Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enfant d'Étoile (Oban)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Enfant d'Étoile (Oban)   Sam 14 Oct - 11:45

Oban se retrouve seul dans son vaisseau, seul pour piloter et calculer sa destination, seul pour choisir l'heure de ses repas, l'heure de dormir, et seul pour (ouf !) utiliser la micro-salle d'eau. Même si d'après ses souvenirs cela ne fait pas si longtemps que ce n'était pas arrivé, il sent en son for intérieur qu'il n'avait pas vécu une telle solitude depuis bien plus longtemps.

Muni du cristal de données contenant l'invitation du seigneur Xardass, il affiche les coordonnées auxquelles il est censé se rendre... et commence par allez chercher les cartes galactiques correspondantes sur l'hypernet, tout en en profitant pour télécharger l'application de traduction du drass et toutes les données qu'il peut trouver sur ce peuple : Deux mois de trajet devraient être suffisants pour lui permettre d'en assimiler une bonne partie.

Et on lui rappelle soudain qu'il n'est pas si seul que ça, en fait...


Alors, Oban, paré pour le voyage ? Tu es pressé ou on a le temps de faire un petit détour par une de mes caches ? Ça nous coûtera une bonne journée, pas plus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouais, ouais, carrément. Mais on reste prudents alors ; pas moyen qu'on arrive pas à destination. C'est où ?

Sur Chandar, une petite colonie près de la bordure... enfin, ça l'était il y a trente-cinq ans.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Dan, calcule-moi une trajectoire calme pour nous y rendre, s'il te plaît.

Dis, Ji, tu t'y connais un peu en mécanique ? Et en technologies sélénites secrètes ? Parce que mon Dan, ici présent, est à l'origine un vaisseau sélénite dirigé par la pensée. Deux modèles construits, deux modèles perdus. Et je pense à remettre certains "features" que j'ai trouvé dans les blueprints. C'est comme ça que je m'occupe pendant les trajets d'habitude.

Je peux peut-être t'aider, oui. J'ai souvent dû bricoler des trucs et des machins et je m'y connaît en vaisseaux... mais je ne suis pas ingénieur non plus, je te préviens.

Pendant ce temps, Oban se dit qu'il devrait vérifier les informations disponibles sur Chandar. Avec sa chance, c'est devenu un empire totalitaire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Dan, tu peux t'occuper de trouver des infos sur Chandar pendant que je révise les serrures sur les interfaces psy ?


Dernière édition par Eric le Sam 28 Oct - 10:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Dim 15 Oct - 22:22

Une vingtaine d'heures plus tard, sur Chandar...

En regardant autour de lui, Oban se dit que Chandar est finalement un endroit assez agréable. La paisible petite colonie de fermiers que Ji a connu il y a trente-cinq ans est devenue grande, mais elle ne semble pas avoir perdu son âme. Assis à une table dans la grande cantine familiale en plein air qui nourrit les ouvriers agricoles du coin tous les jours, il a un bon aperçu de la population locale. Ici on mange beaucoup, on parle fort, et on rit encore plus fort. Oban est arrivé en plein coup de feu et les serveurs et serveuses vont et viennent d'une table à l'autre au milieu d'un brouhaha infernal, rendu supportable par le fait que l'on soit en extérieur.

C'est incroyable. Trente cinq ans et endroit n'a pas changé ou presque. Ils servent même encore du canard farci ! Ça appartient toujours la famille Stranjsön... et c'est une chance, parce que c'est à la fille, Magda, que tu dois parler. C'est à elle que j'ai confié la boite qui contient le disque, il y des années. Je suis sûr qu'elle l'aura gardé. On... s'entendait très bien, elle et moi.

Oban peut suivre les conversations de la douzaine d'ouvriers qui mange à côté et il semblerait que cette année soit plutôt bonne et qu'ils s'apprêtent à rentrer les cultures dans les semaines qui viennent. De l'autre côté de la table d'Oban, deux petits vieux jouent aux échecs en buvant du thé, sous le regard d'un chien allongé à leurs pieds qui semble attendre son biscuit.

Une serveuse en tablier, plutôt mignonne et souriante, finit par arriver pour prendre sa commande.


Bonjour, fait la jeune fille qui ne doit pas avoir plus de seize ans. Désolée pour l'attente. Qu'est-ce que tu veux manger ?

Oban prend le temps d'observer les alentours, et sourit à la jeune fille.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, salut. On dit que le canard c'est la spécialité depuis des années, ici. Je goûterais bien ça, et de l'eau, s'il vous plaît.

Oh ! J'y pense ! Vous connaissez une "Magda" ? J'ai un message pour elle.  Le garçon se met à sourire, histoire de n'alarmer personne :
il vient en paix.


Magda ? C'est ma grand-mère. Elle est là-bas, dit-elle en désignant une solide bonne femme aux cheveux gris qui discute avec un groupe d'ouvriers un peu plus loin. Je vais lui dire que tu veux lui parler, ajoute la jeune fille en notant la commande sur son pad numérique.

Houlà... trente-cinq ans... dit Ji en regardant vers la femme d'une soixantaine d'année, encore assez belle mais accusant son âge. Il va falloir que je me rappelle que ça change un tas de choses.

Une fois que la jolie serveuse est partie, Oban doit attendre un peu et peut voir un petit groupe de fermiers qui a fini de dîner sortir leurs instruments et commencer à jouer, sûrement une manière de payer leur repas. Aussitôt, les conversations s'atténuent pour que l'assemblée puisse profiter de la musique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le jeune garçon ne doit patienter qu'une dizaine de minutes avant que son canard arrive, apporté par la Magda en question.

Bonjour, mon gars, dit-elle avec chaleur en posant devant lui une assiette plus qu'appétissante.

Toi, tu n'es pas du coin ! Et tu voulais me parler ? C'est bien. Je n'ai pas souvent l'occasion de discuter avec des voyageurs de passage.

D'emblée, elle semble éminemment sympathique à Oban.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Pourtant vous en avez connu un assez bien, il y a quelques années. Un homme incroyable, que vous avez dû voir il y a quelque chose comme... trente-cinq ans ? D'origine asiatique, capable de tout ? Il vous a laissé quelque chose, et il voulait que je vienne le chercher. Il m'a aussi laissé un message pour vous.

Kaji ? Tu parles de Kaji ? dit-elle avec surprise.

Dis-lui que la première fois que je l'ai embrassée, c'était dans la cave de son oncle Sven. Elle saura que tu viens bien de ma part.

Toujours souriant, Oban fait "oui" de la tête, pour Magda comme pour Ji.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Celui qui vous a embrassée dans la cave de votre oncle Sven, oui. Il m'a dit ça pour que vous sachiez que je dis vrai. Il s'excuse de ne pas avoir pu venir lui-même. Il est... enfin bref, il ne peut pas venir, mais je dois pouvoir lui faire parvenir un message, si vous voulez. JE suis content de rencontrer quelqu'un qui l'a connu.

Vous devez avoir plein d'histoires avec lui, j'imagine ? Pas toutes de mon âge...

Ah ! Oui, ça c'est certain... dit-elle en laissant son regard se perdre dans le vague, tandis qu'un petit sourire flotte sur ses lèvres.

Et qu'est-ce qu'il devient, ce vieux Kaji ? Il va bien, au moins ?

Merde... Je j'ai jamais tenu ma promesse de revenir la voir et elle, elle s'inquiète juste de savoir comment je vais.

Je ne te méritais pas, ma belle.


Usant de toute sa faculté d'improvisation, Oban prend un air attendri et enchaîne :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Vous savez, il y a eu un... incident. Son corps a subi des dommages tels qu'il ne peut plus se déplacer comme il le faisait. Il s'en remettra, j'en suis certain : c'est un sacré gaillard. Mais il s'en veut beaucoup . Il vous avait promis de revenir, et il veut que vous arrêtiez de vous en faire pour lui. Si vous saviez faire ça, je pourrais lui en ramener la nouvelle, et ça lui ôtera un poids, pour sûr.

Il regarde toujours vers le passé avec un petit sourire, quand il parle de Magda...Oban jette un oeil vers la fille, et après quelques calculs, regarde vers les cuisines pour avoir une idée du visage de la mère...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est moi ou la petite serveuse a les yeux de Ji ???

Il a été gravement blessé ? Je... Je suppose que c'est ce qui attend ceux qui mène ce genre de vie, mais si tu dis qu'il va s'en remettre, je suis soulagée.

Et il n'a pas à regretter quoi que ce soit en ce qui me concerne. Je savais très bien à quoi m'attendre en ayant une relation avec un aventurier tel que lui et je ne m'attendais pas vraiment à le revoir. Cela ne m'a pas empêché d'avoir une très bonne vie, en partie grâce à son passage par ici. Tu pourras le lui dire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, je n'y manquerai pas. Soyez sûre qu'il aura le message. Dîtes, vous voulez bien me raconter comment vous l'avez rencontré ? Je ne suis pas fort en histoire, mais il y a trente cinq ans... C'était plus petit ici, non ?

Tandis que Magda raconte son histoire, sa petite fille fait amener le canard, et Oban déguste en écoutant. Parfois, il fait semblant d'avoir des messages sur son smartcom et écrit "en réponse" pour que Ji puisse voir le texte. Il vérifie juste que son ami immatériel ne soit pas choqué de ce qu'Oban dit, et savoir si un autre élément important doit être apporté.

Oh, il a juste débarqué ici un beau matin dans un vaisseau si abimé qu'il est tombé en morceaux sitôt qu'il s'est posé... Et lui est sorti de l'épave, comme si de rien n'était, en demandant où il pouvait dîner dans le coin, et il a fini ici.

Il avait tellement d'histoires à raconter. Je ne pensais pas que la moitié était vraie, mais même l'autre moitié était incroyable.

Ouais, c'était vraiment un coup de chance d'avoir réussi à ramener mes fesses ici.

Pense à lui demander la boite, quand même.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Haha, c'est lui tout craché ! Mais quoi qu'il ait dit, soyez certaine que tout était vrai...

Mmm, votre canard était succulent, et j'ai adoré parler avec vous. Mais maintenant je vais repartir sur la route, et c'est pourquoi je passais ici, d'ailleurs : il a dit avoir laissé une boîte. Vous savez de quoi il s'agit ?  Fait Oban, l'air innocent.

Une boite ? Oui, je vois très bien. Je vais te donner ça dès que tu auras pris un dessert. Choisis ce que tu veux : C'est la maison qui offre le repas.

Et il te faut des vivres, pour ton voyage ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Si vous faîtes à emporter, je serais ravi d'acheter. J'ai de l'argent. Et vu ce que mangent les Drass,
autant être prévoyant... Et avec le disque, je crois que je peux emmener des repas chauds et ils seront encore chauds quand je les sortirai !


Bien sûr que nous faisons à emporter.

En fait de vivres, Magda finit par l'envoyer chez l'épicier du coin en lui obtenant un rabais substantiel. Elle demande même à un de ses clients, un brave fermier nommé Avery, de l'y emmener avec son camion et d'amener ses nouvelles provisions à son vaisseau. Le type s'avère assez drôle et très serviable et lui raconte un tas d'histoires cocasses sur le trajet. Quant à l'épicier, il ajoute gentiment quelques sucreries à la commande de Oban dès qu'il apprend qu'il vient de la part de Magda.

Cette dernière lui apporte la boite comme convenu à l'astroport, alors que les soutes de Dan et son disque sont maintenant chargés d'assez de nourriture longue conservation pour faire trois fois l'aller et retour chez les drass.


Voilà, mon garçon, dit-elle en lui tendant un petit coffret plat en bois. Dis à Kaji que je le remercie pour tout, quand tu le verras. Je doute qu'il comprenne, mais ça n'a pas d'importance.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je le ferai. C'est la meilleure assignation que j'aie eu depuis longtemps, Magda. C'est comme ça que j'imaginais l'espèce humaine. J'avais besoin de voir un endroit comme celui-ci avant de partir. Merci beaucoup et à bientôt, peut être !

Oban a fait le plein comme elle n'imagine pas ; il mangera bien chez les Drass, même s'il doit y passer un mois ! Il fait ses préparatifs, salue Dan en rentrant, et se retourne enfin vers Ji.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Alors c'étaient ta femme et ta fille et ta petite fille, en fait ?

...Tu as remarqué aussi, alors ? dit-il avec une pointe de regret dans la voix.

Je n'en savais rien, tu sais. Si j'avais été au courant...

Ah bordel ! Pas la peine de me mentir ! Si j'avais été au courant, je n'aurais pas agi autrement. Je me serais quand même mis en danger et j'aurais quand même fini comme ça. C'était dans ma nature !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je t'arrête tout de suite : je pense sincèrement que tu as fait le bon choix pour elles. Si ta troupe attirait la moitié des emmerdes que la mienne attire, tu leur as sauvé la vie en les tenant éloignées. Si tu les aime, c'était le bon truc. Regarde, moi... J'ai laissé ce pauvre Gurtuk avec Madelyne alors que je lui avais promis de rester avec lui. Mais c'est pour son bien, poru sa sécurité et puis... Si on l'emmène il servira de kit de piratage et mourra dans une escarmouche.

Moi, je ne m'en veux pas, je ne t'en veux pas, et Mgda non plus. T'as bien vu ses réactions, non ? Elle t'en voudrait, ça ne se serait pas passé ainsi.

Oban a beau être gentil, il reste un enfant très curieux, qui s'est appliqué à ne pas ouvrir la boîte immédiatement. Mais tandis qu'il parle, il active les propulseurs et en vérifie le contenu.

Merci, p'tit gars. Tu as raison, mais... que veux-tu, les regrets, ça ne se commande pas.


Dernière édition par Eric le Jeu 19 Oct - 19:03, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Jeu 19 Oct - 19:15

Alors que Dan quitte l'orbite de Chandar, Oban commence à essayer d'ouvrir le coffret. Il s'agit d'une boite-puzzle, et Ji le laisse en chercher tout seul la combinaison, non sans une certaine malice. Ils sont déjà entrés dans l'hyperespace qui il parvient finalement à la débloquer.

A l'intérieur se trouve simplement un disque de stockage de masse, un peu différent de celui donné par Agrias mais fonctionnant sur le même principe. Le contenu est toutefois beaucoup moins bien rangé : Il y a un vrai bric-à-brac là-dedans. On y trouve :


Des sacs de vêtements
Des créditubes
Plusieurs pistolets
Une paire d'épées
Un surf antigrav
Une bonne provision d'herbe et de quoi rouler
Une holo-console de jeux
Une collection de cristaux de données, la plupart contenant des tridéos, des jeux vidéos ou de la musique
Un lance-missile à tête chercheuse
Un collier en psyrite
Des boites de préservatifs
Une S.I.M.S.
Une caisse de bières
Des pizzas en quantité

Heu... avant de regarder les tridéos, on va faire le tri, hein ? Certaines ne seront pas de ton âge.

Oban utilise la technique de relaxation méditative d'Irène. Il ne répond pas immédiatement. Il prend son temps pour répondre sans sentiments.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On s'entendra mieux si tu arrêtes de croire en ces deux principes :

1. Oban est un enfant. C'est faux. Je suis une source immortelle. Je sais ce qu'est le sexe, et même si je n'ai jamais essayé, ça me gène moins que vous, les Terrans.

et 2. Oban est intéressé par le sexe. Je ne dirais pas que je n'aime pas les filles, elles sont cool et douces et jolies. Et je n'en connaissais pas beaucoup il y a encore un an. Mais j'ai franchement autre chose à faire. En plus, quand je vois ton exemple, ou celui d'Alec, ou Maccari... Je vous plains. Vous êtes tous heureux pendant quelques heures, et ensuite vous vous sentez seuls.

Donc tes films porno, ça ne m'intéresse pas. Oban sait pertinemment qu'il ment légèrement, mais juste légèrement. Si les filles l'intéressent, la pornographie, il l'a découverte avec Justin, et il trouve ça moche.

Ji a l'air plutôt amusé.

Mmmm... super susceptible sur ton âge, hein ? J'essayais juste d'être un peu responsable, pour une fois, et d'éviter que tu tombes sur de la pornographie sans le vouloir.

Oh, et pour info, tu as beau être une Source immortelle, tu ES un enfant. Ça ne veut pas dire que tu n'es pas responsable, ou que tu ne peux pas te débrouiller tout seul. Ça veut juste dire que tu n'es pas fini, biologiquement parlant... parce que quand les hormones vont te rattraper, je t'assure que tu commenceras à penser autrement. Les Sources ressentent les choses plus fort que les autres, et comme elles sont faites pour répandre la vie... la libido a tendance à arriver en tête de liste !

Pour l'instant, tu es tranquille avec ça, mais ça te pend au nez, bonhomme !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouais, peut-être. Je crois pas que toutes les sources se reproduisent. D'ailleurs, tes descendants... Ils doivent avoir des gènes bizarres,  non ? Je me demande à quel point notre reproduction joue sur le changement de l'humanité. Avec toutes les sources qu'il y a... Et je me demande si ça aurait un lien avec les plans du huit fois saint, mais avec les idées de mon père, aussi. Je le vois bien avoir pour plan de prendre toutes les sources pour qu'il ne reste que sa famille...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, et je pensais à plein d'autres trucs aussi. Tu as bien dit que tu savais te multiplier, avant ? Tu peux encore le faire ? Et si je te retrouve, tu pourrais te réunir avec toi-même ?

Nan, bonhomme. On avait déjà tout essayé, crois-moi, et je n'ai plus aucun pouvoir particulier.

Bon, et si on regardait plutôt ce qu'on a comme musique... Je dois avoir des milliers de morceaux, là-dedans.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay. De la vieille musique. T'as des trucs avec de grosses basses et des percussions ?

Des percus ? Oh, oui... Et j'ai un truc qui convient parfaitement à la situation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'enfant se met à claquer des doigts en rythme. Ses épaules et ses hanches s'agitent. Quand les voix apparaissent, il ne s'y attend pas vraiment. Le surprise le stoppe et il se met à écouter. Puis il finit par se tourner vers son camarade, l'air à la fois vexé et résolu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est tellement mon histoire, je peux même pas m'en défendre. Mais c'est fini, de courir. Maitnenant je me prépare. Et quand je serai préparé, c'est vers eux que je courrai.

Ils parlent un vieux terran dans ta chanson, par contre... des fois je ne comprends pas tout sans le traducteur du smartcom.

Je peux t'emprunter le collier et le surf ? Et essayer l'armure, là ?

Après qu' Ji ait accepté, Oban teste l'armure. Il en a une dans son disque, mais il n'y a jamais touché jusque là. Celle-ci semble être un modèle différent. On lui a expliqué le fonctionnement, mais l'ingénieur en lui a du mal à y croire.

En gros, si j'ai bien compris, l'armure peut changer de forme à volonté, gràce à un appareil qui capte les pensées. Donc je peux dire à l'armure ce qu'elle doit être, et les nanomachines qui la composent font le reste. C'est ça ?

En gros, sauf que ce ne sont pas des nanomachines, mais des molécules instables, contrôlées pas un "cerveau" central. Et pour ce qui est de faire changer de forme à volonté, ce n'est pas aussi simple. En fait, à moins d'avoir un esprit capable de programmer des centaines de variables en temps réel, il faut utiliser des modèles pré-programmés à l'avance. Après, tu peux toujours changer des détails au fur et à mesure en ouvrant le logiciel de contrôle.

Oh, et ça t'offre une meilleure protection que des vêtements standards, mais ce n'est pas à proprement parler une armure. Il y a d'autres modèles faits spécifiquement pour le combat.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, cool. J'ai entendu parler de nano machines ; rares mais utilisées par les terrans. C'est un crime grave d'utiliser ça, dans le Noyau.

Bon, bah pendant le voyage on va réparer, programmer et écouter de la musique, j'en ai bien l'impression. Sans les autres, je récupère aussi la salle où je faisais de l'exercice, et ça c'est cool. Mais heureusement que tu es là quand même. Et toi aussi, Dan. Les autres prennent tant de place que je vais devoir me réhabituer à ce que je trouvais normal avant.

Ouais, c'est sûr que de la place, j'en prends pas tellement !

Oh, et si tu n'as pas vu beaucoup de nano-machines dans le Noyau, ce n'est pas qu'elles soient strictement interdites, c'est surtout que leur utilisation est si contrôlée que c'est l'enfer pour s'en procurer. En fait, ce sont les nano-machines auto-répliquantes qui sont prohibées.

C'est marrant, parce que c'est le cas dans presque toutes les civilisations assez anciennes et assez avancées technologiquement que j'ai rencontrées, comme si elles avaient quasiment toutes eu un problème avec ça à un moment de leur histoire.


Dernière édition par Eric le Ven 20 Oct - 19:16, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Sam 21 Oct - 11:15

Le vaisseau voyage près d'une journée en hyperespace avant de rejoindre la porte d'accélération qui l'enverra vers l'espace drass, à des milliers d'années-lumières de là.

Cela laisse le temps à Oban de faire le tour du vaisseau avec Ji pour faire les premiers diagnostics quand aux améliorations à apporter. Maintenant qu'il a des données techniques supplémentaires sur son appareil, même incomplète, et qu'il sait quoi chercher, il trouve assez facilement tous les systèmes qui devaient fonctionner avec des cristaux psychiques. Ces cristaux ont dû être prélevés avant l'abandon du vaisseau dans la Décharge, ou piller par des récupérateurs lors de son long séjour là-bas. Oban a tout remplacé par des systèmes de contrôles électroniques, voire même parfois manuels, pour que Dan puisse voler. Il devrait pouvoir assez facilement faire les opérations inverses... à condition d'avoir une grande quantité de cristaux psychiques, qu'il n'a malheureusement pas pour le moment. De plus, étant donné leur valeur, même les sommes considérables dont il dispose sur ses créditubes ne suffiront pas à en acheter suffisamment, loin de là.

Contraint de remettre cela à plus tard, il découvre tout de même que Ji a des connaissances assez poussées en ingénierie et électronique et qu'il peut se révéler très utile pour effectuer des modifications, à commencer par remettre en service le téléporteur.


Eh ben ! Ce truc est d'époque ! Il devait être monté sur un Voyager de troisième génération, peut-être même de la deuxième. Il a plus de cent cycles... mais c'est du bon matos.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je sais pas comment ces vaisseaux du sélénium et un vieux voyager se sont retrouvés si loin dans le noyau, par contre. Dans la décharge où j'ai trouvé ça, c'étaient juste des pépites qui allaient nous permettre de nous échapper.

Mais ça a une histoire. Un jour j'aimerais savoir la remonter.

Alors... Tu sais comment ça marche, ce téléporteur ? Tu peux m'expliquer ? Pareil pour les serrures psy. J'en ai récupéré trois après notre passage chez Madelyne. Je me tâte sur les meilleurs emplacements pour les poser.

T'inquiète, je vais te montrer ça. Je ne saurais pas en faire un à partir de rien, mais juste réparer celui-là ça va être possible.

Il faudra qu'on vérifie si les autres ont pensé à prendre les armes dans la cache, aussi. Et qu'on s'entraîne. J'ai pas besoin d'avoir peur de te faire mal. Et je veux que tu saches ce que je peux faire. Je me suis entraîné avec Bruce Lee, à l'école. Et j'ai récupéré ses données. Je dois pouvoir les télécharger dans Dan et l'interface holo pourra servir de coach.

Bruce Lee ? Ouais, il était vraiment cool. Une vraie légende.

Allez, montre-moi donc tout de suite ce que tu a appris et explique moi à peu près ce que tu veux savoir faire et pourquoi. Après, je suis sûr de pouvoir t'aider à t'améliorer.


Dernière édition par Eric le Sam 21 Oct - 18:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7546
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 39
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Sam 21 Oct - 20:45

Le voyage sera long, aussi Oban organise-t-il son emploi du temps en mettant l'important en premier. Les vérifications et les installations matérielles viennent en premier. Avec Un ratio raisonnable de temps d'exercice et de loisir.

Avoir Ji à bord est une aubaine. Il s'y connaît en tout, est drôle et léger. Toutefois, Dan a du mal à suivre quand Oban parle "seul".

Ils décident d'installer un verrou psychique sur le module de téléportation quand il sera prêt. Et un autre permettra à Oban de passer des informations au systèmes de son I.A. directement par la pensée. Pour le troisième, Oban le prépare et le range dans son disque. Ca Pourra toujours servir.


Pendant les quelques jours durant lesquels ils ont bricolé, Oban a également pu montrer à Ji de quoi il était capable et à quel niveau technique il se situait en corps-à-corps. Le chinois a semble-t-il beaucoup à lui apprendre de ce côté : D'après ce qu'il a à dire, il a maîtrisé la plupart des formes d'arts martiaux de la Terre avant de s'intéresser à des styles venus d'ailleurs dans l'univers. Sa connaissance sur le sujet, quoique fragmentaire, reste tout de même encyclopédique. L'Acrobate complet devait être réellement formidable dans ce domaine.

Dis-moi, Oban... est-ce que tu sais danser ? finit par lui demander Ji.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bah je sais danser, mais je ne connais pas de danse en particulier. Je bouge, juste.

Ok, on va remédier à ça. D'abord danser c'est amusant, ça donne de la classe, et ça évacue le stress, mais il y a une autre raison.

Il y a... ou plutôt il y avait un truc que je faisais souvent pour m'entraîner : Je le faisais en musique. Tu vois, un combat, ce n'est pas seulement une question de mécanique et de physique, avec les transferts d'énergie et tout le toutim. C'est aussi une affaire de rythme. Tout le monde a son rythme, et si tu sais lire celui de ton adversaire et y adapter le tien, ça te confère un sacré avantage. Parfois tu peux même prédire à l'avance les mouvements de l'autre.

Et la meilleure façon d'arriver à maîtriser ça, c'est d'apprendre à bouger sur de la musique, et de la musique de tous les genres. Au bout d'un moment, tu verras que certains adversaires sont plus sur un rythme rock, d'autre sur du classique, d'autre sur du reggae, etc. Ce que je détestaient ceux qui étaient "reggae".

Je ne sais pas pourquoi, ajoute Ji avec un clin d'oeil, mais j'ai dans l'idée qu'avec tes capacités particulières, cette méthode pourrait vraiment te servir !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui, nétifer  a son rythme particulier, un peu saccadé. Alekseï est "classique". Moi... Bon, je n'ai pas encore de style à proprement parler, mais je ne sais pas si je suis plus sec ou plus souple. J'aime bien savoir faire les deux. Grosse basse... Oban bondit sur ses deux pieds, en position écartée, très formelle, et assène un coup en tendant son bras pour finalement faire vibrer son poing à l'impact imaginaire... Et mélodie. Il fait virevolter son poing pour en faire une feinte et fait deux pas de côté en gardant sa main et ses yeux sur Ji, tournant autour de lui.  

Mais je ne me fais pas d'illusions. J'ai aussi besoin d'armes et de tours. On s'entraîne sur du ragga alors ?

Entre autres. On va passer tous les styles en revue et voir sur lesquels tu es un "naturel". J'ai des milliers d'heures de musique en stock sur ces cristaux, assez pour être exhaustif.

Mais on va commencer par un truc rock et fun et tu vas me montrer comment tu te débrouilles ! Attend, je vais te dire quoi mettre...

Bientôt la musique fait vibrer le vaisseau.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Oban est un peu décontenancé. Le rythme saccadé semble entraîner Ji, mais l'élève reste prudent, pieds fixes, et pose assurée, pour trouver une ouverture : s'il se base à ce point sur le rythme, anticiper devient la clé du succès.

Holàlà, tu es trop rigide ! Danse, Oban, danse ! Lâche-toi un peu et amuse-toi !

Il est vrai que Ji, lui, semble prendre son pied à virevolter sur la musique, mais loin d'être désordonnés, ses mouvements s'enchaînent avec fluidité et naturel.

Oban passe à une garde de tai-chi. la main en avant, il compense son allonge en balayant les attaques de Ji de la main. Puis il contre attaque en force, quand la batterie s'emporte. Mais il faut du temps avant qu'il se laisse aller au jeu : le sérieux du groupe et des situations récentes lui ont enlevé toute envie de jouer : Nétifer a une certaine influence.

Toutefois, il arrive un moment ou, à chaud, il se laisse aller avec cette espèce de singe asiatique danseur. Il découvre avec joie certains mouvements de capoeira, pour se relever en rythme et en offense.  


voilà, c'est mieux ! tu commences à être dans le trip !

Allez, on change de style !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ah ouais, c'est  déjà plus mon style ! Oban réalise alors que ses épaules se détendent, ses mouvements se fluidifient. C'est vrai que la musique aide avec le rythme, se dit-il.

Alors, c'est pas fun de s'entraîner comme ça ?

En tout cas, fun ou pas, une chose est sûre : Les enchaînements de Ji sont impressionnants d'efficacité. Si il peut lui apprendre ne serait-ce que la moitié de ce que Oban le voit faire, ce sera déjà formidable. Oban retient, mais ne copie pas : au contraire, il veut tester la théorie. Il utilise ses sens pour se concentrer sur chaque pas, chaque basse, chaque rythme. Et il danse avec eux.


Dernière édition par Xavier le Dim 22 Oct - 3:00, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Dim 22 Oct - 3:17

Les semaines de voyage suivantes passent à toute allure. Oban n'a pas le temps de s'ennuyer avec Ji, qui le fait énormément progresser dans son apprentissage des arts martiaux et dans sa connaissance de la musique terranne. Il a aussi toujours une histoire à raconter, et le garçon découvre qu'il a en effet voyagé un peu partout. Il connaît plutôt bien le Noyau, par exemple, et est allé sur des dizaines de mondes de là-bas que Oban n'a vu que sur des tridéos. Il a même assisté à des matchs de la ligue de grav'ball en vrai. (de vieux matchs, mais quand même !) Il lui en apprend aussi beaucoup sur la vie des saints, où l'aventure et les grandes réalisations côtoient le soap opéra. Oban note des anecdotes intéressantes de ci de là.

Mais ce qui le passionne vraiment, c'est l'histoire des saints. Il faut comprendre que sa famille avait de vieilles traditions, et quand les saints ont sauvé la Terre entière, la reconnaissance du petit peuple était extrême. Et ceux qui ont réuni les légendes à propos des saints ont édulcoré la vérité, mais comment auraient-ils pu faire autrement ? Seulement, Oban a un saint avec lui pour lui raconter toutes sortes d'histoires, et il n'est pas rare qu'Oban s'endorme la main sur sa ceinture, en écoutant l'histoire de l'Architecte ou celle des premières rencontres entre les saints et les sources...

Et en particulier tout ce qu'il y a à savoir sur le Seigneur Xardass.


Ji lui raconte comment la Sorcière l'a rencontré la première fois : Alors qu'avec un équipage sélucéen elle était à la recherche d'un trésor de pirate grâce à une antique holocarte, elle a capté un signal de détresse dans une région reculée. C'est là que les débris de la flotte de Xardass flottaient dans l'espace depuis des lustres. Elle l'a secouru mais gardé emprisonné dans un sas, connaissant la réputation des drass et ne sachant si elle pouvait se fier à lui.
Ils finirent par trouver la planète cachée du pirate, celui qu'on appelait le Mégarien. C'est à ce moment que plusieurs membres d'équipages se mutinèrent, laissant tomber leurs camouflages et révélant ainsi qu'ils étaient eux-même d'anciens membres d'équipage du Mégarien. La Sorcière devina très vite qu'ils s'étaient alliés au seigneur drass, mais quand elle alla au sas pour l'éjecter dans l'espace, Xardass en enfonça la porte, écrasant la jeune femme et la tuant momentanément. Toutefois, il fit aussi en sorte que l'équipage de sélucéens qui l'avait secouru soit épargné, car il avait une dette envers eux.
La Sorcière, revenue à la vie et accompagnée de l'équipage loyal au capitaine, parvint à rejoindre le drass et les pirates sur la planète. Là elle découvrit le vaisseau du Mégarien, une nef de près de vingt-cinq kilomètres de long fichée dans le sol à l'oblique.


Il paraît que c'était vraiment quelque chose ! Rien que la partie émergée du vaisseau culminait deux fois plus haut que la plus haute montagne terrestre. Il avait le nez dans le magma et le cul dans la stratosphère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] OOoooh ! Elle est courte sa stratosphère, héhé. Mais chut. L'histoire déchire.

Les pirates comme la Sorcière réalisèrent assez vite que le vaisseau était encore hanté par les spectres de l'ancien équipage. S'ensuivit une course poursuite dans les coursives du vaisseau entre les fantômes, les mutins et la Sorcière... temps que Xardass mit à profit pour envoyer un message à longue portée vers ses alliés. Peu de temps après, c'est une petite flotte drasse qui pointa le bout de son nez, assurant la victoire du Kan'haskaran. Celui-ci finit pourtant d'honorer sa dette en laissant repartir la Sorcière et ses alliés avec une partie des trésors qui se trouvaient à bord. Les sélucéens rentrèrent chez eux extrèmement riches, mais le vrai trésor était le vaisseau lui-même, que Xardass garda bien sûr pour lui.

Et voilà ! L'histoire ne finit pas vraiment mal... mais je crois que Ali l'a eu un peu mauvaise les premiers temps.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Donc... Xardass est un ami ou un ennemi ? Il semble honorable, mais il a ses propres intérêts. On dirait que c'est dans son intérêt de nous aider, là, mais il voudra un truc en retour.

Évidemment. Il ne fait pas dans la charité gratuite.

Mais attends, ça c'était juste le début. On a pas encore fait le tour du personnage, loin de là.

Ji raconte que la rencontre suivante avec Xardass eu lieu quelques années plus tard, après une bataille ayant eu lieu dans le système de Tardis, bataille ayant pour enjeu un œuf de léviathan convoité par les teknits. Le garçon apprend d'ailleurs au passage que certaines légendes sont vraies : ce sont les œufs de ces mythiques créatures géantes de l'espace qui sont à l'origine de la psyrite. Alors qu'ils se faisaient botter les fesses par les teknits, les saints présents réussirent tout de même à alerter la maman léviathan qui accouru au secours de sa progéniture... et qui détruisit toute vie dans le système avec une onde psychique titanesque.
Cette fois, ce fut Xardass qui porta secours aux saints, laissés sans vie dans l'espace. Il leur permit de rejoindre un vaisseau, et même d'emporter un peu de psyrite, avant de récupérer le reste de l'oeuf et d'effacer les traces de cet évènement en carbonisant la surface de la planète Tardis IV, totalement morte, ce qu'il fit grâce à la nef du Mégarien maintenant réparée et dotée d'un nouveau soleil comme source d'énergie.


Le chinois est passé assez vite sur cette histoire, semblant encore porter le poids de ce qu'il appelle "une de leurs plus monumentales erreurs".

On aurait dû laisser les teknits prendre ce foutu œuf, ce jour-là. En appelant maman léviathan, on a condamné plusieurs centaines de millions de personnes à la mort. Ce n'est pas quelque chose dont j'aime me rappeler.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouais, enfin relativise. C'est pas comme si vous pouviez savoir quelle serait la réaction de ces animaux. Les gens ont plus payé les conséquences des actes des Teknits, si tu veux mon avis. Cette mère aurait fini par les retrouver.

Non, on avait tout de même une part de responsabilité. Grandir, c'est aussi accepter d'endosser ce genre de choses, Oban, dit Ji sans trop insister tout de même.

Donc par deux fois, Xardass s'est montré magnanime. Et c'est quoi cette histoire de "nouveau dieu-roi" ?

Ça c'est plus récent, mais son ascension vers ce titre à commencé quand il a trouvé la nef. Avec un outil aussi puissant, il a rapidement commencé à remonter la pente et à s'attirer de nouveaux fidèles parmi les autres kan'haskarans.

En tout cas, à l'époque, sans non plus s'en être fait un allié, on avait réussi à trouver une espèce de terrain d'entente avec lui. Ça nous a servi plus tard : C'est lui qui nous a prévenu quand les sélénites renégats et Ardamès ont prévu d'empoisonner le noyau de la Terre avec une arme fournie par des sœurs drasses. Tu te souviens ? Je t'ai raconté ça vite fait l'autre jour.

Oui, je me souviens. Alors c'était une arme Drass. Les Terrans l'ignorent, non ?

Oui. Le révéler n'aurait eu aucun effet positif.

Et toi alors, tu lui fais confiance ?

Confiance ? Eh bien... Dans le cas présent, oui. Si il t'invite, tu es sous sa protection, de façon inconditionnelle. Enfin... Sauf si tu cherches les ennuis, bien sûr.

Mais il faut garder à l'esprit que Xardass n'a pas été franchement enchanté en apprenant le plan de l'Orikan pour l'humanité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Forcément. "Eh les gars, finalement vous avez le second rôle"... Ca passe mal. Okay, je sais à quoi m'en tenir. Et je verrai une statue à quatre yeux. Je récupérerai le huitième. Et je trouverai un moyen de me faire apprécier pour qu'on m'aide à trouver le monastère dont parlait le livre. Il y était question de moines guerriers drass qui pratiquaient un art martial dont les hautes techniques avaient des propriétés vibratoires.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ca va être trop cool !

L'art de combat vibratoire des drass ? Le... heu... merde, voilà que ma mémoire me joue encore des tours. J'ai le nom sur le bout de la langue, mais...

Enfin, toujours est-il que ça m'a intéressé à une époque, et j'ai cherché mais sans succès. Je ne crois pas qu'il y ait encore un drass vivant qui connaisse ça.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh... On s'en fout, de ça, c'est un détail. Je sais déjà vibrer. La théorie suffira. Mais tu sais, un art martial a plus de mal à mourir que les quelques gens qui le pratiquent. En tant que praticien, tu devrais être intéressé, non ? Si tu as raison, c'est comme un pèlerinage archéologique. Si j'ai raison... Tu pourrais apprendre des trucs. Tu avais trouvé quoi, "à l'époque" ?

Qu'une poignée de drass maîtrisaient déjà ça dans leur antiquité, avant le passage de l'Orikan chez eux. Apparemment, parmi les premières générations élevées en cuve, quelques individus ont gardé la capacité de vibrer, mais ça a disparu au profit d'autres améliorations génétiques. Les derniers pratiquants connus auraient été des kan'haskarans des premières générations. Malheureusement, ils n'ont rien laissé à ce sujet, ou du moins je n'ai rien trouvé. Il y a même des drass qui ont fait des recherches pour moi, mais sans succès.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay. Eh, rien à voir mais je pensais qu'on pourrait profiter de tout ce temps pour faire des tours impossibles pour un type seul. Comme... Si on joue aux échecs, les gens croiront que je joue les deux côtés à la fois. Toi, par exemple... tu vois dans mon dos, quand y'a du danger par exemple. Tu peux me souffler du texte. Ou... D'ailleurs, tu parles Drass ? Mes cours audio sont bien, mais l'expérience c'est toujours mieux.

J'en connaîs un peu, mais le problème avec le drass c'est que certaines prononciations descendent jusque dans les infra-sons, et je n'ai jamais développé les sens nécessaires pour les entendre. Il va falloir utiliser ton traducteur, j'en ai peur.

Oh, et je te corrige tout de suite : Je ne vois pas dans ton dos. Je n'existe que dans ta tête, tu te souviens ? Donc je vois ce que tu vois et j'entends ce que tu entends, c'est tout.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu aurais pu tomber plus mal question sens. Des infra sons, tu dis... bonne idée. Il faut que je vérifie si je peux les entendre.

Dan, tu saurais créer des infra-sons ? Ou je dois sortir le matériel...

Inutile, Oban. Je peux faire ça sans problème, répond Dan.

Les hauts-parleurs du vaisseau commencent à émettre une série de vibrations à basse fréquence. Oban peut les ressentir, mais comprend immédiatement que sa perception est très loin d'être assez fine pour différencier toutes les modulations présentes dans un langage articulé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay. Continue. Fais varier la fréquence... Je crois que si je...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] NNngg...  Continue... Les oreilles d'Oban commencent à rougir, puis à saigner... Son visage est cramoisi. Puis il revient à la normale. Sa main se met à virevolter. haut, bas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je crois que je les tiens... Du coup tu les entends, toi aussi ?

Ouais ! Bien joué, bonhomme !


Dernière édition par Eric le Lun 23 Oct - 2:44, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Lun 23 Oct - 14:53

Pour la durée du voyage :

Expérience : 10 xps

Compétences :

Technologie +20
Corps à corps +20
Athlétisme +10 (ou spé Danse)
Musique +10
Culture humaine +10
Culture xéno +10 (ou spé Drass)
Pilotage +10
Géographie +10

+100 xps libres


Dernière édition par Eric le Lun 23 Oct - 15:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Lun 23 Oct - 14:58

Un peu plus de deux mois après avoir quitté l'espace terran, Dan finit par arriver près du point de rendez-vous mentionné dans l'invitation du seigneur Xardass. Il émerge de l'hyperespace près d'un système binaire, où Oban est supposé rencontrer un émissaire drass chargé de l'escorter jusqu'à sa destination finale.


Décidément, je ne me lasse pas de ce genre de vue.

Tu pourrais croire que je serais blasé, après tous ces voyages, et pourtant ça me donne chaque fois des frissons !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mmm, carrément. Tu n'imagines pas. Tous les soirs, avec Dan, on se posait sur le tas de la zone 7, dans la décharge. Et on rgardait vers le ciel en causant. On a toujours voulu y retourner. Nos parents étaient desm ineurs spatiaux, après tout. On a grandi sur des cargos. Pour goûter on regardait les soleils éclipser d'autres soleils. C'est pour ça aussi que je me suis senti bien chez les égérians. Tout est logique, là-bas, de mon point de vue. Plus que chez les Terrans.

Enfin... Dan, on va émettre une onde de signalisation en boucle constante sur la fréquence qu'on nous a donnée, tu peux lancer la séquence. En selle. Et par selle, je veux dire armure SIMS, disque de mission, tout ça.

Oban prend donc son équipement, et règle l'armure morphique sur des paramètres prédéfinis durant le vol. Ils ressemblent exactement à ses vêtements habituels, pour le moment. Il hésite un instant à prendre son disque, mais la sécurité l'emporte sur la politesse.

Une fois que tout est prêt, il regarde son I.A. et son "ami imaginaire", et il attend. Il finit par bidouiller son apparence, pour assortir ses habits à la ceinture de Ji.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] T'en penses quoi ? Ca claque, nan ? Ou alors j'y vais en mode "robe de bure" ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'avoue que j'aime bien, quand même... Rhaaa je sais pas quoi mettre ! Pense comme un drass, Oban, pense comme un drass !

Il se tourne vers Ji. Ses habits redeviennent habituels.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Un drass s'en foutrait un peu, non ?

Oui. Et non. Il n'y a que très peu de civilisations où l'aspect vestimentaire n'a pas d'importance, et les drass n'en font pas partie. Et les premières impressions, ça compte toujours.

Après, tout dépend comment tu veux être "catégorisé". Ton apparence dira qui tu es : Un guerrier, un mystique, un diplomate...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je peux pas faire grand chose de toutes façons, niveau apparence. Je suis petit et flasque, j'ai pas assez de quoi que ce soit, même pas niveau oculaire. Je veux être tout ce que tu as dit à leurs yeux, seulement ça se gagne quand on me ressemble. Et pas par l'apparence. Je vais y aller habillé comme j'étais. Ca sera très bien.

N'oublions pas que je représente un truc fou pour eux : je suis un khan'askaran. Une source c'est un chef ou un grand guerrier, chez eux. Ils vont voir arriver quoi ? Un gosse.

Dans leur culture les héros sont les gagnants, je vais juste devoir faire mes preuves. Et puis ils ont subi un déclin et (à ce qu'il parait) ils remontent la pente. La période est à l'espoir. J'espère qu'on peut bâtir un pont entre les drass et les terrans. Et je pense que je peux faire ça... Ouais. Je pense que je peux.

Voilà ! Bon état d'esprit !

Oban, je reçois une réponse à notre signal, fait la voix de Dan. Un appareil est en approche depuis l'autre côté de l'étoile jaune.

En effet, peu de temps après, un vaisseau s'approche d'eux. Il est vraiment énorme, bien plus gros qu'un Voyager.


Il nous demandent d'accoster, continue Dan.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Pas de communication ? C'est bien eux, au moins ? Demande un contact radio, tu veux ? Oban se rue sur son poste de pilotage.

Ici Oban Cross. Identifiez-vous, croiseur.

Allons, Oban, comment crois-tu qu'ils nous demanderaient d'accoster sans communication ? Je te traduisais, c'est tout.

Je te mets l'audio,
continue Dan.

Oban entends alors une suite de mots grésillants, prononcés en drass, dont il ne comprend que la moitié, et encore.

Ils disent qu'ils sont les envoyés du seigneur Xardass et que tu dois accoster, traduit à nouveau l'I.A. du vaisseau.

T'inquiète pas trop, va. Ça c'est un accueil plutôt poli, tu peux me croire : Ils n'ont même pas verrouillé leurs armes sur nous !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Reçu, nous arrivons. Over.

Non mais tu imagines si c'étaient pas les bons gars ? J'aurais l'air fin...

En même temps, ce serait vraiment pas de bol !

Dan manœuvre pour s'approcher du vaisseau drass, qui doit faire près d'un kilomètre et demi de long, et se dirige vers la porte qui est en train de s'ouvrir sur son flanc. Quelques minutes plus tard, on sent une secousse lorsqu'ils se posent enfin à l'intérieur. Oban se tient près de la sortie arrière et n'a plus qu'à ouvrir pour descendre.

Alors, prêt pour ton grand début ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouais. Parle-moi pour me prévenir de trucs, mais euh... Évite de trop me déconcentrer, d'accord ? J'aimerais autant pas avoir l'air fou.

Allez. En avant !

Oban ouvre la porte, et jette un coup d'oeil en se préparant à sortir du vaisseau.


Dernière édition par Eric le Mar 24 Oct - 20:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Mar 24 Oct - 21:58

La rampe arrière de son appareil s'ouvre sur une immense baie d'atterrissage, assez grande pour contenir largement dix vaisseaux comme le sien. Il y a d'ailleurs des appareils de combats d'une taille comparable à Dan qui sont posés un peu plus loin.

Mais ce qui attire tout de suite son regard, c'est le comité d'accueil. Il y a là une rangée d'une douzaine de guerriers drass au garde-à-vous, fusils à l'épaule, faisant penser à autant de grandes statues de pierre au torses nus. Ce n'est pas la première fois que Oban voit un drass -il y en avait deux ou trois dans la Décharge- mais il n'avait jamais ressenti leur puissance physique grâce à sa Source jusqu'alors, et elle est très impressionnante.

Mais la présence la plus étrange est celle de la femelle masquée qui se tient devant eux. Elle semble toute petite à côté des colosses malgré le fait qu'elle fasse presque deux mètres. Ses énergies sont très différentes de celles des mâles, car elles viennent de son esprit et de son âme, mais elle n'en sont pas moins fortes.


Salut à vous, noble invité du tout puissant Dieu-Roi, dit-elle en terran en s'inclinant légèrement.

Oban entend immédiatement qu'elle utilise un traducteur, même si celui-ci est probablement de très haute technologie : Une oreille normale n'y aurait vu que du feu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Salut à vous, noble dame. Salutations à vous tous. Oban s'incline légèrement, ignorant s'il doit ou pas ; autant imputer ses erreurs à son éducation humaine, au pire. Je vous suis. Oban reste dans le vocabulaire simple, mais tente de parler sans traducteur.

Elle incline légèrement la tête en le regardant. Serait-ce de la surprise ? Puis elle tend les mains vers lui, paumes vers le haut, comme pour l'inviter à s'approcher.

Je suis Eshtr'gahn, et là le traducteur a un peu de mal, émissaire du Maître de la Mort Xardass et Sœur des Ombres du Nek'shtal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oban... Cross. Dire "Oban", essaye le garçon. Son Drass peut être amélioré, et c'est le meilleur endroit pour ça ! Honoré.

Nous vous remercions d'avoir bien voulu répondre à l'invitation du Dieu-Roi, Oban, dit-elle en s'inclinant à nouveau légèrement.

Avez-vous fait bon voyage ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euuh... Curiosité et excitation durant le solitaire voyage. J'ai eu visions de ce jour. Oui ? Visions ?

Oui, je comprends.

Elle marque une pause, puis...

Avez-vous besoin d'un traducteur ?

Oban active son traducteur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non, j'espérais juste pouvoir apprendre votre langue sans en avoir besoin. J'ai fait bon voyage. J'ai hâte de découvrir plus en détails le fier peuple drass. Et je suis honoré de cette invitation. Je l'attendais.

Si vous désirez perfectionner votre pratique de notre langue, et puisque vous êtes capable de la parler, je serais plus qu'honorée de vous y aider. Nous aurons un peu de temps pour cela, car il nous faudra quatre jours pour atteindre notre destination finale.

En attendant, nous avons préparé des accommodations à votre intention. Si vous voulez bien me suivre...

Eshtr'gahn guide Oban dans les couloirs du vaisseau, et l'escorte de guerriers les suit. Le contraste entre la femelle, à la démarche légère, et les mâles dont les pas font trembler le sol, est assez frappant. Mais le plus saisissant, c'est le sentiment de se sentir si petit : Tout dans l'appareil drass a été conçu pour des géants. Les pièces, les couloirs, les portes, tout est immense.

Même la salle qu'ils ont aménagée pour lui est trop grande avec son plafond haut comme quatre hommes et une surface capable d'accueillir son vaisseau. Le mobilier que les drass y ont placé fait presque passer l'endroit pour une maison de poupées. La grande baie donnant sur l'espace ne fait qu'accroître cette impression d'immensité.

Il ne faire guère de doute qu'ils se sont fournis chez des marchands égérians pour meubler sa "chambre". Lit, coussins, tentures sur les murs, tout est luxueux et de couleurs assez criardes.


J'espère que cela vous conviendra. Si il vous faut quoi que ce soit d'autre, il vous suffit de demander.

Eh ben ! Je n'ai pas souvent vu des drass faire autant d'effort pour un invité !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Votre hospitalité m'honore. Peut-être, pendant ces quatre jours, auront-nous l'occasion de discuter ?

Bien sûr.

Maintenant, si vous le permettez, je vais aller informer le commandant que nous pouvons nous mettre en chemin.


Dernière édition par Eric le Ven 27 Oct - 17:31, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7546
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 39
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Ven 27 Oct - 18:41

Laissé seul, sans savoir s'il peut ou pas sortir de cette salle, Oban se résoud à passer quatre jours "seul".

La première chose qu'il fait alors est bien entendu de se méfier. C'est l'habitude des fuyards de se méfier de tout. Un coup du pied dans le sol et chaque mur, et Oban "écoute" son environnement. Il sait où il se trouve dans le vaisseau, évalue le type de moteur et sa distance, vérifie qu'il n'est pas sur écoute classique, et ce qui se trouve de l'autre côté des murs, du sol et du plafond...

Et durant tout ce temps, jusqu'à ce qu'il soit sur d'être seul, il ne répond pas à Ji.

Puis...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bon. On a de la place, au moins.

Evidemment, il le fait à voix assez basse pour ne pas être entendu des deux gardes que la sœur à laissés devant la porte. La paroi est épaisse, mais il sait aussi que les drass ont l'ouïe fine.

Ouais. Ça se passe plutôt bien, je trouve. On dirait qu'ils te traitent vraiment en émissaire officiel de... quelque chose.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bah, des nouvelles sources ou de l'humanité. Ça fait gros, alors j'imagine ils compensent pour un truc. Ou alors ils ont un GROS service à demander.

On saura bientôt, va. En attendant... Je vais faire un peu de programmation, je n'ai pas fini le codage de tous les nouveaux - et futurs - systèmes de Dan. Quand tu t'ennuies, dis-le. Je mets mon smartcom en mode enceinte, je sais ce qui te mettra de bonne humeur, tiens.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cool !

Après quelques minutes, Oban ressent la caractérisqtique décharge d'énergie qui indique qu'ils viennent de passer en hyperespace. Peu de temps après, les lourdes portes de sa "chambre" s'ouvrent à nouveau pour laisser entrer Eshtr'gahn.

Mes excuses pour ce délai.

Etes-vous bien installé ? Oui ? Pour vos repas, il y a un synthétiseur de nourriture. Nous l'avons programmé exprès pour vous. Je vais vous montrer.

Alors qu'elle indique à Oban comment utiliser le synthétiseur, elle lui pose une autre question, plus délicate.

Il est une chose que je suis obligée de vous demander. J'espère ne pas vous offenser en le faisant.

J'ai été prévenue que nous recevrions à notre bord une femelle humaine, plus âgée que vous... or vous n'êtes à l'évidence pas cette personne. Puis-je m'informer de la raison de ce changement ?

Elle est bien polie, celle-là, pour te demander si il doivent t'éjecter dans l'espace ou pas...

La source sourit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Rassurez-vous. Je suis la bonne personne. Mais cette histoire a un caractère si confidentiel que malheureusement, je ne peux en parler qu'au seigneur Xardass. Nous avons respecté sa demande à la lettre, soyez en sûre.

Cela risque de poser un problème, dans ce cas.

En effet, bien que ce soit bien lui qui ait formulé l'invitation, ce n'est pas le seigneur Xardass que vous allez rencontrer, mais une personne extrêmement importante à ses yeux. Cela implique que nous ne saurions amener en sa présence un immortel humain dont nous ne savons rien.

Tu sais que la paroi qui donne sur l'espace peut s'ouvrir, hein ? dit Ji en désignant la baie d'observation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh. Ce serait dérangeant, répond Oban à la fois à Ji et à la drass. Que voulez-vous savoir, exactement ? Vous ne m'avez pas vraiment posé de question... Le seigneur Xadrass a demandé, et je cite : "l'ainé des sources". Et malgré mon apparente jeunesse, ma source est la plus ancienne de tous mes compagnons. J'ai été une femme, et maintenant j'ai cette apparence, mais je suis bel et bien la source que vous attendiez. J'ai juste... changé de corps, en quelque sorte.

Vous savez, être immortel vous fait affronter des épreuves vraiment imprévisibles.

Je n'ai dit que la vérité ; aussi importante qu'elle soit, elle n'a pas à en savoir plus.

Ainsi vous êtes sa réincarnation. Inhabituel mais... intéressant. Je suppose que cela suffira.

Difficile d'interpréter la réaction de la drasse. Elle a des expressions faciales et un langage corporel, mais ils sont assez difficile à lire pour Oban.

Dans ce cas, dites-moi : Comment puis-je rendre votre voyage plus agréable ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Venez m'apprendre, de temps en temps. J'aimerais en savoir le plus possible sur la mentalité de votre peuple. Pour ne pas faire de faux pas : je suis encore jeune, et je ne sais pas tout. Nous pourrions échanger ?

Oui, vous enseigner un peu de protocole ne peut pas faire de mal et si notre culture vous intéresse, ce sera mon plaisir de vous apprendre.


Dernière édition par Xavier le Sam 28 Oct - 18:25, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7546
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 39
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Dim 29 Oct - 13:08

Bien plus tard, après un moment seul avec Ji, et un peu d'entraînement en musique, Eshtr'gahn revient pour discuter. Oban se pose en tailleur, avide de questions ; ils parlent de sujets divers. Une des premières questions d'Oban est :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'aimerais surtout savoir comment un humain pourrait énerver un drass sans le faire exprès ; quels faux-pas éviter, vous comprenez...

Oui, je comprends.

Nous sommes un peuple assez fier, et nous réagissons plutôt mal aux insultes, et tout ce qui sous-entend que nous sommes faibles peut être perçu comme tel. De plus nous accordons une grande importance à nos serments de loyauté. Remettre cette loyauté en question est le meilleur moyen de vous faire un ennemi.

Puis il passe divers sujets en revue, dont leurs croyances, et il finit par glisser innocemment :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, et j'ai toujours voulu savoir une chose : Dans un de mes livres, "Le Fils de la Guerre", il y a une scène où un drass explique à un sélucéen que des seigneurs drass avaient développé un art martial très spécifique, et qu'ils pouvaient littéralement faire imploser leurs adversaires ; c'est vrai ?

Ce sont de vieilles histoires, mais oui, elles sont vrai. Les anciens drass maîtrisaient le Den Kesh, l'art de faire vibrer leur corps et d'utiliser cette faculté en combat. Cette tradition est malheureusement perdue depuis longtemps. Depuis la troisième guerre des clans, qui eu lieu il y a plus de six mille cycles, pour être exacte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ce devait être un spectacle fascinant. Et cette personne, que je vais rencontrer ? Avez-vous l'autorisation de m'en dire plus à ce sujet ? Qui est-elle ?

La drasse commence par marquer une pause, puis...

Vous avez été exceptionnellement honnête jusqu'ici, aussi je ne vois aucun mal à vous dire le minimum.

Vous allez rencontrer Rahn'Avarshen, sœur de l'Aube Grise, ambassadrice du dieu-Roi et... fille unique du seigneur Xardass.

Le traducteur d'Oban lui permet de comprendre que Rahn'Avarshen veut dire "étoile naissante", et il sait déjà d'après ses conversation avec Eshtr'gahn que les l'ordre de l'Aube Grise est voué à la procréation. C'est l'un des ordres qui gère la reproduction et qui s'occupe de faire naître les guerriers.

Ce vieux Xardass a une fille ?!? C'est... heu... impossible ? Ou alors il a transgressé toutes leurs traditions !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh ! Un personnage peu commun, et j'imagine, très controversé. Je me répète, mais c'est un honneur, dit Oban avec une sincérité totale et une fascination toute infantile.

Puis il semble réfléchir et demande :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Va-t-elle bien ? Imagine que Sybil ait eu des pouvoirs de guérison ou de fertilité... Je serais pas dans la merde.

Très bien, oui. Merci de vous en inquiéter, répond-t-elle poliment.
Oban voyant qu'il serait malpoli de continuer sur ce sujet, reporte un temps la discussion sur elle ; un veux conseil de Dan. Il parle de nourriture, de maladies, de droits et de devoirs, il écoute beaucoup. Puis il en vient à demander :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et vous par exemple, comment percevez-vous les humains ? Soyez honnête, je n'en prendrai pas ombrage. Nos peuples ont leurs points communs, mais aussi beaucoup de différences.

Les humains ? Eh bien... Disons que vous êtes encore très jeunes, dit-elle avec diplomatie. Il est aussi dans votre nature de faire passer vos intérêts personnels avant les intérêts de votre espèce.

Évidemment, ce n'est qu'une généralité. Je suppose qu'il y a des exceptions.

Et vous, comment voyez-vous les drass ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Moi, personnellement ? Je tiens d'abord à préciser que j'ai l'intérêt de nos peuples respectifs à cœur. J'ai grandi loin de l'espèce humaine, je la redécouvre. Et je crois qu'avant, je vous voyais comme un peuple fort et agressif. Mais depuis que je lis les livres d'histoire, un détail est venu à ma connaissance, et on ne peut pas l'ignorer.

C'est l'histoire de Trimmrofar et du huit fois sage. Je ne sais pas si je prononce ceci correctement. Depuis, je comprends un peu mieux votre fonctionnement général, mais je ne veux pas juger tout un peuple. Chaque soldat, chaque groupe, chaque individu doit être jugé sur ses actes. Et à ma connaissance, le peuple drass est sur une voie vertueuse.

Seules les futures générations pourront le confirmer. Il est très difficile de porter ce genre de jugement sur ses contemporains.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, je ne suis pas apte à juger, madame. J'ai foi.


Dernière édition par Xavier le Dim 29 Oct - 23:22, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Dim 29 Oct - 23:40

Les quatre jours de voyage passent finalement très vite et Oban a pu en profiter pour améliorer sa compréhension du drass et apprendre beaucoup de détails inconnus, et surprenant, sur ce peuple qu'il voit désormais d'un autre oeil. Ces drass-ci n'ont pas grand chose à voir avec les quelques exilés qu'il avait pu croiser dans la décharge.

Lorsque finalement ils sortent de l'hyperespace, Oban est encore en compagnie de Eshtr'gahn, devant la baie d'observation spatiale. La première chose qu'il voit est la géante rouge près de laquelle ils se sont arrêtés. La seconde est le champ d'astéroïde vers lequel ils se dirigent. Etant donné sa densité, il s'agit forcément des restes d'une planète. Après quelques minutes de manœuvres, un vaisseau en émerge, très différent du croiseur sur lequel il se trouve : Celui-là est encore plus immense mais n'est pas fait pour le combat.



Oban Cross, puis-je vous demander de transférer votre appareil vous-même ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je préfère qu'il en aille ainsi. Viendrez-vous, ou restez-vous ici ?

Je peux vous accompagner, si vous le désirez.

C'est donc en compagnie de la soeur drasse que Oban retourne vers la soute où est posé Dan. C'est la première fois depuis quatre jours qu'il sort de sa chambre et il fait le trajet à nouveau accompagné d'une escorte. Les six guerriers qui les entourent sont les mêmes que la première fois : Il peut reconnaître les tatouages, leurs cicatrices et les excroissances osseuses qui encadrent le visage des mastodontes gris. Ce sont les seuls drass qu'il aura croisé dans ce vaisseau, comme si ils évitait de trop l'exposer aux regards. L'enfant fait tous les efforts du monde pour paraître heureux, souriant et insouciant. Ce n'est pas vraiment le cas.

Une vingtaine de minutes plus tard, il se pose dans le second appareil géant, et son impression se confirme : Les seuls drass présents quand il descend sont toujours les six mêmes guerriers, qui ont probablement été téléportés à bord, et une seconde soeur.

<Soeur Draag'ha,> salue la première.

<Soeur Eshtr'gahn> répond la seconde.

L'échange télépathique qui s'ensuit est bref mais indéniable, et l'étrange casque que porte la seconde drasse est sans nul doute un puissant amplificateur psychique.

Bienvenue, Oban Cross, dit-elle ensuite au garçon grâce à son traducteur, tout en s'inclinant respectueusement. Je suis Draag'Ha, soeur des Astres Bleus.

Les vibrations qu'émet cette femelle-ci sont un peu étrange, comme si elles avait un écho intérieur. Oban tend la main ; il fait comme si les réflexes humains de serrer la main l'avait pris par surprise, mais en fait, il approche juste sa main pour mieux imprimer ces ondes dans son cerveau, et pouvoir repérer Draag'ha plus tard.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mes respects, sœur des astres bleus. Puis-je vous demander ce que ce titre signifie ? Je suis encore un peu ignorant...

Cela signifie que mon ordre pratique les arts de l'esprit. Je vous jure toutefois sur mon honneur que je ne lirai jamais votre esprit sans votre consentement.

En se concentrant un peu plus sur cet étrange écho, Oban vient de comprendre ce qui le produisait. Ses amples robes qui cachent ses formes le masquent bien, mais elle porte un enfant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ooooh....

Même si la drass est grande, Oban se penche légèrement pour être à la hauteur de l'enfant. Il tourne la tête de côté pour que son oreille perçoive mieux les sons, puis claque des doigts. Quand il se relève, il est tout sourire. Il regarde la géante d'un air entendu, et si son air à elle n'est pas gêné, il dit :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Chez les humains, il serait de coutume de vous présenter mes félicitations.

Et de répondre par un remerciement, je suppose. Ainsi, vous avez pu le sentir ? Vous être très perceptif.

En tout cas, c'est sacrément bon signe. Une nouvelle fille à venir, c'est sacré, chez eux. Si ils avaient des intentions belliqueuses, ils n'auraient jamais risqué de mettre une future mère en danger en la plaçant près de toi...

...Sans compter que c'est un sacré honneur qui t'es fait. Je ne crois pas qu'aucun humain ait jamais vu une drasse enceinte, et quand je dis aucun humain, je compte les Sources aussi !

Si vous voulez bien me suivre, ajoute Draag'ha en montrant la sortie de la soute, je vais vous conduire jusqu'à celle que vous êtes venu rencontrer.

Distrait un instant de la présence de l'enfant, Oban réalise alors qu'il sent autre chose dans la direction indiquée : Il y a deux Sources dans ce vaisseau, à quelques centaines de mètres de lui, et si la première est "normale", la seconde est très étrange : Elle ne vibre pas... comme un instrument qui serait resté coincé sur une note unique.

Oban suit en silence, mais il ne peut pas cacher son inquiétude. Il suffit de le regarder pour s'en apercevoir.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Sybil, j'ai besoin de ton aide...

Mais seul le silence répond à sa supplique.

Quand aux deux drasses, sans compter les six guerriers, si elles ont remarqué la crainte du garçon, elle n'en font pas mention. En fait, alors qu'ils s'éloignent de Dan et s'enfoncent de plus en plus profondément dans le vaisseau, elles parlent longuement par l'esprit. Les Saints seuls savent ce qu'elles peuvent bien se dire. Quand aux autres occupants de l'appareil géant, ils peut sentir leurs présences mais le petit groupe ne s'en approche jamais.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Alors...
Ce serait une source comme la mienne, et une autre détraquée ? Comme... un de leurs chefs de clan peut-être ? Si c'est ça, alors ça veut dire que Xardass a le secret des sources "saines". Et dans ce cas,
ça veut dire que je vais vers sa fille. Et un guerrier qui la protège.

Oui, ça me paraît plus probable. S'ils me demandaient de réparer la dissonance que je ressens...
Bah je saurais pas par où commencer, quoi. Allez, Oban, sourit. T'es un diplomate sans peur. Go.


Dernière édition par Eric le Lun 30 Oct - 23:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Mar 31 Oct - 21:01

Le vaisseau que Oban traverse avec son escorte est une antiquité. Même si les grandes allées qu'ils traversent sont peu éclairées, la semi-obscurité ne cache pas la patine des murs et des sols, qui ont dû être foulés par des millions de pas durant les derniers siècles. Cela confère à l'endroit une ambiance se rapprochant plus de celle d'un vieux temple mystérieux que celle d'un appareil de l'espace.

Cette impression ne fait que se renforcer lorsqu'il commence à entendre les chants. Ils sont étouffés par les murs du vaisseau, en partie couverts par le bruit des machineries, mais il peut tout de même les deviner. Ce sont des litanies scandées sur un ton de basse, probablement des chants religieux ou quelque chose du genre.

Le petit groupe finit par arriver dans une section dont l'entrée est gardée par deux nouveaux guerriers, les plus immenses qu'il ait jamais vu : Ils font plus de trois mètres, et leurs scarifications rituelles, qui couvrent même leurs visages minéraux, leur donnent un aspect des plus inquiétant. C'est ici que l'escorte des six autres drass les laisse, et c'est en la seule compagnie de Daarg'Ha et de Eshtr'Gahn que Oban pénètre dans le saint des saints.


Vous allez être introduit en présence de Rahn'Avarshen, sœur de l'Aube Grise et ambassadrice plénipotentiaire du dieu-Roi.
Exceptionnellement, elle a désiré ne pas appliquer le protocole d'usage en votre faveur, aussi vous pourrez lui parler directement et même poser les yeux sur elle... mais n'abusez pas de ce privilège, je vous prie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh... D'accord, j'imagine. C'est pas super poli, mais pourquoi pas... C'est pas comme si j'avais besoin de mes yeux pour la voir. Je me demande si elle est aussi à cheval là dessus que sa suite...

Les deux soeurs drass de chaque côté de lui, Oban entre dans une pièce sombre, où seul les feux brûlant dans plusieurs braseros dispensent une lueur tremblante et une odeur entêtante. Il a juste le temps de distinguer plusieurs hautes silhouettes féminines s'éclipser en se glissant derrière les tentures qui couvrent les murs et masquent les portes de sortie.

La seule personne restant dans la pièce est une drass, assise au centre d'une grande spirale de tissus couverts de motifs complexes qui remontent sur elle jusqu'à former une robe qui ne laisse dépasser que sa tête et ses épaules. Un casque masque le haut de son visage. C'est elle la première Source qu'il a senti plus tôt. La seconde, celle qui semble figée, est dissimulée derrière un des pans de draperies.


C'est dans un terran mâtiné d'un accent mélodieux qu'elle s'adresse à lui.

Approche, Oban Cross.

Oban approche, anxieux et innocent, et avale sa salive avant de s'arrêter à une distance qui lui semble raisonnable. Il sent qu'il devrait poser le genou à terre... Mais n'en fait rien. Ca n'est pas de la provocation, mais il ne connaît rien à leur étiquette, et il pense qu'on lui dira ce qui convient d'être fait.

Debout, droit comme un piquet, Oban attend qu'on s'adresse à lui et évite donc de croiser les quatre yeux de la drass, même s'ils sont cachés par un masque. Il regarde donc ses pieds, et se trouve un peu ridicule.


<Merci pour tout, Eshtr'Gahn. Vous pouvez nous laisser, maintenant.>

<Comme il vous plaira.> dit la sœur avant de saluer et de partir vers la sortie.

Une fois qu'elle est sortie, la Source commence à détacher les noeuds qui retiennent le tissu autour d'elle et l'écarte pour se lever. Elle n'est plus vêtue que d'une robe grise beaucoup plus simple qui laisse ses bras et ses épaules nus. Oban constate qu'elle n'est pas très grande, pour une drasse, ne faisant pas plus d'un mètre quatre-vingt.

<Rahn'Avarshen, vous ne devriez pas...>

<C'est bon, Daar'Gaha. C'est la première fois que je rencontre un humain face à face, et je veux le voir de près.> dit-elle en s'avançant vers Oban, jusqu'à arriver à deux pas de lui.

Elle lui tend alors la main.

C'est de cette façon que vous saluez, n'est-ce pas ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui, mademoiselle. C'est la manière la plus courante et la plus... civile, je dirais. Il me semble que votre rang, comparé au mien, devrait m'imposer quelque chose de moins familier, mais c'est d'autant plus apaisant. Comment auraient fait des drass ? Comment aurais-je du faire ?

pas autrement que selon vos coutumes.

Ne vous préoccupez pas d'histoires de rang, s'il vous plaît. Vous êtes le premier humain que je rencontre, et je suis très intriguée par l'humanité, aussi je compte bien avoir une longue et intéressante conversation avec vous sans que le protocole se mette en travers.

Oban regarde à droite, à gauche, puis fait :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouf ! C'est cool, alors, parce qu'on m'avait dit que je ne devais pas trop vous regarder. Ca me détend un peu, je dois dire. Suis-je ici pour cette raison ? Ou pour autre chose ?

Les deux. Je désirais ardemment pouvoir rencontrer un humain en chair et en os, mais nous vous avons fait venir pour une autre raison.

Elle lui montre les draperies qui cachent la Source figée.

Vous pouvez la sentir, n'est-ce pas ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui... répond-t-il, mal à l'aise. Quel est son problème ?

Son problème ? Oh, elle est conservée dans une stase temporelle.

Venez, je vais vous montrer.

Elle conduit Oban vers l'alcôve voisine, et Daar'Gha les précède et écarte les tentures devant eux. Le garçon découvre alors un grand cylindre métallique couché, de quatre mètres de long et deux de haut. Il y a un panneau de contrôle sur le côté, qui affiche en drass des données changeant constamment.

Ça explique l'étrangeté de son "signal", en tout cas, dit Ji qui jusque là était resté silencieux pour ne pas déconcentrer Oban, qui opine légèrement du chef pour montrer son accord.

Dites-moi, que savez-vous de l'origine du sort funeste qui frappa la Terre, juste avant l'Exode des terrans ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je crois qu'un de vos ordres a construit l'arme. Et qu'un sélénite l'a utilisée. Il était atteint par la corruption de l'Ennemi... C'est cette personne qui l'a construite ?

Non, ce sont des drass.

Ainsi, vous connaissiez déjà l'origine de l'arme qui a condamné la Terre. Bien. Ce sera... plus facile.

Voyez-vous, lorsque les sœurs de l'ordre des lunes rouges l'ont fourni, il s'agissait d'un échange. En contrepartie, les sélénites leur ont donné l'hôte d'une source pure et intacte, afin qu'elles puissent expérimenter sur elle.

Par tous les dieux ! Ça veut dire que la fille qui est là-dedans... elle a reçu sa source en même temps que moi ! Que nous !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais... Mais... Vous voulez dire qu'elle est piégée là-dedans depuis... plus de deux cent cycles ? C'est une Sainte ? A ce moment, trop d'idées se bousculent dans l'esprit du jeune homme.

...

Je ne sais pas trop quoi vous dire... Qui a pris cette décision de nous la rendre ?

Le seigneur Xardass.

La chambre de stase a été retrouvée lorsqu'il a eu fini d'exterminer l'ordre des Lunes Rouges pendant la grande purge. Son histoire a été arrachée aux sœurs renégates par les Mères.

Il a jugé opportun de la rendre à son espèce.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ...

D'accord. Il faudra la réveiller, mais... peut-être pas ici. Elle ne comprendrait pas. Que savez-vous d'elle ?

Presque rien, si ce n'est qu'elle vient de la Terre d'avant l'Exode. Pas même son nom.

Et vous avez raison : Mieux vaudrait éviter de la réveiller ici. Les seuls drass qu'elle dû connaître ont mené des expériences sur elle, et je doute que cela ait été une suite de moments agréables. Mieux vaudrait qu'elle revienne à elle en étant entourée d'humains, et non de drass.

De plus, ce dispositif ne fait que maintenir la stase. Il ne peut pas la créer. Pour cela, il faut un équipement bien plus conséquent. En d'autres termes, une fois que vous aurez entrepris de l'éveiller, vous ne pourrez plus faire machine arrière.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Vous pensez qu'elle peut être... dangereuse ? Oban s'approche, pour tenter d'avoir un aperçu de l'apparence de la jeune femme. Ça m'étonnerait...

Dire que sa destinée a été paralysée par l'Ennemi... Vous imaginez, tout ce qu'elle aurait pu faire, tout ce qu'elle aurait pu être... C'est comme si sa destinée avait été figée. Sa fréquence est comme... bloquée sur une longueur d'onde stable. C'est triste.

Ou c'était cela, son destin. Qui peut le savoir ?

Il n'y a malheureusement pas de hublot permettant de voir l'occupante de la chambre de stase, alors il toque trois petits coups sur la machinerie, pour se faire une idée de l'intérieur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Est-ce que ce serait abuser de votre temps, de vous demander de me raconter l'histoire de l'Orikan et de Trimmrofar ? Je me demande comment votre peuple voit cette légende, désormais.

Moi, je crois que l'Orikan a un plan pour chacun de nous. Et pour elle, aussi. Et même pour vous. Alors, vous avez peut-être bien raison. Peut-être que l'humanité d'aujourd'hui a besoin des lumières du passé. Mais j'aimerais savoir où nos histoires divergent.

Vous devez savoir... Il ne restait que destruction après le passage de Trimroffar, et il y a eu tant de guerres depuis... Les récits datant de cette époque relèvent de la légende que de l'histoire.

Toutefois, si elles vous intéressent, je serais ravie de les partager avec vous. Après tout, le passage de l'Orikan chez les drass a précédé son passage chez vous, si j'ai bien compris. Vous aurez donc vous aussi des histoires de cette période à me raconter, j'imagine.

Ouais, plein !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ces temps-ci, c'esr mon sujet de prédilection. Laissez-moi vous éclairer.

Oban entame un laius très compet relatant tout ce qu'il a appris de positif à propos du hui-fois saint. Il commence avec ce qu'il a appris des drass et de l'influence supposée sur leur évolution, puis enchaîne sur son plan de secours : l'humanité. Il en profite pour expliquer ce qu'il pense avoir compris du changement récent dans le "plan", puis s'atèle à préciser que l'empire drass, la source pure de Xardass, et donc celle de son interlocutrice, comme celles d'Oban et des sources actuelles, font toutes partie d'un plan incompréhensible pour des individus isolés.

Dans la vison d'Oban, tout est beau et prédéfini. et il n'hésite pas à en rajouter, tout en croyant réellement à ce qu'il dit : l'Orikan, pour lui, est l'apothéose de la sagesse.


Rahn'Avarshen a écouté son récit avec attention, sans l'interrompre, et attend qu'il ait fini pour répondre.

Est-ce que la plupart des humains pensent comme vous ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh.... Pour être tout à fait honnête, je ne crois pas que la plupart des humains connaissent l'existence de l'Orikan. Mais les sources de vie, par contre, finissent par l'apprendre à un moment où à un autre. Je crois que ces histoires seraient prises pour de la superstition par le gros de la population. Ça ne s'imbriquerait pas vraiment avec leur culture actuelle, et ils aiment avoir des preuves. Ceux qui n'en ont pas sont taxés de complotistes ou de religieux zélés.

C'est un peuple qui aime voir pour croire, et même si certains diffèrent... la plupart des hommes sont ainsi.

Oh, j'y pense... on m'a fait un cadeau, récemment ; ça vous amuserait peut-être. Comme c'est dématérialisé, je pourrai vous en faire une copie. On est partis si vite... Et puis je pensais rencontrer votre père, alors je n'ai pas amené de cadeau. C'est une série de musiques de la Terre, avant sa destruction. Certaines sont jolie, d'autre drôles... Et je pourrais vous expliquer les références culturelles qu'on y trouve, si vous voulez.

Oban montre le communicateur à son poignet, et cherche quelques secondes avant de lancer une chanson.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouais, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ça va le faire.

Les deux drasses écoutent la chanson jusqu'au bout avec attention.

<C'est... très étrange. Cela ne ressemble à aucune façon de chanter que je connaisse.>

Un "arc-en-ciel" et un phénomène météorologique, n'est-ce pas ? Une diffraction de la lumière dans de l'eau en suspension ? Je n'en ai jamais vu mais j'en connais l'existence.

J'en déduis que les paroles ont une portée métaphorique. Fais-je erreur ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est ça. Un arc-en-ciel, c'est de la lumière polarisée dans le ciel, et tout le spectre lumineux forme un arc qui possède successivement toutes les couleurs, montre Oban en traçant des arcs de cercle dans le vide. C'est magnifique. Et donc il n'y a que le ciel au-dessus. Une expression humaine pour parler de l'après-vie, c'est "aller au ciel", par exemple. La chanson parle d'un monde meilleur, d'un paradis. C'est beau et plein d'espoir. En tous cas c'est fait pour ça.

Il y a beaucoup de styles musicaux sur la fédération, je ne connais pas tout. Mais j'imagine que la musique drasse paraîtrait aussi étrange aux hommes. J'ai hâte d'en entendre.

En général nous n'enregistrons pas la musique comme vous le faite : Nos chants se transmettent de vive voix. Toutefois cela doit pouvoir se faire si vous le désirez.

Daar'Gha, vos prendrez les dispositions nécessaires.

Bien sûr, ma sœur.

Avez-vous beaucoup de cette musique avec vous ? J'ai passé beaucoup de temps à apprendre le terran afin de le parler au mieux, mais j'en sais pourtant si peu sur votre culture... et je n'ai jamais entendu vos chants auparavant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Cette maladie de tout enregistrer est une bénédiction, mais elle a donné lieu à une forme de commercialisation de l'art que je n'aime pas beaucoup. Cependant, tout ce que j'ai là est facilement dupliqué.  J'ai des milliers de titres ! Et des anciennes vidéos, aussi. Il faudra qu'on regarde une des fictions des temps anciens. Il y en a tant que même moi, je n'ai pas encore tout vu.

Mais... De combien de temps est-ce que je dispose, ici ? Je suis à votre disposition durant ce temps. C'est la moindre des choses et... Je dois bien avouer que je trouve ces échanges très agréables.

Moi également, Oban Cross.

A ce moment, Daar'Gha se met à émettre une vibration psychique très nette : Elle est en communication avec quelqu'un d'autre.

Ma Dame, il y a une communication importante pour vous. C'est votre père.

Oh... Toutes mes excuses, dit-elle pour Oban, mais je vais devoir vous laisser pour le moment. Nous reprendrons cette conversation tout à l'heure, si vous le voulez bien.

Daar'Gha, pouvez-vous vous assurez que notre invité est bien installé ?

Tout de suite.

Oban Cross, si vous voulez bien me suivre, ajoute la drasse en lui indiquant la sortie.


Dernière édition par Eric le Lun 6 Nov - 18:39, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Lun 6 Nov - 18:41

Oban fait au revoir de la main, puis suit en silence, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'oreilles capables de percevoir la drasse ou lui.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'imagine que les relations père-fille en sont encore à un stade expérimental, dans votre culture. Cela n'entraîne-t-il pas quelques tensions... sociales ?

Oui, il est vrai que le cas de Rahn'Avershen est une première. Mais son existence est un secret bien gardé, aussi n'y a-t-il pas de tensions à ce sujet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh. Je vois. Je tiendrai donc ce secret à mon tour ; aucun drass n'en entendra parler. Mais pourquoi m'accorder cette confiance ? C'est sacrément flatteur... Sauf si... Nooooon... Ils ne me feraient quand même pas rester de force ?

Nous voici arrivés.

Deux choses surprennent un peu Oban. La première, c'est qu'ils n'ont pas marché très longtemps. L'endroit où ils prévoient de le loger est en fait tout proche de la "chambre" de la fille de Xardass. La seconde, c'est l'énorme guerrier drass à la mâchoire métallique et couturé de cicatrices qui se tient près de la porte. Contrairement à tous les autres drass que le garçon a aperçu jusqu'ici, celui-là a une espèce de grande hallebarde comme arme, mais aussi et surtout il paraît... vieux.

<Soeur Daar'Gha>, salue le guerrier de trois mètres en se redressant.

<Druac, voici Oban Cross. Il sera notre invité pour les prochains jours.>

<Oban Cross, voici Druac. Il veillera à votre sécurité et répondra à vos demandes, si vous en avez.>

<Salut à vous, noble invité.> fait le vieux drass à Oban.

C'est étrangement un grand moment d'excitation pour Oban : Enfin, il rencontre un guerrier drass digne de ce nom, et auquel il va pouvoir parler ! Cependant, son attitude reste très digne : il s'incline légèrement, les mains l'une sur l'autre, les bras droits vers le bas, et il baisse la tête alors que tout son corps se raidit. Une fois son salut effectué, il reprend sa stature droite, et sourit en parlant en drass une expression commune entre tous leurs soldats :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] < Mes respects, guerrier. Vous rencontrer est un honneur. >

Puis il regarde principalement l'intéressé, avec l'avidité de connaître le vrai son de sa voix. A force d'utiliser ses dons, Oban a pris des habitudes étranges : il juge de plus en plus l'essence des gens via leur "onde propre" : l'ensemble de leurs vibrations.
La voix en est un concentré, aussi en dit-elle long, tout comme le mouvement, et le rythme interne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En gros, il n'en peut plus d'attendre et fixe le drass avec une intensité jamais atteinte.


<L'honneur est partagé.>

La voix du drass est profonde, sereine et, Oban en est certain, pleine de subtilités cachées.

<Oban Cross, je reviendrai vous chercher très bientôt.>

<Druac, je vous laisse montrer ses quartiers à notre invité. Je dois rejoindre notre maîtresse.>

Le guerrier répond par l'affirmative, puis ouvre la porte qu'il gardait tandis que la drasse enceinte s'éloigne. Oban constate alors qu'ils ont transporté tout le contenu de sa chambre de l'autre vaisseau vers celui-ci.

<J'espère que cela vous conviendra.>

<Y a-t-il un protocole particulier pour s'adresser à vous, Oban Cross ?>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] < Je sais que ça se mérite, mais j'aimerais que vous me parlez comme un ami, Druac Appelez-moi Oban.> Dit-il en tendant la main.

C'est une phrase qu'il a travaillée sur la route, et il est certain d'avoir bien reproduit le modèle, mais pas certain que le traducteur soit parfait.


<Comme vous voudrez, Oban.>

Le drass doit reconnaître le geste car il tend la main en réponse, mais avec la différence de taille Oban se retrouve à lui serrer le doigt.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Du coup, comment s'organise votre journée type ? Vous avez du temps de repos ? Vous allez rester avec moi, ou insister pour rester à la porte ? On a le droit de marcher dans le bâtiment, ou je dois rester ici ?

<Je n'ai pas l'autorisation de vous laisser circuler dans le vaisseau. Si c'est ce que vous désirez, il vous faudra le demander à l'Etoile Naissante.>

<Quant à moi, je suis à votre entière disposition. Si vous voulez rester seul, je peux rester monter la garde dehors. Dans le cas contraire, je suis libre de répondre à vos questions ou de vous fournir ce que vous désirez, dans la limite de ce qui m'est autorisé.>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] D'accord. Dans ce cas, rentrons, je suis curieux de toutes sortes de choses et j'aimerais que vous me parliez de vous. Alors qu'ils entrent, Oban ne prend pas vraiment la peine de regarder les lieux, et préfère utiliser ses autres sens. Toute son acuité visuelle est dédiée aux mouvements du géant. L'épaisseur de sa peua, quand on prend le temps de l'observer, rappelle les pachydermes. Son cuir gris l'impressionne autant que le "travail" effectué sur ses prothèses cybernétiques et les cicatrices qui le parcourent. La jeune source imagine dans quelles aventures il a bien pu s'embarquer pour ressembler à... ça.  Une fois  qu'il réalise que la salle est encore disproportionnée, il pousse les affaires et s'assied à terre, à un endroit leur laissant assez de place. Oban se pose en tailleur et invite son protecteur à s'installer comme il le souhaitera.



Dernière édition par Eric le Ven 10 Nov - 22:33, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Ven 10 Nov - 22:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Alors, je vous propose qu'on se présente. J'ai environ treize cycles d'existence, ça doit vous paraître ridicule. Je n'ai pas suivi une éducation humaine typique, et je crois que je ne serai jamais un humain vraiment normal, de toutes façons. Vous-même, vous avez l'air d'avoir vécu bien des expériences avant d'arriver au service de l'étoile naissante, non ?

<Oui, beaucoup,> fait le drass en s'asseyant avec plus de souplesse que sa masse ne laisserait espérer. <J'ai cent-cinquante-sept cycles et j'ai eu l'honneur de servir le seigneur Xardass lors de nombreuses campagnes, sans pour autant avoir eu la chance de mourir au combat.>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Vous vous battiez contre d'autres Drass ?

<Oui, et contre d'autres sortes d'adversaires aussi. Sélucéens, trandossians, dérigos, jakkalls, androïdes du secteur 44 et bien d'autres, et même des choses dont je n'ai jamais su le nom.>

<Je n'ai jamais affronté d'humain, ceci dit, mais il paraît que vous pouvez être des combattants intéressants à affronter malgré votre fragilité.>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais... Pourquoi auriez-vous préféré mourir ?

<Mourir au combat est source de gloire, et c'est aussi le meilleur moyen de s'assurer de continuer à servir son Kahn'Askaran dans l'après-vie, dans les Champs de la Guerre Eternelle.>

<Evidemment, aucun drass n'espère que cela lui arrivera trop tôt, ou que sa mort sera inutile. Mais quand on atteint un âge aussi avancé que le mien, les occasions commencent à se faire rares. Je ne suis déjà plus tout à fait le guerrier que j'étais autrefois.>

<Il n'en est pas de même chez les humains ?>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh non... Les humains veulent accéder à un paradis de paix, pas à une guerre éternelle, en général. Seuls certains d'entre nous s'entraînent à la guerre. La plupart servent un autre objectif. Moi, je vais certainement devenir un guerrier, par contre. Je regrette de ne pas pouvoir rencontrer le seigneur Xardass. Vous l'avez côtoyé, alors ? Il est comment ? Vous avez foi en lui ?

<Totalement. Il incarne ce qu'il y a de meilleur chez les drass et il est ce qui pouvait nous arriver de mieux. Il respecte nos traditions tout en ayant une vision nouvelle pour le futur de notre espèce.>

<Il est regrettable que certains dieux d'autres clans n'aient pas encore su le voir, mais ils finiront tôt ou tard par se ranger derrière lui ou par être vaincus.>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Donc vous êtes en pleine guerre civile, en somme. Combien de chefs ralliés à la cause y a-t-il pour combien de chefs rebelles ?

Druac réfléchit quelques secondes avant de répondre.

<Sur les deux-cent sept clans, cent neuf ont déjà juré allégeance à notre Dieu-Roi, et plusieurs autres sont sur le point de le faire, peut-être une vingtaine. Quelques autres ont choisi de rester neutres, même si ils ne pourront maintenir cette position éternellement. Les derniers, une cinquantaine de clans, s'opposent par les armes au seigneur Xardass. La moitié d'entre eux est isolé, et l'autre moitié a formé une alliance temporaire mais fragile.>

<Toutefois certains des clans les plus puissants et les plus nombreux font partie de cette rébellion, aussi les combats sont-ils loin d'être finis.> dit-il avec ce que Oban jurerait être de la satisfaction.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Garder cet endroit est donc de la plus haute importance. C'est littéralement l'avenir des drass qui se crée en ces lieux. Position stratégique à attaquer, pour l'Ennemi. Vous faîtes de l'exercice physique ? Moi, je m'entraîne tous les jours si j'en ai l''occasion.

<Nous également. Un guerrier qui ne s'entraîne plus devient faible, et manque à tous ses devoirs.>

<Êtes-vous considéré comme un guerrier dans votre peuple ?>

Oh oh ! Tu es sûr de vouloir aller dans cette direction ? intervient Ji pour la première fois depuis le début de la discussion avec le vieux drass. Tu n'es pas encore prêt pour un adversaire comme lui, tu sais ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh non, personne ne me considère comme un guerrier, je suis trop jeune. Mais je ne me préoccupe pas de ce que considèrent les autres. Il faut savoir se battre, dans ce monde, je l'ai vu plus d'une fois. Je deviendrai un guerrier, mais par moi-même. C'e'st pour ça aussi, que je suis intéressé par ce séjour. Je suis allé chez les hommes voir comment on se bat. J'ai vu se battre des snarks et un kymellian, des mutants, des robots... J'aimerais pouvoir me battre comme un drass.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je sais que c'est ridicule parce que je suis tout petit, mais je suis sur que je peux le faire.

<C'est un objectif louable, mais si je peux me permettre, pourquoi désirer vous battre comme un drass ?>

<Est-ce que Oban Cross ne devrait pas plutôt se battre comme Oban Cross ?>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est très philosophique, tout ça, mais je l'ai déjà entendu. Il y a des spécialistes qui sont bien meilleurs que moi, pourquoi ne pas apprendre d'eux ? Dîtes, ils ont quel âge, les chefs de clans les plus vieux ? Ils doivent connaître des arts martiaux oubliés...

<Je suppose que oui. Les plus anciens ont près de trois mille cycles, et ils ont côtoyés des Seigneurs aussi vieux dans leur jeunesse.>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Eux, ils doivent en avoir des choses à nous apprendre. Et je suis en quête d'apprentissages. Dans l'espace humain, avoir des connaissances étrangères est bien vu. Ça crée des liens.

...

Vous avez entendu parler du Black Jack ?

<Non. De quoi s'agit-il ?>

Oban apprend quelques jeux de cartes au drass, et quelques tours de passe-passe simples de joueurs de rue, scrutant tout jugement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Comment vous passiez le temps, pendant les campagnes et dans les transports ? Vous deviez bien avoir des jeux.


Dernière édition par Eric le Lun 13 Nov - 20:20, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Mar 14 Nov - 17:40

Il s'avère qu'en effet, comme la plupart des soldats quels que soient l'endroit d'où ils viennent, Druac connait des jeux. Un guerrier passe finalement plus de temps à attendre le combat qu'à se battre pour de bon, et il faut bien tromper l'ennui. Il initie Oban à un jeu stratégique d'apparence simple appelé kan'tac, basé sur le placement de pierres noires et blanches. Cela ressemble un peu à quelque chose que le garçon a vu Angélica pratiquer sur holo, ce qu'on appelle le "Go", à la différence près qu'il y a une pierre particulière en plus qui peut se déplacer et prendre sous certaines conditions. Si les règles sont faciles à mémoriser, le jeu s'avère bien plus profond et complexe que Oban ne l'aurait cru au premier abord. Après quelques parties où Druac gagne, ce dernier fini par admettre qu'il est considéré comme un maître du kan'tac, à tel point qu'il a déjà eu l'honneur de disputer des parties contre Xardass en personne. Il aurait même réussi à gagner en une occasion.

Cela fait deux heures que le vieux guerrier tient compagnie au jeune garçon quand la porte s'ouvre. Il sent la vibration si particulière de la drasse enceinte avant même de la voir.


<Désolée pour ce délai, Oban Cross. L'Etoile Naissante est prête à vous recevoir de nouveau.>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je suis prêt !

<Druac, nous aurons également besoin de vos services.>

<Oui, ma soeur.> répond le drass avec déférence.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je ramènerai votre jeu chez les humains, et je m'améliorerai, ajoute-t-il avant d'accompagner ses hôtes.

Quelques instants plus tard, après avoir passé les deux gardes, Oban pénètre de nouveau dans l’alcôve où réside Rahn'Avarshen. Celle-ci se tient devant le grand cylindre métallique où dort la Source figée dans le temps.

Alors, Oban, avez-vous pris une décision concernant notre "invitée" ? L'emmènerez-vous avec vous ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui, bien sur. J'imagine que personne ne peut m'en dire plus sur elle avant que je ne la libère de la stase.

Vous êtes... pressée que je parte ?

Oh non, au contraire. Je souhaite juste évacuer cette préoccupation afin de nous en libérer l'esprit. Si vous êtes prêt à rester plus longtemps, vous êtes le bienvenu. En fait, j'espérais même que vous le feriez, Oban : Il me faudra des semaines pour vous poser toutes les questions qui me viennent à l'esprit sur les humains.

<Etoile naissante, peut-être que vous ne devriez pas...>

<C'est bon, Daar'gha.>

Daar'gah est ma plus fidèle conseillère, dit-elle à Oban, et je lui confie tous mes secrets, mais elle veille d'un peu trop près à mon statut. Elle pense que je m'abaisse en ayant l'air de quémander auprès de vous.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] De mon point de vue, vous êtes une princesse qui accueille un roturier à sa cour secrète : c'est très excitant ! Vous trouvez qu'elle quémande, moi je trouve que sa présence commande.

Voyez-vous, il est un culte parmi les miens, qui loue les Saints, les premières sources de vie. Dont la Sorcière, Aliénor. Je suis un de ces croyants, et je sais qu'elle a fait un pacte avec votre père pour que votre race se sorte de la malédiction. Je sais que les drass sont nos alliés, et je donne sans demander en retour. Je crois que c'est un bien qu'une personne soit érudite sur les humains. C'est une spécialisation comme une autre.

Je vous remercie de votre générosité et de votre sincérité, Oban. Je ne sais qui était l'hôte de votre Source avant vous, mais je n'aurais pu espérer meilleur invité que vous.

<Druac, portez cette chambre de stase dans l'appareil de Oban, avec toutes les précautions possibles.>

<A votre service, Etoile Naissante> répond le drass sans hésiter.

Le vieux guerrier s'approche du cylindre plus gros que lui et passe un bras en dessous. Ce truc doit bien peser six ou sept tonnes, ce qui est beaucoup même pour un drass, et Oban se demande comment il va bien pouvoir réussir à le soulever. Mais Druac assure sa prise, et en grognant sous l'effort il arrache la masse de métal du sol et la laisse retomber sur son épaule. Il ploie d'abord légèrement, mais assure ses appuis et se redresse, avant de commencer à marcher vers la sortie.

Bien. Maintenant que ceci est réglé, avez-vous des demandes à formuler, Oban ? J'aimerais faire quelque chose pour vous faire plaisir.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je ne sais pas vraiment... Je n'ai pas prévu de demandes particulières en venant. Enfin, si, mais quand j'en parle, tout le monde me dit que ce que je recherche n'existe plus. C'est un vieil art martial dont j'ai entendu parler, mais ses pratiquants semblent ne pas avoir transmis son usage.  Le Den Kesh, je crois.

Et j'ai vu une statue dans ma vision, avant d'apprendre que j'étais invité ici. Peut-être que par télépathie, vous pourriez la voir et me dire où elle se trouve ?

Bien sûr, dit-elle comme si le simple fait d'avoir des visions était chose commune.

<Daar'gha, si vous voulez bien...>

<Comme vous voulez, Rahn'Avarshen.>

Oban sent les vibrations psychiques de la drasse s'harmoniser aux siennes et à celles de sa maîtresse tendis qu'elle établi un lien télépathique. Le garçon se concentre sur sa vision pour qu'elle puisse en transmettre l'image.

Désolée, mais cela ne me dit rien, répond l'Etoile Naissante après un moment. Mais je peux chercher dans notre base de connaissances.

Elle se dirige vers le fond de la pièce et disparaît derrière une des tentures pour en ressortir une minute plus tard avec un énorme cristal de données, le plus gros que Oban ait jamais vu. Elle l'insère dans l'un des accoudoirs de son trône et s'y assied. Encore une fois, le garçon peut sentir flotter dans l'air les réticences de Daar'gha face à la désinvolture dont sa maîtresse fait preuve face à Oban.

Si cela nous est connu, je le trouverai, dit-elle en posant la main sur le cristal.

Aussitôt, des images holographiques se mettent à défiler devant son siège, trop vite pour qu'on puisse distinguer grand chose.
Oban est assez impressionné, et commence à se demander de quels dons dispose l'étoile naissante. Peut-être que des démonstrations seraient amusantes ?

Mais il prend bien garde à rester concentré, et à ne pas déranger : finalement, lui aussi trouve que la fille de Xardass est fort gentille. Un peu beaucoup. Il a beau rêver de rencontrer des gens bien, il se rend compte que sa méfiance permanente est un problème. Mais une part de lui, sans son accord, reste sur ses gardes...

Il regarde donc les images avec attention, au cas où quelque chose attirerait son œil.


Difficile de vraiment voir quoi que ce soit, mais maintenant qu'il a quelques minutes pour être attentif et se concentrer sur ses sens, il remarque que Rahn'Avarshen a quelque chose de différent. C'est plus difficile à percevoir qu'un second battement de coeur, comme chez Daar'gha, mais elle aussi a une caractétistique unique, sans compter sa Source : Elle est moins dense. Les femelles drasses ont beau l'être moins que les mâles, elles le sont tout de même plus que les humains, or l'Etoile Naissante est même moins dense que Oban. Quels que soient ses dons, ils sont sûrement à l'origine du phénomène.

Bientôt le défilement d'images s'arrête.

Je n'ai rien trouvé qui ressemble à ce que vous avez vu. Les statues sont pourtant plutôt rares, chez nous. Peu-être votre vision était-elle plus symbolique que figurative ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mmm ? Non. Ce n'est pas ainsi que fonctionnait celle-ci. C'était un morceau fugitif de mon futur. Vous m'avez contacté à peine quelques jours après. Mais j'imagine que la décision de prendre contact aura été faite le même jour.

Eh bien, je vous remercie de vos efforts. J'en ai appris beaucoup. C'est la merde. Un truc va arriver, et je vais aller dans un endroit louche avec des statue inconnues...voire cachées. Un culte ? Se souvenir en avance, c'est vraiment bizarre...


Dernière édition par Eric le Mer 15 Nov - 16:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Mer 15 Nov - 18:43

Désolée de ne pas avoir été d'une grande aide.

<Rahne !> l'interrompt familièrement Daar'gha en postant la main à sa tempe. <Il y a une alerte. Des vaisseaux étrangers viennent de pénétrer dans notre espace et... >

L'exclamation suivante, le traducteur d'Oban échoue à en donner le sens.

Quant à Rahn'Avarshen, elle pose à nouveau une main sur son siège pour faire apparaître une série d'holo-écrans montrant l'espace environnant. On peut alors découvrir une escadres de croiseurs drass.


C'est la flotte de Draeg'dar !

Dans les deux secondes qui suivent, on les voit ouvrir le feu sur le vaisseau où se trouve Oban et sur leur escorte, et le sol tremblent sous leurs pieds, effet des premiers impacts sur la coque. Oban assure ses appuis et ses réflexes de survie prennent le relai :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ils ont la puissance de feu pour nous détruire ? Si c'est vous la cible, il faut fuir, ma dame.

Oui, je suis la cible, sans aucun doute, mais ils ne viennent pas me détruire, fait l'Etoile Naissante avec sang froid tout en retirant le cristal mémoriel de son socle.

<Ils viennent vous capturer, et ils risquent fort d'y parvenir, Rahne.> ajoute Daar'gha en recevant un nouveau message télépathique. <Leur première salve a détruit notre propulsion hyperspatiale.>

<Alors je vais te demander de faire une chose dont nous n'avons pas l'habitude> fait "Rahne" en se dirigeant vers un des murs drapés.

<Quoi donc ?> demande la future mère.

<Courir, daar'Gha. Courir.> continue-t-elle en révélant une porte secrète derrière le tissu. <Nous devons rejoindre la baie d'amarrage et prendre une navette. C'est notre seule chance !>

Suivez-nous, Oban. C'est là qu'est votre appareil et nous allons prendre un raccourci.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je suis là ! Je couvre vos arrières ! Etoile naissante, mon vaisseau, sans exagération est très rapide. Il m'a servi à fuir plus d'une fois. Daarg'ha n'aimera pas ça, mais vous seriez toutes deux plus à l'abri avec moi. Oban n'hésite pas un instant à dire ça à voix haute ; on n'en est plus aux abus de politesse.

<Oban Cross a peut-être bien raison, Rahne. Ils ne feront pas d'un vaisseau terran leur priorité,> fait Draag'dha en courant derrière eux, <et il ne faut surtout pas que Draeg'dar mette la main sur vous.>

<Ni sur notre cristal de mémoire. Soit, faisons ainsi. Merci, Oban. Vous vous mettez en grand danger sans hésiter pour nous, et je m'en souviendrai.>

Le passage qu'ils traversent en courant est bien plus court que celui que Oban a emprunté la première fois pour venir de la baie d'amarrage. Cette fois, il ne leur faut que deux petites minutes en courant pour arriver à proximité. Une fois sortis du passage secret, le trio croise plusieurs guerriers qui se ruent vers leurs postes, sans faire vraiment attention à eux.

C'est à ce moment que Oban perçoit une autre Source. Elle est à des dizaines de kilomètres, bien trop loin pour être dans son champ de perception habituel, mais elle est si puissante qu'il peut la sentir tout de même.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Dan ! Prépare un décollage immédiat, ouvre la porte et désamarre-toi, on arrive, dit l'humain à son communicateur.

Il y a une source TRÈS puissante, par là. Une dizaine de kilomètres. On filera dans la direction opposée. Cachez votre source, si vous le pouvez. Et Oban se concentre sur son souffle et sa main gauche pour en faire autant.

Je peux faire ça, dit l'Etoile Naissante en diminuant ses niveaux d'énergie. Mais rassurez-vous, il ne peut pas nous sentir d'aussi loin si nous les cachons. Les seigneurs drass ne les perçoivent pas aussi bien que vous ou moi.

Quelques instants plus tard, le petit groupe pénètre en courant dans le hangar immense où sont posées plusieurs navettes drasses, mais aussi Dan. Les amarres sont détachées et la rampe d'accès à la soute du vaisseau d'Oban est abaissée. Druac se tient juste devant. La Source figée étant à l'intérieur, il vient juste de terminer la mission qui lui a été confiée.

<Maîtresse, hâtez-vous de fuir. Je vais...>

<Remontez dans ce vaisseau, Druac.> l'interrompt la fille de Xardass. <Vous venez avec nous.>

<Oui, maîtresse,> répond le drass presque à contrecœur.

Il est évident qu'il aurait préféré aller se battre, mais il ne discute même pas. Pendant ce temps, Oban se faufile entre les drass, glisse jusqu'au poste de pilotage, et prend Dan en main. Il commence par repérer les formes de vie à bord, fermer le sas, et mettre les moteurs et son nouveau canon à particules en charge.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Vous m'en diriez plus sur ce chef de clan ?

Ji, tu me diras si tu connais. Merci pour tes commentaires plus tôt, je ne pouvais juste pas répondre...

Draeg'dar est l'un des Kan'Hasakrans qui se dressent contre mon père. Il a juré allégeance à Rugdan, le principal leader de la résistance, explique Rahn'avarshen qui est venue rejoindre Oban dans le cockpit.

Draeg'dar, jamais entendu parler, mais je connais pas tous les chefs des petits clans. Par contre Rugdan, c'est un gros poisson, et un ennemi juré de Xardass.

Daar'gha est restée à l'arrière avec Druac, qui de toute façon serait un peu à l'étroit, et près de la chambre de stase que le drass a eu le temps d'arrimer solidement.

Je vais nous ouvrir, ajoute la drasse en portant les mains à son casque.

Au moment où Dan affiche tous les voyants au vert pour le décollage, les portes blindées du hangar s'ouvrent sur l'espace...et au loin un chasseur drass explose dans leur champ de vision. La bataille est déjà engagée. Oban lance les calculs d'hyperespace.
Il lui faut juste le bon angle, et ils pourront lancer l'accélération au travers du champ de vaisseaux ennemis avant même d'être sortis du hangar... Ou du moins c'est ce qu'il se dit jusqu'à remarquer un autre détail, au moment même où Dan le lui signale.


Oban, nous sommes dans un champ d'astéroïdes. Il va falloir en sortir avant de sauter, sans quoi nos chances de survie sont inférieurs à 3%

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh. Merde. Pas grave, calcule une sortie en permanence, relance à mesure qu'on navigue. Je veux une porte de sortie aussitôt que possible. On ne prend aucun risque avec ces passagers à bord, Dan. Laisse-moi les commandes, et concentre-toi sur l'hyperespace et les collisions.

En effet, le vaisseau des soeurs drass était retourné s'y cacher après en être sorti pour accueillir leur visiteur à bord. Le seul point positif, c'est que cela va ralentir les croiseurs de la flotte qui les attaque.

Votre appareil a une IA ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui, modélisée sur mon grand frère. Il n'est plus avec nous. Cet appareil est plein de surprises.

Détecteurs d'accroche armés. On met les gaz, accrochez-vous comme vous pourrez.

L'excitation remplace la peur à cet instant, quand Oban démarre et s'élance dans la bataille, ciblant le gros astéroïde le plus proche afin de s'en servir comme couverture.


Dernière édition par Eric le Sam 18 Nov - 14:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Sam 18 Nov - 17:23

Dan prend rapidement de la vitesse et s'élance hors du hangar. Oban jette un coup d'oeil alentour pour prendre la mesure de la situation et constate qu'elle n'est pas bonne. Leur croiseur d'escorte s'est interposé mais a déjà subit de lourd dommages sous le feu nourri de la flotte de Draeg'dar. Même le vaisseau de l'Aubre Grise a déjà essuyé plusieurs tirs. Quant aux chasseurs, difficle de distinguer les amis des ennemis, mais il est évident que les défenseurs sont largement en sous-nombre.

Oban engage son appareil entre les astéroïdes, en tâchant de les placer au maximum entre lui et l'ennemi, pendant que Dan calcule rapidement le chemin le plus court hors du champ d'astéroïde. Pour l'instant, personne ne semble encore les avoir pris pour cible. avec un peu de chance, ils seront très vite hors de portée.

Rahn'avarshen a les dents serrées en regardant les combats derrière eux, et a un hoquet quand le grand vaisseau de guerre qui a amené Oban ici se désintègre.


Oban, je n'ai aucun droit de vous demander cela, mais je n'ai pas d'autre choix. Mes soeurs vont mourir si nous ne faisons rien, et le seul moyen de leur donner une chance de vivre, c'est de faire savoir à Draeg'dar que je suis à votre bord pour attirer sa flotte après nous.

Il n'y a pas de supplique dans ses mots, mais c'est tout l'inverse dans le ton de sa voix.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est ma spécialité ! Mais on va attendre une petite minute, que je me change.... Et qu'on mette un peu de distance...

Mettez-vous dans le champ, princesse. Dan, émission sur toutes les ondes :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <<Hahaha, Dragdare ! Pauvre idiot ! Le long couteau prend ta proie. Tous ces efforts, tous ces soldats bougés, tout ce carburant... Ah la la. Tu dois te sentir un peu con-con, non ? Mais bon, comme on disait chez moi, "fais avec ce que tu trouves". Toi, tu ne trouveras rien alors je te laisse avec ta honte ! HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !>>

Et il coupe la communication.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Alors ? Mon drass était compréhensible ?

C'était... compréhensible, oui.

Et malin, et couillu !

La voix de Dan se fait alors entendre à nouveau.

En tout cas, tu as attiré son attention, c'est certain. La plupart des intercepteurs drass abandonnent le combat pour se lancer à notre poursuite et...

A ce moment, un puissant faisceau d'énergie venu de l'arrière vient faire exploser le gros astéroïde près duquel ils passaient, projetant des blocs de roches dans tous les sens.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Hohoho ! Ca ne rigole pas, ça ne perd pas de temps !

Oban doit instantanément se reconcentrer sur son pilotage pour les éviter. Quelques cailloux percutent la coque mais ils parvient à esquiver les plus gros de justesse.

...et les croiseurs verrouillent leurs armes à longue portée sur nous, disais-je.

Je vous serai éternellement reconnaissante pour ce que vous venez de faire, Oban Cross, et je saurai payer ma dette, dit l'Etoile Naissante avec le plus grand sérieux en bouclant sa ceinture sur le siège du copilote.

Ouais, si on s'en sort !

Oban, écoute moi bien : J'ai déjà affronté des chasseurs drass, et ton vaisseau est peut-être plus agile, mais ils sont aussi rapides et ont assez de puissance de feu pour nous tailler en pièces en un rien de temps, boucliers ou pas, alors quoi que tu fasses, ne reste pas dans leur ligne de mire !

Un deuxième tir des croiseurs, puis un troisième, font alors exploser deux autres astéroïdes vers lesquels il fonçait, projetant à nouveau un mur de débris devant lui.

Oban vrille pour aider à écarter les éclats, et lâche une mine pendant qu'il pénètre le champ de débris. Il n'en a pas beaucoup
et elles sont artisanales, mais elles devront faire l'affaire. Le concept est simple : les électro-aimants de la mine s'activent lorsqu'une source de chaleur passe à côté. Une fois la mine collée, les explosifs se mélangent et détonnent.

Oban regarde la carte de la zone, cherchant la sortie. Il fait le brave, parce qu'il perdrait la face s'il était honnête.


D'après le trajet que lui a concocté Dan, il estime à trois minutes le temps nécessaire pour sortir du champ d'astéroïdes et sauter en hyperespace. Malheureusement il perd un temps fou à éviter les morceau de roche que les tirs des croiseurs placent sur sa route, ce qui a permis aux intercepteurs de gagner du terrain. Sa mine a fonctionné, mais il y a près d'une trentaine d'appareils de chasse à ses trousses, et les premiers...

...arrivent à portée de tir, Oban, et ils continuent de se rapprocher.

Sans compter que le dernier faisceau venu des croiseurs est passé à un cheveu.

Alors que tout semble désespéré, Oban repère un gros bloc de météores métalliques. Il tire comme un dératé sur les petits amas friables sur le côté, générant un écran de fumée temporaire. Puis il s'y dirige en amorçant une ellipse, et stoppe net tous les systèmes, Dan y compris, les systèmes de survie aussi. La seule chose fonctionnant encore est le grappin magnétique, qui les a plaqués contre la roche métallique.

Oban se tourne et fait signe a tous de se taire. Il prie pour qu'on s'en tienne aux faisceaux, et pas aux missiles... Et pour que son passage dans l'écran de fumée n'ait pas été éventé.


Mais cela semble fonctionner : le nuage chargé de particules métallique doit brouiller les senseurs, comme il l'espérait. Le seul problème, c'est que lui aussi est aveugle, maintenant.

Et maintenant ? Vous nous avez gagné un moment de répit, mais ils vont fouiller la zone jusqu'à nous trouver.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On ne compte pas rester, rassurez-vous. Racontez-moi plutôt comment fonctionnent leurs senseurs. Quel procédé utilisent-t-ils pour nous détecter ?

En attendant la réponse, Oban analyse la situation, collant littéralement sa face au hublot. Il inscrit dans son esprit les directions et les positions de chaque gros astéroïde et des poursuivants principaux.

Glaner des informations c'est bien beau, mais je dois repartir très vite. L'optimisation serait d'arriver dans le dos des principaux poursuivants, les envoyer dans le décor et en profiter pour que leur trajectoire m'ouvre la voie pour un saut.

Allez... C'est comme au gravball.


Détecteurs de radiations et gravimétriques.

Pour les détecteurs gravimétriques, ils ne le repéreront pas tant qu'il reste collé à l'astéroïde et même plus tard ils auront du mal à le localiser au milieu du tas de cailloux qui flotte dans le coin. Par contre les détecteurs de radiations le verront dès qu'il aura relancé l'alimentation. En fait, les seules énergies nécessaires pour faire fonctionner l'arrimage magnétique et la chambre de stase le feraient repérer par les appareils proches si ce n'était le nuage de poussières métallique, et celui-ci est en train de rapidement se disperser.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et c'est reparti ! Oban voit passer trois chasseurs, relance les moteurs, et fait feu dans le même temps. Il ne vise pas les vaisseaux, mais les rochers. Il lui faut de la couverture, et il a choisi cette arme pour une bonne raison quand on lui a proposé d'armer Dan : ces faisceaux rebondissent.  

On va leur boucher la vue autant que possible jusqu'à la sortie. Dîtes, si on touche les moteurs de ces chasseur, ça doit émettre un paquet de radiations, non ?

Encore faudrait-il que vous passiez leurs boucliers.


Dernière édition par Eric le Dim 19 Nov - 17:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Dim 19 Nov - 17:49

Dan décolle en trombe et se faufile rapidement entre les astéroïdes et les débris qu'il crée devant lui grâce aux tirs qui rebondissent de rocher en rocher.

Dans un premier temps, la manœuvre semble fonctionner. Les appareils drass s'étaient dispersés pour quadriller la zone et la sortie de Oban les a pris par surprise. De plus, même les plus près ont du mal à ajuster leurs tirs. Dan file vers l'extrémité du champ d'astéroïdes, et les probabilités de pouvoir sauter en hyperespace sans risque augmentent lentement alors que le nombre d'obstacles devant eux s'amenuise.

Bientôt ils sont à moins d'une minute d'avoir totalement le champ libre, et Oban voit le pourcentage qui augmente sur son écran passer les 50%, mais les intercepteurs drass convergent vers eux de tous les côtés, maintenant. Il y en a au moins une trentaine à leurs trousses, et les premiers sont assez proches pour...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Dan, image-moi le parcours que calcule l'hyperdrive et affiche-le ! Ordonne Oban, qui virevolte comme jamais, de gauche à droite et de piqués en vrilles. On va partir sans, et faire un mini-saut. Je n'ai besoin que des débuts de calculs, et je peux le calibrer, j'en suis presque sur.

On est accrochés, Oban, fait la voix de Dan, par un... non , deux chasseurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tenez vous bien....

Oban pose la main sur la commande au moment où les premiers tirs frappent le vaisseau. Le choc est violent, tant à cause du saut que des explosions qui transpercent la coque. Le paysage fait de lignes brillantes de l'hyperespace remplace l'espace normal, mais des dizaines d'alarmes s'affichent simultanément, montrant de nombreuses avaries.

Et depuis la soute, Druac appelle sa maîtresse d'un cri rauque.


<Qu'est-ce que...> fait Rahn'avarshen en se détachant en hâte.

Oban s'apprête à désactiver l'hyperdrive, mais il n'en a pas le temps : Les moteurs se coupent d'eux-même, et ils réintègrent l'espace normal. Oban regarde d'abord les scans des alentours :

Aucun système solaire dans les parages. La seule chose qu'il voit sur ses écrans vacillants est une nébuleuse bleutée toute proche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Dan ? Qu'est-ce qui se passe ? Rapport ?

Un tir a transpercé le moteur sub-luminique n°4 et a fait exploser le convertisseur d'énergie à l'intérieur du vaisseau. Les éclats ont fait beaucoup de dégâts : Le refroidissement du générateur est endommagé, et on fonctionne avec moins de la moitié de sa capacité. Le régulateur de l'hyperdrive a aussi été touché et il s'est mis en sécurité : Pas d'autre saut sans débrancher les sûretés, et on n'ira pas très loin de toute façon. On a aussi perdu le recyclage de l'air, ce qui signifie que vous n'avez que l'atmosphère restante pour respirer.  La gravité artificielle ne va plus tenir très longtemps non plus et j'ai redirigé l'énergie restante vers les champs de forces structurels, car la coque menace de se rompre en plusieurs endroits.

Génial ! En plus, avec un saut aussi court, les drass ne vont pas mettre longtemps à nous retrouver. Vraiment, vraiment pas longtemps.

Puis il s'inquiète du dedans et sonde lui-même son appareil. Il sent les Sources de l'Etoile naissante qui descend rapidement dans la soute, ainsi que celle toujours figée dans la chambre de stase. Il perçoit aussi la vibration de Druac... et à peine celle de Daar'gha, qui est en train de s'éteindre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay. Dan, limite toute émission repérable, tiens t'en aux systèmes de survie. Je vais aller gérer l'air, puis la coque.  Mais d'abord...

Oban descend à son tour. Il matérialise un kit de premiers secours mais imagine le pire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tenez. Je dois aller m'assurer qu'on va s'en sortir vivants. Je... je suis désolé.

Mais il réalise très vite que sa trousse de soin ne sera que de peu d'aide : Le plafond de la soute est éventré et elle est truffée d'éclats. Si Druac ne porte que des blessures superficielles, ce n'est pas le cas de Daar'gha : un morceau de métal a transpercé son casque et à l'intérieur son cerveau doit être en bouillie.

Ne le soyez pas. C'est moi qui vous ai demandé de les attirer après nous, répond l'Etoile Naissante, penchée sur la drasse mourante. Tout est de ma faute.

Maintenant, si vous pensez avoir une chance de nous sauvez, faites. Moi, il me reste une chance de faire vivre son enfant, mais je dois être seule avec elle pour cela.

Oban, c'est triste, mais il faut qu'on bouge. Si on reste là, ils vont débarquer dans les minutes qui viennent !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Druac, si vous allez bien, voyez l'état de la coque, je vous donnerai de quoi la rafistoler.

Oban ne demande pas son reste après ça. Pendant qu'il vérifie les dégâts, il commence à discuter avec son conseiller.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ji, Tu crois vraiment qu'ils vont savoir nous repérer sans émissions de radiations ? Si oui, on est mal, parce que rien que la clim, ça va prendre du temps, et la coque j'ai même pas envie de regarder.

Et le moteur non plus. On devrait peut-être se rapprocher de la nébuleuse, pour nous couvrir. C'est souvent des gaz ionisés par d'autres nébuleuses, qui les composent. Je serais pas étonné de trouver une nébuleuse rouge dans les parages.

Le problème, c'est que si tu coupes tout pour rester discret, on peut pas réparer et on est grillés. Et si tu prends le temps de réparer, on est grillés aussi.

Ouais, la nébuleuse, c'est la seule solution. Leurs scanners ne pourront pas nous y trouver et c'est assez grand pour qu'ils nous cherchent pendant des années. Ça va achever ton hyperdrive pour faire un dernier saut jusque là, mais on a pas vraiment le choix.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Dan, même si ça détruit le moteur, on doit faire un dernier saut jusqu'à l'intérieur de la nébuleuse. On va essayer de ressouder la coque à temps pour couper les champs de soutien ensuite. Distribue les respirateurs, on devra peut-être couper les champs et se priver d'air pour s'en sortir, plus tard.

Mais si Oban tente de calculer en combien de temps ils pourraient faire ça, il leur faudra plus que de la chance pour s'en tirer. S'il n'était pas passé chez Williams avant de venir, jamais il n'aurait eu de quoi réparer, et c'est déjà ça.

Oban se met en tête que Dan a vraiment besoin d'être amélioré.


Dernière édition par Eric le Dim 19 Nov - 22:55, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Lun 20 Nov - 17:20

Il ne faut qu'une minute à Oban pour désactiver les sécurités sur l'hyperdrive. De retour dans le siège du pilote, il jette un dernier regard à la Nébuleuse de l'extérieur...


...jusqu'à entendre la voix de Dan.

Je détecte une sortie d'hyperespace imminente à moins de cent quinze mille kilomètres, Oban.

C'est eux. Il faut sauter avant qu'ils arrivent !

Et le garçon enclenche son hyperdrive, et à nouveau, les trainées lumineuses emplissent le ciel à l'extérieur.

Les alarmes recommencent rapidement à affluer, et il doit corriger des paramètres à la volée pour faire durer le voyage assez longtemps, redirigeant l'énergie, surveillant la dégradation de la coque en même temps et les taux d'oxygène dans l'air. Transpirant à grosses gouttes, il tient littéralement son vaisseau à bout de bras et les minutes qui suivent lui paraissent incroyablement longues.

Et son hyperdrive finit par rendre l'âme, pour de bon cette fois. Ils reviennent dans l'espace normal... au milieu d'un nuage de poussières spatiale de plusieurs années-lumières de large : Ils ont réussi !


Bien joué, bonhomme !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Heh. Un problème de moins. Au suivant. <Druac ! Comment ça se passe, de votre côté ?> mais plus bas, pour lui-même... En même temps tu files de la soudure à un guerrier drass, va falloir repasser derrière. Le pauvre. Allez, aucune idée de comment on va pouvoir repartir de là, mais... On va le faire.

Oban passe le reste de son temps moins stressé. Une fois la coque ressoudée, ils pourront arrêter les systèmes dispensables et s'attaquer au reste des dommages. Oban pense à réveiller la source, mais autant lui épargner ça, et économiser l'air.

Il profite de ce qu'il peut -enfin- réparer quelque chose. Dans cette situation de stress, finalement, il trouve un moment de parfaite concentration, de logique pure et d'ingéniosité inspirée. Il en profite entre deux soudures, pour entrer quelques logs dans son registre de bord.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Jour 1 de contact avec les drass. Ils sont manifestement divisés, et le camp de Xardass semble être notre allié logique. Suite à une attaque, j'ai fui avec la fille du seigneur Xardass et Druac, un de ses soldats. Ils m'ont remis le corps en stase temporelle d'une sainte des origines, capturée il y a plus de deux cent ans par un certain Ardamès. Elle a été vendue à un ordre de sorcières drass au compte de l'Ennemi. Je ne l'ai pas sortie de stase, et tant mieux parce qu'on est actuellement piégés dans une nébuleuse bleue. J'effectue des réparations, mais je ne sais pas si nous allons être trouvés ou si nous allons errer ici pour toujours.

Mais on me souffle d'avoir la foi.

Après une heure passée à colmater les brèches, Oban pose finalement ses outils. L'intégrité de la coque est sauve pour l'instant et il a pu remettre en service un des filtres à air. Cela leur fournira de l'oxygène pour quelques jours supplémentaires. Par contre, l'hyperdrive est impossible à réparer pour le moment : il n'y a plus qu'à espérer que les secours les trouvent rapidement, ce qui est peu probable dans la nébuleuse, ou que le seul système solaire suffisamment proche ait une planète habitable.

Ayant fait tout ce qu'il pouvait dans l'immédiat, il retourne voir ce qui se passe dans la soute. Il sait déjà que Daar'Gha a succombé à ses blessures depuis un moment, mais la vibration propre à son bébé est toujours audible, signe que l'Etoile Naissante a dû réussir à le sauver, les Saints seuls savent comment.

Mais une surprise l'attend quand il passe la porte...


J'ai réussi, Oban. L'enfant est sauf.

La jeune fille enceinte qui vient de parler a tout d'une humaine d'une quinzaine d'années... et non seulement son ventre rebondi abrite le bébé drass, mais elle a aussi en elle la Source de Rahn'Avarshen.

...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Du coup certains détails deviennent plus clairs, alors que paradoxalement, d'autres deviennent plus flous, là. Je... Pourquoi êtes-vous humaine ?

Parce que c'est ainsi que je suis née. Je ne suis que la fille adoptive du seigneur Xardass. Il m'a découverte alors que je n'avais que quelques jours et que je venais de devenir immortelle. Depuis ce moment, il m'a élevée comme son enfant, et lorsque ma capacité à changer de forme s'est manifestée, je suis devenue totalement drasse.

C'est la première fois que je reprend cette apparence depuis plusieurs cycles, mais les modifications que j'ai dû effectuer à l'intérieur de mon corps pour accueillir l'enfant de Daar'Gha monopolisent une grande part de mon pouvoir et ne me permettent plus de rester une drasse à part entière.

C'est moi, la Source vers laquelle vous a envoyé l'aveugle au service de l'Oracle. Je suis désolée que vous appreniez mon secret de cette façon, Oban. J'aurais préféré vous le dire moi-même, mais les circonstances ne m'en ont guère laissé le loisir. Je voulais vous connaître mieux avant, et savoir si je pouvais me confier à vous. Si j'avais su à quel point vous êtes loyal et droit, je vous aurait tout dit dès notre première rencontre.

Je suis désolée, dit-elle en s'inclinant en signe de contrition.

Elle a beau être à présent humaine, Rahn'Avershen n'en garde pas moins ce je-ne-sais-quoi d'aristocratique... et si son corps a changé, son esprit continue de résonner comme celui d'une drasse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non, bah... J'aurais sûrement fait pareil. Mais il faut avouer que les événements s'enchaînent, et ça ne semble pas  aller en notre faveur.

CEPENDANT, On va peut-être pouvoir trouver un moyen de nous en sortir. Si je peux terminer de réparer le second recycleur d'air, on peut tenir un temps. La coque est étanche, donc on a pu arrêter les boucliers. Et j'ai plein à manger, des plats humains. Alors on va se poser un peu et manger, avant que j'attaque la partie vraiment mécanique. Vous avez une formation en mécanique, électronique... sciences ? On vous a appris quoi, en fait, auprès du seigneur Xardass ?

Sur quoi Oban fait apparaître une pizza quatre fromages et une hawaïenne sur la table d'appoint, ainsi que du pain et des légumes. Il fait ça avec son disque dans la main, pour faire mystérieux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Posez-vous deux minutes. Vous devez être affamée et je sais que je ne vous empoisonne pas avec notre nourriture, maintenant.

Rahn'Avarshen est un peu surprise par le petit tour de Oban, mais l'arrête d'un geste de la main.

Merci de votre prévenance, Oban, toutefois il y a quelque chose que nous devons faire avant, si vous le permettez.

<Druac, vous avez terminé ?>

<Oui, maîtresse. Tout est prêt.>

Ce n'est que maintenant que Oban remarque ce à quoi le vieux drass était occupé. Il a récupéré des pièces de métal issues de l'explosion et les a tordues et assemblées pour en faire un linceul autour du corps de Daar'Gha. Ce ne sont que des débris, mais la minutie avec laquelle il les a modelées et ajustées donne au cercueil une apparence... presque noble.

J'aimerais offrir à Daar'Gha des funérailles décentes, si c'est possible. La nébuleuse dans laquelle nous nous trouvons fera un très bon endroit pour son dernier voyage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non mais sans déconner, on a pas autre chose à faire, là ? Eh ! Mais c'est des morceaux de Dan, ça ? Mais ça a une place sur Dan, putain, on va tous crever si vous recyclez mon rafiot !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui, bien sur. Vous avez besoin que je gère les commandes, j'imagine. Il faudra faire vos adieux avant le sas de décompression, l'air vaut cher.


Dernière édition par Eric le Mar 21 Nov - 16:25, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Mar 21 Nov - 18:54

Un peu plus tard, depuis le cockpit, où Druac a eu un peu de mal à se trouver une place, on peut voir le cercueil de métal s'éloigner dans l'espace.

Après avoir récité une longue prière dans un langage antique, Rahn'Avarshen se fend d'une réflexion plus personnelle.

<Puisses-tu trouver la paix dans l'après-vie, Daar'Gha. Tu fus mon mentor, ma confidente, et mon amie. Je jure que ta fille vivra et je jure que tu seras vengée.>

S'ensuit un silence, au cours duquel Oban peut voir une larme couler sur la joue de la Source. Elle-même semble en être surprise.

Mes excuses, dit-elle en essuyant rapidement son visage. Je ne pleure jamais, d'ordinaire. Ce doit être les hormones...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non, je pense que c'est l'effet de la tragédie sur nous. Enfin, je veux dire, je ne suis pas un expert, mais je ne pense pas que ça soit normal même chez mes drass de.. "prendre un enfant". On navigue en terrain inconnu, pour ce que j'en sais. Hormones ou tristesse, chez nous les hommes s'excusent parfois de pleurer, mais les femmes ont cette liberté de laisser couler leurs larmes.

Mais du coup... la septième source, c'est vous. Vous savez que je vais tenter de vous emmener avec moi, plus tard ? Et que je vais faire changer une partie de votre vie, quoi qu'en dise votre père ? Vous en êtes consciente, de ça ? Et ça vous tente ?

Oban dit ça et de temps à autres, il regarde Druac en levant les épaules et en inclinant la tête pour dire "Eh ouais mon gars, même ton boss me fait pas peur". Mais intérieurement, il espère juste que ça va passer.

J'en suis consciente, oui. Je l'étais avant votre arrivée.

Mon père m'a élevée comme il l'a fait afin que je puisse être un jour un pont entre les drass et les humains. Toutefois, je doute qu'il estime que je sois déjà prête à vous suivre. Pour le citer, "Tu seras libre de découvrir le monde des hommes par toi même quand ton cœur sera sans conteste celui d'une drasse." Vous rencontrer étais un premier test pour moi, mais il y en aura d'autres avant que je ne puisse partir.

Mais avant de songer au futur, préoccupons-nous du présent. Comment procédons-nous pour nous tirer de cette situation ? Si j'ai bien compris, votre hypernavigation est irréparable dans l'immédiat. Il ne fait aucun doute que la flotte de mon père sera bientôt à ma recherche, si ce n'est pas déjà le cas, mais il est peu probable qu'ils nous trouvent ici, et nos poursuivants ont de toute façon une bonne chance d'y parvenir les premiers.

J'imagine donc que nous allons devoir tenter notre chance dans cette direction ? dit-elle en montrant sur l'holo-carte la seule étoile à portée de voyage sub-luminique. Jusque-là, les cartes n'étaient pas la priorité, mais Oban finit par concéder qu'ils n'ont guère d'autre choix.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui, on a peu d'espoir d'y trouver quoi que ce soit, mais il faut le tenter. Et les capteurs solaires restants prendront le relais, on sera vraiment indétectables. Il y a une fréquence particulière que votre père utilise ? Vous savez à quelle distance il est et jusqu'où il sent les sources ? Vous connaissez tous les paramètres, moi non...

Merci.Je pourrais envoyer un signal de détresse, oui, mais il y a fort peu de chance qu'il arrive à destination avec les interférences que crée la nébuleuse. Sans compter qu'il y a toujours une chance, même faible, pour qu'il soit intercepté.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On va envoyer une balise de détresse, qui dira qu'on attend près de ce soleil... Et espérer qu'on y trouve quelque chose ; sinon, on devra attendre ici. Au pire ça nous donnera du temps pour réparer un peu plus... Mais j'ai besoin de beaucoup de temps, de matériel et de chance pour réparer l'hyperdrive. Il faut déjà que j'aie ce qu'il nous faut.


Dernière édition par Eric le Mer 22 Nov - 1:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Mer 29 Nov - 21:20

C'est sans grand espoir que Ooban lâche sa balise : La nébuleuse bloque la plupart des transmissions et il faudra probablement plusieurs siècles au petit appareil pour atteindre une zone d'où émettre librement.

Son moral remonte un peu quelques heures plus tard lorsqu'ils approchent du système solaire. En effet, autour de la petite étoile jaune orbitent une petite dizaine de planètes, sur lesquelles il a braqué les détecteurs de son vaisseau.


D'après la spectrométrie, la quatrième planète pourrait bien être vivable, Oban, fait la voix de Dan. Il y a des océans d'eau liquide et son atmosphère semble constituée principalement d'azote et d'oxygène dans des proportions correctes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Eh bah voilà.  Avec encore un peu de chance, on pourra trouver du berylium pour l'hyperdrive. J'ai un détecteur de métaux quelque part.

Au fait, Rahne... Il naîtra quand, ce bébé ?

Dans environ trois mois, répond la jeune femme sans se formaliser en s'entendant appeler par son nom familier. La gestation est un peu plus courte chez les drass... mais vous n'avez pas besoin des détails maintenant, je suppose ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ha, c'est sur, on a du pain sur la planche ! On a mis le cap vers la planète, et on en a pas pour très longtemps, mais on a le temps de se préparer. On va prendre toutes les précautions pour Druac et vous, alors j'irai tester l'atmosphère en premier. Je propose qu'on se pose dans un coin alliant un cours d'eau à des présences de roches métalliques, ça maximisera le confort.

Et on va faire un scan pour des signes de vie, aussi, Dan. Oban observe ses compagnons d'infortune et les jauge de son mieux : le visage de Druac peut être impénétrable, mais son coeur fait un tel bruit qu'Oban n'en ignore pas les variations, et Rahne a maintenant un visage humain. Mais en fait, Oban jauge leur âme. Ils doivent rester stables, forts et motivés.

Pour le moment, en tout cas, les deux drass ne faillissent pas à leur réputation. Ni Druac ni Rahn'Avarshen ne semblent prêts à paniquer. Le vieux guerrier, un peu à l'étroit dans le poste de pilotage, observe attentivement l'espace alentour, tandis que la jeune fille tâche de comprendre ce qui s'affiche sur les écrans de Dan.

Les scanners à longue portée montrent l'image d'une planète bleu et verte, en partie couverte de nuages. Les relevés indiquent une proportion de terres émergées de 31%, une température moyenne de 38°C à l'équateur et de -34°C aux pôles, ainsi que la présence d'une végétation importante. Le taux d'oxygène dans l'atmosphère est un peu plus élevé qu'à l'idéal, mais l'air devrait être tout à fait respirable. La gravité sera un peu plus forte, d'environ 6%.


Tandis que le vaisseau franchit l'espace sidéral, il passe près d'une géante gazeuse rouge sang, puis survole une ceinture d'astéroïde éparse. Encore une heure (sans nouvelle panne !), et on voit maintenant la planète à l’œil nu. Dan passe de nouveau la surface au crible...

La chromatographie indique qu'il y a de nombreuses formes de vie, mais aucun signe d'une espèce intelligente. De plus, je crois avoir trouvé une zone propice à l'atterrissage, conforme à tes critères.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Flippant, quand même. Les chances que ça arrive sont si fines ! Trouver une planète habitable, déjà. Perdue au milieu de nulle part, cachée ainsi ? Inhabitée ? C'est ma nouvelle base, si c'est vrai !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On en a, de la chance ! Ça va ressembler à des vacances, vous allez voir.

Bientôt, Dan approche de l'altitude orbitale. On distingue maintenant très bien la surface et ses océans, montagnes, déserts, jungles.

Oban, je détecte des fluctuations étranges dans le champ... chaaammmppp.... ch... ch...

Et soudain, tout le vaisseau s'éteint : éclairage, commandes, propulsion, etc.

<Ho ho !>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh... Okay, je vois ce que c'est. Personne n'a rien en stock pour parer à une planète à champ... enfin, sans technologie ? Ça va un peu nous compliquer la tâche, mais bon.

Accrochez-vous bien, ça va vraiment secouer.

Oh punaise un atterrissage sans moteurs. On va devoir couler Dan dans l'océan... Sauf si je prends bien mon angle. Mission de merde...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay, Rahne, à votre avis, on réveille la source ou on attend après le cra... l'atterrissage ?

En attendant la réponse, Oban tente de manœuvrer pour sortir du champ de la planète avant de se jeter dessus comme une brute, mais trop tard : Ils sont déjà sous l'altitude limite. Sans propulsion, ils ne vont faire que descendre, mais le plus gros problème, c'est qu'ils vont le faire sans aucun moyen d'influer sur leur trajectoire. Dans quelques minutes seulement il vont pénétrer dans les hautes couches de l'atmosphère.

Eh bien... Etant donné le temps qu'il lui faudra pour émerger, puis pour comprendre la situation, sans compter que nous ne savons pas dans quel état d'esprit elle sera ni quels sont ses capacités, j'imagine que ce n'est pas vraiment une option.

Pensez-vous pouvoir nous faire toucher terre autrement qu'en chute libre ? demande-t-elle en posant la main sur son ventre. Et pourtant, c'est celui d'Oban qui se noue.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je pensais prendre un vecteur d'approche oblique pour euh... "ricocher" sur la mer, le long d'une côte. Mais on nous a signalé que la planète est plus chaude que la normale à certains endroits. On pourrait utiliser les courants ascendants, mais sans technologie fonctionnelle... Je ne sais pas trop. Il y a des histoires de pilotes qui arrivent à faire ça, et à survivre. Mais pas beaucoup.

Mais de toutes façons, vous, vous ne restez pas à bord. J'ai des parachutes. Moi, par contre... Je reste à bord. Il faut que je sois avec Dan s'il doit s'écraser, et je dois être avec elle pour son éveil, dit-il avec un geste vers la source en stase.

Et Druac... A vous de choisir. Je ne sais pas si le parachute vous sauvera : il est fait pour des humains.

R... Rrrr...

Malheureusement, le drass ne peut répondre : Sa mâchoire semble en partie paralysée. Toutefois il montre Rahn'Avarshen du doigt, indiquant qu'il souhaite rester avec elle.

D'accord. Nous sauterons un peu avant de toucher le sol. Une fois que nous aurons atterri, nous tâcherons de vous rejoindre au plus vite.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Faites ça. Allez vous équiper, ils sont dans l'entrée de la soute. Et puis, une fois qu'ils sont partis... Ji ? Ji ? C'est la merde, quand même. Je ferai en sorte de te protéger, si le choc est trop violent. Mais on va éviter ça aussi. Allez, c'est parti, on teste tout ce qui fonctionne encore avant d'atteindre l'atmosphère.

Et Oban se prépare à sa seconde pire épreuve à bord de Dan, juste après la fois où il a failli le crasher sur Solitude. Il vérifie chaque aileron, chaque morceau mécaniquement activable.


Dernière édition par Eric le Lun 4 Déc - 19:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Mar 5 Déc - 12:17

Ouais, c'est sûr, c'est la méga-merde.

Bon, on a moins de vingt minutes avant que ça commence à secouer sévère. Qu'est-ce qu'il nous faut d'autre ? Tout ce qui utilise de l'électronique est out, donc pas de propulsion, ni de boucliers... Mais Dan est conçu pour le vol atmosphérique, donc il a des volets. Tu crois que tu pourrais les faire bouger ?

Par contre, avec une rentrée en chute libre, ça va chauffer sévèrement. Normalement les boucliers gravitationnels empêchent la compression de l'air sous le vaisseau, mais là on a plus rien de ce côté.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] LES VOLETS ! C'est ça, le mot que je cherchais !

Ouais, y'en a, mais je sais pas si ça suffira. Certains sont quand même mus par électronique. Mais il y a une procédure d'urgence qui permet de gérer en tirant des manettes, je n'avais jamais capté à quoi ça pouvait servir avant ça.

Bon, tout est en place... Accroche-toi à ta ceinture, je vais commencer par piquer pour réduire l'angle au fur et à mesure. Tu te souviens de la map ? Il y avait un centre volcanique actif vers là-bas, là... Et la mer au-delà, et la zone qu'on visait était ici, montre-t-il du doigt, vers le hublot. Si on pique dans le sens de rotation inverse de la planète, on sera peut-être freinés plus, et on pourra passer au dessus des trois points que je t'ai cités successivement. Et à priori, c'est là qu'il fait le plus chaud, près des tropiques... Pour ce que ça changera.

Je sais pas toi, mais si y'avait pas le bébé et Druac et Dan qui peuvent disparaître pour de bon... Je m'amuserais bien, là. C'est pas comme si on pouvait mourir, hein ?

Non, c'est sûr... mais Dan n'est pas immortel, lui, or si on se foire... on parle de désintégration totale avant même de toucher le sol !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mec... J'ai au moins aussi peur que toi, mais si personne ne joue le mec tranquille, j'ai peur que tout le monde parte en vrille, moi compris. Alors on va peut-être mourir et rester prisonniers des siècles sur une planète pourrie. Mais on va le faire avec panache, et en profitant de l'expérience.

Ouep, bon état d'esprit.

Du coup, comme dirait l'autre, "allons-y !"

Les minutes suivantes voient Oban s'activer frénétiquement pour relier les volets qui ne l'étaient pas à des câbles pour les commander manuellement. Il est obligé de se glisser dans les conduits de maintenance des ailes, où même lui est à l'étroit, mais il fini juste quand les premières secousses se font sentir. Pendant ce temps, il constate deux choses : La première, c'est que Rahn'Avarshen a réussi à relier plusieurs parachutes dans le dos de Druac à l'aide de quelques noeuds savants. La seconde, c'est que la Source dans le tube n'est plus figée. Elle recommence à acquérir une vibration, lentement mais sûrement, signe que la stase temporelle est en train de se résorber.

Toutefois, pas le temps de s'attarder là-dessus. Bientôt Dan commence à vibrer et à grincer tandis qu'il perdent de l'altitude à un rythme croissant. Oban fait quelques rapides calculs de tête pour établir sa trajectoire idéale, mais réalise très vite que les volets seuls ne suffiront pas à redresser suffisamment : autant essayer de faire planer une brique ! Bientôt les secousses se font plus violentes alors que l'atmosphère se fait plus dense, et la compression de l'air commence à produire de la chaleur.

Oban ne tente pas de freiner la chute mais se laisse glisser, la tête de l'appareil pointée vers le bas, et ne commence la résistance qu'après la période de combustion. En attendant, il pique vers son objectif. C'est le moment de calculer son angle d'approche approximatif.

Dès qu'il est assez bas, il compte jusque dix (assez vite) et ouvre les volets atmosphériques. Le combat d'Oban commence contre l'air même de la planète.


Vu de l'extérieur, Dans doit ressembler à une boule de feu tombant du ciel. Oban peine même à apercevoir le sol à travers la gangue de flammes qui entoure le vaisseau. C'est tout juste si il peut estimer son altitude et sa vitesse... mais quoi qu'il en soit, ça ne sent pas bon : Des morceaux de métal incandescent se détachent déjà de la coque ici où là, et les volets offrent à peine assez de portance supplémentaire pour redresser le nez de l'appareil. Jamais il ne parviendra à se poser, même en catastrophe. Cette fois, le garçon ne voit vraiment plus comment sauver la situation.

Et soudain une nouvelle secousse fait trembler le vaisseau, mais celle-ci n'est pas due à la friction de l'air. Oban l'a sentie venir juste avant, une onde puissante, de très grande amplitude, venue de la planète. D'un seul coup, c'est comme si Dan descendait le creux d'une vague avant d'être porté jusqu'à la crête de l'onde... en perdant une bonne partie de sa vitesse au passage !

Quelle que soit l'origine du phénomène miraculeux, les flammes disparaissent lorsque la vélocité du vaisseau diminue, et Oban peu maintenant voir clairement le sol en dessous de lui : Il est encore à près d'un kilomètre d'altitude, au-dessus d'un paysage de forêts et de collines. Toutefois, il peut à présent influer sur sa trajectoire.

C'est aussi à ce moment qu'il sent les présences de Rahn'Avarshen et de Druac s'éloigner brusquement derrière lui : Comme prévu, ils viennent de sauter.


Je sais pas ce que c'était que ça, mais ça vient de nous sauver les miches !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Signe de vie repéré. J'espère que t'es prêt, parce que ça va remuer, même pour toi !  On va changer de cible. tant pis pour les drass. J'ai repéré d'où vient la source du tir. Et c'est là qu'on va. Demi-tour imprévu. Go !

Oban commence à faire virevolter l'appareil. Ils commencent par vriller dans tous les sens, jusqu'à ce qu'il arrive à diriger l'engin plus ou moins dans la bonne direction. L'onde venait de très loin, trop loin, sûrement des centaines de kilomètres au minimum, mais au moins il se rapprochera un peu de sa source. Bien sûr, il vise toujours l'eau, mais sa destination vient de changer.

Par chance, il finit par repérer un lac de bonne taille. Dan arrive bien trop vite pour se poser en douceur, et doit passer si près au-dessus d'un crête qu'il arrache quelques arbres au passage, mais il finit par ricocher à la surface de l'eau comme le ferait un caillou plat. Dans sa cabine, Oban est secoué dans tous les sens...

Jusqu'à ce que, avec un dernier choc, le vaisseau s'arrête sur le littoral. Dans un ultime grincement, la masse de métal bascule sur le côté, puis s'immobilise pour de bon.


Bien joué, p'tit gars !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Même pas moooort ! Ouaiiiiiis ! C'est qui l'patron !?

Ça c'était du rodéo ! Dan et toi, vous avez assuré ! J'en reviens pas que ton tas de ferraille soit encore en un seul morceau !

Une fois détaché, Oban peut sortir de son siège et jeter un œil à l'extérieur depuis le cockpit, à travers la fumée et la poussière. Ils se sont échoués sur la rive du lac, au pied de collines vertes, couvertes de grands arbres et de fougères. Et il y a des oiseaux, donc de la vie animale.


Quant au vaisseau, il a souffert, mais qu'il s'en sorte avec aussi peu de trous dans la coque tient du miracle. Même pas un incendie ! Oban a pu faire le malin, mais là, il est simplement épuisé. Le stres, qujoi qu'on en dise, était intense,
et avec tout ce qu'il a affronté, Oban a dépensé jusqu'à la dernière de ses forces ; inutile de tenter de rester conscient.


Aussi reste-t'il là, sur son siège après que le vaisseau soit plus ou moins posé, inconscient.


Dernière édition par Eric le Jeu 7 Déc - 22:03, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Ven 8 Déc - 7:53

Il ne ferme les yeux que quelques minutes, avant que le bruit d'un oiseau qui s'est posé sur la verrière du poste de pilotage ne le ramène à ses sens. Le volatile décolle dès que Oban commence à bouger, mais c'est autre chose qui retient l'attention du garçon : Dans son dos, à l'intérieur de la soute, il entend cogner faiblement... et réalise bientôt qu'il doit s'agir de l'occupante du caisson de stase. Les vibrations de sa Source sont maintenant normales, signe qu'elle est probablement éveillée.

Pas moyen d'être tranquille deux minutes, hein ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, merde ! je me suis endormi ! J'ARRIVE, Dit-il en faisant vibrer la paroi, pour qu'elle entende. J'arrive tout de suite.

Oban se détache et court vers la soute, tombant à moitié au passage. Visiblement, l'appareil ne s'est pas exactement posé droit, mais qu'importe. Il appuie sur le bouton pour que la porte s'ouvre, avant de réaliser que ça ne fonctionnera pas. Alors il glisse les doigts dans la fente, et commence à ouvrir manuellement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] La situation est euh... ça pourrait être pire, disons. Je m'appelle Oban, et toi ?

Ji, lui, reste sans voix.

...

Il faut dire que la jeune fille aux longs cheveux roux qui s'assied maintenant dans le tube ouvert est non seulement extrêmement belle, mais aussi extrêmement nue ! Elle semble désorientée, et surprise de se trouver ici, en face d'un jeune garçon à l'air épuisé et couvert de saleté et de graisse.
Elle dévisage Oban, en baissant les mains qu'elle avait instinctivement levé devant son visage, comme pour se protéger. Elle semble hésiter un moment, regarde autour d'elle puis se redresse pour sortir du tube. Pris dans sa contemplation, elle ne semble pas avoir réalisée qu'elle était nue. Elle repose son regard sur l'enfant avant de parler, dans un étrange dialecte.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Who are you ? Where am I ? Oh god please, don't tell me that it will begin again ?

Oban n'a pas compris ce qu'elle vient de dire, mais il y a quelque chose de fascinant dans sa voix, une vibration incroyablement mélodieuse, presque hypnotique. Oban est fasciné mais se concentre sur les yeux de la jeune femme.
Il approche doucement, les paumes en l'air, puis se pointe du doigt et dit :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oban. Et ji, tant qu'elle capte rien, régale-toi parce que je vais l'habiller, là. Pervers. Il dit tout ceci avec le sourire et un ton interrogatif, bien entendu.

Oh mais je profite, je profite... répond Ji sans la moindre honte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] You're human little boy ? A slave ?

Décidément, Oban a beau ne rien comprendre, cette voix...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Fallait vraiment que ça tombe ici ou je comprends rien... EH ! Mais toi, tu sais ce qu'elle dit, non ? Dis moi comment dire "Tout va bien. Vous êtes libre. Je suis Oban."

Et soudain, dans un anglais très moyen, Oban répond ! On dirait qu'il mâche ses mots, mais a force de répéter il semble capable de se faire comprendre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Really, I'm free !? S'exclame d'elle en le serrant dans ses bras... ou contre sa poitrine, tout dépend du point de vue. Oh thanks thanks ! But... Elle s'écarte brusquement.
It's not again a stupid test ?

Oban, lui est un peu retourné. La peau nue de la jeune femme est si chaude et si douce... et elle sent tellement bon !

Eh ben ! T'es verni, toi ! dit Ji sans cesser d'admirer la plastique de la rousse.

Oh, et elle veut savoir si ce n'est pas un test. Tu peux essayer avec "No, it's not a test. You are safe. I'm a friend."

Et si tu veux lui demander son nom, c'est "What's your name ?"

Et ainsi, Oban répète approximativement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Wassiour nem ? Oban, and you nayme ?

La jeune femme regarde encore autour d'elle, s’arrête sur les dégâts visible un peu partout, le visage crasseux d'oban et à l'air de décider de le croire. Elle ne peux s'empêcher de sourire à son horrible accent anglais, mais cela lui fait tellement de bien d'en entendre.  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] I'm sorry, it's just... I didn't believe it anymore. My name is Amber. We should go quickly no ?

Elle dit qu'elle n'y croyais plus et qu'elle s'appelle Amber. Le prénom est aussi joli que le reste !

Et elle n'a aucune idée d'où on est, puisqu'elle te dit qu'on devrait se dépêcher d'y aller.

Oban, qui n'aime pas faire le perroquet, fait signe à la fille de se calmer, et détourne le regard.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Par les seins... euh... Stop. Je vais chercher des habits. Pour s'habiller  ? Des habits. Une des filles aura bien laisse traîner un truc dans leur chambre. Au pire j'ai une bure, on recoudra.

C'est où... Ah.Voilà. Mettez ça, en attendant. Vous avez faim ?  Hongrie ?

Le garçon s'est absenté quelques instants, ce qui a laissé le temps à Amber de détailler l'endroit où elle se trouve. On dirait... une sorte de hangar métallique en piteux état, avec une grande porte oblique mue par des verins. L'air ne sent pas très bon, des débris métalliques jonchent le sol ici et là, et il y a une espèce de fumée...

Quand il revient, Oban lui tend un bout de tissu grossier, une sorte de robe marron et rugueuse, trop petite pour elle, mais il a l'air de tenir à ce qu'elle l'enfile. Par contre, il continue de lui parler, mais elle a définitivement un mal fou à le comprendre. Est-ce qu'il vient de lui dire que l'on est en Hongrie ?


Par contre, elle réalise aussi très vite qu'elle ressent sa présence de façon assez forte. Est-ce que... il serait comme elle ?

Elle prend le bout de tissus, déconcertée, et l'enfile. La robe et trop petite pour elle et lui arrive juste sous les fesses. Cela la couvrira pour l'instant, du moins tant qu'elle ne se penche pas.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Même habillé, elle reste terriblement sexy, dur de se concentrer

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <Merci, désolé, je n'ai pas fais attention, je n'ai plus l'habitude de m'habiller depuis longtemps. Et non je ne viens pas de Hongrie, je suis Australienne.
Si vous êtes comme moi, c'est Ousmane qui vous envoie ? on ne craint rien ici, vous êtes sur ?>

Ji traduit au fur et à mesure.

C'est moi où elle est encore plus canon comme ça ? Merci, Terry. Tu as dû me laisser un peu de chance, finalement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] L’Australie c'est le nom du continent austral sur Terre ? Je les voyais plus marrons. Traduis moi... Et Oban retranscrit : ça donne : < Je suis venu pour te ramener chez les humains. Les nouveaux chefs Drass te donnent en gage d'amitié. Et moi, je te rends ta liberté.

Deux Drass étaient avec nous pendant un... accident. Ils vont nous rejoindre, mais ils sont gentils. >

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <Des Drass... Ce sont ses êtres ignobles à quatre yeux qui m'ont torturée pendant toute ses années ?>

Puis elle tombe à genoux, en pleur, aggripant la veste d'Oban.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <C'est un piège, ils vont nous capturer et faire des expériences sur nous. Partons tout de suite, ramène moi chez moi s'il te plait ! Mon père doit être mort d'inquiétude.>

Comme à chaque fois, l'enfant semble regarder sur le côté et acquiescer avant de trouver les bons mots pour répondre :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] < Non non non, il y a les mauvais drass et les autres. Comme les humains. Mais ceux-là ont presque tous été vaincus. Par contre... Euh... Je ne sais pas ce qu'ils ont fait sur toi mais... Quand ils ont eu fini, ils t'ont mise dans une stase temporelle.

...

Dès que j'ai su que tu existais, je suis venu te chercher, forcément...  Mais je suis né un peu trop tard. Deux cent ans trop tard... >

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  QUOI ??? DEUX CENT ANS !!

Elle semble ne plus se préoccuper des Drass pour le moment mais par contre ses sanglots ont redoublé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay. Ji, j'ai pas vraiment d'argument, et j'ai besoin d'un interprête. Et j'imagine qu'être de temps en temps avec elle te dérangera pas ? On a beaucoup à faire, et ça me met un peu mal à l'aise, là... Je viens de ruiner sa vie pour -au moins - la seconde fois !

T'y es pour rien, bonhomme. T'es pas responsable de la mauvaise nouvelle, juste le messager.

Et puis elle va s'en remettre. C'est une Source, et on se remet de tout, tôt ou tard... alors tant que tu y es, finis d'annoncer la couleur : Il n'y a plus de Terre et on est sur une autre planète, tout ça. Je te dicte ça ou tu lui passe la ceinture et je m'en charge pendant que tu va faire un tour dehors.

D'ailleurs, si tu veux jeter un oeil à Dan de l'extérieur, ne tarde pas trop : Il va faire nuit dans pas longtemps.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <Je dois sortir. Reste ici, mets la ceinture. Dedans, il y a un terrien de ton époque. Il va t'expliquer. Mets la ceinture. Je dois sortir. Okay ?>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Héhéhéhé, démerde-toi. Allez hop. Les scaphandres ne doivent même pas marcher ici... Autant y aller cash, et sortir sans. Si seulement mes jumelles étaient pas coincées de le disque... Bah ! Une lentille fera l'affaire pour le moment. Une fois préparé, l'enfant passe le sas...

Celui-ci n'est pas difficile à franchir : Druac a dû en forcer l'ouverture pour s'éjecter avec Rahn'Avarshen. Une fois dehors, il se retrouve sur la rive du lac, alors que le soleil est tout près de se coucher. L'air a une odeur étrange, comme sur toute noucelle planète, mais il respire sans problème. La température ambiante doit approcher les 30°C. Ils ne sont qu'à quelques mètres de l'orée d'une forêt de feuillus plutôt dense.

La fumée et la poussière se sont dissipées, et il peut rapidement faire le tour de l'appareil. Il est à la fois horrifié par la quantité de travail qu'il va falloir avant que Dan puisse voler à nouveau et soulagé que ce ne soit pas pire : Etant donné les circonstances, cela tient du miracle qu'il soit encore en un seul morceau.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bon. On s'en sort bien. J'ai le droit à une pause avant de retourner là-dedans.

Faisons une liste.

- Gérer les gens, le moral et le confort. Okay. J'ai ça. On va les occuper avec les indispensables, et se poser un peu
- L'approvisionnement. On va devoir changer Dan en habitation ou en extension le temps de le réparer. Ça ne me dit pas comment je vais le mettre hors-orbite, mais ce truc qui nous a freinés... Est peut-être bien la réponse.

Oh, je vais peut-être un peu vite... Il faut aussi récupérer les deux autres.

A force de traîner avec de faux gens, voilà que je parle tout seul...

Donc Oban se taît, et commence à repérer les indispensables : Ils ont l'eau et l'abri. Il leur faut trouver le point le plus haut du coin. Et retracer la chute pour repérer où ont pu tomber les autres. Au fait, peut-il les sentir ? Il faut essayer. Sinon, il reste la lentille...

Mais impossible de sentir la Source de Rahn'Avarshen. En faisant un rapide calcul mental, Oban réalise que elle et Druac ont dû atterrir à au moins trente ou quarante kilomètres du lac, derrière la rangée de collines au sud-est. Avec un peu de chance, ils auront pu repérer la direction dans laquelle chutait Dan et peut-être même voir le panache de fumée. Toutefois, impossible de s'en assurer pour le moment, et avec la nuit qui tombe impossible de leur envoyer un signal visible de là où ils doivent être avant le matin.

A la lueur des derniers rayons de soleil, Oban peut examiner un peu la plage... et réalise que l'impact de Dan dans l'eau a projeté un tas de poissons encore frétillants sur la grève, y compris un truc caparaçonné plus gros que le garçon. Avec un bout de carcasse de Dan bien pointu au bout, Oban empale quelques poissons qu'il met dans sa veste,
faute de mieux. Il faudra faire un feu, de toutes façons. Il met tout ça dans un coin, puis vérifie si le gros truc vit toujours... en tapant dessus avec une branche.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Eh, t'es mort ?

L'espèce de gros poisson à carapace a un soubresaut et ouvre grand sa gueule hérissée de dents pointues pour tenter d'attraper la branche de Oban. Il semble avoir des branchies, qui s'ouvrent et se ferment spasmodiquement mais en vain. Oban le contourne côté carapace, et le pousse du pied pour le faire rouler vers l'eau. En évitant les trucs gluants.

Mais soudain, avant qu'il ait pu remettre le poisson dans le lac, il entend et sent simultanément une autre présence sortir d'entre les arbres, à une vingtaine de mètres derrière lui. En se retournant, il aperçoit de nouvelles créatures qui se dirigent dans sa direction.



Au nombre de trois, ils sont juste assez grands pour arriver à l'épaule de Oban. Il avancent avec méfiance, en humant l'air et en regardant alternativement le garçon et le poisson échoué.

L'enfant ramasse quelques galets en reculant vers son butin, qu'il prend sur son dos.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'essaie de rester positif. Je jure que j'essaie. Mais c'est pas facile.

Vous pouvez avoir le gros truc, là ! Faîtes_vous plaisir. Voilà. Si ça ne vous suffit pas, je devrai vous taper. Autant éviter, hein ? Ouais... Approche pas plus. Je peux te taper toi et j'aurai ton pote en prime.

Heureusement, le choix est vite fait pour les trois charognards. Entre un gros tas de viande vulnérable et un animal inconnu mais potentiellement dangereux, ils préfèrent le premier. Ils se dirigent donc vers le gros poisson pendant que Oban leur laisse de l'espace, et sans cesser de zieuter le garçon par intermittence ils se jettent sur ce repas inespéré. Bientôt, leurs crocs arrachent les écailles de l'animal et ils entreprennent de dévorer ses entrailles.

Oban, pour qui la surprise est passée, reste là, repose le sac à dos plein de poissons et le dispose entre lui et les bêtes, avec Dan dans son dos. Il écoute bien les sons qu'ils émettent. L'enfant a de quoi se défendre, après tout.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On va faire un petit test ou deux, maintenant que j'ai enfin le champ libre. Et la main du garçon se met à vibrer, passant sa fréquence à l'air alentours. Le son augmente.

D'abord intrigués, les trois charognards continuent leur repas sanglant. Toutefois, quand la puissance sonore commence à monter ils semblent incommodés, et ils commencent à feuler vers Oban de façon plus agressive. Il s'arrête. Il s'imaginait déjà taper sur ces animaux comme si c'étaient des punching balls. Mais non. S"ils deviennent agressifs, il pourra toujours voir si crier plus fort qu'eux, ça marche ou pas.


Dernière édition par Eric le Lun 11 Déc - 0:44, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9925
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   Dim 10 Déc - 18:44

Amber se demande bien ce que le garçon a voulu dire à propos de cette ceinture, mais il a insisté pour qu'elle l'enfile. Elle la boucle donc à sa taille et...

Hi, Amber ! fait un jeune homme asiatique vêtu d'un bermuda camouflage et d'un t-shirt noir.

Don't freak out, ok ? I'm the spirit in the stone. My name is Ji.

Amber qui ne comprenais déjà pas tout à la situation et qui est encore sonné par la nouvelle du temps écoulé et de tout ce que cela engendre reste bouche bée devant cette apparition.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... OOOh my godness, what the fuck ?!

Okaaaay...

<Amber, il faut te ressaisir, ma grande. Je ne suis qu'une âme enfermée dans une pierre magique, mais je suis tout de même réel. Tu ne rêves pas, d'accord ?>

<Ton cauchemar est fini et tu n'es plus prisonnière, mais ça ne signifie pas que la situation soit idéale. On vient de s'échouer sur une planète inconnue, et Oban a beau être débrouillard, il va avoir besoin que tu gères, ok ?>

OK ? insiste l'apparition.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <Oui je suis désolée. Un peu de mal à accuser le coup , mais je vais me ressaisir et faire ma part. Compte sur moi pour ne pas moisir sur une planète inconnue. J'ai assez donné pour les plans pourris !>
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Dire que je rangeais tranquillement mon surf dans le van et.... des extraterrestre, un caisson de stase et je me retrouve à parler à un type dans une ceinture....
Putain mais qu'est ce que j'ai mal fait ?


Voilà ! <C'est ça l'esprit !

Bon, j'ai une tonne de choses à te raconter pour te mettre à jour, chérie. Par quoi tu veux que je commence ?

Oh, et tu sais déjà que tu n'es pas une humaine comme les autres, pas vrai ? Que tu es immortelle ?>

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <Oh oui, crois moi, j'ai eu l'occasion de le découvrir ça ! Je ne sais pas ce que je suis, mais je sais que le gamin est comme moi.
Commence donc par la terre, elle a du faire un bon technologique fulgurant en deux cent ans pour qu'il puisse venir me chercher chez ces putain d'Alliens psychopathes ! Je vais découvrir quoi en rentrant, des voitures volantes, des petits E.T. qui vivent parfois les hommes ?>

<Ouais, les voitures volantes et tout le reste. Et les humains vivent sur plein d'autres planètes, aussi !>

Puis le cerveau de Amber fait le calcul, involontairement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]< Attend du coup j'ai... 220 ans, par là !>
Elle regarde ses mains, prise de panique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <Ça à l'air d'aller...
Ne me mens pas, j'ai l'air de quoi, je ne suis pas toute frippée ?>

<Naaan, t'inquiète. T'es pas juste immortelle comme dans "je peux pas mourir". Tu es aussi immortelle comme dans "jeune et belle pour toujours".

En fait, tu es même carrément canon. Tu vaux largement un 9 sur 10, peut-être même un 9 et demi, et crois-moi, je peux compter les filles aussi sexy sur les doigts d'une seule main !>


Elle ne peut s'empêcher de sourire. C'est bref, léger, mais ça reste le premier sourire que Ji lui voit esquisser depuis qu'elle est sortie de sa boîte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <Je t'ai dit de ne pas mentir monsieur le dragueur. En plus dans ton état, ça ne te servira à rien, il ne risque pas de se passer grand chose.
Bon sinon c'est quoi le plan, comment on rentre à la maison ?>

<Honnêtement ? Aucune idée.

En même temps, on vient juste d'arriver. Quand on aura eu le temps d'explorer un peu, on en saura plus. Au moins la planète a l'air vivable, et c'est déjà un gros point positif ! Et puis crois-moi, j'ai connu des tas de situations bien plus désespérées, alors pas de quoi s'affoler plus que ça.

Tu veux qu'on aille jeter un œil dehors avant qu'il ne fasse complètement nuit ? Tu pourras te faire une idée, comme ça... et moi aussi.>


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <C'est parti, faisons ça. dit-elle en avançant vers la sortie. Sinon comment ça se fait que le petit ne parle pas anglais, ils ne l'ont toujours adopté comme langue planétaire ?>

<Non. Les colons venus de la terre parlaient trop de langues différentes, et pas l'anglais pour beaucoup. En plus, choisir l'anglais comme langue officielle aurait provoqué un certain rejet par une partie de la population.>

Pour palier à ça, on a introduit une nouvelle langue, le terran. Il va falloir que tu l'apprennes, d'ailleurs. Ne t'inquiète pas, la caractéristique numéro un du terran, c'est sa facilité d'assimilation. On va t'apprendre au fur et à mesure et tu pratiqueras en un rien de temps !

Rapidement, Amber a rejoint le sas par lequel est sorti Oban. Le soleil est en train de passer sous l'horizon mais il fait encore juste assez clair pour que la jeune femme découvre à son tour le lac et la forêt près desquels ils se trouvent. Si la végétation a un air familier, elle garde tout de même un aspect un peu différent de ce qu'elle connaît.

A une trentaine de mètres, le garçon qui a accueilli Amber à son réveil se tient près de l'eau et... il fait un bruit sourd inexplicable. Mais ce qui retient le plus l'attention, ce sont les trois espèces de petits dinosaures (!) qui font claquer leurs mâchoires dans sa direction, à une dizaine de mètres de lui. Si Oban semble juste prudent, et pas trop inquiet, les prédateurs, eux, sont à la fois apeurés et en colère.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <Je crois qu'il ferais mieux d'arrêter son appareil.> dit Amber, qui reste à l'entrée du SAS, prête à rentrer si ça tourne mal.


Dernière édition par Eric le Lun 11 Déc - 2:19, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfant d'Étoile (Oban)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfant d'Étoile (Oban)
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un cadre fleuri pour un enfant de 2 ans
» exclure un enfant de maternelle???dsl long
» comment bien écouter 1 enfant de 8 ans ?
» enfant et console de jeux
» Les films pour enfant qui ne font pas peur?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: