première... Vous êtes douées, les filles... Il dit ça afin d'essayer de provoquer un gloussement qui permettrait d'avoir une information supplémentaire.
Mais c'est surtout l'odeur qui le guide... ou du moins qui le pourrait si l'alcool ne faussait pas tout. Le fait que Vi en ait eu de renversé sur elle n'était sûrement qu'une coïncidence, mais cela aura suffit pour que son odeur métallique habituelle soit noyée dans les vapeurs de la liqueur qu'ils ont bu tous les trois.


Quand aux filles, elles ont recommencé à tourner en silence dans la pièce...

Vi, tu étais la première à m'embrasser... , dit-il en retirant la manche de chemise qui lui sert de bandeau.

C'est ça ! Il n'est pas trop sévère comme maître, hein, Vi ?

Aucune idée, on a pas encore joué à ce jeu là. Ceci dit, vu comme tu l'as chauffé, on risque d'en baver !

Ça, c'est vrai, Marlisse ! Tu étais en train de me rendre fou ! Mais je saurai être magnanime...

Bon, vu que je donne les ordres, on va commencer par une petite photo-souvenir. Ne vous inquiétez pas, c'est uniquement pour moi...

Venez vous coller à moi, chacune d'un côté. Oui, avec une main sur mon torse et une sur l'épaule, parfait !

Et Alekseï prend une photo avec son smartcom, en mode selfie. Le but est évidemment de garder un souvenir de cette soirée - une fois développée, l'image ira rejoindre toutes les autres, qu'il garde précieusement dans une petite boîte au fond de son disque - , mais aussi de vérifier qu'il n'a aucune marque sur le visage.

Inutile de se priver de sommeil après leurs ébats s'il est déjà "mort", se dit le jeune homme. En effet, il n'a pas oublié le jeu : lorsque Marlisse sera endormie, Vittellis aura le champ libre. Mais non, rien sur son visage, à part un peu de rouge sur ses lèvres...


En tout cas, Alekseï se révèle être un "maître" particulièrement bienveillant. Il n'utilise son statut que pour donner quelques directives, et encore, dans le but de donner le plus de plaisir possible aux deux jeune femmes.
L'objectif est de laisser un souvenir impérissable de cette soirée dans l'esprit des trois jeunes gens...


Dernière édition par Eric le Jeu 6 Sep - 16:42, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Jeu 6 Sep - 17:55

Alekseï est rassuré quand il découvre au réveil que ses sécurités n'ont pas bougé. Il se souvient s'être endormi comme une masse, après que Vi soit partie raccompagné une Marlisse un peu pompette à sa cabine. Il a mis son réveil pour ne pas dormir trop longtemps et avoir le temps de faire ses exercices matinaux, et malgré ses capacités de récupérations supérieures la fatigue se fait sentir après une nuit aussi agitée.

Allez, courage mon grand. Une fois que tu seras lancé dans ta journée, ça ira mieux.
Et je pourrais toujours faire une petit sieste d'une demi-heure après le déjeuner...

Ce qui me fait penser qu'il faut que je mette un terme rapide à ce jeu. Je ne vais pas tenir sur la longueur, et ça nuit à mon entrainement...


Aussi, après ses exercices matinaux, il s'habille et met ses armes à la ceinture, comme le veux la tradition égérianne. S'en suit une petite toilette de chat dans sa cabine...

...Mais alors qu'il arrive devant le miroir et qu'il s'apprête à se mettre de l'eau sur le visage, stupéfaction ! Il a une double marque en forme de cercle sur la joue : Elle n'est pas très bien dessinée, un peu pâle et baveuse, mais elle est bien là !!!

Encore éberlué, le jeune homme entend frapper à sa porte. Il reconnaît aussitôt la présence de Vittellis.

Waooooh, elle est douée... Quand est-ce qu'elle a réussi à faire ça ? Ah oui... Certainement lorsqu'elle a posé ses mains sur mes joues pour m'embrasser... Bah, je vais avoir l'occasion de lui demander.

Trente secondes, Vi, j'arrive !

Et il se met un peu d'eau sur le visage pour se rafraîchir et enlever la marque.
Oh, il ne compte pas faire le mauvais joueur. Avec quelqu'un d'autre, peut-être qu'il se serait énervé, mais là, il savait et a pris le risque. Il est plutôt fier d'elle, en fait.
Il l'enlève simplement pour éviter la double humiliation de voir l'armurière s'amuser de le voir s'afficher avec la marque sans s'en être rendu compte.

Ainsi, il ouvre la porte peu après.


Bonjour, Vi. Entre... Et félicitations. , dit-il en lui donnant un baiser.

Merci, mais... pourquoi ? demande-t-elle avec un air déçu après avoir regardé son visage.

Eh bien, pour m'avoir assassiné. Tu es la gagnante du jeu, je pense... Tu as fait ça quand tu as posé les mains sur mes joues, en m'embrassant ?

... Tu veux une infusion ? , dit-il en refermant la porte derrière elle.

Hein ? Oh ! Je vois, tu l'as lavée...

Oui, je veux bien cette infusion ! répond la jeune femme soudain très joyeuse.

Soulagée, Vi explique à Alekseï qu'elle a bien cru ne pas réussir. Comme il l'avait deviné, le piège était dans le bandeau, dans lequel elle avait placée la marque avec de l'encre invisible, qui ne se révèle qu'au bout de quelques heures avec la chaleur du corps. Quand il a fait son propre bandeau, elle a dû improviser quand Marlisse ne regardait pas en pressant le bandeau sur sa main pour transférer l'encre dessus. elle la lui a ensuite appliquée sur le visage, mais n'était pas sûre du tout que ça réussirait.

Alekseï va chercher le thermos d'infusion et en sert deux mugs, tout en continuant de discuter.

C'était vraiment bien pensé. Je savais que tu devais me cibler, tu sais ? Et tu étais aussi ma proie...

J'imaginais aussi où tu voulais en venir avec tes interdictions de télépathie et des sens de Source avant de jouer au Bacsa. Pour ton bandeau, j'ai senti le coup-fourré... Ma manche de chemise ne te remercie pas !
Mais tu as trouvé la parade à tout !

Alekseï pose les mugs sur la minuscule table de sa cabine, juste à côté de Vi.

Je savais déjà que j'avais fait l'amour avec la plus jolie fille du Nastrama, cette nuit, et puis je me suis rendu compte ce matin que c'était aussi avec la plus maligne ! Mais je m'en doutais, tu sais ? J'ai pris un gros risque...

Mais tu seras également la plus élégante du vaisseau aujourd'hui ! J'imagine que tu viens me voir pour recevoir tes habits ?

On peut négocier ?

Je ne sais pas ce que tu veux négocier, mais j'écoute toujours les propositions...

...

Mouais, laisse tomber. Montre-moi plutôt à quoi ça ressemble.

D'accord ! Surtout qu'en fait, tu vas adorer !
Peut-être pas aujourd'hui, mais les jours suivants, si...

Le vêtement, je te le laisse jusqu'à mon départ du Nastrama, et tu l'utiliseras dès demain comme tu le veux, sans bridage !

... Déshabille-toi, je te montre ! , dit-il en sortant la SIMS de son disque, la jetant sur le lit. Il a déjà sélectionné sur le pad toutes les possibilités de vêtement disponibles, et elles ne sont pas nombreuses. Quatre ou cinq tout au plus... Tous les modèles ont le même thème : tenue de la jeune fille-modèle élégante de la fin du vingtième siècle terran, début vingt-et-unième.

Elle se prête au jeu, et finit même par aimer ça. Elle trouve les tenues souvent un peu ridicules, mais étant incapable de savoir à quelles classes sociales elles sont supposées appartenir elle ne se concentre que sur l'esthétique et apprécie des choix parfois surprenant.

De toutes les photos prises par Alekseï, il en est une qu'il apprécie tout particulièrement. C'est celle qui correspond à la tenue la moins sage, mais Vi n'est de toute façon pas une fille sage et il l'associe immédiatement à ses appels sur son com...




Tu es magnifique, comme ça !
Et dès demain, tu peux utiliser toute la bibliothèque de modèle de la SIMS.

Oh, et si comme je le crois tu as gagné le jeu de Lisa, tu as déjà réfléchi à la récompense que tu vas lui demander ?


Dernière édition par Eric le Ven 7 Sep - 14:02, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Ven 7 Sep - 15:09

Moins d'une heure plus tard, près de la moitié de l'équipage s'est réuni dans la soute pour voir la gagnante du cercle de la mort réclamer son prix. Et pour boire un coup pour l'occasion...

Je veux ton meilleur flingue.

Pardon ? fait Vallar, un peu surprise.

Non. Désolée, c'est impossible.

Hey ! Tu avais dit...

Je sais ce que j'ai promis, Vi, mais je ne peux pas distribuer de la technologie ishtarie. C'est hors de question, et je suis sûre que tu comprends pourquoi. C'est non.

Ceci dit... je peux te donner ce que j'ai de mieux et qui ne soit pas d'Ishtar.

Mouais... mais dans ce cas, tu ajoutes une autre arme cool à côté.

Ah, les égérians... Vous négociez toujours, hein ?

Non, pas forcément, fait Vi avec un coup d’œil vers Alekseï.

Alors, qu'est-ce que tu as pour moi ?

Vallar soupire, et à contrecœur elle sort un disque de stockage de sa manche.

Ce n'est pas exactement un "flingue", mais je suis certaine que ça va te plaire.

Dommage, j'aimais bien avoir la paire...

Elle matérialise une espèce de disque sur la caisse qui leur sert de table.



C'est une arme, ça ? fait une Vi dubitative.

OH oui. Tu as tes données génétiques quelque part sur le réseau ? Il faut que je le verrouille pour toi.

Ouais. Attends...

Sous le regard curieux de l'équipage, Vi sort son com et donne ce qu'elle a demandé à Vallar. Cette dernière fait une manipulation avec le disque avant de le tendre à l'armurière. Il s'illumine instantanément une fois dans sa main.

Frel ! C'est quoi tout ça ?!? s'exclame la jeune femme en écarquillant les yeux.

L'I.A. du disque interagit avec ton champ de vision via une interface psy. Ce que tu vois, ce sont les cibles potentielles, et les trajectoires possibles. Les symboles sont du trandooshi, mais on peut modifier ça plus tard.

A la limite gauche de ton champ de vision, tu as le mode d'utilisation. Sélectionne le troisième, puis verrouille des cibles par la pensée. Pas des humains, hein ? des objets. Tu sauras faire ça ?

Oui, je... j'ai déjà vu des armes avec interface psy, mais rien qui ressemble à ça !

Et maintenant, tu jettes le disque. Pas besoin de lancer fort.

Vi opine, puis s'exécute d'un mouvement souple. Sitôt qu'il a quitté sa main, le disque accélère... accélère vraiment ! Soudain trop rapide pour être suivi des yeux, il laisse derrière lui une traînée lumineuse en zig-zag quand il va frapper plusieurs caisses dispersées dans le hangar avec une série de CLANG si rapprochés qu'on dirait une rafale de mitrailleuse. Une bonne partie de l'équipage baisse la tête par réflexes et plusieurs exclamations de surprises fusent.

Le disque ralentit en revenant sur Vi, qui le rattrape sans effort.


Waou ! Juste... Waou !

Attention en t'entraînant avec, quand même. Le deuxième mode délivre beaucoup plus d'énergie cinétique à l'impact et le premier la concentre sur le fil du disque. Ça peut découper pas mal de choses, mais ce n'est pas une bonne idée de s'en servir dans un vaisseau spatial.

Eh beh, avec un nouveau jouet comme ça, je vais la voir beaucoup moins souvent dans les jours qui suivent...

Malgré la déception que lui inspire cette pensée, il lui fait un petit sourire et lève les pouces comme pour exprimer son admiration de la façon dont elle a maitrisé cette arme.

Et pour le deuxième flingue ?

Tu n'oublies rien, pas vrai ?

Voila.

Elle matérialise un pistolet devant Vi.



Il n'est plus tout jeune, mais il m'a bien servi. Il y a un disque de stockage intégré et le canon est modulable pour s'adapter automatiquement à tous types de munitions. Là il est vide, car on ne peut pas stocker une poche dimensionnelle dans une autre, mais avec ce que tu as en stock, tu as largement de quoi le remplir.

Cool !

Tu expliqueras comment ça marche à Alek. Il a presque gagné, alors il mérite bien un petit lot de consolation.

Mais moi je garde le disque !

Oh ! C'est trop gentil, Vi ! On ira les essayer ensemble à l'armurerie, pendant les pauses !

Alekseï profite de la réception pour boire un verre, mais aussi pour toucher un mot à Lisa.

Mais vous les tirez d'où, tout ces disques de stockage ? Je pensais qu'il n'y avait que mademoiselle Williams qui en avait autant !

Elle se penche vers lui et répond à voix basse.

Je les ai volés. Mais chut, ajoute-t-elle en mettant un doigt devant sa bouche. N'allez pas me dénoncer.

Oh, ne vous inquiétez pas... J'ai des défauts, mais je ne suis certainement pas une balance. , dit-il en courbant légèrement la tête avec une petite moue. Celle qui veut dire "je sais que tu te fous de ma gueule, j'ai compris, on passe à autre chose..."


Dernière édition par Eric le Ven 7 Sep - 21:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Ven 7 Sep - 21:33

Alors... qu'avez-vous retenu d'important de ce petit jeu, Alekseï ?

Dans l'ordre chronologique de ce que j'ai vécu dans le jeu ?

Disons...

La préparation et l'analyse des règles. Ensuite...
L'importance des informations et de la vigilance, je dirais...
Puis la réactivité, la concentration et la gestion de la fatigue, aussi.
L'importance de la chance, de la rapidité. Puis le sens du défi, la capacité d'improviser et la loyauté...

... Et aussi que vous êtes vachement douée pour glisser de petits papiers dans les poches sans vous faire voir !

Je suis douée pour un tas de choses, mon cher.

Sinon, tout cela est vrai, mais vous avez oublié LA leçon la plus importante.

... Ne pas trop faire le malin ?

Hahaha ! C'est judicieux aussi, mais ce n'est pas ce à quoi je pensais. La leçon la plus importante, c'est...

A nouveau elle se penche vers lui pour murmurer.

Attention à la femme !

Je sais ça... Mais ici, ce n'était qu'un jeu.
J'imagine que Vi vous à raconté comment ça s'est passé ? J'étais handicapé à 90%... J'aurais pu me lever et m'en aller, pas de soucis. Et la prendre de vitesse dans l'armurerie, le lendemain !
Je voulais juste voir à quel point elle est douée, et si j'étais capable de m'en sortir, même dans cette situation...


Oh oui, ce n'étais qu'un jeu. Toutefois, jusque là, vous l'aviez pris TRES au sérieux... et d'un seul coup, pouf, vous la laissez littéralement gagner !

Ce n'est pas anecdotique, si je vous dit ça, Alekseï. Cela démontre juste qu'en usant de ses charmes, il est tout à fait possible de pousser une personne à changer ses priorités. Je suis sûre que vous le saviez déjà, mais en théorie. Là, vous venez de l'expérimenter de plein fouet !


Oui, vous n'avez pas tort sur le fond.
Je m'en fichais que ce soit elle ou moi qui gagne. Sûrement le sentimentalisme...

Mais je vous répète que j'étais au courant qu'elle utilisait ses charmes : je ne suis pas aveugle !
Nous aurions été en situation réelle, je l'aurais neutralisé sur le champ.


Parce que vous saviez qu'elle vous prenait pour cible, Alekseï. Vous n'aurez pas toujours cette chance. Et puis arrêtez d'essayer de vous défendre comme si je vous accusais de négligence, dit-elle en lui donnant un petite tape derrière l'épaule. Ce n'est pas là que je veux en venir.

Bon, nous pouvons parler boulot une minute ?

 D'accord. , annonce Alekseï en baissant imperceptiblement la tête.

Bien.

Elle allume une cigarette, et en propose une à Alekseï qui refuse d'un petit geste de la main.

Comme je vous l'ai dit, je ne vous ai pas choisi pour vos talents de tueur. Vous vous débrouillez suffisamment bien dans ce domaine, mais c'est surtout pour votre capacité à jauger les gens et à les faire parler que j'ai besoin de vous.

Votre but sera de découvrir qui est la cible du véritable contrat et comment c'est supposé se passer. Pour avoir déjà travaillé avec eux, je sais comment procédera le High Noon : Si ils engagent une équipe, ils compartimenteront l'information jusqu'au tout dernier moment. Chacun aura sa part de repérage et de préparation à faire en secret. Pour rassembler les pièces du puzzle, vous devrait donc pousser vos partenaires à se mettre à table avant cela, mais en toute discrétion.

J'imagine que vous êtes confiant dans vos capacités à embobiner les gens, mais vous aurez affaire à un type très particulier d'individus.

A quel point avez-vous déjà fréquenté la pègre en général, Alekseï ?

Presque jamais. Rackham était plutôt un homme d'affaire, et le vampire qui était avec lui semblait plutôt le suivre.
Non, en fait, de vrais gens de la pègre, à part les hommes du père de Natalia - Drago Sokolov -  et les mercenaires des Diamond Hounds, je n'en ai jamais vraiment fréquenté.
Et encore, avec eux, ce n'était jamais très long...

Dans ce cas, vous découvrirez que ceux qui appartiennent à ce milieu sont parfois très semblables à des gens ordinaires, mais qu'il y a quelques différences essentielles.

Voyez-vous, les politiques que vous aviez l'habitude de fréquenter sur Babylon évoluent eux aussi dans un milieu où les jeux de pouvoir et la manipulation sont fréquents. Toutefois, quand ils dépassent les limites et se font prendre, ils ne risquent guère plus que la disgrâce ou, au pire, la prison. Chez les criminels, les risques encourus sont tout autre. Si vous dépassez les limites, ou si vous parlez trop, vous finissez généralement entre quatre planches... quand on retrouve votre corps.

Faire parler vos "partenaires" risque donc de s'avérer plus difficile que vous n'en avez l'habitude et, j'insiste, vous devrez le faire en toute discrétion. Désolée si j'enfonce quelques portes ouvertes, mais je doit être sûre que nous sommes sur la même longueur d'onde, autant pour votre réussite que pour votre sécurité.

Je suis quelqu'un de méticuleux et patient, Lisa. Je ne fais pas n'importe quoi. Ne vous inquiétez donc pas...
Je sais comment l'on fait parler ceux qui ne veulent pas parler : laisser venir à soi, et leur faire croire qu'il sont en position de supériorité.

Oh, ça marcherait peut-être avec de petits truands qui aiment se vanter ou qui n'ont pas grand chose dans la tête, mais je doute que ce soit si simple. Si votre arsenal se limite à cela, vous n'irez pas bien loin. Vous allez avoir à utiliser toutes les armes possibles.

Enfin... je déconseille tout de même la menace et la torture. Ce n'est pas aussi efficace que ce que semblent penser la plupart des gens et cela a l'inconvénient de révéler vos intentions.

Pour convaincre un vrai professionnel de vous parler, il faut l'inciter à croire que c'est dans son intérêt ou l'amener à vous faire confiance... et la confiance est une denrée rare dans ce milieu.

C'est bien noté.

... De toute façon, j'inspire la confiance à tout le monde, n'est-ce pas Lisa ?

Pas aux gens dont la paranoïa est la seconde nature, malheureusement. Donc, je suis sûre que vous saurez improviser, et vous créer des occasions, mais il y a une arme très efficace en particulier dont vous pouvez user, mais je me demande à quel point vous en êtes conscient.

Vous réalisez que tout le monde ne bénéficie pas de l'"hospitalité égérianne" autant que vous, n'est-ce pas ?

Je fais tout pour m'intégrer ici, et j'y arrive. Je suis bon pour... m'adapter.
Mais j'ai l'impression que vous pensez à autre chose. , dit-il en plissant les yeux.

Allons, pas la peine d'être modeste.

Vous êtes beau garçon, bien bâti, charismatique, plein d'esprit, et vous avez un côté à la fois exotique et dangereux. Rien d'étonnant à ce que vous ayez autant de succès !

Hmmm...
Merci, Lisa.

... Et je penserai aussi à la séduction comme un outil supplémentaire.

... Mais vous savez, pour "l'hospitalité égérianne", ce sont surtout des ami-e-s que me présente Vi ! Et ça se compte sur les doigts d'une main, en plusieurs mois de vie commune...

Bien. Très bien, même.

Vous seriez surpris du nombre de personnes qui sont prêtes à recourir au mensonge, à la manipulation, à la menace et même à la torture mais qui se refusent à coucher avec l'ennemi même quand c'est le meilleur moyen d'arriver à ses fins. Les gens s'imposent parfois des limites morales très étranges.

Euhh... Oui. Des limites morales très étranges... , répète-t-il de manière un peu trop machinale.

Je... Parlais de séduction. Pas de coucher. Mais...J'imagine que je peux y réfléchir, s'il le faut vraiment.
Profond soupir. Alekseï se sent au bord d'un long toboggan qui fonce bas, très bas...

Rien ne dit que vous aurez à le faire, tout comme pour ce qui est du meurtre.

Ceci est l'autre chose dont je dois m'assurer. Si vous êtes découvert par un des autres assassins, il vous faudra peut-être l'éliminer pour conserver vos chances de réussite. Vous y êtes préparé ?

Ça suffit ! Oui, je suis prêt... Oui, je sais que ça ne sera pas forcément joli tout le temps... Et oui, je vais y arriver !

... Et non, je ne suis pas un débile ! Pour qui me prenez-vous ?

Le vrai problème, c'est que j'y serais sous mon vrai nom, là-bas... Et pour qui me prendront-ils ?

Oh, vous commencerez par arriver sous un faux nom. Cela ne fera pas illusion longtemps, mais comme je vous le disais, votre véritable identité est votre meilleure couverture. Étant donné les crimes dont vous êtes accusé, et surtout si on ajoute le fait que le mandat contre vous est confidentiel, cela ne vous donnera que plus de crédibilité.

Oui, c'est ce point là que je voulais toucher du doigt.
Oh, et sans le jeu, je peux augmenter la durée de nos entraînements...


Dernière édition par Eric le Sam 8 Sep - 22:13, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Lun 10 Sep - 9:32

Le Cercle de la Mort ayant pris fin, la vie reprend un cours un peu plus normal, et plus calme, sur le Nastrama. Une routine s'installe pour Alekseï, des exercices physiques du matin jusqu'aux corvées de l'après-midi, en passant par ses entraînements avec Lisa Vallar et Maccari, que ce soit pour maîtriser sa Source, sa télépathie ou son épée.
Seules les soirées recèlent parfois une surprise, la popularité d'Alekseï et l'attirance qu'il exerce sur l'équipage ne se démentant pas.

Après un bon mois de voyage, le Nastrama a déjà parcouru plus de la moitié de la distance vers le Noyau quand il est finalement rejoint par le vaisseau de Parisse, une petite navette en assez piteux état d'après ce que l'on peut voir sur les écrans. C'est accompagnée d'une demi-douzaine de marins égérians que la jeune femme les rejoint à bord.

Comme toujours, les retrouvailles entre elle et Maccari sont assez touchantes, et "expressives". Décidément, ces deux-là sont vraiment accros : Ils sont dans les bras l'un de l'autre avant même qu'elle n'ait pu ôter sa combinaison spatiale.


Hey, laisses-en un peu pour nous, Mac ! Nous aussi on aimerait dire bonjour, les interrompt Vi.

Bonjour Vi, fait Parisse en s'écartant de Maccari pour venir prendre les mains de sa sœur dans les siennes. Contente de te voir.

Et moi donc !

Bonjour, Alekseï, dit-elle ensuite au jeune russe en lui tendant la main.

Bonjour Parisse ! J'étais impatient que tu reviennes, toi et tes récits d'aventures !  , répond Alekseï en lui serrant la main chaleureusement.

Les récits d'aventures en question, Parisse les leur narre lors d'un repas de bienvenue au mess, devant une bonne moitié de l'équipage. Elle leur raconte comment ils ont réussi à retrouver la cachette du trésor de Arloc malgré les passages manquants du journal, et comment ils ont découvert en arrivant sur place que l'endroit avait été visité avant eux, probablement par Verda.

Tu es certaine que c'était Verda ?

Totalement. En fait, elle a même laissé ça, dit-elle en sortant de sa veste un vieux livre de cuir relié qu'elle pose sur la table.

C'est le journal de Arloc !

Merde... Et vous avez quand même trouvé des choses intéressantes, à cet endroit ? D'ailleurs, c'était quoi cette cachette ? Un astéroïde, une carcasse de vaisseau... ?

De vieilles ruines, sur une planète orpheline... ce qui en soit n'a guère de sens.

Mais oui, nous avons trouvé de nombreuses richesses. Quoi que ce soit qui intéressait Verda, ce n'était ni les métaux précieux, ni les antiquités de valeur. Je ne sait même pas ce qu'elle a bien pu prendre, en fait. quelques coffres étaient vide, mais nous n'avons aucun moyen de savoir ce qu'ils contenaient.

En tout cas, elle nous a bien facilité la tâche. A notre arrivée, la plupart des pièges dont l'endroit était truffé avaient été neutralisés.

J'imagine que vous avez laissé de quoi vérifier que personne ne repasse. Et éventuellement planifié une recherche à plus grand échelle, pour voir s"il n'y a pas d'autres ruines sur la planète ?
D'ailleurs, en parlant de plus grande échelle, les Anciens ont pris ça comment ?
Et Zeb ? J'espère qu'il n'a pas entrepris de retrouver Verda ?

Non, rassure-toi. Zeb connaît la chanson. Ce n'est pas la première fois qu'il se fait arnaquer, et il sait reconnaître sa défaite avec le sourire... surtout quand il s'est fait avoir par une jolie femme !

Sinon, les anciens ont en effet décidé de laisser une mission dernière nous pour faire des fouilles plus approfondies.

Et donc, c'est décidé ? Tu finis le voyage avec nous ?

Oui, bien sûr. Vous m'avez manqué et, apparemment, vous avez besoin de renfort depuis le départ de Zeb.

Super !

Bon, Mac va devoir te libérer de la place dans son lit, mais...

Ah oui ? demande Parisse avec une lueur amusée dans le regard.

Evidemment, Vi fait allusion à Lisa Vallar... qui présentement brille par son absence.

Tiens, elle n'est pas là, d'ailleurs.
... Elle est peut-être justement en train de faire ses bagages. , ajoute Alekseï pour l'armurière.

Où elle va aller, au fait ? On a plus de cabines individuelles et... j'espère qu'elle ne va pas me squatter l'armurerie !

Quoique... avoir un commis à domicile serait sympa !

De qui parle-t-on, exactement ?

Oh, notre autre passagère, celle dont je t'ai parlé.

Ça t'ennuierait d'aller la chercher, Alek ? On va faire les présentations, quand même !

Non, j'y vais... Vous l'avez vu dans quel coin du vaisseau, en dernier ? , demande Alekseï tout en cherchant sans grand espoir la Source de Vallar. La plupart du temps, il ne la sent même pas à dix mètres.

Tout le monde se regarde, mais il semblerait que personne n'ai vu Vallar depuis un moment.

Bon, bah, je vais chercher...
Sa chambre, l'armurerie, au pire le cockpit... Il n'y a pas trente-six endroits !

Il soupire en se mettant en route.


Dernière édition par Eric le Lun 10 Sep - 19:20, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: h oui,    Lun 10 Sep - 19:54

Alekseï quitte le mess et se met à la recherche de Vallar. Il finit par sentir sa source en approchant de l'armurerie.

En pénétrant à l'intérieur, il trouve la terranne blonde assise en tailleur dans l'arrière salle, les yeux fermés. Elle tient dans ses mains un globe de verre dans lequel flotte d'étrange lueurs bleutées... et elle ne semble pas consciente de sa présence.


Et c'est surtout cela qui surprend Alekseï. Le globe ne fait qu'accentuer l'impression. Aussi, il se tait, et diminue l'intensité de sa Source. Graduellement. Lisa lui a montré que les variations vives sont celles que l'on ressent le plus, et qu'il faut éviter ce genre de méthode si l'on désire se faire discret.
... Et observer.


Elle ne bouge pas, mais elle a à l'évidence une activité mentale, et spirituelle. Après de longues minutes, elle finit par ouvrir les yeux tandis que les lueurs s'éteignent.

Alekseï ? dit-elle en fronçant légèrement les sourcils. Qu'est-ce que vous faites là ?

Je viens vous chercher !
Parisse vient d'arriver avec ses marins, et nous sommes tous au réfectoire pour fêter son retour.
Donc si vous avez envie de venir, tout le monde serait ravi...

Vraiment ? D'accord, j'arrive. Le temps de ranger ça.

Elle fait disparaître le globe de verre dans un disque et se lève avant de suivre Alekseï.

Tout va bien ?
Je ne vous avais jamais vu autant baisser votre garde, alors... Je me suis dit que ce que vous faisiez devait être important, et donc je n'ai pas voulu interrompre.

Merci. J'étais juste en communication avec un ami.

D'accord. Vous savez, moi aussi je vais contacter quelques amis avant de passer en OpEx. ... "Opex", bizarre... D'où lui vient cette expression ? Ah oui, Duncan et ses fameuses Opérations Extérieures !

... Et donc, Parisse, c'est la demi-sœur de Mac. Et ils sont très liés...
Ça ne fait que quelques mois que je vis vraiment chez les égérians, mais je commence à comprendre la notion de "couple préférentiel", ici.
Eux, c'en est un. , raconte Alekseï en emmenant Lisa vers le réfectoire.

C'est ce que j'ai cru comprendre, oui.

Je suis curieuse de voir celle qui a ravi le cœur d'un coureur invétéré comme Maccari.

Sûrement une qui l'aime depuis longtemps, et qu'il aime depuis encore plus longtemps encore.
Parisse est vraiment une femme extraordinaire, vous savez.

Et votre ami, c'est un ancien ami ?

Oui, on peut dire cela.

Toutefois, elle ne s'étend pas plus sur le sujet, et ils finissent par arriver au mess. Les présentations sont ici plutôt chaleureuses. Voir Parisse accueillir la femme qui a partagé le lit de son homme pendant des semaines avec le sourire rappelle une fois de plus à Alekseï le gouffre culturel qui existe entre les terrans et les égérians.


Dernière édition par Eric le Mar 11 Sep - 10:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   Mar 11 Sep - 10:14

Les dernières semaines de voyage se passent sans histoire. La vie à bord est un peu simplifiée par l'arrivée de sang neuf et les corvées se font moins prenantes, ce qui laisse plus de temps au jeune russe pour s'entraîner. La veille de leur arrivée, Lisa Vallar donne sa dernière leçon de télépathie à Alekseï. Cette fois, elle a invité Vittellis à participer à un petit jeu avec eux, auquel l'armurière s'est prêtée avec plaisir. Elle supposée répondre à une série de questions du jeune homme, sans toujours dire la vérité, et lui doit pouvoir détecter ses mensonges en fermant les yeux et en se fiant uniquement à la télépathie... et il s'aperçoit que même en lisant ses pensées, il a le plus grand mal à distinguer le faux du vrai.

Alekseï, vous êtes aussi prêt qu'on peut l'être en aussi peu de temps, mais je tenais à ce que nous fassions cela pour vous rappeler de ne surtout pas vous fier de façon aveugle à la lecture de pensées. Vittellis est très douée pour mentir aux télépathes, et vous en croiserez d'autres avec le même genre de talent.

Bah ! J'ai pas de mérite. Ma mère est télépathe et j'étais une ado plutôt rebelle, donc forcément...

Ah bon ? Je ne m'en serais jamais douté, tiens...
Sinon, pour la lecture d'esprit, j'ai pris l'habitude de l'utiliser avant que ma cible ne soit en visuel avec moi. Sans les pouvoirs de Source c'est compliqué, même pour un bon télépathe, de faire ça, je crois... Et ça permet de prendre la cible par surprise.

Mais oui, Lisa, je ferai attention...

Je vous fait confiance là-dessus.

Dis-moi, Vi, Mac, Parisse et toi avez la même mère, mais aucun d'entre vous n'a développé de télépathie ?

Non. A ma connaissance il n'y a que Jason et Merla, deux de nos frères et sœurs plus jeunes, qui en aient hérité. Les gènes de Abeeb ne doivent pas être dominants dans ce domaine.

Woooh... Donc, ta mère a eu cinq enfants ? C'est impressionnant ! Nous, on est.. n'était que quatre, et c'était déjà compliqué pour ma maman !

Naaan. Elle en a eu plus que ça. On est huit en tout.

Après, c'est peut-être plus facile par chez nous. Notre éducation est plus communautaire... et on est un peu plus livrés à nous même, sur les marchés.

J'imagine, oui. Il faudra vraiment que je visite ces marchés, d'ailleurs.
Tiens, j'y pense, vous savez déjà ce que vous allez faire dans le Noyau ? Parce que vous allez rentabiliser le trajet, non ?

Oh, du commerce ici ou là, je suppose. Une fois qu'on aura déposé Lisa aussi, je veux dire.

J'espère que j'aurai l'occasion de te revoir assez vite, ainsi que les autres du Nastrama...
Oh, et d'ailleurs, on n'a pas déterminé comment je pourrai vous contacter discrètement, Lisa.

Par un moyen détourné. Comme vous opérerez en espace terran, vous aurez accès à l'hypernet. Vous pourrez me laisser un signal en vous connectant sous un certain pseudonyme sur une plate-forme de diffusion de musique et écouterez un morceau choisi. Je saurais alors que je dois entrer en contact.

Il ne pourrait pas vous laisser un message sur une boite aux lettres quelconque, plutôt ? Au cas où il aurait des informations précises à vous transmettre ?

Trop risqué. Pas avec le High Noon impliqué, et encore moins si vous travaillez pour un entremetteur comme Korn-Ledon. C'est un paranoïaque, comme la plupart des gens dans sa profession, mais un paranoïaque malin.

Assurez-vous d'aller régulièrement écouter de la musique quand même, histoire de ne pas attirer l'attention quand vous enverrez votre signal.


Dernière édition par Eric le Jeu 13 Sep - 5:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Cercle (Alekseï)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cercle (Alekseï)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le bal du cercle de philosophie et lettres
» Le Cercle des poètes disparus
» 40 ans du cercle généalogique Maine et Perche au Mans (72)
» [Les traditions dans la Marine] Passage du cercle polaire (Sujet unique)
» [Foyers et cercles] CERCLE MIXTE DE ROCHEFORT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: