Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Feu sous la Montagne (Alekseï)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Eric
Maître


Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 11 Avr - 2:23

Je commence par remettre là le contenu des disques. Ça m'évitera de reperdre du temps à chercher.

Une S.I.M.S. (Shapeshifting Instable Molecular Suit)
Un pack dorsal antigrav
Un générateur de bouclier gravitationnel et électromagnétique individuel
Un générateur de bouclier psionique individuel
Un fusil modulaire de type Avenger
Un pistolet multifonction
Une vibro-dague
Différents types d'explosifs, télécommandables ou non
Un ordinateur de poche haut de gamme
Des lunettes multifonctions
Du matériel de communication varié
Du matériel de surveillance varié
Une pharmacie très complète
Plusieurs med-packs
Des créditubes de différents types (terran, du Noyau, sélucéen, etc.)
Du matériel de plongée et un respirateur longue durée
Du matériel de camping et de survie en milieu hostile, y compris un bateau gonflable
Une caisse à outils assez complète
Des batteries de rechanges adaptables
Du répulsif anti-requins
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître


Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Jeu 12 Avr - 17:17

Un peu avant d'arriver au dernier coude du tunnel, au-delà duquel ils risqueraient d'être repérés, Alekseï s'est glissé dans le conduit. Heureusement pour lui, sa stature lui permet d'y ramper : Maccari aurait été trop large d'épaules pour ça. La progression s'avère pénible, mais après deux cents mètres d'avancée difficile, il arrive presque au niveau de la station.

Ses sens lui révèlent que, jusqu'ici, Angélica avait vu juste : Il peut sentir les présences de deux soldats sélucéens. Le premier patrouille près de l'endroit où il va arriver, à une vingtaine de mètres environ. Le second est nettement plus loin. Si il y en a plus, ils sont trop loin pour qu'il les sente.


Alekseï rampe toujours aussi vite qu'il le peut, du moins sans faire de bruit. Il cherche l'embranchement que lui a indiqué Mordine, permettant de passer sous le quai. Il s'arrête quelques secondes lorsqu'il approche de la position du premier garde afin de fixer sa première grenade fumigène télécommandée sous la grille d'aération la plus proche.
Puis il continue dans la direction du second, fixant sur le chemin les explosifs et les fumigènes aux endroits appropriés.
Pour l'instant, il garde le silence radio et n'utilise pas sa fibre optique, préférant la faire passer lorsqu'il aura un peu plus avancé : ce sont forcément les lieux les plus près des rails qui seront les plus scrutés par les vigies Ren-Ku-Ra...


Accroupi dans l'étroit et sombre espace qui coure sous les quais, Alekseï vient de fixer son second fumigène. La lumière de l'éclairage artificiel qui passe par les interstices du plancher sont son seul éclairage, car il a préféré se passer de lampe par mesure de discrétion, d'autant plus que l'un des gardes rouges n'est qu'à une dizaine de mètres de lui.

Il va pour se glisser dans un espace étroit afin de continuer quand soudain, CLING, il entend une petite pièce métallique tomber à ses pieds. Elle devait traîner sur un muret et, ne l'ayant pas vue, il l'aura accrochée en passant !

CLING, CLING, CLING, CLING... fait le bout de métal avant d'enfin se taire.

Le soldat sélucéen tout proche s'est figé.

Eh merde !
... Me barrer de la zone d'origine du bruit, sans en faire de nouveau, au plus vite.
Ce qu'il entame, toujours vers le sélucéen le plus éloigné.
... Surveiller la réaction des gardes. Il braque ses sens de source vers le soldat qui s'est figé.

Et ne pas hésiter à lancer le signal aux autres si je sens que je suis définitivement grillé... 'Fait chier !

Le garde rouge n'était qu'à une dizaine de mètres, aussi ne met-il guère de temps à arriver près de l'endroit où a raisonné le bruit, tandis qu'Alekseï essai de s'éloigner au plus vite malgré l'étroitesse des passages.

Pendant quelques secondes, il se demande si il est repéré ou pas... et l'instant d'après les tirs de particules en rafales qui traversent le plancher lui donnent la réponse. Les faisceaux font exploser les murs et le sol autour de lui, le criblant d'éclats de pierre tandis qu'il se jette en avant. Le garde rouge ne le lâche pas et continue de tirer sans discontinuer pendant qu'Alekseï fait de son mieux pour s'échapper, tâche rendue difficile par l'étroitesse du sous-sol.

Le jeune russe pare au plus pressé, car il sait qu'il ne pourra pas éviter les tirs encore bien longtemps. Aussi, avant même de communiquer avec ses amis, il se retourne sur le dos, tend la paume de sa main en direction du soldat et envoie un faisceau d'impulsions électro-magnétique. Les armes à particules sont bourrées d'électronique : cela devrait lui offrir un peu de répit, et avec un peu de chance griller par la même occasion le communicateur de son adversaire.

Cette fois, il a vraiment pigé le truc, et l'impulsion part impeccablement. Les tirs cessent aussitôt, mais le sélucéen continue de bouger. La protection électro-magnétique de son armure doit être meilleure que celle de son arme.

Alekseï se remet à avancer dans les coursives vers le second garde rouge, privilégiant cette fois-ci la vitesse sur la discrétion. Rester immobile dans cette situation, c'est être un mort en sursis... Il active son communicateur, et parle relativement bas.

J'suis grillé... Deux contacts repérés, un vers l'avant avec arme désactivée. L'autre vers l'arrière, je suis en route vers lui. Deux fumigènes posés à l'avant, faite péter quand vous voulez ! Confirmez la réception.

En prévision de la suite, il se recharge en électricité pendant ce laps de temps, alors qu'un double clic dans son récepteur lui indique que son message a été reçu.

Devant lui, le second sélucéen est à une vingtaine de mètre, venant prudemment à sa rencontre. Derrière lui, l'autre...

CLING, CLING, CLING...

...vient de lâcher quelque chose dans le sous-sol.

Alekseï connait le fonctionnement des grenades, du moins celles de conception terrane. Peu d'électronique, et retardement par "mèche lente"... Aucune chance de la bloquer avec ses pouvoirs. En plus, dans un environnement confiné, même en se mettant à couvert, l'effet de souffle lui liquéfierait les organes. Aussi, il prend immédiatement la décision de sortir.

Il sait qu'il n'a que trois ou quatre secondes pour faire ça, aussi il fonce avec toute la vitesse dont il est capable.
S'il le peut, il enverra une IEM vers le second soldat pour éviter d'être tiré comme un lapin à la sortie de son terrier...


Dernière édition par Eric le Mer 18 Avr - 10:34, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître


Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 18 Avr - 19:20

Alekseï jaillit d'une trappe comme un diable hors de sa boite, quelques mètres seulement devant le second soldat en armure rouge. L'onde électro-magnétique frappe celui-ci avant qu'il n'ait eu le temps de tirer, à peu près au moment où la grenade explose dans le sous-sol.

Le sélucéen a juste le temps d'appuyer sur la gâchette, en vain, avant que le jeune homme ne soit sur lui.


Ne sachant pas si un troisième soldat serait présent quelque part, Alekseï reste en mouvement à chaque instant.
... feinte de mouvement vers la gauche, puis il jaillit vers la droite du garde tout en envoyant sa main paume ouverte dans le casque de son adversaire. Pour l'aveugler et tenter de le faire tomber en arrière, mais surtout pour l'électrocuter au contact.


...

Il roule déjà au sol avant même de déterminer le résultat de son attaque... Ce qui lui sauve probablement la vie, car un tir venu de loin passe suffisamment près de son crâne pour lui arracher quelques cheveux.

Il peut voir la scène comme dans un léger ralenti : Le sélucéen qu'il vient d'assommer tombe lentement en arrière, tandis que la nuée venue des fumigènes commence à emplir la zone à une quinzaine de mètres derrière lui, s’apprêtant à cacher le premier soldat qui a lâché son fusil... et près de l'entrée principale vers le réacteur, à une soixantaine de mètres, un bref reflet lui indique la position du sniper, caché derrière un des conteneurs empilés là. Au-delà des fumigènes, à bonne distance, il sent les Sources de Nétifer et de Dashkit, cette dernière accélérant brusquement.

Alekseï active son communicateur.

Sniper à l'entrée du réacteur, derrière les conteneurs !

Une nouvelle roulade pour revenir près du sélucéen qu'il vient d'incapaciter, tout en dégainant son pistolet. Deux ou trois tir vers le sniper, sans vrai espoir de toucher mais pour faire un tir de barrage...

Le tireur n'en continue pas moins de faire feu, et à nouveau son projectile suivant ne manque Alekseï que d'un cheveu, malgré la vivacité avec laquelle il se déplace. D'après la trainée d'air ionisé laissée par la balle, le jeune homme est presque sûr d'avoir affaire à un canon à suraccélération magnétique, capable de traverser quasiment n'importe quel blindage.

Le sélucéen encore debout a dégainé une lame et fonce vers lui. Dashkit arrive dans son dos et devrait sortir de la fumée dans deux secondes.


Ayant toute confiance en Dash, Alekseï se désintéresse du sélucéen courant vers sa position. Il décide de continuer à attirer le feu du sniper sur lui.
En fonçant vers sa position... Le jeune homme sait très bien que plus il approchera du tireur d'élite, plus ses tirs deviendront difficiles à ajuster. Néanmoins, il ne compte pas lui rendre la tâche facile lors de l'espace à découvert qu'il doit franchir : le danseur russe donne son maximum. Roulades, arrêts brutaux, changements de direction, même des saltos lorsqu'il le sent !
Mais surtout, il tente de sortir une nouvelle grenade fumigène de son disque dans l'espoir de pouvoir la lancer un peu plus tard. Pour un sniper, être dans le brouillard, c'est compliqué...


Le tir suivant le manque également. Cependant, cette fois la munition ne laisse pas de traînée... mais explose en passant à sa hauteur ! Heureusement pour lui, il était suffisamment loin de la détonation pour être simplement jeté sur le côté. Les oreilles un peu sifflantes, il parvient même à rouler au sol et à revenir sur ses pieds dans le même mouvement.

Derrière lui, il entend un choc quand la Source de Dashkit arrive à la hauteur du soldat qui le poursuivait.


Alekseï lance alors sa grenade fumigène, réglée sur un temps de déclenchement le plus court possible, dans la planque du tireur d'élite. Il ne prend qu'une fraction de seconde pour visualiser se qui se passe derrière lui, et reprend sa course désordonnée vers sa cible.

Au moment où il lance son projectile, il a juste le temps de mieux voir le soldat en rouge, aux trois-quart caché derrière son conteneur. Son fusil est toujours posé devant lui, mais il est en train de porter la main à son épaule, et d'un petit compartiment jaillissent une série de petits points brillants. C'est tout ce que Alekseï a l'occasion de distinguer avant qu'une explosion de fumée iridescente lui masque sa cible.

C'est quoi ces trucs brillants ? Peut-être des projectiles à têtes chercheuses ? Ça doit être bardé d'électronique, si c'est le cas...

Alekseï se concentre sur la présence de l'ennemi pour lire ses éventuels mouvements et il reprend sa course. S'il est à portée, il n'hésite pas à envoyer une IEM vers lui, ayant une sale intuition sur ce qu'il vient d'entrapercevoir.

Il s'en félicite aussitôt : Plusieurs petits objets métallique, de la taille de noisettes, viennent tomber sur le sol autour de lui. Un dernier rebondit même sur sa poitrine, et il a juste le temps de reconnaître un micro-drone avant de plonger dans la nuée. Il est instantanément aveuglé, mais ses autres sens continuent de situer le tireur, qui n'est plus qu'à une dizaine de mètres de lui.

Je rentre au contact du sniper. Silence radio vers moi. , annonce Alekseï dans son communicateur.

Désormais aveugle, mais un peu moins que sa cible, le jeune homme se met à privilégier la discrétion sur la rapidité. Du moins jusqu'à être à un ou deux mètres de lui. Il a changé de direction peu après l'explosion du fumigène afin de maximiser l'effet de surprise, et se concentre particulièrement sur ses sens électriques... Ce soldat d'élite sur-armé a peut-être bien déposé d'autres pièges sur le chemin du russe.

Il n'a toutefois pas l'occasion d'arriver si près du sniper. Il sent celui-ci faire un grand bond en arrière, tout en entendant le bruit caractéristique d'un micro-propulseur.

S'il s'éloigne de la zone où il est sensé être, celle où je suis sensé me rendre, c'est qu'il a laissé une surprise sur place... Le suivre, mais sans passer par là. Et très vite, pour le cueillir à son arrivée !

Ce qu'il fait, en se chargeant de nouveau. Il accélère à fond en décrivant une courbe... ce qui le sauve probablement, car avant même de toucher terre, l'autre a ouvert le feu en mode automatique et à coup de munitions explosives. Une douzaine de détonations se produisent dans le nuage de fumée, dans les cinq heures d'Alekseï, projetant celui-ci vers l'avant.

Il jaillit du fumigène en roulant sur le sol, avec encore une fois les oreilles sifflantes. En reprenant ses appuis, un peu étourdi, il jette un œil vers l'endroit où il sent que le sniper a dû atterrir, quinze mètres face à lui. Sa vue est un peu troublée, mais la zone est clairement dégagée et il devrait le voir, or ce n'est pas le cas.

Alekseï fonce vers lui, même s'il est invisible, jaillissant de sa position comme sur des starting-block.

<Rends-toi ! La guilde Shi-Awa-Ze sait être clémente !>
Le jeune homme vient de s'exprimer en sélucéen, avec très peu d'accent. Et il vient de mentionner la principale Guilde concurrente du Ren-Ku-Ra. Cela afin de causer un choc psychologique au soldat, un moment de doute et d'incompréhension. S'il hésite une seconde, ce sera trop tard pour lui.

Mais en bon professionnel, l'autre ne marque même pas une pause. Il lance une dernière attaque, probablement désespérée, pour arrêter Alekseï. Un léger flou marque sa position quand il lance une série de puissants arcs électriques vers le jeune homme... qui ne font que le charger davantage sans même le ralentir.

Aussi, le jeune homme poursuit sa course et se jette sur le soldat, pour entrer au corps à corps tout en déchargeant la puissance qu'il a accumulé. En espérant secrètement ne pas le tuer. Après tout, le premier garde rouge qui a subi ce traitement a survécu...

La décharge traverse l'armure quand Alekseï la frappe du plat de la main. Le camouflage optique disjoncte instantanément et le garde rouge s'effondre, foudroyé.

En reprenant son souffle, Alekseï prend le temps de vérifier, et constate qu'il est toujours en vie.


Dernière édition par Eric le Ven 20 Avr - 1:40, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source


Messages : 3162
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Ven 20 Avr - 2:04

De nouveau, Alekseï lance un message dans son communicateur.

Sniper neutralisé ! Tout va bien pour vous, Nétie, Mac, Dash ?

Le temps que la réponse arrive, il stocke le fusil du garde rouge dans son disque. Il connaît une jolie armurière qui sera folle de joie de se voir offrir ce présent. En pensant à Vitellis, une vague d'inquiétude lui compresse la poitrine : elle est retenue sur la Nastrama.
Est-ce que ses amis égérians sont sains et saufs, là-bas, en orbite ?

En tout cas, il commence déjà à traîner le corps inanimé hors du nuage de fumigène.


Tout va bien, répond la voix de Nétifer. Si tu as eu le troisième, la zone est clean.

On en a un d'assommé et un mort. Pas de blessés de notre côté, vu que tu as fait le plus gros du boulot. Et toi ?


Alekseï baisse les yeux sur lui-même, et voit son costume déchiqueté à plusieurs endroits et maculé de sang à d'autres. Il n'a heureusement que des égratignures sans grande gravité.

Ça va. Mais j'ai eu de la chance, je ne suis pas passé loin de me faire avoir. Plusieurs fois...
Ces types, ce sont de vrais professionnels, et ils sont vraiment bien équipés !

Alekseï lâche un petit soupir de soulagement et un sourire se dessine sur son visage. Son instructeur serait tellement fier de lui... Neutraliser des hommes des forces spéciales du Ren-Ku-Ra, rien que ça !
Pour la première fois, il a l'impression d'approcher le niveau de compétence de l'invincible Duncan.


Le temps que les autres le rejoignent, il a le temps d'examiner les lieux un peu plus posément. La première chose qui lui saute aux yeux est la découpe bien ronde faite dans la grande porte blindée qui mène vers l'intérieur des installations du réacteur principal : Les gardes rouges ont dû amener avec eux un équipement spécial pour pouvoir obtenir ce résultat.

Ses compagnons le rejoignent rapidement. Maccari porte sur l'épaule le second soldat inanimé, qu'il dépose près du sniper. Il est suivi de près par Dashkit, qui a les épaules un peu basses.


Valdis, vous pouvez sonder leurs esprits ?

Pas tant qu'ils portent leurs casques, non. Filtres psioniques intégrées, je suppose.

Et on peut le leur enlever ?

Laisse-moi faire. Si il y a une sécurité, je peux la désactiver.

Elle se penche sur le sniper et place la main près de sa tête.

Intéressant. Tout leur matériel semble avoir un verrouillage génétique.

J'y suis presque... dit-elle tandis que Alekseï sent les flux mystiques circuler entre elle et l'armure rouge. Ah, voilà.

Avec un bruit de décompression, le casque se déverrouille, et Mordine l'ôte prudemment, révélant le visage d'une femme évanouie. Si ce n'était sa peau écarlate, elle pourrait presque passer pour une humaine, plutôt jolie de surcroît, dont les cheveux noirs sont noués en chignon.

Alekseï observe la scène, sans dire un mot. Voyant le visage de la sniper, le jeune homme est presque soulagé de ne pas l'avoir tuée...
Il se calme peu à peu, permettant à l'électricité qui l'envahissait de se décharger. Et il laisse s'occuper de la suite ceux qui savent ce qu'il faut faire.
De son côté, il va vers Dashkit et lui pose une main réconfortante sur l'épaule.


Tu n'as pas à t'en vouloir, Dash. Il connaissait les risques, c'était son métier. Et toi, tu n'as fait que protéger les tiens. C'est triste, mais c'est comme ça... On en parlera quand tout sera fini, d'accord ?

Merci. C'est juste que... On m'a formé pour ça, mais... C'était la première fois.

Attendez... "Dash" ?

Ben oui, mon gars ! fait Mac en lui tapant dans le dos. Tu t'appelles Dashkit et tu peux foncer, alors c'était prédestiné, non ?

Pendant ce temps, Valdis s'est penché sur la sélucéenne et a posé les doigts sur son front. Il commence vite à faire la grimace.

Quelque chose ne va pas, monsieur Valdis ?

Pénétrer dans les souvenirs de quelqu'un n'est pas ce qu'il y a de plus facile, d'autant que je ne le fais presque jamais. Il n'y a pas beaucoup d'occasions qui ait justifié que je recoure à une forme de télépathie aussi intrusive.

Bon, en attendant... ils ont du matos, et on en manque ! fait Nétifer, toujours pragmatique.

Oui, mais il faudra faire sauter les verrous génétiques. Tu as du travail, Mordine !
Et il faut aussi leur retirer tout leur équipement et les attacher. Pas envie qu'ils nous tombent dessus par derrière...
Alekseï sort de son disque des cordes d'escalade et le fusil de précision sélucéen.
Tu sens la présence des autres au loin, Mac ?

Attends, fait Maccari en se concentrant.

Il y a encore pas mal de monde, là-dedans. A cette distance, pas facile de distinguer les sélucéens des humains. Les deux espèces sont finalement très proches, du point de vue de mes sens.

Mordine commence par passer le doigt sur la joue d'Alekseï, y prélevant un peu de sang.

C'est pour l'empreinte génétique, dit-elle avant de prendre le fusil des mains du russe.

Ils sont cinq à être entrés, intervient Valdis, toujours plongé dans l'esprit de la sélucéenne.

Elle dirigeait l'équipe de soutient. Ils n'étaient que trois parce qu'ils ont laissé leur télépathe et leur ingénieur en statse avec Kal Térius. L'autre groupe est au complet : Leur chef d'équipe télépathe, un medic, un second ingénieur, un artificier, et leur "chapelain", celui qui a présidé à leur entrée via un portail.

Comme nous l'avions deviné, leur objectif est bien la salle de commande principale, d'où ils espèrent couper toute l'alimentation.



Dernière édition par Nicolas le Ven 20 Avr - 22:04, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Ven 20 Avr - 22:18

Bien. , annonce Alekseï en ligotant le premier soldat inconscient.
J'espère qu'il n'ont pas pris les soldats et les techniciens en otage. Tout deviendrait bien plus compliqué.
Angelica, une idée de la formation que nous devons désormais prendre pour avancer ? Tu prends la tête cette fois-ci, où je continue de jouer les éclaireurs ?

Moi ? Eh bien... d'accord.

Mac, tu restes près de moi. Comme tes sens sont les plus affûtés, tu me préviendras dès qu'il y aura des présences proches.

Quoi ? Angélica en première ligne !?! C'était une vanne, mais elle l'a prise au sérieux ! Et je ne peux plus m'y opposer sans l'humilier ! Ce qui est hors de question...
Merde, merde, merde... Ça t'apprendra à jouer au plus malin, espèce de crétin !


Oui, mon commandant !

Hum. Alek et Dash, ce sera à vous de contrôler si ce sont des amis ou des ennemis.

Ça marche... Après tout, si on ne lui donne jamais sa chance... Et puis elle a une formation militaire, et elle nous a toujours surpris. En bien !

Nétifer, tu restes derrière avec Mordine et monsieur Valdis, en couverture.

Tenez, dit Mordine à Alekseï en lui rendant le fusil. Il vous obéira, maintenant.

Merci, Mordine. Alekseï prend quelques secondes pour examiner les capacités de l'arme, puis se met à ligoter la sélucéenne "chef d'équipe".

Il faudra être prudents : Ceux à l'intérieur savent que nous arrivons. Leurs casques sont équipés pour la radio-télépathie. Ils sont prévenus de ce qui vient de se passer ici.

Noté, Mr. Valdis.

J'ai neutralisé les connecteurs synaptiques de leurs armures, annonce Mordine en désignant les deux soldats en rouge ligotés. Ils ne nous poseront plus de problème.
Vous pouvez aussi prendre leurs grenades.

Parfait, répond Nétifer en se servant.

Allez, on avance.

Angélica et Maccari en tête, le petit groupe se remet en marche dans l'ordre indiqué. Assez vite, ils arrivent près d'une deuxième porte blindée, découpée comme la première. Sur le côté, une autre porte, plus petite, a été soudée de façon très professionnelle. Maccari leur a déjà annoncé qu'il sentait une quinzaine de présences de l'autre côté.

Des techniciens, et plusieurs soldats, annonce Valdis après avoir joué de télépathie. Ils les ont enfermés ici avant de continuer.

Pas le temps de les libérer maintenant. On s'occupera d'eux plus tard.

Mac, et devant ?

Encore à peu près autant de gens, à une centaine de mètres devant, en deux groupes.

Cent mètres ? Alors ils ont déjà passé la troisième porte. Ils sont tout près du centre de commande.

Sûrement un groupe de prisonnier, et le groupe Ren-Ku-Ra....
Et si on déroule une frise du temps, ils devaient être dans ce coin au moment où nous sommes entrés au contact avec leur groupe de soutien. Leur artificier à dû miner le terrain quand il a appris notre arrivée. J'essaie d'anticiper, mais soyez prudents. Alekseï déploie ses perceptions physiques, celles qui concernent l'électricité. Forcément, il doit y en avoir beaucoup, ici, mais il tente de les filtrer en se concentrant uniquement sur les sources qui ne font pas parti d'un réseau, les sources isolées.

Tu as raison, alors ne prenons pas de risque. Si je neutralise la tech à... mettons dix quinze mètres autour de moi, ça devrait suffire à désamorcer tout piège laissé à notre intention.

Restez assez loin derrière qui vous craignez pour votre matos. Ça devrait suff...

Mais Mac ne finit pas sa phrase, dressant l'oreille comme ses compagnons au moment ou des bruits venus de l'avant commencent à résonner dans les couloirs : Une explosion, assez faible, suivie de tirs.

Sûrement les dernières défenses ! Il faut se dépêcher ! Mac, bon plan, mais avec un rayon plus court... Il n'y a jamais de déclencheur à plus de cinq mètre de l'explosif !


Dernière édition par Eric le Ven 20 Avr - 23:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Sam 21 Avr - 0:35

Alors on fonce ! Nétifer, passe moi ces grenades et courre devant avec Mac. Ton pistolet et tes pouvoirs continueront de fonctionner.

C'est parti !

Maccari et la séclantie se mettent au pas de course, suivis par le reste du groupe à une distance raisonnable. Valdis et Mordine sont vite distancés, mais il n'y a pas de présence hostile sur le trajet qui puisse les inquiéter.

Tandis qu'il courre lui aussi, Alekseï remarque qu'il avait raison : A plusieurs endroits, les couloirs avaient été piégés. Une petite impulsions électro-magnétique à chaque fois lui assure qu'aucun des explosifs ne pourra détoner.

Les bruits de combat ont cessé, mais il ne leur faut pas longtemps pour passer la troisième porte, découpée elle aussi, pour descendre de deux niveaux, et pour arriver dans une salle où ils découvrent les corps de plusieurs soldats séclantis, fraîchement tués. Ils ont dû offrir une dernière résistance, mais elle n'aura pas duré bien longtemps.


Mac et Nétifer passent le dernier angle avant d'arriver au centre de contrôle, mais sont aussitôt obligés de se jeter en arrière, à couvert, car un feu nourri les accueille. Alekseï sent maintenant très bien où sont les commandos sélucéens : Après le coin où se sont abrité ses deux amis, il doit y avoir une vingtaine de mètres avant la dernière porte, et c'est là qu'ils sont regroupés.

Nétifer tente de passer le bras pour tirer elle aussi, mais doit le retirer immédiatement : Au moins trois tireurs, peut-être quatre, arrosent copieusement leur position de rafales de particules, qui grignotent peu à peu le mur en faisant un vacarme d'enfer.

Ils ont des boucliers portatifs, mais ils sont trop près de la salle de contrôle pour que je les neutralise ! est obligé de crier Mac pour se faire entendre.

Et ils sont trop loin pour que j'utilise mon pouvoir sur eux !

Angie, grenades !

Mac cesse d'affecter le Voile, et Angélica fait glisser les grenades vers Nétifer.

Le jeune russe est resté un peu à l'écart.

Ça ne passera pas... Vu leur situation, ils s'attendent aux grenades... Je suis même surpris qu'ils n'en aient pas déjà balancé vers nous.
L'effet de surprise...
Alekseï visualise les présences dans le couloir. Il s'écarte d'un bon mètre du mur, se charge, se concentre...
Et génère un éclair qui passe au dessus de Nétifer et Mac, se courbe pour suivre la disposition des lieux et disparaît derrière l'angle du couloir. Il entend un crépitement, mais le tir de barrage ne faiblit pas. Il a dû viser un peu trop haut.


Nétifer a choisi une grenade, l'arme et s'apprête à la lancer, quand soudain les armes des sélucéens se taisent. Le silence envahit brusquement le couloir. La séclantie jette tout de même son explosif... mais rien ne se passe. On entend même pas la grenade toucher le sol.

Qu'est-ce que... ? fait Dashkit, brisant un silence aussi soudain que pesant.

Alekseï ne comprend pas. Il sent pourtant toujours les sélucéens au bout du couloir.

Nétifer passe son pistolet pour regarder à travers...

Que... Oh les espèces de ...

Elle se lève... et sort à découvert !


Une stase temporelle ?
Le jeune homme, fusil à l'épaule, suit de le mouvement de son amie séclantie afin de voir ce qui se passe.

Avec Mac et Dashkit, ils viennent se placer près de Nétifer, et découvrent le même spectacle : On voit toujours l'autre extrémité du couloir, mais les gardes rouges derrières leurs boucliers de forces déployés depuis des appareils placés au sol sont immobiles. De plus, toute la scène est grisée, comme vue à travers un filtre obscur à partir de la moitié du couloir. Quant à la grenade lancée quelques secondes plus tôt, elle est immobile dans les airs.

Alekseï a de nouveau vu juste : Ils ont utilisé une grenade à stase, et sa zone d'effet barre totalement le passage.


Là, ils nous ont bien eus.

En effet, le jeune homme ne peut pas voir de l'autre côté de la zone, mais il sent les sélucéens continuer à s'activer et entrer dans la salle de contrôle.

Ouais... Alekseï à l'air franchement dégoûté. S'arrêter sur ça, après tant d'efforts... Il se retourne vers le trio des génies, et demande d'un ton qui ne laisse aucun doute sur les espoirs qu'il met dans sa question :
Il existe un moyen de contre-carrer ce genre de technologie ? Ou un autre chemin ?

Mordine, qui les a rejoints avec Valdis, répond d'un ton lugubre.

Non, ou du moins pas suffisamment court. L'alimentation principale sera probablement coupée dans les minutes qui viennent.

Et nos boucliers vont tomber !

Alors il faut se dépêcher d'envoyer notre signal de détresse. Obtenir des renforts est notre seul espoir, maintenant !

On peut le faire sans le réacteur principal, non ? La bombe a son propre système d'alimentation, alors il faut juste qu'on alimente le processeur quantique, et ça Alekseï peut le faire tout seul !

Mademoiselle Catallani, sans l'apport de puissance du réacteur...

Les boucliers anti-rayonnements dans la chambre de confinement seront inopérants et les radiations tueront celui qui fera le calibrage des oscillateurs, oui... mais moi je peux le faire ! Je suis capable de faire les calculs, et je peux survivre assez longtemps pour qu'on y arrive !

Patchez-nous ! intime-t-elle à Valdis en montrant sa poitrine et Mordine.

Valdis s'exécute et crée un lien télépathique entre eux trois. La conversation qui s'ensuit parait brève vue de l'extérieur, mais a dû durer un moment dans leurs esprits.

Angélica a raison, dit finalement Mordine. Nous pouvons encore envoyer ce signal.

Très bien. Je suis à votre disposition pour la source d'électricité, j'attends vos consignes.

Oh, Dash, préviens le Baron que nous envoyons un message de détresse, et que les boucliers vont tomber dans quelques minutes malgré nos efforts. Ça leur évitera au moins l'effet de surprise...

C'est déjà fait. Ils vont se tenir prêts.

Oui, ils pourront gagner un peu de temps en défendant les points clés... mais quand les sélucéens commenceront à se téléporter en masse directement dans la base, on va vite se retrouver à cinquante contre un !


Dernière édition par Eric le Sam 21 Avr - 21:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Sam 21 Avr - 21:44

Tandis qu'ils se hâtent dans la direction indiquée par Mordine, celle-ci prend le temps d'expliquer à nos amis ce qu'ils s'apprêtent à faire.

Nous allons vers les installations du second réacteur.

Il y en a un deuxième ?

Pas encore. Celui qui alimente la base en ce moment est un vieux modèle de réacteur à fusion. Il était prévu de le remplacer par un générateur à faille de dernière génération. Le générateur lui-même n'est pas encore installé, mais les travaux sur la chambre de confinement sont terminés depuis près d'un mois, et elle est opérationnelle. C'est là que nous allons déclencher votre bombe pour créer une faille.

La différence avec le fonctionnement normal de l'installation, c'est que nous allons utiliser le processeur quantique du dispositif de communication sélucéen pour contrôler cette faille et créer un écho près de la forteresse qui sert de base à la Légion. Nous allons faire osciller cette "faille de sortie" pour qu'elle émette des radiations sur certaines fréquences, qui seront perçues comme un message.

Dès que la bombe aura commencé à créer une faille, celle-ci alimentera automatiquement la chambre de confinement, nous permettant de prendre le contrôle de la fissure dimensionnelle. Par contre, les alimentations secondaires ne sont pas encore installées, donc vous , Alekseï, vous devrez alimenter le processeur. Angélica calibrera les oscillateur depuis l'intérieur de la chambre pour que nous puissions faire passer notre message, pendant que Valdis et moi contrôleront la réaction depuis la salle de contrôle principale.

Il faudra bien m'expliquer la durée, le voltage et l'ampérage...
Oh, et je peux libérer beaucoup d'énergie en peu de temps, peu d'énergie pendant longtemps, mais certainement pas beaucoup d'énergie pendant une longue durée...

Nous verrons cela dès que nous serons en place. Il va falloir aménager l'installation pour que vous puissiez l'alimenter, de toute façon.

Et nous, on peut faire quoi ?

Tu peux déjà me conduire jusqu'à la chambre de confinement. Il n'y a normalement plus d'hostiles dans la zone, mais sait-on jamais.

On se sépare, alors ? Je viens en renfort d'Alekseï auprès de Valdis et Mordine, dans ce cas. Dashkit, tu escortras Angie avec Nétifer.

Bien sur !

Le temps de cette conversation, ils sont presque arrivés au point où ils vont devoir se diviser en deux groupes. C'est à ce moment que les lumières s'éteignent brusquement. Aussitôt, Dashkit redéploie ses drones éclairants.

Ça y est, ils ont coupé le générateur à fusion. Il faut nous hâter avant que leurs renforts n'arrivent jusqu'ici.

Je ne vois pas pourquoi ils viendraient ici en priorité... Ils vont commencer par les zones de commandement, les armureries et les laboratoires...

Ce ne sera pas une priorité, c'est vrai, mais ils vont bien finir par venir chercher leurs gardes rouges.

Ils arrivent à une intersection, où Mordine indique à Angélica, Nétifer et Dashkit le chemin à suivre jusqu'à la chambre de confinement.

Faites attention à vous, les garçons, hein ? leur dit Angélica juste avant qu'ils ne se séparent.

T'inquiète pas pour nous, on sera vigilant.
Et bon courage, Angie... Ça ne va pas être agréable pour toi, mais je sais que tu peux tenir le choc.

Et le groupe d'Alekseï s'éloigne.


Dernière édition par Eric le Dim 22 Avr - 2:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Dim 22 Avr - 3:21

Le jeune homme sent les Sources de Angélica, Nétifer et Dashkit s'éloigner dans son dos tandis qu'il continue son chemin de son côté, éclairé seulement par sa lampe torche et celle que Angie a confié à Mac avant qu'il ne se séparent.

Il ne leur faut pas longtemps pour arriver à destination. Ils entrent dans une salle emplie de matériel de haute technologie, où Mordine et Valdis se mettent immédiatement au travail.

Vous pouvez nous éclairer, s'il vous plaît ?

A la lueur des torches, ils démontent plus sieurs panneaux et sortent des câblages. C'est Mordine qui mène la manœuvre, mais le sélénite semble plutôt bien savoir ce qu'il fait.

Après environ un quart d'heure, ils semblent avoir fini.


Voilà, le relai est en place et le processeur est branché.

Voyons si vous pouvez alimenter ça, ajoute-t-elle en montrant une paire de poignées de fortune reliées aux câbles. Commencez doucement et montez lentement en puissance. Je vous dirai quand ce sera suffisant.

D'accord. Laissez-moi une grosse dizaine de secondes...
Alekseï se concentre, se charge, puis pose ses mains sur les poignées. Et il suit le protocole indiqué par Mordine.

Il ne faut pas longtemps pour que Alekseï atteigne la puissance nécessaire, soit à peine la moitié de la charge qu'il peut produire.

Parfait. Pas de surcharge, surtout, sinon vous grillez le processeur.

Pendant le test, le jeune homme a pu sentir les Sources de Nétifer et de Dashkit revenir rapidement... et c'est une Nétifer méconnaissable qui pénètre dans la pièce !

Mordine Krantz ! Qu'est-ce que tu m'as caché ?

Alekseï fronce les sourcils, mais garde le contrôle sur le courant produit. Il est stable.

Qu'est-ce qui se passe, Nétie ? Où est Angie ?

Mais la jeune femme ne répond pas, avançant vers sa soeur avec un air menaçant.

Tu as déjà compris, je suppose.

Dash ? Qu'est-ce qui s'est passé, là-bas ?

Heu... répond le jeune homme, dont on peut deviner l'embarras malgré son casque. Juste avant de s'enfermer dans la chambre de confinement, Angélica a murmuré quelque chose à la baronne, et puis... elle l'a embrassée. Vraiment embrassée, je veux dire.

Je veux que tu me le dises !

Très bien. Angélica savait qu'elle ne ressortirait pas de là, que la bombe allait l'aspirer. Il est trop tard maint...

SALOPE !

Avant qu'elle n'ait pu finir sa phrase, Nétifer a attrapé Mordine par le cou, la soulevant d'un seul bras pour la plaquer contre le mur.

Nétifer, je vous en prie ! intervient Valdis. Ne faites pas ça ! Ce n'était pas l'idée de Mordine. C'était celle d'Angélica. Elle savait que c'était notre seul et unique espoir.

Le courant électrique vacille. Mais Alekseï tient bon et ne lâche pas les électrodes. Il ne dépasse pas la limite.
Il ne dépassera pas la limite.
Il a déjà vécu des pétages de plombs. Il les a expérimenté au plus profond de lui-même. Il connait les mots qu'il aurait voulu entendre.
Et il sait qu'il est un des rares à pouvoir ramener Nétifer à la raison, tout comme elle est une des rares à pouvoir le ramener à la raison.


Nétie, reprends-toi ! Ton peuple, ton devoir et ton honneur ! Le message de détresse...

Angélica va bien, et je sais qu'on va la retrouver, tout les deux. Je l'ai vu ! Je te demande de me faire confiance encore un instant !

... N'essaye même pas de me lâcher maintenant, Nétie... Sinon je te jure que moi aussi je lâche tout ! Sainte Vierge...

Tu ne peux pas te fier à ce que tu as vu, Alek ! Les prémonitions, on les rend caduques tous les jours !!!

Ecoute... ton ami... parvient à articuler Mordine.

Tu es... la baronne... de Moork... maintenant.

Tu as... des responsabilités.

Nétifer, si nous n'envoyons pas ce message, autant tout de suite conduire les sélucéens jusqu'à Ishtar. Non seulement ce serait une perte énorme pour le genre humain, mais donner une telle supériorité à la Ren-Ka-Ru... la galaxie entière serait à leur merci !

Alors il fallait vous sacrifier, vous !

Je l'aurais fait sans hésiter si j'avais pu, mais Angélica avait raison : Elle était la seule à pouvoir survivre assez longtemps aux radiations pour envoyer le message.

Pendant quelques secondes, Alekseï voit les épaules de Nétifer monter et descendre, alors que sa respiration se ralentit.

Tout le monde reste suspendu à sa décision.


Très bien... faites-le, dit-elle finalement en déposant Mordine sur le sol.

Cette dernière se masse le cou en reprenant son souffle.

Tu as bien f...

Toi, ne m'adresse plus la parole. Contente-toi de faire ta sale besogne.

Alekseï, vous êtes prêt ?

Oui. Donnez le signal.


Dernière édition par Eric le Dim 22 Avr - 20:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Dim 22 Avr - 22:00

Tandis que Nétifer s'est murée dans le silence, Mordine et Valdis font les derniers préparatifs. Ils finissent enfin par donner le feu vert à Alekseï, et celui-ci recommence à alimenter le système.

Angélica a dû voir que nous étions prêts. Elle devrait déclencher la bombe.

Comme pour faire écho aux mots de Valdis, les chiffres sur les écrans commencent à s'affoler, tandis que le jeune homme sent une énergie formidable enfler à environ deux cents mètres de lui, là où se trouve la Source de Angélica.

Tout se passe comme prévu. J'enclenche le processeur.

Incapable d'interpréter les graphiques qui s'affichent, Alekseï continue de se concentrer sur sa tâche.

La faille est ralentie, et... elle a réussi ! Les oscillateurs sont en phase.

Je commence l'envoi du message.

L'énergie de la rupture dimensionnelle continue de gonfler pendant que Mordine s'affaire...

Voilà, c'est fait !

...Et soudain, la Source de Angélica disparaît.

Est-ce qu'il faut que je continue à alimenter pour que le signal dure plus longtemps ?

Non, ce n'est pas nécessaire. La faille va s'effondrer sur elle-même dans un instant.

Et surtout, est-ce que l'on peut récupérer les données de ce qu'il s'est passé ? J'imagine que ça pourrait donner des information sûr l'endroit où Angélica se reformera...

Se reformera ? Vous ne comprenez pas, jeune homme. La dimension où elle a été aspirée ne permet pas aux choses d'exister... eh bien, comme dans la notre. Il n'y a pas d'espace-temps, là-bas, et les lois de la physique ne s'y appliquent pas.

Je sais qu'elle est une Source, mais... il est des choses auxquelles même les Sources ne peuvent survivre.

Attendez... Il n'y a vraiment aucun espoir ?!?

J'aurais aimé vous dire le contraire, mais... Non, aucun.

Je suis désolé.

Tournant le dos aux autres, Nétifer se dirige lentement vers la sortie.

Alekseï se pose devant Valdis, et énonce clairement :

Et moi, je vous dis que vous vous trompez... Angie, on va la revoir. Ça va peut-être mettre du temps. Peut-être des centaines, des milliers d'années... Mais je sais qu'on va la revoir.
Non. Plus précisément, que Nétifer va la revoir.

Et Alekseï suit le même chemin que Nétifer. Légèrement plus vite, afin de la rejoindre. Mais sans courir.


Dernière édition par Eric le Dim 22 Avr - 22:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Dim 22 Avr - 23:52

Alekseï ne met pas longtemps à rejoindre Nétifer. Il la trouve à la lueur de sa lampe, adossée à un mur, un peu plus loin.

Son expression est vide.


...

Alkeseï vient s'adosser contre le mur, aux côtés de son amie, sans dire un mot. Ce n'est pas le moment de parler.

...

Il essaie simplement d'établir un petit contact physique. Juste lui prendre la main.

Elle le laisse faire, et après une minute, elle ouvre finalement la bouche.

Alek... Je suis vraiment si terrible que ça ? Pour qu'elle n'ait pas osé me parler avant, je veux dire...

Non , répond le jeune homme avec un sourire sans joie.

... Mais ce n'est pas facile de dire ce que l'on ressent aux personnes qu'on aime vraiment. C'est un saut dans le vide. Ça passe ou ça casse. Et on a tellement peur que ça casse...

Alors, oui : elle avait un peu peur d'en parler. Elle voulait le faire, mais elle ne savait pas quand...

Je... Elle soupire. Je ne pouvais pas lui retourner ses sentiments, mais... j'aurais aimé savoir.

Je sais.

Après un nouveau silence, elle reprend.

Quand tu disais qu'on la reverrait, tu y croyais ? Tu y croyais vraiment ?

C'est beaucoup plus qu'y croire vraiment, Nétie : J'en suis certain. Là, c'est un vrai sourire qu'affiche Alekseï.
Et en attendant de la revoir, on va faire le maximum pour qu'elle soit fière de nous à son retour. Il fait un petit geste pour essuyer les larmes de Nétifer qui coulent encore sur ses joues.

Je vais m'accrocher à cet espoir, alors... mais si je doute qu'elle serait très fière de ce que je m'apprête à faire.

Elle sort son communicateur.

Dashkit ? Tu as des nouvelles de là-haut ?

Oui, répond le jeune homme, à l'instant. Je viens de parler à Kal channis. C'est mauvais. Elle se bat encore avec votre époux, mais il sort des sélucéens de partout et les troupes régulières sont débordées.

Ils devraient bientôt arriver ici, en fait.


Merci. Envoie-nous Mac. Toi, tu restes avec Mordine et Valdis et tu assures leur protection.

Elle raccroche et se tourne vers Alekseï.

Il va falloir donner aux renforts le temps d'arriver. Ça veut dire faire un bain de sang. Du sang de sélucéens.

Tu es avec moi ?

Tsss... Comme si tu avais besoin de poser la question !
Les sélucéens vont apprendre qu'on ne s'attaque pas aux humains sans en payer le prix...

Oh oui...

A ce moment, les lumières commencent à se rallumer.

On dirait que les gardes rouges recommencent à alimenter une partie du complexe. Parfait. On les verra venir de plus loin.

Alors, quel est le plan ? demande Mac en arrivant.

A quel distance exactement fonctionne ton pouvoir, Mac ? Au maximum ?

Une trentaine de mètres autour de moi, à peu près.

Parfait. Tant que nous restons dans des zones plus petites que ça, ils ne pourront pas nous tirer de loin. Il va falloir qu'ils viennent au corps-à-corps.

... Où nous serons largement supérieurs. Les sélucéens n'ont pas vraiment l'habitude de ce genre de combat. Sans compter nos pouvoirs respectifs.
Si on se retrouve dans une zone plus étendue, j'éliminerai leur technologie à distance au cas par cas...


Dernière édition par Eric le Lun 23 Avr - 2:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Lun 23 Avr - 2:50

Jugeant que Mordine et Valdis, protégés par Kal Dshkit et surtout bien cachés, ne risquent rien, les trois Sources prennent la direction de la sortie. Arrivés sur place, ils retrouvent les deux gardes rouges qu'ils ont neutralisés plus tôt, toujours inconscients et ligotés.

Nétifer lève son pistolet vers le visage de la sniper évanouie, mais Maccari pose la main sur son poignet.


Non, Nétifer. Je suis d'accord pour me battre, et en tuer autant qu'il faudra, mais pas de cette manière.

...

D'accord. Comme tu voudras, dit-elle finalement en baissant son arme.

A ce moment, il entendent le bruit de la crémaillère du monte-charge. En levant les yeux, ils aperçoivent loin au-dessus d'eux la grande plate-forme en train de descendre.

Trente, peut-être quarante, commente laconiquement Mac en se concentrant.

Trop nombreux pour le corps à corps. On va se dissimuler, et je vais laisser un explosif télécommandé en bas... On gagnera du temps.

Non. On a besoin du monte charge pour remonter. L'explosion pourrait l'endommager.

Quarante, c'est faisable. Mac, attends mon signal.

Nétifer dissimule son pistolet dans son dos, puis va se planter en bas du monte charge, bien en vue, les mains posées sur la tête.

Peu de chance qu'un explosif bien dosé puisse endommager cette plate-forme massive. Et on aurait pu utiliser des grenades "stun". Ou même les jets-pack pour remonter, au pire...
Non, elle veut du sang et du corps à corps...

Soupir. Je vais devoir la calmer avant que ça tourne au vinaigre. Sur le trajet en plate-forme, peut-être. En attendant, la couvrir...
Alekseï se dissimule non loin du point d'arrivée de l’ascenseur.


Dernière édition par Eric le Lun 23 Avr - 3:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Lun 23 Avr - 11:57

Mac et Alekseï, cachés derrières les piles de conteneurs, peuvent observer la scène depuis un interstice. La plate-forme est bientôt assez bas pour qu'ils voient les soldats sélucéens qui s'y trouvent. Ils sont en effet une petite quarantaine, mais ceux-là sont équipés de tenues de combat plutôt standards, qui n'ont rien à voir avec les armures des gardes rouges : treillis de combat, plastrons de protection en plastacier et casques. Leur armement est plus limité également, la plupart ne portant qu'un fusil d'assaut et un pistolet, plus une lame courte, et pour une poignée seulement des grenades ou une arme lourde.

Le monte-charge s'arrête à son emplacement avec un bruit sourd, vingt mètres devant leur cachette, et les sélucéens en descendent immédiatement pour entourer Nétifer. Une dizaine la met en joue, tandis que les autres se déploient tout autour de façon très professionnelle pour couvrir la zone, armes pointées vers le périmètre. La jeune femme reste stoïque, et d'entre les rangs sort un officier qui vient à sa rencontre, en la toisant d'un air hautain.


Vous êtes le chef ? Je suis Nétifer de Moork.

<La baronne de Moork ? Quelle belle prise !> comprend Alekseï.

Même d'où il est le jeune homme peut sentir les énergies psychiques du télépathe se déployer, chercher à pénétrer l'esprit de la jeune femme.

<Attendez... vous n'êtes pas... entrain de vous rendre ?> dit-il en écarquillant les yeux.

Me rendre ? Non. J'attendais juste que vous soyez tous à portée.

Mac ?

Maccari laisse aussitôt son pouvoir faire son effet, au moment où les soldats les plus proches de leur position commencent à contourner les conteneurs et s'apprêtent à tomber sur eux. Les diodes sur leurs armes et équipements s'éteignent instantanément tandis que les éclairages commencent à vaciller de manière sporadique.

Alekseï bondit alors hors de son couvert, et pose sa main gauche crépitante d'électricité sur l'épaule du sélucéen le plus proche. De sa main droite tendue en avant, un éclair jaillit pour frapper le pauvre soldat qui se tenait un peu plus loin. Il s'en prend en priorité aux ennemis qui risqueraient de quitter involontairement la zone d'effet du pouvoir de Mac, qui jaillit sur ses talons et enfonce son épée dans la gorge d'un troisième adversaire.

Les sélucéens, tant ceux qui tenaient en joue Nétifer que ceux qui ont Alekseï et Maccari dans leur champ de vision, appuient sur leurs gâchettes... et sont sidérés quand rien ne se passe. !

Nétifer, elle, a commencé à absorber l'âme du télépathe avant même que sa main gauche ne se referme sur son visage, lui arrachant un cri. Quant à sa main droite, elle a sorti son arme de sous sa veste, et un faisceau d'énergie rouge en sort pour faucher les trois sélucéens les plus proches, les coupant littéralement en deux.


A ce stade, la plupart des soldats ne comprennent pas encore ce qui se passe avec leurs armes et cherchent la panne. Seule une poignée s'est décidée à les lâcher pour sortir des armes blanches.

Puisqu'ils sortent des armes blanches, Alekseï ne se prive pas non plus. En fait, c'est voir Mac manier sa propre épée qui lui en donne l'idée : ils n'ont jamais combattu côte à côte en portant une lame !
Le jeune homme génère de nouveau un puissant arc électrique de la main droite. Mais cette fois, il le stabilise. Une sorte de tronçon de foudre crépitante d'un peu plus d'un mètre se dessine, matérialisant ce qui ressemble diablement à une épée.
Qu'Alekseï ne tarde pas à tester sur les soldats qui ont la mauvaise idée d'être sur son chemin...


Il réalise rapidement l'efficacité d'une telle arme : Avec une épée faite d'éclairs, nul besoin de toucher un point vital. Les sélucéens qu'il frappe au bras ou à la jambe sont instantanément foudroyés. Il passe de l'un à l'autre, la plupart du temps avant qu'il n'aient eu le temps de réagir, les abattant presque sans effort. A ses côtés, Maccari ne fait pas moins de ravages, sa lame entrant et sortant des corps, cherchant les points faibles des armures, tuant soldat sur soldat.

Mais celle qui fait véritablement un carnage, c'est Nétifer : Après avoir lâché un premier corps sans âme, elle a répété l'opération avec un second sélucéen, tout en jouant du pistolet avec une terrible efficacité : Le faisceau de force rougeoyante découpe les sélucéens comme des ennemis de papier !

Moins d'une minute après le début du combat, il n'y a plus un ennemi debout.


Il va donc rejoindre Nétifer.

C'est un carnage... Il y en a partout.

... Bon, on continue à l'étage ?

Oui. Mac, tu peux arrêter ? On va voir si on peut capter quelque chose sur leurs communicateurs.

Okay, répond Mac en cessant d'altérer le voile.

Alek ? Tu parles couramment sélucéen, non ?

Presque couramment, oui. Mais peut-être pas leur jargon militaire... Je vais essayer.
En tout cas, il ne peut s'empêcher de jeter un regard inquiet en arrière alors que Nétifer règle son communicateur. Laisser Valdis et surtout Mordine derrière, ça le travaille un peu. Bien sûr, il y Dashkit avec eux, mais...


Dernière édition par Eric le Mer 25 Avr - 5:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Ven 27 Avr - 18:50

Pendant que Nétifer jette un œil aux commandes de la plate-forme, Alekseï tente de capter les communications de l'armée sélucéenne. Il ne lui faut qu'une minute pour trouver des fréquences utilisées. Sur les premiers canaux, les signaux sont faibles, parasités. Ils doivent venir de bien plus haut dans la montagne. Après quelques essais, il finit par trouver un signal clair. D'après ce qu'il comprend, un second groupe attend en haut du monte-charge, et commence à s'impatienter.

Bon, comme il fallait s'en douter, il y a une autre escouade en haut, qui attend le retour de la plateforme pour pouvoir descendre. Les communications des autres groupes sont trop distantes pour que je comprenne quoi que ce soit...

Ce qui veut dire que nous avons intérêt à bien coordonner l'ouverture des portes du monte-charge avec la mise hors tension de la technologie ! 'Faudra se cacher sur les côtés. Si la porte ne s'ouvre pas assez, ça va compliquer le combat.

Ou alors on se cache sous la plate-forme, et on attend qu'ils ouvrent et qu'ils avancent.

Bonne idée. Il y a assez d'espace sur les côtés pour repasser par-dessus quand on voudra et les prendre par surprise.

Bon, fouillez-les vite fait, prenez tous les explosifs que vous pourrez.

OK. Et tu feras attention avec ton pistolet, Nétie. Cette fois-ci ce sera du combat rapproché, je n'ai pas envie de me faire tailler en pièce par erreur ! , dit Alekseï tout en débarrassant les soldats sélucéens de leurs armes et explosifs, qu'il stocke en masse dans son disque.
Comme ce qu'il a fait avec les gardes rouges !


Ne t'inquiète pas. Si ça marche comme je veux, je pourrais m'occuper de ceux qui seront sur le monte-charge depuis le dessous avec mon pouvoir, si ils y restent assez longtemps. On ne foncera dans le tas qu'en cas de réelle nécessité.

Bon, allons-y. , dit-elle en enclenchant le moteur de la plate-forme, avant de s'accrocher en-dessous dès qu'elle est assez haute.

D'accord. Tu nous feras signe si tu sens que ça foire...
Et Alekseï s'accroche donc à son tour sous le monte-charge.


Dernière édition par Eric le Sam 28 Avr - 16:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Sam 28 Avr - 17:47

Le monte-charge gravit lentement la longue pente vers la partie supérieure du complexe. Solidement accrochés en-dessous, les trois sources peuvent bientôt sentir la présence du groupe de soldats sélucéens qui attend en haut. Ils doivent être à peu près aussi nombreux que ceux qu'ils ont affronté en bas.

Quand la plate-forme s'immobilise enfin, ils entendent les grandes portes automatiques s'ouvrir, et des ordres sont aboyés en sélucéens. Les militaires au-dessus d'eux, ayant perdu le contact avec le groupe qui les a précédés, s'attendaient à trouver un ennemi. D'après ce qu'entend Alekseï, ils sont plutôt surpris de ne trouver personne en face d'eux.

Les premiers commencent à s'avancer sur la plate-forme, mais Nétifer attend encore.


Alekseï, qui imaginait apparemment le plan de la même façon que la séclantie - c'est à dire attendre que tous soient entrés, et même que les portes se referment - , continue d'attendre patiemment.

Une bonne moitié des soldats sont maintenant sur le monte-charge, tandis que les autres sont restés en arrière. Nétifer commence alors à déployer son pouvoir. Alekseï peut sentir la zone d'effet s'étaler au-dessus d'eux, moins puissante que lorsqu'elle se concentre sur un seul individu, mais les énergies spirituelles des sélucéens commencent malgré tout à les quitter pour affluer vers la jeune femme.

Assez vite, les soldats présents sur la plate-forme cessent de se déplacer. Ils arrêtent aussi de répondre à ceux qui sont restés en arrière, ce qui pousse plusieurs de ces derniers à s'avancer pour voir ce qui ne va pas... et à entrer dans le siphon où ils commencent eux aussi à être vampirisés.


Ils ont déjà dû donner l'alerte, Nétifer.

Oui. C'est le moment de passer à l'attaque, dit-elle en commençant à se déplacer vers le bord de la plate-forme.

Alekseï fait de même. Lorsqu'ils sont en position, il fait signe à Mac de relâcher son pouvoir.

Quand tu veux.

Le jeune russe n'a pas encore généré son épée de foudre, ce qui serait prendre un trop grand risque d'électrocuter ses amis avec tout ces amas de métal, mais il sait qu'il peut y arriver très rapidement.

Sous la direction de Nétifer, les trois Sources montent rapidement sur la plate-forme par les côtés, contre le mur où se trouve la porte, de manière à ne pas être visible par la quinzaine de soldats qui se trouvent encore à l'intérieur. Ils découvrent alors que si ceux qui sont sur le monte charge tiennent encore debout, ils ont le regard vide, comme s'ils étaient morts à l'intérieur.

De l'autre côté de la porte, on entend encore quelques cris, venus de ceux qui persistent en vain à appeler leurs compagnons, sans oser s'avancer pour les rejoindre.

Nétifer s'avance la première, puis fait signe à Mac. Ce dernier paralyse la technologie ambiante, et les lumières vacillent à nouveau. Aussitôt, Nétifer ouvre les hostilités en s'avançant dans l'encadrement et en ouvrant le feu...


Alekseï se faufile aux côtés de Nétifer - en ne gênant évidemment pas sa ligne de tir ! - pour visualiser l'extérieur de l’ascenseur, détecter d'éventuels dangers ou anomalies. En tout cas, il en profite pour générer de nouveau son épée de foudre.

Il réalise toutefois très vite que leurs adversaires sont aussi désemparés que l'étaient le premier groupe qu'ils ont affronté, et ils sont moitié moins nombreux cette fois. Plusieurs sont déjà tombés sous les tirs de Nétifer, et les autres en sont encore à chercher à comprendre pourquoi leurs armes sont inopérantes. Seul un petit trio, sûrement plus malins que les autres, s'est précipité vers les escaliers.

Nétie ! Je m'occupe des fuyards avant qu'ils ne sortent de la zone de Mac ! Alekseï fonce vers eux, n'hésitant pas à frapper de son épée les sélucéens qui se trouvent sur son chemin.

Dès qu'il s'est éloigné de la mêlée et qu'il est entré dans l'escalier, le russe leur hurle dans leur langue :


< Stoppez-vous, ou vous êtes morts ! >

L'un des trois hésite, puis s'arrête, tandis que les deux autres continuent de prendre leurs jambes à leur cou.

Alekseï prend son épée comme on tiendrait un javelot, et la lance. En se concentrant pour qu'il se divise en deux et frappe les fuyards sans toucher celui qui vient de se rendre.

Foudroyés dans le dos, ils s'effondrent instantanément, tandis que le dernier se hâte de lâcher son fusil, tout inutile qu'il soit, pour mieux lever les mains.

< Bon choix. Et désolé pour tes camarades, ils auraient dû m'écouter...
Je t'explique comment ça va se passer : je veux les effectifs de vos troupes et toutes les informations tactiques que tu possèdes.
Si tu refuses, je te tue. Si tu mens ou me caches quelque chose, je le saurai et je te tue.
Si tu m'aides, je te ferai avaler un somnifère pour te mettre hors-combat, et je négocierai en ta faveur une fois que nos troupes auront gagnées.

Tu as trois secondes pour te mettre à parler.

Un... >

Tout cela est dit en approchant prudemment de lui et en dressant son poing droit, signe pour l'arrière qu'il a la situation en main. A cas où Nétifer se sentirait d'humeur à faire du zèle...
Puis il sort déjà de son disque des anesthésiants contenus dans le coin pharmacie. De quoi assommer un cheval.


<Rokad Zarrod, Ren-Ka-Ru, soldat de premier rang, troisième section, vingt-huitième corps d'infanterie spatiale.>

<Je... C'est tout ce que je suis autorisé à vous dire.> ajoute le soldat, dont la peur est bien visible malgré son casque.

< Alekseï Ivanovna, terran. Et je n'ai aucun titre ni rang, ici.
Je n'ai pas envie de te tuer, Rokad... Donne-moi quelque chose pour que je puisse justifier que je t'ai laissé la vie sauve, putain de merde ! >

Alekseï peut voir le soldat regarder ce qui se passe dans son dos : Les bruits de combat ont cessé, ce qui signifie que Mac et Nétifer en ont fini avec ses camarades.

<Je...>

Rokad baisse un peu la tête, résigné.

<Je suis Rokad Zarrod, Ren-Ka-Ru, soldat de premier rang, troisième section, vingt-huitième corps d'infanterie spatiale.>

< Le pire, c'est que j'aurais sûrement agit de la même manière, à ta place... >

<M... merci.> fait le soldat en réalisant qu'il va être épargné.

Alekseï choisit un endroit de peau à nue, et lui injecte la dose d'anesthésiant. Tandis que le sélucéen sombre dans l'inconscience, il récupère ses armes.

Il est rejoint par Nétifer et Maccari tandis qu'il empoche les grenades.

Alors comme ça tu fais des menaces vides de sens, maintenant ? dit la séclantie en faisant la moue.

Soupir du jeune homme.

J'avais décidé de le laisser en vie dès qu'il a levé les mains, Nétie...
Vos télépathes seront sûrement heureux d'avoir des survivants, et ce n'est pas mon genre d'abattre quelqu'un qui s'est rendu.
J'ai simplement essayé d'avoir quelques informations en bluffant. D'ailleurs, Alekseï cherche à localiser les Sources du baron et de Channis. Ainsi que les esprits les plus proches.

C'est pour ça que je n'aime pas le bluff : La fois suivante, tu risques fort de ne pas être pris au sérieux. Quand tu mets toujours tes menaces à exécution, par contre...

Ce n'est pas le moment, vous deux.

Je ne sens pas d'autres présences proches, et les sources sont toutes assez loin de nous. Une destination privilégiée, à votre avis ?

Je dirais le centre de commandement, ou les grands carrefours de circulation : les passages obligés...

Ou alors on va droit vers la plus grosse concentration d'ennemis. Même si leurs manœuvres doivent être commandées depuis l'orbite, c'est là que doivent se trouver les officiers supérieurs envoyés sur place. Si on peut les abattre...

Si tu sais où se trouve cette concentration, ça me va...
Mais je n'ai pas la portée pour sentir cet endroit.

Mac ?

A peu près... quatre cent mètres au-dessus de nous. Il y a un groupe plus large que les autres. Peut-être bien deux cents personnes.

Tu crois vraiment que c'est une bonne idée de foncer dans le tas ?

Au pire, on gagnera du temps jusqu'à ce que les renforts arrivent.

On évite les ascenseurs, à partir de maintenant. Ils pourraient nous y bloquer.

Oui, il faut éviter les ascenseurs. Et les deux cents ennemis... Pfff... On peut faire beaucoup de dégâts avec l'effet de surprise. Et ça fera une sacrée diversion pour tout nos alliés qui sont dépassés par le nombre.
Mac, la direction précise ? Et Nétie, ça correspond à quelle salle ?

Maccari tente d'indiquer ce qu'il sent de son mieux.

Mmmm... difficile à dire à cette distance. Ce n'est pas comme si je connaissais le complexe par cœur. Ça pourrait aussi bien être...

Elle s'interrompt soudain.

Vous avez senti ça ?

Mac hoche la tête. Tout comme Alekseï, il a perçu une présence au niveau des cadavres de soldats étendus derrière eux. Un esprit, et une âme, mais pas de composante physique.

C'est de la magie... Il faut partir d'ici pour aller vers notre vraie cible !
Mac, si tu peux baisser le Voile, ça devrait bloquer leur tentative...

Mais avant que Mac n'ait pu réagir, la présence s'en est allée à une vitesse folle, vers le bas, sur le lieu de leur carnage précédent.

Je ne suis pas sûr que c'était de la magie. Je crois plutôt que c'était un de leurs télépathe, sous forme psychique.

Frel ! Il vient enquêter, et nous, comme des cons, on a pas achevé les blessés. Ils vont vite savoir comment on procède !

... Ce qui ne les aidera pas beaucoup. Si seulement les blessés ont eux-même compris, ce dont je doute fortement.
Par contre, on sera attendus ! Et tout le temps qu'ils passeront sur nous, ils ne le passeront pas sur d'autres...

Allez. Dans cette direction, donc, Mac ? Alekseï se met en route.


Dernière édition par Eric le Jeu 3 Mai - 0:52, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Jeu 3 Mai - 14:47

Se fiant aux sens de Maccari en priorité, le petit groupe se lance dans les escaliers et remonte rapidement vers la surface. Ni l'égérian ni la séclantie ne ralentissent en avalant les marches quatre à quatre, mais après plusieurs minutes d'ascension, le souffle commence à manquer à Alekseï, et il peine à les suivre.

Ça va, Alek ?

Nan... J'ai du mal... A suivre le rythme... Reprendre mon souffle...

Petite pause... Pour la stratégie ?

Pas le temps, soldat. Bouge tes fesses. Tu souffleras quand on y sera, dit Nétifer avant de repartir.

Eh ben... tu parles d'un sergent-chef !

Souffler quand on arrivera au combat ? ... J'aime bien le concept !

Alekseï se met à pratiquer de l'hyper-ventilation tout en se remettant en marche. En course, plutôt ! Il a appris cette méthode de respiration lors de ses entraînements de Systema pour récupérer plus rapidement et évacuer la douleur. Et il sait que ça aide.
Un peu...


Il y a du monde dans l'escalier. Sûrement une patrouille. Ils descendent vers nous et j'en compte... six, je crois.

Pas le temps de s'arrêter pour eux. On leur passe à travers.

Alekseï, qui est en queue de peloton, est presque sûr de ne pas avoir le temps d'utiliser l'épée avant que cette escouade se fasse décimer. Surtout vu la mortelle motivation de Nétifer.
Aussi, il ne se fatigue pas à la générer. Mais il commence à se recharger, au cas où...


Lorsqu'ils arrivent face à ladite patrouille, la seule surprise tient dans le fait qu'ils ne sont pas seulement six. Il y a en effet deux androïdes de combat avec eux... ce qui ne fait aucune différence dès que Mac active son pouvoir. Comme il s'y attendait, Alekseï n'a même pas le temps de se joindre au combat. Le temps qu'il rattrape son retard sur les deux autres, ils en ont déjà terminé. Cela lui aura au moins permis de souffler un peu.

En enjambant les corps, il a le temps d'écouter à nouveau dans le communicateur volé sur un cadavre un peu plus tôt, mais il constate qu'ils ont dû changer de fréquence. Quelques marches plus haut, il parvient à capter de nouveau quelque chose, si ce n'est que cette fois, il ne comprend pas grand chose à ce qui se dit : Le vocabulaire utilisé n'a plus rien de militaire. Ils doivent maintenant utiliser un code connu seulement de leurs soldats.


Alekseï partage immédiatement le peu d'information qu'il vient de glaner.

Ça parle sur leur fréquence ! Mais je ne comprends plus rien... C'est doit être un code ! En tout cas, ils se préparent à notre arrivée... Et ils doivent déjà savoir que leur troupes et leurs droïdes ne nous arrêtent pas !
A leur place, je piégerais l'accès ou je me reposerais sur les télépathes... Merde, je suis déjà claqué !

Alors espérons que nos boucliers psy seront assez efficaces.

Ils continuent sur leur lancée, mais au grand soulagement d'Alekseï ils en ont bientôt fini avec les marches. Le jeune homme peut maintenant sentir les autres Sources dans le complexe : Celles de Alderach de Moork, de Kal Channis et une autre sont en formation serrée, à environ trois cents mètres d'eux, peut-être deux ou trois niveaux au-dessus seulement. Les trois autres membres de la Légion sont plus dispersés.

Mais ce qui le frappe le plus quand ils entrouvre la porte de sortie de la cage d'escalier, c'est le silence.


Plus de combats... du moins dans les parages. Ils ont fait vite.

Ils étaient deux cents, tu disais ? Ils ont fait vite pour se déplacer, aussi... Un groupe de cette taille bouge bien plus lentement, normalement ! Tu as suivi leurs déplacements ?
Tout en demandant, Alekseï essaye de repérer les esprits conscients aux alentours.

Ils sont toujours là... mais de moins en moins nombreux. Et maintenant qu'ils sont plus proches, je crois que beaucoup... ne sont pas sélucéens. Des humains, pas trop physiques. Pas des soldats...

...Et il y en a qui continuent de disparaître !

Des scientifiques ! Et ils les téléportent hors d'ici !

En se concentrant, Alekseï peut aussi les sentir, à l'extrême limite de ses perceptions, et en effet ils disparaissent à intervalle régulier, un par un.

Ils font des prisonniers ! 'Faut essayer de limiter la casse en arrêtant le transfert, ou mieux, de se faire téléporter nous aussi.

Eh merde ! On ne peut pas ! Madelyne nous avait parlé des problèmes de téléportation avec les Sources, le truc où tout ce qui passe avec nous est détruit... Quoique, moi, je suis autonome. On pourrait se séparer et... Et on verra ça sur place.

Ça veut juste dire laisser notre équipement derrière nous. On peut s'en passer !

Mac leur fait soudain signe de reculer.

Attention ! dit-il en refermant.

Désolé, j'étais tellement concentré sur le groupe principal que je n'ai pas fait attention à ceux-là.

Alekseï lui aussi peut les sentir, maintenant : Un petit groupe de quatre personnes qui arrive dans le couloir. Nétifer entrouvre doucement la porte, et ils peuvent voir approcher deux soldats sélucéens, marchant derrière deux eksibets, les mains attachées dans le dos. Le premier leur est inconnu, mais il reconnaisse la seconde : Nelle, celle qui les a accueillis à leur arrivée.

Bon, on va commencer par libérer les eksibets... Même tactique que d'habitude ? On gèle leur technologie et on leur saute dessus quand ils passent devant nous...
Alekseï profite de ces quelques secondes de répit pour reprendre son souffle et réflechir à la meilleure marche à suivre pour la suite. Nelle pourra sûrement leur donner des indications sur la situation des scientifiques, et l'endroit où eux-même sont emmenés.


Dernière édition par Eric le Mar 8 Mai - 13:56, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mar 8 Mai - 15:43

On fait comme ça, mais sans abîmer leurs armures, cette fois.

Dès qu'ils les ont dépassés, nos trois amis sortent en trombe de la cage d'escalier et tombent sur les deux soldats. Il n'y a pas vraiment de combat : Nétifer aspire l'âme du premier en un instant, tandis que Mac ôte d'un geste rapide le casque du second, qu'Alekseï n'a plus qu'à assommer d'un coup sur la nuque.

B... Baronne ?!? fait Nelle, sidérée.

Le jeune eksibet à côté d'elle, sûrement un novice, est si surpris qu'il reste bouche bée.

Eh oui.

Alekseï estime rapidement la taille des deux soldats sélucéens par rapport aux leurs, et commence immédiatement à retirer leurs armures. L'une d'elles devrait lui aller, et l'autre devrait passer pour Mac.

Quelle est la situation, là-bas, du côté des scientifiques ? Et où étiez-vous emmenés ?

Heu... je ne parle pas très bien le sélucéen, mais... je crois qu'ils nous amenaient rejoindre les autres eksibets capturés.

Est-ce que vous savez si il y a encore des combats ?

Si j'ai bien compris, il n'y a plus de résistance, à part dans les sous-sols.

Frel ! Ça veut dire que Alderach et les autres ont été pris aussi !

Bon, toi, passe-moi ta robe ! intime la jeune femme à l'apprenti.

D... D'accord, fait le garçon en obtempérant.

Alekseï s'équipe donc de l'armure sélucéenne correspondant à sa taille.

Bien, ce serait bien que vous vous trouviez un endroit ou vous cacher, dit-il à Nelle et au novice. J'imagine qu'une seule otage Eksibet fera l'affaire.
D'ailleurs, essaye de te calmer, rapport à tes yeux, Nétie. Et n'oublie pas la marque à rajouter sur ton visage.

Oui, bien vu. On va se changer dans l'escalier.

Cette fois, c'est sans guère de pudeur qu'elle se met en sous-vêtements pour enfiler la robe, ce qui est plutôt étonnant pour qui la connaît. Elle n'est clairement pas tout à fait la Nétifer de d'habitude. Elle s'entaille ensuite le doigt de la pointe de son couteau, puis le passe sur son nez et ses joues, y laissant un trait de sang.

Mac et Alekseï se hâtent de revêtir les armures, et ils sont très vite prêts.

Nelle, vous allez prendre nos affaires, et ces disques. Vous vous trouvez une cachette, et vous y restez, d'accord, ordonne la séclantie.

Oui baronne.

Donc, définitivement, ton plan est d'aborder leur vaisseau, hein ? demande Mac.

Oui. On frappe à la tête si on peut. Des objections ?

Oh non ! Les abordages, c'est ma spécialité !

Sauf que tu seras à mains nues, cette fois-ci.

Oh, et on la joue calme, en arrivant dans la zone de détention. Il faut comprendre comment leurs téléportations fonctionnent : pour le mieux, il faudrait pouvoir assister à l'une d'entre elle.
Et s'il y a combat, que ce soit assez foudroyant pour qu'ils n'aient pas le temps d'émettre...


Dernière édition par Eric le Mar 8 Mai - 17:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mar 8 Mai - 18:31

Quelques minutes plus tard, les trois sources entrent dans la grande salle réquisitionnée par les sélucéens pour rassembler les eksibets prisonniers et les transférer en orbite. Leur comédie a parfaitement fonctionné à l'entrée, et les hommes de factions les ont laissés passer sans discuter.

En plus de la cinquantaine de séclantis prisonniers, il y a là une trentaine de soldats, dont deux télépathes, plus quelques techniciens en armures eux aussi. Ces derniers s'affairent autour d'une espèce de plate-forme, sur laquelle ils ont fait monter quatre eksibets. Ceux-ci disparaissent avec un éclat de lumière tandis que nos amis s'approchent.


Rapidement, un officier vient vers eux.

Toi, ton nom, dit-il sans ménagement à Nétifer en séclanti.

Je... Je m'appelle Nelle, répond Nétifer en faisant mine d'être intimidée.

Alekseï ne dit pas un mot, mais examine soigneusement la disposition des lieux, les gens, les difficultés et les atouts de la situation. Aussitôt, il imagine un plan.

Bon... Problème, c'est un téléporteur pour plusieurs. On ne peut pas laisser Nétie partir avec d'autres Eksibets, ça les tuerait. Et il faudra des gens pour le manipuler si on veut passer...
Les télépathes peuvent être embetant, 'faudra les éliminer très vite.

Les bons points, c'est que les scientifiques séclantis restant doivent sûrement savoir se servir du pod, surtout s'ils ont observé, et qu'il semble être activé d'ici. Au pire, j'arriverai bien à faire collaborer l'un des techniciens sélucéen avec un peu de torture psychologique bien dosée. Qui agira sous le surveillance des Eksibets.

Il faudra que Mac relève le Voile entre deux téléportation, lorsque nous serons prêts.


<Attendez>, continue l'officier en sélucéen tout en affichant un holo-écran sur son poignet.

<Ah... Nelle Skartis, voilà... Une des assistantes personnelles de leur boss, hein ? Elle est sur la liste prioritaire> ajoute-t-il à l'intention de ses deux "soldats". <Amenez-la sur la plate-forme. On l'envoie tout de suite.>

<A vos ordres> répond Mac aussitôt, avant de pousser Nétifer vers l'avant de la pointe de son fusil.

Alekseï le suit, restant côte à côte comme lorsqu'ils sont arrivés. Dès qu'il sont un peu éloignés des oreilles indiscrètes, il chuchote :

On ne peut pas envoyer Nétifer avec les autres, ça les tuerait. Déploie le Voile dès que tu vois mes éclairs. Je m'occupe des télépathes en premier. Évitez de tuer leurs techniciens...

Quand ils approchent du pod, le jeune russe se détache, l'air nonchalant, pour se rapprocher de ses cibles.

Attends, fait Mac en posant la main sur son bras. Regarde plutôt.

Pendant que l'officier interrogeait "Nelle", les sélucéens ont fait monter trois nouveaux eksibets sur la plate-forme. L'opérateur lance la procédure sur son clavier, puis s'écarte en faisant signe aux soldats proches d'en faire autant. Puis il lance un décompte à voix haute : <5, 4, 3, 2, 1... 0>. Et là, enfin, les trois séclantis se retrouvent téléportés.

Ça pourrait être plus simple qu'on ne croyait, non ?

Malgré le casque, Alekseï est persuadé que Maccari vient de lui lancer un clin d'oeil de connivence.

Oui. Ils n'auront pas le temps de réagir si l'on fonce au dernier moment. On fait comme ça.

Suivant les instructions de l'officier, Mac et Alekseï font monter Nétifer sur le pod de téléportation à son tour. A nouveau, le technicien lance le compte à rebours. Alekseï attend la dernière seconde pour bondir sur l'installation et attraper le bras de la séclantie.


Dernière édition par Eric le Mer 9 Mai - 18:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 9 Mai - 21:54

Trop surpris pour avoir le temps de réagir, les sélucéens assistent impuissants à la téléportation des trois Sources.

L'afflux d'énergie est plutôt revigorant pour Alekseï. Lorsque la lumière se dissipe, il se tient sur un autre pod de téléportation, dans une salle où plusieurs techniciens sélucéens en uniformes se tiennent derrière leurs pupitres. Il y a également là quatre soldats, ainsi que les trois eksibets téléportés juste avant eux. Tous les regardent avec incrédulité.

La surprise est d'autant plus grande que tout ce que portait Alekseï est en train de s'effondrer en une fine poussière, tout comme l'armure de Mac et la robe de Nétifer. Les voilà entièrement nus.

Comme prévu, Mac active son pouvoir et la pièce se retrouve aussitôt plongée dans l'obscurité.


Alekseï génère de la main gauche une boule de foudre qu'il envoie en l'air et qu'il maintient au dessus de lui. Afin d'éclairer la zone d'une lumière blafarde...
Dans la droite, une épée électrique se forme.


C'est parti... Il fonce alors vers le soldat sélucéen le plus proche, et n'hésite pas une seconde pour le frapper.

Il est aussitôt rejoint par Maccari et Nétifer, et à nouveau l'effet de surprise fonctionne à plein. Les trois soldats tombent dans les secondes qui suivent.

Mac laisse alors les lumières se rallumer, avant de se ruer vers les deux techniciens, qui n'ont pas eu le temps ou le réflexe de fuir. Il assomme le premier d'un coup de poing avant de soulever le second du sol par sa veste.

<Où est-ce que nous sommes ?>

<Q... quoi ?>

<Est-ce que nous sommes sur le vaisseau amiral ?> insiste Mac en serrant.


<O... Oui !>

Alekseï profite de l'effet de surprise pour demander au technicien :

< Où est le centre de commandement du vaisseau ? >

Le jeune russe observe ses yeux afin de de voir ses micro-expressions. Celles qui pourraient exprimer une réflexion, puis un mensonge.

<Quoi ? Le... le trône de sa majesté ? Il est tout en haut.> dit-il avec incrédulité, mais sans avoir l'air de dissimuler.

<Tu as accès à des plans ?>

<O...Oui.>

<Montre-nous, et vite !>

Le technicien se met aussitôt à pianoter sur une console, et un holo-plan apparaît... représentant plus un château à la forme pyramidale qu'un vaisseau spatial. Alekseï saisit tout de suite : Ils sont sur un des palaces de la Ren-Ka-Ru, ce qui signifie qu'un des princes de la guilde est présent en personne !

Alekseï mémorise la carte.

Merde ! C'est le vaisseau d'un prince du Ren-Ku-Ra. Un très, très gros morceau... 'Faut emmener ce gars avec nous, et avancer vite. L'alarme ne va pas tarder à retentir.
Et ne pas avoir de troupe dans notre dos. On va sortir de cette salle avec les eksibets, et je vais détruire les pupitres de commandes...

Ouais... On a plus besoin de celui-là ?

Non, répond dans leur dos une Nétifer en train d'enfiler rapidement une robe empruntée à l'un des eksibets. Tu peux t'en débarrasser.

Non, on pourrait... Alekseï, occupé à envoyer une EMP sur le pupitre de commande, réagit un peu trop tard, et...

Mac assomme le technicien d'un coup de poing bien senti.

Trop tard... Tsssss. Alekseï jette un regard passablement énervé vers Nétifer. Son comportement autoritaire et imprudent commence à l'irriter sensiblement.

Mettez-moi ça, dit-elle en leur lançant les robes des deux autres eksibets. On a pas le temps pour les armures. L'alerte a déjà dû être donnée depuis la surface. Il faut qu'on fonce.

Vous avez repéré le chemin ? dit-elle en s'approchant de l'holo-image représentant le palace.



D'après ce que Alekseï a pu voir, ils sont dans une des "ailes" latérales. Il a aussi pu constater que, par chance, la structure intérieure n'a rien à voir avec celle d'un vaisseau de guerre : Il s'agit bel et bien d'un palais, de près de cinq kilomètres de large, où les espaces intérieurs sont immenses et dédiés à tout sauf à l'accueil de troupes. La résidence du prince se trouve en haut, dans la rotonde centrale, et la route pour y arriver est certes longue, mais très dégagée.

Bien sûr. C'est par là... En espérant qu'ils n'ont pas encore fermé les sas anti-dépressurisation.

Pour ça, on a trois technomanciens avec nous. Ils nous ouvrirons les portes si besoin.

Vous êtes prêts à nous suivre ? demande-t-elle à ses trois compatriotes.

Pour allez apprendre à ces rouges qu'on ne rigole pas avec les séclantis ? Oh oui, baronne ! répond avec fougue le plus jeune.

Et puis vous venez de nous sauvez les fesses, alors on vous doit bien ça ! Mais ce sera juste nous deux. Le vieux pourra pas suivre.

En effet, le troisième eksibet, un très vieil homme chétif et fatigué, semble si choqué par tout cela qu'il s'est assis par terre en tremblant.

Je pars en avant-garde. On ne veut pas de sales surprises, surtout maintenant que nous avançons avec des alliés. Sur ces mots, Alekseï prend un peu d'avance. Une cinquantaine de mètres au maximum. En se concentrant sur ses perceptions physiques et psychiques.


Dernière édition par Eric le Jeu 10 Mai - 13:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Jeu 10 Mai - 14:28

En sortant de la salle de téléportation, Alekseï sent rapidement d'autres esprits à proximité, probablement les eksibets déjà amenés ici et les sélucéens qui les escortent. Il est toutefois assez surpris de constater que personne ne vient dans leur direction. En fait, ils s'éloignent tous rapidement, vers des passages latéraux... comme si ils leur dégageaient le passage ?!?

Il est vite rejoint par Mac, un peu à l'étroit dans sa robe noire. L'égérian lui tend un des deux fusils et un des deux couteaux qu'il a pris sur les soldats, gardant les autres pour lui.


Tu sens comme moi ? Ils nous ouvrent la voie, ou quoi ?

Alekseï ralentit un peu.

Je ne sais pas, mais... Je ne crois pas.

Ils constituent plusieurs groupes, ils font tous la même chose. Conclusion : ils suivent des ordres. Plusieurs hypothèses :
- Nous inciter à les suivre pour libérer les eksibets qu'ils détiennent, et donc gagner du temps.
- Se replier, car ils sont informés qu'ils ne feront pas le poids face à nous.
- Ou refluer, nous laisser passer, puis nous prendre à revers. Mais j'en doute, vu qu'ils tiennent des otages...

La seule vraie information qu'on peut en déduire, c'est qu'ils sont informés de notre progression. Donc, qu'ils nous attendent.

Il faut faire quelque chose à quoi ils ne s'attendent pas...

Comme quoi ? J'ai bien pensé à passer par l'extérieur, mais sans équipement ça va être coton.

Tandis que Nétifer commence à se rapprocher avec les eksibets, quelques dizaines de mètres derrière eux, Mac et Alekseï sursautent en réalisant soudain qu'une jeune femme se tient à seulement trois mètres d'eux !

Salutations, humains, dit-elle dans un séclanti parfait.

Oh frel ! fait Mac en pointant son arme...

...avant de la baisser. Comme Alekseï, il réalise très vite que ce n'est qu'une projection holographique.

< Dis ce que tu as à dire. > , annonce le jeune russe en séclanti.

Elle s'incline avec cérémonie.

<Je suis Hiraya Zukka Dat Kavedi Do Ku, princesse de la grande et glorieuse Ren-Ka-Ru.>

<Puis-je savoir à qui j'ai l'honneur de m'adresser ?>

Alekseï glisse quelques mots à l'oreille de Mac.

Elle gagne du temps. Et ce à quoi ils ne s'imaginent pas, c'est de la guérilla au sein de leur propre vaisseau. Chaque Eksibet libéré est un combattant de plus pour nous, surtout avec les armes prises sur les soldats sélucéen... On se renforce à l'arrière pendant que l'on fait mine d'avancer. Je me charge d'elle avec Nétie. Va vers les passages latéraux, et fait attention...

Puis le jeune russe s'incline à son tour face à l'hologramme.

< Je m'appelle Alekseï Ivanovna, Princesse. Et je suis là pour m'opposer à une attaque illégale de la grande et glorieuse guilde Ren-Ku-Ra sur des intérêts défendus par la puissante Alliance Terrienne. >
Cette fois-ci, il s'exprime en sélucéen.


<Un terran ? Et je suppose que votre compagnon l'est aussi ? Ou... égérian, peut-être ?> dit-elle en sélucéen également alors que Mac commence à s'éloigner.

< Erreur, Princesse, il est terran comme, moi. > Ne surtout pas lui laisser croire que nous tenons au vaisseau Egérian, sinon, ça va devenir compliqué...

Quant à vous, je crois comprendre que vous êtes la baronne de Moork. C'est cela ? reprend-t-elle en séclanti pour Nétifer qui finit de s'approcher après avoir fait signe aux deux eksibets de rester en retrait. <Ravie. Je suis...>

J'ai entendu, "princesse", l'interrompt Nétifer avec hargne. Vous allez arrêter votre attaque sur mon peuple immédiatement, si vous ne voulez pas que nous venions vous botter vos jolies petites fesses roses !

Quelle combativité ! C'est inespéré !

Vous êtes une magnifique surprise, vous savez ? Cette opération était si bien planifiée que cela a été d'un ennui mortel jusqu'ici. Nos espions avaient fait un si bon travail que nous avions même de quoi régler le problème que posaient vos immortels de la Légion. Mais vous trois ? Vous n'étiez pas prévus au programme, et vous avez rendu les choses bien plus excitantes. Vous défaire d'une centaine de soldats comme vous l'avez fait, puis vous introduire ici ? C'était prodigieux !

Si vous n'avez rien à nous dire, à nous demander, à négocier ou à proposer, je crains fort que cet agréable échange arrive à son terme, Glorieuse Princesse Hiraya Zukka Dat Kavedi Do Ku...

Oh, rassurez-vous, cette conversation n'a rien d'inutile.

Comme je vous le disais, vous m'avez aidé à tromper mon ennui, et je n'ai aucune envie que cela cesse. C'est pourquoi je vous propose de jouer à un petit jeu avec moi.

Et pourquoi donc croyez-vous que nous allons être d'accord pour vous distraire ?

Parce qu'il y a forcément des gens auxquels vous tenez ici.

Voyez-vous, nous avons presque fini d'extraire toutes les personnes d'importance. Vos scientifiques ont presque tous été amenés sur ce vaisseau ou sur mes croiseurs, et les membres du conseils et ceux de la Légion vont bientôt arriver en navette. Nous n'avons pas pu déchiffrer les codes de vos ordinateurs, mais nos télépathes et leurs sondes psychiques nous fourniront tout ce que nous avons besoin de savoir pour mettre la main sur Ishtar.

Évidemment, ne laisser aucun témoin derrière nous rendrait les choses plus simples, c'est pourquoi il était initialement prévu d'achever de détruire tous vos vaisseaux et ne noyer votre montagne sous un déluge d'ogives à anti-matière, suffisamment pour creuser jusqu'au manteau de cette planète.

Vous oseriez ?!?

Bien sûr, dit-elle en souriant. En fait, cela devrait se produire d'une minute à l'autre.

Toutefois, si vous acceptez de me distraire, je pourrais suspendre cette partie de l'opération, voire y renoncer totalement.

Et vous laisseriez des témoins de votre attaque ?

Pourquoi pas, si vous êtes à la hauteur. Ce ne serait pas si grave. En fait, si vous parvenez à arriver jusqu'à moi dans moins d'une de vos heures, je suspendrai la destruction de vos vaisseaux et installations.

Et vous n'avez pas peur que nous arrivions jusque vous ?

Pourquoi aurais-je peur ? Me tuer ne vous apporterait que du malheur...

...Et il ne sera pas si facile d'arriver jusqu'à moi. Je vais vous ouvrir le passage...

Elle fait un geste vers le fond du couloir, et la grande porte métallique qui bloquait la voie s'ouvre en chuintant.

...car vous regarder tourner en rond ne serait pas très drôle. Toutefois, je vous préviens, vous aurez à vous confronter à ma garde personnelle sur le chemin. Certains d'entre eux étaient plutôt frustrés de ne pas avoir pu participer aux combats, aussi je suis persuadée qu'ils seront ravis de faire votre connaissance.

Cela promet d'être passionnant !

Les Gardes Rouges sont connus comme faisant partie des meilleures unités tactiques de la galaxie. Alors, votre propre garde personnelle, j'ai du mal à imaginer... Surtout s'ils sont nombreux. Comment estimez-vous nos chances de succès ? En pourcentage...
Cette fois-ci, c'est Alekseï qui tente de gagner du temps. L'objectif de Mac. L'arrivée de la cavalerie Séclantie... Tout en parlant, il donne à Nétifer le fusil et le poignard que son ami égérian lui a confié.

Difficile à dire exactement. Je ne sais pas exactement de quoi vous êtes capable. De plus, mes hommes ne sont que cinq et ils n'ont rien à voir avec des gardes rouges. Vous risquez de les trouver plus... exotiques. Et puis vous ne les rencontrerez pas tous en même temps. Ce serait fini bien trop vite !

A ce moment, Alekseï voit Mac qui revient vers eux, en faisant "non" de la tête. Il a dû se retrouver rapidement bloqué.

Il est certain que vos chance de succès sont très maigres, mais vous n'êtes pas du genre à renoncer pour si peu, j'espère ?

Non, en effet... Vous lancez le compte à rebours ?

Oh, mais c'est déjà fait. Il vous reste cinquante-huit minutes.

Bonne chance, dit-elle en saluant avant de disparaître.

Bon, je passe légèrement en avant. Pendant ce temps là, vois si tu peux faire quelque chose avec les eksibets et Mac pour libérer les autres otages, dit-il à Nétifer.

Ça ça m'étonnerait. D'après ce que j'ai senti, j'en déduis qu'ils les emmènent vers les navettes pour les envoyer sur les autres vaisseaux. Les premiers sont déjà partis. Le temps qu'on ouvrent toutes les portes qui nous barrent la route, il n'y en aura plus un seul à bord.

La garce ! Comment une gamine aussi jeune peut être aussi... aussi...

Ne te laisse pas abuser par son apparence. Les princes et princesses sélucéens ont accès aux meilleures thérapies génétiques. Certains se font même cloner, à ce qu'il paraît. Cette "gamine" a probablement plusieurs siècles.

Eh bien comme ça, au moins, j'aurai moins de scrupules avant de lui arracher ce qui lui sert d'âme !

Même si je suis presque certain qu'elle se téléportera en sécurité avant que nous soyons un danger pour elle, on n'a pas trop le choix... Il faut y aller !
Cinquante-huit minutes de répit...

Alekseï s'en tient tout de même à ce qu'il a dit. Il fonce en avant pour prendre la tête de l'expédition. Une bonne dizaine de mètres en avance sur les autres. S'il y a un piège, ce serait stupide de tous tomber dedans en même temps...


Dernière édition par Eric le Jeu 10 Mai - 20:44, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Jeu 10 Mai - 21:27

Vous deux, tâchez de suivre, mais restez en arrière et n'intervenez que si on vous appelle, compris ? lance Nétifer aux deux eksibets.

Oui baronne ! répondent-ils à l'unisson.

Le petit groupe se met en route au pas de course, Alekseï en tête. Ils remontent l'immense galerie par les vitres de laquelle ils peuvent voir l'espace, un espace dans lequel évoule une flotte de vaisseaux, des vaisseaux rouges sang.

Il y a une présence devant nous, fait soudain Mac. Je ne sais pas qui c'est, mais il est balèze !

Assez vite, Alekseï commence à le sentir également, juste avant de l'apercevoir au loin. Il y a un homme, appuyé contre le mur, qui semble attendre.

Pas la peine de griller toutes nos cartouches. Gardez vos pouvoirs secrets.
J'y vais. Je vois. Et "Vici", ou bien vous venez m'aider... Putain, je suis sûr que ni Nétie, ni Maccari n'ont saisi la référence... Ce serait triste si c'était ma dernière phrase et qu'elle ne soit pas comprise...

Alekseï avance de manière nonchalante vers son adversaire, tout en se chargeant au maximum. Nonchalant contre nonchalant...

C'est de manière toute aussi décontractée que le type se détache du mur pour venir se mettre au milieu du passage.

Salut, mec. Moi c'est Vash. Ravi.

Ses traits ne sont pas tout à fait humains, et Alekseï est incapable de dire à quelle espèce il appartient. En tout cas, ses énergies sont considérables. En terme de physique, il est au-dessus de Maccari, mais pas encore au niveau d'une Channis, et il est de la même trempe dans les deux autres domaines.

Salut. Je m'appelle Alekseï. Enchanté.

Le jeune russe continue d'avancer paisiblement vers Vash. Son maître lui a appris qu'être détendu permet de réagir plus rapidement. Les muscles contractés sont plus lents à réagir. Mais la vigilance est là...
Dès qu'il se trouve à deux mètre de lui, il tend la main, comme s'il attendait qu'ils se serrent la main avant le combat.
Et Alekseï est chargé à bloc...


Je suis désolé d'être obligé de me mesurer à toi.

Moi pas ! J'espère bien m'amuser un peu ! dit-il en tendant la main vers celle d'Alekseï.

D'accord. On verra bien ce que ça donne....
Et il lui prend la main. Instantanément, il déchaîne toute sa puissance. Au risque de se blesser lui-même.

La décharge produit comme un petit coupe de tonnerre. Alekseï tient tant qu'il peut malgré la douleur, et a le temps de voir la peau de Vash bruler, ses cheveux se racornie, ses globes occulaires fondre... et ils sont tous les deux projetés à terre.

Le jeune russe voit encore des étoiles, et sa main brûlée lui fait un mal de chien, quand Mac s'approche et le touche prudemment, avant de le prendre sous le bras pour l'aider à se relever. C'est à peine si il tient sur ses jambes, mais il sait que ça ne durera pas.


Eh ben, t'y es pas allé de main morte !

Il était très, très fort. Beaucoup plus que nous... Alors, j'ai donné le maximum dès le début... Ça, c'est ce qu'il dit à haute voix. Mais il continue pour Maccari :
J'ai honte. Je l'ai pris par surprise. Ça avait l'air d'être un gars bien... ПИЗДЕТЗ !

Tu as fais ce qu'il fallait. On a pas le temps pour... Oh merde !

Non mais je rêve !

Un rire tonitruant vient de retentir, alors qu'à quelques mètres de là Vash se remet sur ses pieds. Sa peau, ses yeux, et même sa pilosité se remettent à vue d’œil, à une vitesse prodigieuse.

HAHAHAHA ! Alors ça, ce n'était pas très fair play !

Désolé, Vash... Alekseï se remet sur ses jambes, et lève sa garde, cette fois-ci. Il entame quelques pas à l"équilibre douteux vers lui.
On se doit d'aller vite pour sauver cette planète, alors... Pas le choix. Désolé. Le jeune russe se recharge en continuant d'avancer.
C'est quoi ce monstre ?

Je comprends, rassure-toi, mon gars. Le problème, tu vois, c'est que j'ai un job, et c'est de vous arrêter, dit-il en faisant jouer sa nuque et ses bras pour s'échauffer.

Et puis il y a un moment que je n'ai pas eu droit à un combat intéressant...

...Alors donnez moi tout ce que vous avez ! dit-il en leur fonçant brusquement dessus.

Mac écarte d'un geste un Alekseï encore étourdi et encaisse l'assaut. Il parvient à esquiver son poing, mais pas le genou qui le frappe à l'abdomen, lui coupant le souffle.

Nétifer réagit au quart de tour, et surgissant de derrière Maccari, elle lui plante son couteau dans l'épaule. Vash grogne avant de répondre d'un coup de poing, qu'elle bloque du bras mais qui est assez puissant pour tout de même l'envoyer à terre.

Alekseï a roulé au sol suite à l'impulsion de Maccari, et se relève, mû par des réflexes longuement travaillés. Une lame de foudre jaillit de sa main, qu'il brandit vers l'adversaire. Il passe devant la séclantie qui se trouve encore au sol.

Nétie, c'est ton domaine. Je te couvre.

compris !

Mac contre-attaque d'une série de coups de poing bien sentis, que Vash bloque comme un boxeur avant de répliquer avec davantage de force encore, sans cesser d'afficher un sourire carnassier, faisant reculer l'égérian. Alekseï sent Nétifer commencer à utiliser son don, mais avec prudence, pour ne pas prendre ses amis dans la zone d'effet.

Quant à Alekseï, l'intervention de Maccari lui offre une ouverture...


... qu'il n'hésite pas à saisir. Il bondit pour fouetter de son épée sa cible favorite : les jambes de son adversaire.


Dernière édition par Eric le Ven 11 Mai - 1:57, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Sam 12 Mai - 16:24

Le coup d'Alekseï aux jambes fait mouche, brûlant vêtements et chair en même temps. Vash grogne en vacillant en arrière, mais n'en envoie pas moins une manchette derrière lui. Le jeune russe esquive heureusement le gros de l'impact, qui est toutefois suffisant pour lui meurtrir l'épaule. Mac en profite pour envoyer un direct à la mâchoire, qui arrache un filet de sang à la bouche de leur adversaire... qui réplique de la même manière, envoyant l'égérian à terre.

Les trois hommes continuent ainsi d'échanger des coups pendant un moment, mais Vash régénère si vite que rien ne semble pouvoir l'abattre. De plus, il est aussi rapide que Mac, donc à peine moins qu'Alekseï, et il est plus puissant et un combattant plus expérimenté qu'eux, c'est certains. Après plusieurs échanges, Maccari comme Alekseï sont couverts de bleus.

De son côté, Vash se contente de bander ses abdominaux pour faire tomber au sol le couteau que Mac venait de lui planter dans l'abdomen.


Si vous ne pouvez pas faire mieux, vous n'avez aucune chance, vous savez ? Vous devriez...

Il baisse les yeux vers son ventre.

Qu'est-ce que... ?

La plaie laissée par le couteau est en train de se refermer, mais moins rapidement, c'est évident.

Oh, je vois. C'est toi qui fait ça, pas vrai ? lance-t-il vers Nétifer.

En effet, durant les dernières minutes, la séclantie s'est employée à lui voler autant de force spirituelle que possible. Elle n'a fait que légèrement l'affaiblir, car il est résistant de ce côté là également, sans compter qu'elle n'ose employer son pouvoir à plein de peur de toucher ses compagnons, mais cela semble commencer à porter ses fruits.

Il va foncer vers elle... Alekseï ne se retourne pas vers Nétifer - il sait toujours où elle se trouve, à cette distance - , mais fait un petit pas de côté qui crée une ouverture vers elle pour Vash. L'inciter à passer par là pour le cueillir violemment... D'ailleurs, je jeune russe surjoue la fatigue, pourtant bien réelle, et sa lame se baisse quelque peu.
En fait, il profite de ce moment pour au contraire recharger son épée du plus qu'il le peut.


Malheureusement, du temps, Vash ne lui en laisse pas beaucoup.

Toi t'es morte !

Alekseï sent sa puissance physique augmenter d'un coup alors qu'il se jette sur Nétifer. Sa lame de foudre le fauche au passage, brûlant la chair, mais pas assez pour l'arrêter. Mac tente de s'interposer, mais est éjecté, et des griffes sortent des doigts de Vash juste avant qu'il n'atteigne la séclantie... et lui enfonce la main dans la poitrine, assez profond pour atteindre le coeur !

Urk !

Ordure... ! Lâche-la... Я тебя убью, cука ! Raaaahhh !!!

Alekseï se jette dans le dos de son adversaire. Il lui enserre la taille de ses jambes, frappant comme il le peut de ses talons les testicules de Vash, en rafale. Mais surtout, il tente de plonger ses doigts le plus profondément possible dans ses orbites. Atteindre le cerveau... Et de lui arracher la jugulaire en mordant à pleines dents son cou.
Ne pas lâcher sa prise. Serrer de toutes ses forces. Arracher. Frapper. Tuer. Massacrer. S'électrifier !

Alekseï commence clairement à perdre le contrôle...


Avec un juron, ayant manqué de peu de se faire crever les yeux et tentant tant bien que mal de se défaire D'alekseï, Vash finit par réussir à l'attraper par le bras et à le jeter à terre. Du sang coule de son visage et de son cou, sa peau est brûlée à pas mal d'endroits, et il a l'air excédé et surpris à la foi. Dès qu'il a touché le sol le russe se relève d'un bond et se jette à nouveau sur le monstre... qui l'accueille d'un puissant crochet en plein visage. Alekseï va percuter la paroi, du sang plein la bouche, tandis qu'un voile noir tombe devant ses yeux.

Quand il commence à revenir à lui, quelques secondes plus tard, la première sensation est celle de la froideur du plancher sous lui. La deuxième, c'est la douleur qui lui vrille la mâchoire. Ensuite seulement ses oreilles commencent à capter le son de chocs répétés.

Quand enfin il parvient à entrouvrir les yeux et à relever la tête, il constate que ce son, c'est celui que font les poings de Vash sur Maccari. L'égérian tient debout tant bien que mal, mais l'autre lui met une volée calculée, sans lui laisser une chance de riposter.


Allez, mec, un peu de nerf ! J'ai à peine eu le temps de m'amuser !

Alekseï ne bouge pas. En fait, après avoir observé la scène et l'état de Nétifer, il referme à moitié les yeux afin de faire croire qu'il est toujours KO.
Heureusement que le coup de poing lui a remis les idées en place, parce que là, il va avoir besoin de la jouer tactique...


Oh, tu vas avoir tout le temps de t'amuser en enfer, bâtard... J'ai compris comment te tuer, maintenant. Tiens le choc encore un peu, Mac, j'arrive ! Encore quelques secondes...

Le jeune russe se charge du plus qu'il peut, et le plus discrètement possible.

Alekseï attend encore une dizaine de secondes en surveillant par intermittence l'état de Mac. Un peu plus s'il le peut. Vash est joueur, il veut faire traîner le combat, et c'est ce qui va le perdre.
En tout cas, Alekseï finit par se relever, en surjouant ses blessures.


Il ne sait pas que je peux projeter mon électricité... A distance, il doit se sentir en sécurité. Approcher le plus près possible pour être sûr de ne pas le louper, mais suffisamment loin pour ne pas prendre de risque s'il fonce.

Eh ! Ordure ! Lâche-le ! Je suis là !

Alors que le russe a encore un genou à terre, Vash envoie Mac valser d'un dernier coup de poing particulièrement violent.

Tiens, encore conscient, toi ? dit-il en se tournant vers Alekseï. Tu devrais rester au sol, mon gars.

Un peu plus loin, Mac se relève à la force des bras, encore chancelant...

Alekseï s'en tient à ce qu'il a prévu : attirer l'attention sur lui, faire approcher Vash, lui frire le cerveau avec sa  foudre la plus puissante, et l'empêcher de régénérer en massacrant son corps en continu...

Mon maître m'a toujours dit de me relever quand je suis au tapis. Que c'est ce qu'un Ivanovna se doit de faire... Il lève de nouveau sa garde, mains dressées faire son adversaire, prêt à lui envoyer tout ce qu'il a dans la tête. Enfin, tout... Un peu moins que la dernière fois, histoire de pouvoir réagir très rapidement.

Hahaha ! Très bon état d'esprit, mec ! dit-il en avançant vers Alekseï.

Quelques petits pas imitant sans peine le jeu de jambe d'un boxer, afin de détourner l'attention et faire croire qu'il attend vraiment un corps à corps. Et lorsqu'il se trouve à une distance qui ne lui permettra pas de rater sa cible...
... Il envoie sans sommation la foudre surchargée vers le visage de Vash. Et il n'attend pas une seconde de plus pour se ruer vers lui.


Foudroyé, Vash laisse échapper un cri de douleur en tombant, la peau déchiquetée par les brûlures, les cheveux enflammés.

Alekseï ne reproduit pas la même erreur que la première fois : cette fois-ci, il continue.
Le temps d'avaler les quelques mètres qui le sépare de Vash, il envoie un nouvel éclair. Moins puissant, certes, mais quand même...
Et dès qu'il entre au contact, il se met à frapper les points vitaux. Le jeune homme écrase la trachée d'une frappe du tranchant de la main, tente de crèver les yeux jusqu'à atteindre le cerveau de ses pouces (il en profite pour y envoyer une puissante décharge), puis enfonce le plexus solaire de son poing, et il continue ainsi sans interruption !

C'est la première fois qu'il se livre de manière consciente à un telle brutalité, aussi, il s'aide en hurlant. Comme pour si ses cris pouvaient l'empêcher de trop réfléchir à ce qu'il est en train de faire.


Raaaaaaahhh !

Il continue ainsi à massacrer son ennemi pendant une bonne minute, jusqu'à ce que ses membres lui fassent mal, jusqu'à ce que son souffle soit court, et même jusqu'à ce que son électricité commence à faiblir...

...et dès que c'est le cas, les doigts de Vash se referment sur son poignet, manquant de le lui écraser !


Lâche pas, Alek, lâche pas. Garde-le au sol. Donne encore un peu de temps aux autres pour régénérer...

Reste au sol ! Rends-toi ! Le jeune homme envoie ce qui lui reste d'électricité pour l'envoyer dans son poignet enserré, afin de faire lâcher prise à l'adversaire. Et de son autre main, il envoie son poing dans la tempe de Vash.

...qui répond d'un direct à l'estomac. Le souffle coupé, Alekseï commence à voir des étoiles à nouveau. Un coup de genou en pleine poitrine le jette au sol à nouveau.

Le temps qu'il reprenne ses esprits, Vash est à nouveau sur pied. Il s'avance vers le russe d'une démarche encore titubante, qui se raffermit tandis qu'il régénère. Un nouveau coup de pied dans le ventre envoie le jeune homme rouler contre le mur.


Tu devrais apprendre à contrôler ta rage, gamin. Si tu avais eu l'esprit clair, tu te serais rendu compte que la plupart de tes coups n'avait presque aucun effet. C'est pas étonnant : Tu cognes moins fort que ma grand-mère !

Voyant Alekseï en difficulté, Maccari redouble d'efforts et parvient à se remettre sur ses pieds, malgré la raclée qu'il a prise peu de temps auparavant.

Arrête !

Oui, je crois que je vais arrêter Là. Ça devient ennuyeux. Je vais en finir rapidement avec vous deux avant de...

...C'est quoi encore, ce bordel ?!?

Un peu plus loin, Nétifer est en train de se remettre debout, ce qui devrait être impossible après la blessure qu'elle a subie. A ses pieds, la flaque faite de son sang a viré au noir et semble bouillir.

Oh oh... , arrive à articuler Alekseï, démoli contre le mur.
Il relève les yeux pour croiser ceux de la séclantie, ne sachant pas vraiment à quoi s'attendre.


Alek, Mac, vous pouvez bouger ? demande la jeune femme d'une voix avec des échos inhabituels.

Tandis que la mare de sang noir continue de s'agiter autour d'elle, la même chose se produit dans sa blessure à la poitrine.

Ouais. Alek ?

Il vaudrait mieux que j'y arrive très vite, si j'ai bien compris ! Suivant son propre conseil, le jeune russe tente de s'écarter le plus vite et le plus loin possible de Vash et de Nétifer. En rampant, à genoux, en se relevant, comme il peut !

Mac, aide Alek, et continuez d'avancer. On a assez perdu de temps et je peux m'occuper de lui, mais pas si vous êtes dans les parages.

T'occuper de moi ? Toute seule ? Et comment ? Tu ne régénères même pas aussi vite que moi, ma belle !

Mac se dirige vers Alekseï et l'aide à se remettre sur ses pieds.

Rejoins-nous vite, Nétie ! Mais on va se faire le second avant même ton retour !
< Vous... > , dit-il en séclanti aux deux Eksibets, < ... Suivez-nous. Ne restez pas dans les pattes de votre baronne ! >

Pizdets, j'ai pris cher... Je pensais que j'aurais pu le neutraliser plus longtemps que ça.

Et il s'éloigne en s'aidant du bras de Mac, après avoir craché au sol un peu de sang. Celui qui lui laissait cette odeur malheureusement très familière dans la bouche.

Hahaha ! Vous ne croyez quand même pas que je vais vous laisser partir comme ça ?!?

Et il s'élance vers Alekseï et Maccari en tendant le bras... avant de s'arrêter net quand une chose si rapide qu'elle en est floue vient fouetter l'air entre lui et les deux hommes. Incrédule, il regarde sa main aux doigts tranchés. Lesdits doigts sont tombés au sol, près de la longue lame souple et noire qui a marqué le plancher et qui commence déjà à se résorber dans la mare de sang dont elle a jaillit.

Allez, hâtez-vous. Je vous rattrape dès que j'en ai fini avec lui, dit une Nétifer autour de laquelle la flaque noire commence à se rassembler pour remonter le long de ses jambes en les recouvrant.

Tu vas me payer ça, salope !

Rejoint par les deux jeunes séclantis, Alekseï et Maccari s'élancent dans le couloir, laissant Nétifer et Vash derrière eux...

... Alekseï ne peut s'empêcher de se retourner un instant et de hurler, en désignant Vash du doigt :

Personne ne parle d'elle comme ça, bâtard ! Et un éclair, certainement pas aussi puissant qu'il ne l'aurait souhaité, jaillit de sa main pour aller frapper cette ordure qui a osé insulter sa Nétifer.

Mais il est entrainé vers l'avant par Mac, et se retrouve très vite loin de ce combat.


Dernière édition par Eric le Ven 25 Mai - 4:57, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Ven 25 Mai - 5:39

Une fois suffisamment loin pour avoir perdu de vue le combat...

Hé bien, c'était intense ! Ce type est un vrai monstre, dit l'eksibet d'un air qui laisse entendre que ce n'était pas le seul "monstre" impliqué.

Heureusement que vous nous avez dit de rester en arrière. On aurait servi à rien !

Et... heu... qu'est-ce qui s'est passé avec la baronne, exactement ?

Je crois qu'elle vient de se découvrir une capacité nouvelle... du genre que je n'avais jamais vu avant.

Prions pour l'âme de ce pauvre type. Il repense à la scène du casino, sur la Marjorie-céleste.
Et soyons clairs, en nous accompagnant, vous serez en danger. Une pause, Mac.
Mettez-vous à l'abri. Alekseï vient donner une accolade à l'Eksibet mâle et lui glisse discrètement quelques mots.

Nous sommes surveillés. Mais la flotte de la Légion est prévenue et arrive bientôt. Faite ce qu'il faut pour aider avec vos pouvoirs pendant que nous gagnons du temps et que nous attirons l'attention sur nous.

Cachez-vous, et ne prenez aucune initiative.

D'accord, on reste à l'abri... en puis on a quand même de quoi se défendre, dit-elle en montrant les fusils sélucéens qu'elle et son compagnon portent au côté.

Au fait, on ne vous a même pas demandé, mais... vous vous appelez comment, tous les deux ?

Moi c'est Park, Park Bohn.

Et moi Baar Cled.

Bonne chance, tous les deux...

Et nous, on a intérêt à être plus performant. J'ai sous-estimé Vash, il ne faudra pas refaire la même erreur deux fois.

Ça c'est certain.

Au fait, il nous reste combien de temps ?

D'après l'horloge interne de mon arme, trente-huit minutes, répond Park en s'éloignant.

Eh merde, seulement trente-huit minutes ?

Alekseï ne perd plus une seule seconde, et se remet en route à petite foulée. Un juste équilibre entre vitesse et possibilité de récupérer. En tout cas, il se recharge lentement et essaye d'ors et déjà de repérer l'esprit de sa prochaine cible.

Cela lui laisse au moins le temps de commencer à se remettre.

Devant... il y en a deux autres, annonce Mac un peu plus tard. Ceux-là sont... des mystiques ? Oui, c'est ça.

Donc, un chacun. Mais il ne faudra pas hésiter à switcher, ou même à se dédoubler pour attaquer la même cible.
En fait, on aurait du passer plus de temps à s'entrainer ensemble à l'épée, sur le Nastrama, pour les automatismes...

C'est sûr, mais... Écoute, on a encore quatre de ces types à passer avant d'arriver à la "princesse", et on a déjà perdu beaucoup trop de temps avec Vash. Il doit nous rester à peine plus d'une demi-heure.

En d'autres termes, si on arrive pas à se débarrasser d'eux rapidement, il faudra que l'un de nous deux s'arrange pour continuer.

Il ne faut pas longtemps à nos deux amis pour apercevoir les deux hommes qui se dressent sur leur chemin, à une petite centaine de mètres devant eux. Ils sont tous deux sélucéens, et vêtus de robes ornées de nombreux colifichets.

Compris.
Et n'oublie pas qu'à mon avis, ils ne comprennent pas l'égérian mais nous, on comprend le sélucéen. Et surtout que l'on peut percevoir les énergies qu'ils utilisent. Ça nous donne un sacré avantage tactique.

Alekseï continue de se rapprocher à petite foulée, de plus en plus attentif à toute émission d'énergie ou sensation bizarre.
Jusqu'à une distance de dix mètres. Il fait en sorte d'être chargé au maximum lorsqu'il y sera.
Le jeune homme déteste attaquer en premier. Il a toujours préféré jouer les noirs. Mais là, il faut en savoir plus... Donc, il frappe. Un petit éclair bifide se divise et fonce vers chaque ennemi.


Dernière édition par Eric le Sam 26 Mai - 4:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Dim 27 Mai - 12:52

L'éclair projeté par Alekseï vient frapper un mur invisible, à à peine trois mètres devant lui, et s'étale dans l'air en révélant au passage des symboles flottant dans le vide. Lui et Mac doivent freiner des quatre fers pour s'arrêter avant le dit mur, qui semble occuper toute la largeur du couloir.

<Cette barrière était de bon aloi, frère.> fait le premier homme en sélucéen.

<Merci, frère.> répond le second avant de se tourner vers les deux sources.

<Vous manquez d'éducation, jeune homme.>

<Il est de coutume de se présenter avant un affrontement. Mon nom est Haroud, grand maître de la Zarrpadehn.>

<Et le mien Gemaj, grand maître de la Erriotep.>

<Alekseï Ivanovna. Et pour ce qui est de l'éducation, je n'ai pas de leçons à recevoir de gens qui attaquent sans sommations un peuple qui ne leur à rien fait !>

<... Et vous pensez sérieusement que cette barrière va nous arrêter très longtemps ?>

<Parce qu'on va devoir vous passer à travers, vous savez ? Oh, moi c'est Maccari Astérionis, et vous devriez vous écarter si vous voulez rester en vie.>

<Nous ne pouvons faire cela.>

<Ce n'est pas là le souhait de notre maîtresse.>

Attention, Alekseï. Cette barrière n'est pas la seule. Il y a d'autres protections autour de chacun d'eux... et elles tirent leur pouvoir de ce monde, pas d'au-delà du Voile. Je ne peux pas les affaiblir.

D'accord. Mais qui dit "barrière et protection" dit "défensif", et dit "gagner de temps". Je te propose de tester leur résistance à distance, avec mes éclairs. J'irai tranquillement au début, et je monterai en puissance après.
Et je vais avoir besoin de toi pour deux choses, au début : surveiller leurs énergies et celle de la barrière, afin de voir si ça faiblit.
Et savoir si tu peux défoncer ce mur, là... Il y a des câbles électriques derrière, et j'aurais sûrement besoin d'un boost si je dois balancer toute la sauce !


<Tant pis pour vous.> Et Alekseï envoie un nouvel éclair contre la barrière. Un peu plus puissant que le précédent, mais encore loin de sa puissance maximale, et encore bien plus loin du seuil où il commence à se blesser lui-même. L'effet est sensiblement le même que la première fois.

<C'est inutile, jeunes gens.>

<Vous ne passerez pas.>

Alek, tu te souviens de ce qu'on a dit ? J'ai un tour en réserve que j'ai mis au point il y a peu et... Je crois que je peux te faire traverser. Après, je m'occupe d'eux. Si ses sorciers sont ici, c'est contre eux que mes pouvoirs seront les plus utiles. Les tiens ont plus de chance de servir plus tard et tu auras plus de temps pour récupérer.

D'accord. Je vais faire le maximum pour abattre leurs dernières défenses et atteindre leur princesse. Fais bien attention à toi, hein ? , dit le jeune homme en posant une main sur l'épaule du capitaine égérian.

Allons-y, alors. Tu crois que tu peux me les aveugler un instant ?

Sans problème... Alekseï se retourne vers Maccari, juste après qu'un nouveau petit éclair soit envoyé contre la paroi, ceci afin de maintenir la tension chez l'adversaire. Regarde-moi bien dans les yeux, ou ferme-les...

... Maintenant !


Il fait soudain apparaître une boule de foudre concentrée, brillante et immobile, à deux mètres dans son dos. Protégeant ainsi de son corps l'égérian de la luminosité, tout en en aveuglant les sélucéens.

Accroche-toi et retiens ton souffle ! dit Mac en attrapant l'avant-bras d'Alekseï.

Il a brusquement l'impression d'être tiré à travers quelque chose, comme un mur d'eau glacée. L'instant d'après, tout devient noir et silencieux ou presque, et il se sent écrasé par une pression terrible. Il sent la poigne de Mac sur son bras, qui le tire vers l'avant, mais il a l'impression de devoir se glisser de force dans un passage trop étroit pour lui.

Heureusement, l'oppressante sensation ne dure que quelques secondes avant qu'après une ultime résistance il ne se retrouve à nouveau dans une atmosphère normale. Il ouvre les yeux et prend une grande goulée d'air... et réalise que lui et l'égérian sont plusieurs mètres derrière les deux sorciers.

<Impossible ! Cette barrière...>

<...s'étend même au-delà du voile !>

Dépêche-toi ! Je m'occupe d'eux et je te rejoins !

Compris ! Alekseï se met à courir à tout vitesse sans regarder en arrière, mais en faisant tout de même quelques embardées. Au cas où l'un des deux tenterait de le cibler...
Peu de chance puisqu'ils n'ont pas d'armes, mais les réflexes ont la vie dure !


<Vous ne partirez pas comme ça !>

<Brûlez, maintenant !>

Un coup d'oeil en arrière montre à Alekseï que les deux sorciers ont chacun une sphère de flammes bleutées qui grandit entre leurs mains.

Oh non ! fait Mac en déployant son pouvoir avec brutalité.

Aussitôt, Alekseï sent la puissance magique des sorciers décliner... et aucune boule de feu ne vient le frapper alors qu'il continue de mettre de la distance entre eux et lui.


Dernière édition par Eric le Mer 30 Mai - 21:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 30 Mai - 21:57

Alekseï continue de courir, puis il ralentit légérement une fois hors de portée des magiciens. Le but de sa pointe de vitesse était de s'échapper, mais désormais il s'économise.
Il n'a pas une idée vraiment précise de la situation du compte à rebours, même s'il sait qu'il doit se presser. Sans pour autant arriver affaibli devant ses futurs adversaires.

En tout cas, il a bien récupéré. Il pense un moment à s'essuyer le visage du sang séché qui y est resté collé, mais se ravise. Autant avoir l'air plus amoché qu'il ne l'est vraiment...

Désormais seul, le jeune russe sait qu'il ne peut compter que sur lui-même en cas d'embuscade. Aussi, il se concentre sur ses perceptions et garde son niveau de charge électrique au plus haut. Il ne peut tout de même s'empêcher de penser :


Je me demande bien comment Mac a réussi à nous faire passer de l'autre côté de la barrière...

Il sait toutefois qu'il lui faudra attendre pour avoir la réponse à cette question. Il continue d'avancer dans les immenses galeries du palais spatial, et même si son corps est encore douloureux, il a maintenant récupéré presque tous ses moyens.

Il ne se passe pas longtemps avant qu'il ne sente une présence devant lui, qui se manifeste d'abord à la limite de ses perceptions par un esprit puissant.

Son esprit est solide... On a eu une brute physique au début, des sorciers par la suite... Si la Princesse a organisé ses défenses de manière logique, elle a peut-être mis un télépathe derrière.

C'est vraiment pas bon pour moi... Mais vu mes cheveux blancs, je peux peut-être lui faire croire que je suis télépathe, et faire en sorte qu'il n'ose pas rentrer en contact psychique avec moi. Les sélucéens connaissent l'aspect des sélénites, c'est certain.


En tout cas, Alekseï poursuit sa course, toujours aussi attentif, mais il décide d'utiliser les petits trucs qui lui ont été enseigné pour protéger son esprit. Il sait très bien que c'est un bluff et que ça ne le protégera pas contre un professionnel, mais ça peut faire gagner une ou deux secondes et l'effet de surprise. Après tout, Snow l'avait trouvé très résistant contre ses attaques mentales, alors peut-être que ça suffira...

Après encore une centaine de mètre, il aperçoit la silhouette d'un homme, encore assez loin devant lui. Il sent maintenant sa présence toute entière. Son physique vient peu après son esprit, et son âme en troisième. Il attend, les bras croisés. De là où il est, Alekseï peut juste voir qu'il a les cheveux sombres et longs, la peau pâle, et qu'il n'est vêtus que de simples vêtements de tissu. Il porte une épée de chaque côté de sa taille.

Ce n'est absolument pas ce qu'Alekseï s'attendait à découvrir... Néanmoins, il ne se laisse pas déconcentrer, et garde ses défenses mentales levées.

<Tes prédécesseurs voulaient que l'on se présente. Toi aussi, j'imagine...> Le russe sort son couteau de combat de la ceinture. De la main gauche, alors qu'il est droitier. Il positionne la lame le long de son avant bras, comme le feraient certains combattants de rue. Ou un pratiquant du Systema Spetsnaz entraîné.
<... Je suis Alekseï, de la famille Ivanovna, et je suis moi aussi épéiste. Mais heureusement pour toi, je n'ai pas mon épée.

Je ferais sans...>

<Se présenter ? Mes prédécesseurs sont des idiots. La preuve en est que tu es arrivé jusqu'ici.> dit-il froidement en dégainant son épée de gauche de la main droite.

<Mais n'espère pas aller plus loin.> ajoute l'homme en commençant à marcher vers Alekseï.

<On verra bien.> Et Alekseï accélère soudainement vers l'adversaire. Il espère esquiver la frappe qu'il va inévitablement tenter grâce à son arme sortie, et bloquer de son poignard la menace qui viendra juste après, sûrement la plus dangereuse : l'épée qui est restée au fourreau.
Quant à lui, il compte bien matérialiser sa lame de foudre au dernier moment...


...et l'autre attaque comme prévu. Alekseï fait un mouvement de côté pour éviter, mais pas assez vite : vive comme un serpent, la lame ennemie dévie avec une torsion du poignet et viens lui entailler l'épaule, juste avant que son adversaire ne fasse deux pas en arrière pour se mettre hors de portée d'un contre.

<Et de une.>

Heureusement, la blessure est cuisante mais peu profonde.

Puisque l'ennemi recule, Alekseï projette sa foudre vers lui, mais il évite à nouveau en se fendant sous l'éclair, tout en portant une botte qui poinçonne le russe à la cuisse avant de reculer à nouveau.

<Et de deux.>

<Fini de rire. Il n'y en aura pas de troisième.>
Alekseï fait jaillir sa lame de foudre, et se concentre.

Bien sûr que si, qu'il va me toucher une troisième fois. Il est meilleur que moi... Mais c'est à ce moment là qu'il faut frapper avec ma foudre, quand il sera au plus près. Et faire en sorte qu'il n'ait aucune chance d'esquiver...
Alekseï se prépare donc à créer une demi-sphère de foudre autour de lui au moment où l'adversaire attaque.

<On passe aux choses sérieuses, alors ?> dit l'homme en avisant l'épée qui crépite dans la main d'Alekseï. <Bien.>

Il tire sa seconde rapière de sa ceinture et avance. Les deux adversaires se tournent autour un instant, puis il attaque. L'épée de foudre se transforme alors en un demi-globe de foudre, comme prévu... juste quand l'autre recule hors de portée après sa feinte en lançant de la main droite sa lame qui vient se planter dans l'autre cuisse d'Alekseï. Le jeune russe va pour l'attraper par réflexe, mais venue de l'extérieur de la zone parcourue par les éclairs, la deuxième épée passe de la pointe sous la garde de la première et l'extraie de la blessure pour la ramener dans la main de son propriétaire.

<Joli, mais ça fait trois.>

<Tu as de la chance, la princesse veut que je fasse durer... mais je te préviens : à dix, je te tue.>

Encore une fois, l'arme n'a pas causé de blessure grave. La douleur est supportable.

<A dix, tu me tueras... Si tu ne commets aucune erreur jusque là !
Parce que moi, la princesse m'a poussé à ne pas faire durer. Tu mets ta vie en jeu, soldat.>

Le russe passe son poignard à la ceinture, et matérialise une épée de foudre dans chaque main. Celle qui apparaît dans la gauche est légèrement plus courte.

Mais comment a-t'il réussi à esquiver mon globe de foudre ? Et même l'éclair juste avant...
C'est impossible, il s'est matérialisé à partir de mon épée, sans signe avant-coureur... Même avec sa vitesse, il n'aurait pas dû avoir le temps de reculer...
En tout cas, pour cet assaut, j'ai un sacré avantage : je sais où il va frapper... Il a visé les deux cuisses, et une épaule. Il reste la deuxième. C'est bien dans le genre du bretteur sûr de lui et joueur de procéder ainsi.

En sachant cela, je pourrais déceler ses feintes et prendre l'avantage. Là, il est cuit !


Et Alekseï lance l'assaut, cette fois-ci avec ses deux lames.

Son enchaînement avec les deux lames de foudre est bon, mais l'homme évite chaque coup avec facilité. Après quelques instant, l'épéiste pâle fait mine de lancer une botte de la pointe de sa lame gauche. Alekseï pourrait facilement l'éviter en pivotant à droite, mais il réalise aussitôt que cela créera une ouverture vers son épaule indemne, comme il le prévoyait...

Voilà, maintenant !

Alekseï entame le mouvement logique qui lui permettrait d'esquiver la lame gauche de son adversaire. Et le modifie en une fraction de seconde pour protéger son épaule de sa lame courte et contre-attaquer vers le torse son ennemi grâce à son épée longue !

Il réalise alors trop tard que le coup juste amorcé vers son épaule était lui aussi une feinte ! Encore une fois, l'homme a choisi la meilleure stratégie possible pour contrer celle du jeune russe. Il évite la lame de foudre presque sans regarder, fouette l'air de son autre lame et s'écarte d'un bond. Un filet de sang commence alors à couler de l'oreille entaillée d'Alekseï.

<Quatre. Plus que six.>

Yблюдок ! Меня это заебало ! Я убью тебя !

Alekseï bondit en arrière, et fronce les sourcils tout en crachant ses insultes et ses menaces dans sa langue natale.

Impossible ! Je suis le plus rapide parmi nous, à part Mac, et encore. Et le meilleur stratège. En plus, je sais comment se comporte un épéiste. Et il n'arrête pas de me balader !
Une fois, c'est de la chance....
Deux fois, c'est une coïncidence...
Trois fois, c'est autre chose ! Cet enculé prévoit tout mes mouvements, il... Oh, merde...

...

Tu lis mes pensées ?


<Il t'en auras fallu du temps pour comprendre ça.> dit-il en lançant subitement un nouvel assaut, avant que Alekseï n'ait pu réfléchir beaucoup plus.

Aussi, il recule, clairement sur la défensive, en essayant de ne pas "penser" à ses mouvements mais plutôt de bouger et de combattre à l'instinct.

'Faut que je trouve un rythme de combat qu'il ne pourra pas prévoir, mais aussi y intégrer des décharges électriques... Je vais essayer de me caler sur une symphonie, tiens. Une avec des montées spectaculaires... Je sais !


Dernière édition par Nicolas le Lun 4 Juin - 18:47, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mar 5 Juin - 6:15

Tout en réfléchissant, Alekseï recule, évite plusieurs coups, mais finit par écoper d'une estafilade au dos de la main droite.

<Et cinq. Tu devrais rester plus concentré.>

<Tu sais, à chaque fois que mes adversaires finissent par comprendre que je lis leurs pensées, ils ont tous le même réflexe que toi. Ils se disent tous qu'il leur suffit de se battre sans réfléchir... Et non seulement ils réalisent très vite que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais leur style devient nettement moins bon.>

<Sauf que tes adversaires précédents n'étaient sûrement pas des danseurs professionnels, capables de coller leurs mouvements sur une partition, comme moi.

Là, j'étais seulement déconcentré parce que je réfléchissais à quel morceau j'allais interpréter. Tu aimes Dvořák ?

... Et si ça ne marche pas, il me restera trois essais, non ?>

Alekseï se met à rejouer la symphonie n°9 de Dvorak, le mouvement Allegro con fuoco, dans sa tête, et se lance, suivant les cuivres pour l'utilisation de sa foudre. Et s'inspirant du reste pour ses mouvements et ses attaques à l'épée.
Cette fois-ci, il prend l'initiative du combat pour amener l'adversaire à subir le rythme, pas lui.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Maintenant sur la défensive, l'homme recule, tout en évitant les coups d'Alekseï comme ses éclairs.

<Ah ! Compter uniquement sur ta mémoire musculaire, alors ? C'est bien, mais pour ta foudre, tu as toujours besoin de te concentrer. Tu ne maîtrise pas ce pouvoir depuis assez longtemps, on dirait.>

<Mais j'ai tendance à apprendre rapidement. Je comprends vite les concepts, même ceux qui concernent ta situation...>

Alekseï, qui a repris confiance, se choisit un nouveau répertoire pour relancer l'assaut. La Chevauchée des Walkyries, ce sera parfait... En plus, ce morceau a toujours eu tendance à l'électriser !

Cette fois-ci, ses éclairs viendront plus vite, seront plus puissants, et tout cela sur une plus grande distance. En plus, les montées de la "Chevauchée" risquent de lui inspirer des décharges globales, en demi-cercle. En conservant ses lames pour pousser son avantage, cette fois-ci.
Mais cela, lui-même ne sait pas encore si ça arrivera, et si c'est le cas, quand...


Et le russe [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , puis charge vers lui.

Cette fois, le combat s'équilibre. Son adversaire commence même à transpirer... mais il reste un formidable bretteur, et Alekseï écope assez vite d'une nouvelle coupure sur un bras.

<Tu es habitué à danser sur ce rythme, pas à te battre. C'est plus difficile de prédire tes mouvements, mais ton style est moins b... Holà !>

Obligé de s'interrompre pour éviter une lame de foudre, il recule à nouveau tandis que Alekseï accélère le rythme. Les attaques du russe passent plus près, maintenant, mais son adversaire continue de tout esquiver.

<Et j'ai juste dit "plus difficile". Croire que l'on peut bouger sans passer du tout par le filtre de la pensée... c'est idiot !> dit-il en se fendant et en infligeant une nouvelle blessure...

...avant de précipitamment sauter en arrière une fraction de seconde avant qu'une zone de foudre n'entoure Alekseï. Il n'est toutefois pas assez rapide et, surtout, ne bondit pas assez loin pour se mettre hors de portée. Il est touché par l'électricité avec un ZAP sonore. Il n'a probablement pas pris la pleine puissance de la décharge, mais n'en grimace pas moins.

<Ouch !>

Alekseï n'hésite pas une seconde pour profiter de cette touche et pousser son avantage. La douleur fera peut-être perdre sa concentration l'espace d'un instant à son adversaire. Aussi il envoie un éclair, ciblé cette fois-ci, tout en approchant rapidement.
Il ne peut s'empêcher de penser :


Sept à un.

L'homme esquive encore tout en reculant, mais cette fois c'est vraiment passé très près.

<Il y a longtemps qu'on ne m'avait pas blessé.> dit en se secouant les épaules. <Je vais devoir utiliser tous mes atouts, apparemment.>

Il appuie alors des pouces sur des boutons placés sous la garde de ses épées. Alekseï peut sentir de petits dispositifs s'activer dans les poignées, sans pouvoir identifier leur fonction.

<Je ne préférerais pas...> Alekseï envoie immédiatement une IEM vers les épées. Puisque les poignées sont isolantes, elles ne devraient pas faire office de cage de Faraday, et l'impulsion devrait donc détruire le mécanisme qui est contenu à l'intérieur immédiatement. <... J'ai eu assez de surprises pour aujourd'hui !>

<Que... ?>

<Disjonctés ? Tant pis, je vais faire avec> dit-il en fouettant l'air d'une de ses lames en direction d'Alekseï, malgré la petite dizaine de mètres qui les séparent.

Il réagit avec ses réflexes de survie, qui ont été fort sollicités ces dernières heures : éviter, analyser, contre-attaquer.
Éviter ce qui pourrait venir, aucune idée de "quoi", bien sûr, mais il sort en roulade de la trajectoire de l'arc de cercle décrit par la lame, en réflexe.
Et analyser, savoir ce qui se passe. Ses perceptions se focalisent.
Mais l'énervement commence à monter. Et il ne peut s'empêcher de penser :


Nétifer a sûrement déjà fait le travail. Mac doit être en train de finir... Si je suis le seul à ne pas avoir pu me prendre le mien par moi-même , ça serait le honte ! Je n'oserais même pas la regarder dans les yeux, après ça...

L'humiliation. Ce qu'il y a de pire, pour lui. Ce qui peut le rendre fou, ou sublimer toutes ses forces afin de l'éviter.

Ça suffit.

Mais il est encore en train de rouler souplement sur la gauche alors que toutes ces pensées ont fusées. Et de bouillir intérieurement...

...quand la douleur le ramène à la réalité. Il vient d'écoper d'une vilaine coupure à un bras.

Il identifie tout de suite ce qui l'a blessé, un mono-filament, et se souviens aussitôt de ce que Duncan lui a dit sur ce type d'arme : leur principal défaut est leur manque de masse, et donc d'inertie, qui les empêche de couper en profondeur. Utilisés comme fouet, les mono-filaments doivent soit être lestés à leur extrémité, soit être rigidifiés en y appliquant une tension électrique, or Alekseï n'a pas vu de lest.

<Hum... bien joué. Si tu n'avais pas neutralisé en partie mon arme, tu y laissais un bras.>

<Huit, tout de même.>

A la limite des perceptions de Alekseï, soit environ cinq cents mètres, la Source de Mac est toujours au même endroit. Quant à Nétifer, elle est encore au-delà.

Le jeune homme riposte en envoyant plusieurs éclairs vers son adversaire, presque en continu.
Entre la distance, la fatigue, et la concentration nécessaire pour éviter ça, Alekseï espère que son esprit n'est pas en train d'être lu, parce qu'il pense :


Avec les mono-filaments en plus, je n'y arriverais pas, en plus il ne me reste qu'une chance... Il faut absolument que je prenne un avantage décisif sur la prochaine attaque. Soit me libérer de sa lecture télépathique, soit le blesser, soit le priver de ses armes...

... Je peux encore être le premier à me débarrasser du mien !


En tout cas, le filament est conducteur, lui. Et relié à un appareil dans le manche. S'il arrivait à électrifier violemment le filament une fois qu'il a été touché, il pourrait faire exploser le dispositif, détruire la garde et peut-être blesser la main qui la tient !


Dernière édition par Eric le Ven 8 Juin - 16:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Ven 15 Juin - 4:48

L'homme évite encore une fois les éclairs, mais de justesse. Il contre-attaque en fouettant l'air de ses fouets à mono-filaments à plusieurs reprises, mais tout en se maintenant chargé Alekseï évite lui aussi une première fois, puis une deuxième, et à la troisième fois, quand l'arme le touche finalement au bras, le fil mono-moléculaire s'illumine brièvement, tourne instantanément au rouge, et se désintègre, incapable de supporter une telle intensité électrique.

<Et de neuf. Merci d'avoir fourni la charge pour raidir le fil. Sans ça, tu n'aurais écopé que d'une simple coupure.>

Une simple coupure ? Alekseï regarde son bras gauche... et la douleur se manifeste finalement au moment où il constate qu'il a été proprement sectionné juste au-dessus du coude.

Merde... Je n'ai pas réussi à suffisamment bien coordonner l'impulsion électrique pour détruire son fouet et éviter la blessure... Et maintenant, c'est le dixième assaut : il va essayer de me tuer, et je n'ai pas le droit de tomber maintenant...

La douleur et l'horreur de voir son bras tranché viennent de faire basculer Alekseï dans un autre état d'esprit.
Le jeune homme prend une grande inspiration pour se reconcentrer, puis lève l'épée de foudre qui lui reste de la main droite, en salut.


Serein.

C'est la fin. En garde.

L'esprit d'Alekseï gonfle afin de désintégrer les "filaments psychique" plantés dans son cerveau, ceux qui permettent à son adversaire de lire ses mouvements. Et d'autres jaillissent du russe pour foncer vers le xéno. La situation s'inverse juste avant qu'il ne lance l'assaut et ne donne tout ce qu'il lui reste, que ce soit en terme de foudre comme en terme de combat à l'épée.

Alekseï s'élance, et passe sous le monofilament qui devait lui trancher la tête. Sa lame crépitante fond sur son adversaire, alors que leurs deux esprits s'entrechoquent. Dans l'espace mental créé par la confrontation, les deux duellistes se retrouvent face à face.



Alors c'est ainsi que cela se termine ?

J'en ai bien peur, puisque je sais déjà que tu es comme moi, pas du genre à te rendre. En tout cas, tu m'auras appris beaucoup de choses, merci...
Avant que l'on en finisse, quel est ton nom et ton espèce ?


Oui, tu as mérité de savoir. Je suis Saavio, et peu importe mon espèce : Je n'en suis pas un représentant typique.

Ses pensées suivantes sont audibles par Alekseï, même si elles ne lui sont pas destinées.

On dirait que maître Kiri avait raison quand elle m'a exclu des sept épéistes. Je me reposais trop sur la télépathie, au détriment de ma technique d'épée. Si seulement j'avais écouté...

Ton escrime était très bonne... J'aimerais savoir où trouver maitre Kiri, Saavio.

Tu veux confronter ton talent à ceux des sept ? Tu n'es pas prêt, je te préviens. J'ai toujours été le plus faible d'entre eux... Mais si tu cherches Kiri l’Épée Immortelle, tu la trouveras facilement : Elle est célèbre et ne se cache pas.

Et maintenant, soyons fixés sur qui de nous deux est le meilleur !


L'instant suspendu dans le monde mental prend fin brusquement, laissant la place aux épées. En une fraction de seconde, les deux hommes se croisent en fouettant l'air de leurs lames. Celle de Saavio ne laisse qu'une légère coupure sur le cou du russe... tandis que l'arme faite de foudre fait éclater la chemise de son adversaire et laisse une brûlure en diagonale sur son torse.

Les deux hommes restent immobiles une seconde dans leurs poses finales après leur attaque...


Adieu, Alekseï Ivanovna. Tu m'as offert un magnifique ultime combat.

...et Saavio s’effondre quand son cœur foudroyé s'arrête.

Le jeune russe ne prend qu'un instant pour récupérer une des deux épées de son adversaire - Mac sera heureux de trouver la seconde lorsqu'il passera par là - , et se rue dans le couloir au fond duquel devrait se trouver la princesse. Mais il n'a fait que quelques mètres avant que le décor ne semble se mettre à tourner autour de lui...


Dernière édition par Eric le Mer 20 Juin - 10:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 20 Juin - 18:32

La douleur dans son bras ramène peu à peu Alekseï à lui. Cela lui prend un moment pour sortir de sa torpeur, mais il finit d'ouvrir les yeux quand on lui secoue l'épaule un peu brusquement.

Allez, Alek. Un effort, fait Mac, penché sur lui.

L'égérian porte les traces de nombreuses brûlures, qui n'ont pas encore régénéré complètement.

Tu peux te lever ? demande Nétifer, accroupie de l'autre côté. On a plus beaucoup de temps.

La jeune femme porte maintenant une sorte de combinaison noire et moulante, faite d'une matière étrangement lisse. Quelques pas derrière elle, les deux eksibets les regardent avec un air étonné.

Alekseï essaie de se redresser, et est surpris de sentir un poids sur sa poitrine. En baissant les yeux, il constate que son bras amputé est attaché à son torse par une bande de tissu... et qu'il a été recousu au niveau de la blessure par un épais fil noir.

Nétie te l'a raccroché. Ça régénèrera bien plus vite que si tu devais le faire repousser.

Et rassure-toi, c'est moi qui t'ai enfilé le pantalon de ce type, dit-il en désignant le corps de Saavio. Il ne restait rien de ta robe.

Ça va aller... , dit-il en écartant toutes les questions qui lui viennent en tête pour se concentrer sur le plus urgent : se relever en serrant les dents. ... Je peux continuer.
Alekseï se retourne vers les eksibets : Il reste combien de temps ?

A peu près dix-huit minutes minutes, fait Park en consultant l'horloge de son fusil.

Et on a encore presque un kilomètre à courir avant d'arriver jusqu'à la "princesse", sans compter qu'il y a aura le cinquième de ces types sur notre chemin.

Oui, mais j'ai l'impression que nous nous sommes tous améliorés... Il faudrait en parler sur le chemin, d'ailleurs.
Et on peut le faire comme ça, désormais ! Alekseï tente de lier son esprit à ceux de Maccari et Nétifer, sans brusquer la manœuvre.

En tout cas, le jeune russe s'est déjà remis en chemin. En marche rapide, pour l'instant, et ensuite à petite foulée, soutenu par Maccari.


Alors comme ça, tu es télépathe, maintenant ?

Alekseï répond directement dans leurs esprits.

C'est ça. Mon adversaire me malmenait grâce à ses capacités télépathiques. Et au moment où il allait me tuer, j'ai réussi à le contrer sur son propre terrain.
J'imagine que c'est ressorti du plus profond de mes gènes...

Et vous ? J'ai vu pour ton sang, Nétie, mais je suis sûr que ce n'était pas tout ce qu'il y avait à voir !
Par contre, pour toi, Mac, j'ai rien compris à ce que tu as fait. Les deux sorciers non plus, d'ailleurs !


Eh bien... C'est en rapport avec ma capacité à manipuler le Voile. Il est fait de plusieurs couches, pas d'une seule... et j'ai trouvé un moyen d'écarter ces couches et de passer entre, en quelque sorte.

Et si tu y emmènes quelqu'un ou quelque chose, tu peux l'y laisser ?

Non. Si je prend quelqu'un avec moi, il revient dans l'espace physique dès que je le lâche. C'est pareil pour les objets.

Ah ouais... C'est impressionnant, et ça nous sera sûrement très utile ! Surtout si on doit reproduire la tactique qu'on a utilisé avec Mac pour gagner du temps...
En parlant "d'utile", si je me suis mis à vous parler dans vos têtes, c'était pour vous montrer, mais aussi parce que ça va plus vite d'échanger comme ça. Il vous suffit de penser pour me répondre. Et surtout, c'est plus discret. Je suis prêt à parier que la princesse, puisqu'elle est capable de créer son hologramme juste devant nous, suit aussi tous nos déplacements et nous écoute.

Et toi, Nétie ? J'ai vu ton fouet de sang, mais je suis sûr que ta "nouvelle tenue" vient de là aussi, non ? Ainsi que le fil dans mon bras...

Oui... C'est comme si mon sang... avait une vie propre, et que je pouvais le contrôler et le solidifier à volonté. Par exemple, mon cœur n'a pas encore régénéré, mais je peux le forcer à circuler dans mes veines en ce moment même.

Ça y est, on est proche... je sens la présence du cinquième, je crois. A trois ou quatre cents mètres. Vous avez assez récupéré ?

Mac lui même semble avoir bien régénéré. Nétifer fait "oui" de la tête, même si plusieurs de ses plaies sont encore fermées uniquement par son sang noir. Quant à Alekseï, son bras est toujours inertes, mais il ne saigne plus et la douleur de ses nombreuses blessures est supportable.

J'aurais préféré un jour ou deux de repos supplémentaires, mais bon... On fait avec ce que l'on a, n'est-ce pas ?
En tout cas, tu as une épée, maintenant, Mac !

Bon, je me suis trompé : Je pensais que le dernier serait aux côtés de la princesse. Son garde du corps personnel, en somme. On essaye de se le faire ensemble, et si on voit qu'on n'y arrivera pas à temps, l'un de nous se détache pour poursuivre le chemin ?

Alekseï, dès qu'il le peut, tente de mesurer les forces apparentes du cinquième grâce à ses sens de Source.


Dernière édition par Eric le Jeu 21 Juin - 15:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10143
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Jeu 21 Juin - 22:03

En calculant et en se fiant au plan qu'il a mémorisé, Alekseï constate que la présence que ce dernier a senti se situe dans la tour centrale du château spatial, là où ils sont supposés trouver la princesse sélucéenne. C'est en fait probablement cette dernière que Mac a senti.

Concentré sur son avance, il sursaute quand un hologramme se matérialise soudain devant eux.

Félicitations ! Vous avez été formidables. Je n'avais pas eu droit à un tel spectacle depuis longtemps.

Je vais devoir remplacer une bonne partie de ma garde, mais ce n'est pas cher payé !

Qu'est-ce que vous nous voulez, encore ? On est presque arrivé à vous rejoindre. Vous n'essaieriez pas de gagner du temps, par hasard ?

Hihi ! Pas du tout. En fait, je vous rajoute même une dizaine de minutes pour la conversation. C'est une juste récompense.

Je voulais juste vous féliciter. Sincèrement, dit-elle en s'inclinant.

<Merci, Princesse.> S'en suit une petite inclinaison de tête courtoise.
<Si j'en crois ce que vous venez de dire, nous étions pour vous en phase de test. Et cette phase est désormais terminée, puisque nous l'avons réussie.
Logiquement, lorsque l'on a passé une épreuve de sélection, on passe à l'étape suivante...

... Ce que vous attendez de nous.>

<Oh nous verrons cela plus tard. Pour l'instant je tiens à ce que vous continuiez à assurer le spectacle, pour mon plus grand plaisir. Il y a un cinquième membre dans ma garde, vous vous souvenez ?>

<Désolée pour l'attente. Il nous a fallu un certain temps pour l'extraire de sa coquille et pour la... préparer. Mais il est temps de vous montrer le résultat.>

A milieu de l'immense couloir jaillit la lumière typique d'une téléportation, accompagnée d'une surcharge d'énergie. Avant même de voir le voyageur se matérialiser, Alekseï sent une Source, et familière qui plus est, juste avant que n'apparaisse... Channis.

<Alors, Mem-Da, comment trouves-tu ce nouveau corps ?>

<Parfait, maîtresse. Tellement de puissance... C'en est grisant !> fait la séclantie avec un accent qui n'est pas le sien.

Frel ! Là, ça craint...

Et pas qu'un peu...

Reculez ! , lance Alekseï aux eksibets. Ça va vite devenir très violent...

Bon, Nétie, Mac... Le point positif, c'est que l'on a encore gagné un peu de temps, et c'était un de nos objectifs primordiaux.

Le point négatif, c'est tout le reste... Ils sont capables de prendre le contrôle d'une Source, même si ça doit sûrement être temporaire. Je suis sûr que la "vraie Channis" lutte de son côté.
On ne peut pas la tuer définitivement. Et d'ailleurs, on ne le veut pas.
Je pense qu'il vaut mieux temporiser, au moins un peu...

Alderach t'a parlé de ses capacités, Nétie ? Elle n'a rien montré lors du test, à part celles qui sont purement physiques !


Je ne crois pas qu'elle ait de pouvoirs particuliers, si j'ai bien compris. En tout cas, Alderach a dit qu'elle n'en avait même pas besoin. Elle est supposée être juste très forte et presque invulnérable.

Mac, tu pourrais faire ton "truc" pour l'éviter et foncer jusqu'à la princesse pendant qu'on l'occupe ?


Eh bien... Déchirer le Voile comme ça est vraiment éreintant. Je ne peux faire que quelques mètres... mais ça devrait suffire pour passer dans son dos.

Pas tout de suite, Mac. Elle est vigilante, pour l'instant... Patiente un peu, qu'elle se soit engagée dans le combat contre nous, et fais-toi discret en attendant. Là, ça sera le bon moment !

<Tâche de ne pas les mettre hors de combat trop vite, veux-tu ?>

<Je vais essayer, maîtresse, mais... j'aurais préféré avoir quelques jours de plus pour m'habituer. Je peux déjà bouger plutôt bien, mais je ne suis pas certain de pouvoir déjà contrôler toute sa force.>

<Fais un effort, alors... Ne va pas me gâcher mon plaisir, surtout.>

Devoir combattre une de vos alliées, dit la sélucéenne aux trois Sources, cela ne vous perturbe pas trop, j'espère ? En tout cas, de mon point de vue, cela rend la chose encore plus intéressante !

<Certes. Et je ne suis en aucun cas perturbé, Princesse.
... Mais ça aurait été plus judicieux de votre part de mettre le Baron de Moork face à nous. Il est plus fort que Channis, et l'effet psychologique aurait été plus puissant.>
Je dis ça uniquement pour essayer de glaner des informations sur sa situation, Nétie...

Oh, il est plus utile sous une sonde psychique qu'ici, je le crains. De plus, Mem-Da ne peut utiliser que les capacités physiques de son hôte. Il n'aurait pas été aussi efficace que cette magnifique guerrière.

Vous croyez vraiment qu'une sonde psychique suffira pour lui arracher ses secrets ?

Bien sûr, même si cela doit prendre quelques années.

Alekseï brûle d'envie de lui rétorquer qu'après avoir attaqué l'Alliance Humaine, la guilde Ren Ra Ku ne risque pas d'avoir des années de tranquillité devant elle. Mais il sait aussi que les menaces ne servent à rien, et que ce n'est pas forcément une bonne idée de la mettre en rogne pour l'instant.
Aussi, il profite plutôt de ce moment pour se charger...


Bien. Il est temps que le spectacle continue !

<Tu es prêt, Mem-Da ?>

<Tout à fait !> dit-elle en faisant claquer son poing dans sa main.

Eh bien bonne chance à vous, dans ce cas. Il vous reste dix-neuf minutes, alors... battez-vous bien ! fait la sélucéenne avant que l'hologramme ne disparaisse.



Dernière édition par Eric le Ven 22 Juin - 17:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3162
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Ven 22 Juin - 21:16

Alekseï, qui n'est pas encore totalement chargé, n'attaque pas immédiatement.

Il se déplace afin d'être à l'opposée de Maccari, tout en examinant la puissance mentale et mystique de cette Mem-Da. S'il a bien compris, seul le corps de Channis est là. Et il faut bien reconnaître qu'il est impressionnant. Peut-être qu'une faille existe dans les autres domaines...

Et il essaye aussi de lire les pensées de surface de son nouvel adversaire. Afin de provoquer une résurgence, il dit :


Tu te souviens du Code, Channis ? "Je serai le défenseur du genre humain"...

<Qu'essaies-tu de faire ? D'atteindre sa conscience ? C'est peine perdue !>

Les pensées de Mem-Da sont troubles, difficiles à lire... mais Alekseï sait au moins une chose : Il y avait une part de mensonge dans ce qu'elle vient de dire. Cela confirme ce qu'il a ressenti avec ses sens se Source, comme une espèce de soubresaut sous la couche d'énergie psychique étrangère qui occupe le corps de Channis. C'était faible, mais c'était bien là.

<Alors, lequel d'entre-vous veut commencer ? L'heure tourne, vous savez ?>

Alek, on peut attaquer à distance, tous les deux, et je dois pouvoir l'aveugler assez longtemps pour que Mac la dépasse et prenne de l'avance.

Oui, à distance, c'est plus prudent. Je vais commencer par l'asticoter , et tu pourras l'aveugler pendant ce temps-là. Mac, ce sera le moment d'y aller.
Ah, et au fait, il reste un peu de l'esprit de Channis dans son corps. Je l'ai senti en essayant de sonder Mem-Da. On peut tenter de l'atteindre : si elle se rebelle, c'est bon pour nous... Je pense que lui réciter le code peut aider


Alekseï, sans signe avant-coureur, lance un éclair sur Channis. Celui-ci est assez puissant.

"Je respecterai la vie mais serai sans pitié pour mes ennemis"...

L'éclair frappe la jeune femme, et disparaît littéralement à son contact.

C'est tout ? demande-t-elle, indemne.

Oh non, fait Nétifer en s'avançant.

Des lames noires poussent sur le dessus de ses mains, mais elle reste prudemment hors de portée d'allonge de "Channis".

Dit à Mac de se tenir prêt.

Ça marche, Nétie. Et je prépare un éclair deux ou trois fois plus puissant pour le prochain coup.

Mac, Nétifer me dit qu'il faut que tu te prépares à foncer. Elle va essayer de l'aveugler. Sois prudent, je ne pense pas que Mem-Da maîtrise vraiment les sens de Source, mais il les a peut-être quand même !


Et donc, Alekseï se recharge de nouveau, mais se tient prêt à réagir en urgence.

Parfait. Dès que je vois une ouverture, je fonce et j'essaie de rejoindre notre "princesse". Reste à espérer qu'elle tiendra parole quand je l'aurai rejointe.

Nétifer passe à l'offensive, mais de loin : ses lames se changent en longs fouets acérés avec lesquels elle commencent à enchaîner les attaques.

"Tu ne reculeras jamais devant l'adversité ni ne manquera à tes frères d'arme." récite Nétifer en imitant Alekseï.

Au fond de sa psyché l'agitation grandit, mais Mem-Da pare avec les avant-bras, et si quelques coups passent et la touche à l'abdomen et aux jambes, ils ne laissent pas la moindre marque. C'est presque comme si une aura invisible la protégeait.

<D'accord. A mon tour, maintenant.>

Elle commence à avancer vers Nétifer, qui recule vers un des côtés de la galerie.

Alekseï, décalé par rapport à Nétifer, recule dans la même direction qu'elle afin d'offrir un boulevard à Maccari.

Je lui envoie un nouvel éclair. Ne la touche pas maintenant !

La foudre part.

"Tu ne mentiras pas et seras fidèle à la parole donnée"...

L'éclair frappe Channis dans le dos, éblouissant. Celle-ci s'arrête, et semble elle-même surprise : Encore une fois, elle n'a pas la moindre trace de blessure.

<Incroyable. Je sens que je vais adorer ce corps-là !>

Oh, mais tu as encore des faiblesses, fait Nétifer en attaquant de nouveau.

Le fouet est encore bloqué du bras par son adversaire, mais cette fois l'extrémité se liquéfie et du sang noir gicle sur son visage, l'aveuglant temporairement et lui arrachant un juron.

C'est le moment.

Et une sorte de fissure floue apparaît devant Mac qui se jette à l'intérieur et disparaît.

Afin de garder Mem-Da occupé et de laisser un peu plus de temps à Mac pour s'éclipser, Alekseï profite d'être dans le dos de son adversaire - qui plus est aveuglé - pour attaquer de nouveau.

Il se fend pour planter la pointe de son épée dans l'arrière du genou de Channis, et bat presque instantanément en retraite. Cette cible est l'un des endroits les plus sensible que l'on puisse atteindre dans le dos d'un combattant, là où aucun muscle ne protège les tendons.

Pourtant, Alekseï n'est pas très confiant quant au résultat, comme le prouve cette pensée qu'il émet vers Nétifer :


Je lui ai envoyé ce que j'avais de plus puissant, plus puissant même que ce qui avait complètement carbonisé le premier des cinq... Et elle n'a même pas une petite brûlure !

Mem-Da arrache le sang noir coagulé sur son visage et se jette sur Nétifer. Elle n'a même pas remarqué la botte d'Alekseï. En fait, ce dernier est persuadé que sa lame n'a même pas vraiment touché, comme si elle avait été arrêtée à un ou deux millimètres de sa peau.

L'assaut sur Nétifer est brutal, mais manque heureusement de précision. Les mouvements du corps de Channis semblent même un peu gauches. La séclantie évite prestement en bondissant de côté et le bras de son assaillante vient perforer le mur, y pénétrant jusqu'au coude.

C'est un peu comme si un champ de force la protégeait, mais ce n'est pas la même sensation.

"Tu seras, partout et toujours, le champion du droit et du bien contre l'injustice et le mal."

<Vous allez arrêter avec ça !!!> crie Mem-Da en arrachant son bras de la paroi, projetant une volée d'éclats vers les deux jeunes gens.

Alekseï esquive en roulant sur le côté, puis en se relevant dans le même mouvement. Nétifer a encaissé plusieurs éclats, mais son armure de sang noir l'aura presque entièrement protégée.

Oui, comme un champ de force, j'ai eu la même sensation. En tout cas, nous sommes fixés désormais : on n'arrivera pas à la blesser physiquement ! Le bon point, c'est que Mem-Da ne contrôle pas bien le corps de Channis. Normalement, elle est beaucoup plus rapide et agile.

On va donc devoir le neutraliser en agissant sur sa psychée ou son âme. Je vais essayer de creuser un peu plus dans son esprit... Essayer de trouver ce qui reste de Channis, et l'aider à se déterrer.
Mem-Da n'a sûrement jamais pris le contrôle d'une Source, avant : il ne sait pas pour la régénération !

Et continue avec le Code : ça à l'air de marcher, et encore plus quand ça vient de toi !


Le jeune russe plonge son esprit dans celui de son adversaire, essayant de se faufiler jusqu'à celui de Channis.

Hé, qu'est-ce que tu fais ? pense Mem-Da, immédiatement alertée.

Son esprit est comme un mur épais. Toutefois Alekseï sent que ce mur a des fissures. Elle sont trop étroites pour qu'il s'y glisse...

"Tu seras un exemple pour tes semblables et tu contribueras à perpétuer ton code."

...mais elles semblent s'agrandir sous la pression interne, qui a augmenté quand elle a entendu les derniers mots de Nétifer.

<Vous, vous allez... Mais... Où est passé le troisième ?>

C'est le moment que choisit Mac pour réapparaître une dizaine de mètres derrière elle, avant de commencer à courir.

Continue, Nétie !

De son côté, l'esprit d'Alekseï essaye aussi de pousser sur le rebord des failles, comme pour aider à les élargir.
Et sa main passe sur l'interrupteur de son épée, celui qui déclenche le filament. Si Mem-Da fait mine de poursuivre Maccari, il tentera de lui attraper les jambes. Même avec une force incroyable, lorsque l'on a les deux jambes entravées, on perd l'équilibre...


Maccari s'éloigne à toutes jambes, et il coure vite. Mem-Da l'aperçoit alors qu'il a déjà pris une cinquantaine de mètres d'avance.

<Où tu crois aller comme ça, toi ?> lui lance-t-elle.

Elle pose alors la main sur son brassard... et disparaît dans un éclair d'énergie. Elle vient d'être téléportée.

Ehhh merde ! J'aurais dû penser à tout faire disjoncter !
Mac ! Fais attention ! , hurle Alekseï en se lançant à sa suite.


Dernière édition par Nicolas le Mer 27 Juin - 19:20, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Feu sous la Montagne (Alekseï)
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sous-marin DORIS disparu 8/5/1940
» elle est belle la montagne
» [ Divers - Les classiques ] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
» Un sous-marin chinois heurte un sonar remorqué US
» quelqu'un a un model de reçu sous Excel (ou autre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: