Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Feu sous la Montagne (Alekseï)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Eric
Maître


Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Ven 15 Juin - 4:48

L'homme évite encore une fois les éclairs, mais de justesse. Il contre-attaque en fouettant l'air de ses fouets à mono-filaments à plusieurs reprises, mais tout en se maintenant chargé Alekseï évite lui aussi une première fois, puis une deuxième, et à la troisième fois, quand l'arme le touche finalement au bras, le fil mono-moléculaire s'illumine brièvement, tourne instantanément au rouge, et se désintègre, incapable de supporter une telle intensité électrique.

<Et de neuf. Merci d'avoir fourni la charge pour raidir le fil. Sans ça, tu n'aurais écopé que d'une simple coupure.>

Une simple coupure ? Alekseï regarde son bras gauche... et la douleur se manifeste finalement au moment où il constate qu'il a été proprement sectionné juste au-dessus du coude.

Merde... Je n'ai pas réussi à suffisamment bien coordonner l'impulsion électrique pour détruire son fouet et éviter la blessure... Et maintenant, c'est le dixième assaut : il va essayer de me tuer, et je n'ai pas le droit de tomber maintenant...

La douleur et l'horreur de voir son bras tranché viennent de faire basculer Alekseï dans un autre état d'esprit.
Le jeune homme prend une grande inspiration pour se reconcentrer, puis lève l'épée de foudre qui lui reste de la main droite, en salut.


Serein.

C'est la fin. En garde.

L'esprit d'Alekseï gonfle afin de désintégrer les "filaments psychique" plantés dans son cerveau, ceux qui permettent à son adversaire de lire ses mouvements. Et d'autres jaillissent du russe pour foncer vers le xéno. La situation s'inverse juste avant qu'il ne lance l'assaut et ne donne tout ce qu'il lui reste, que ce soit en terme de foudre comme en terme de combat à l'épée.

Alekseï s'élance, et passe sous le monofilament qui devait lui trancher la tête. Sa lame crépitante fond sur son adversaire, alors que leurs deux esprits s'entrechoquent. Dans l'espace mental créé par la confrontation, les deux duellistes se retrouvent face à face.



Alors c'est ainsi que cela se termine ?

J'en ai bien peur, puisque je sais déjà que tu es comme moi, pas du genre à te rendre. En tout cas, tu m'auras appris beaucoup de choses, merci...
Avant que l'on en finisse, quel est ton nom et ton espèce ?


Oui, tu as mérité de savoir. Je suis Saavio, et peu importe mon espèce : Je n'en suis pas un représentant typique.

Ses pensées suivantes sont audibles par Alekseï, même si elles ne lui sont pas destinées.

On dirait que maître Kiri avait raison quand elle m'a exclu des sept épéistes. Je me reposais trop sur la télépathie, au détriment de ma technique d'épée. Si seulement j'avais écouté...

Ton escrime était très bonne... J'aimerais savoir où trouver maitre Kiri, Saavio.

Tu veux confronter ton talent à ceux des sept ? Tu n'es pas prêt, je te préviens. J'ai toujours été le plus faible d'entre eux... Mais si tu cherches Kiri l’Épée Immortelle, tu la trouveras facilement : Elle est célèbre et ne se cache pas.

Et maintenant, soyons fixés sur qui de nous deux est le meilleur !


L'instant suspendu dans le monde mental prend fin brusquement, laissant la place aux épées. En une fraction de seconde, les deux hommes se croisent en fouettant l'air de leurs lames. Celle de Saavio ne laisse qu'une légère coupure sur le cou du russe... tandis que l'arme faite de foudre fait éclater la chemise de son adversaire et laisse une brûlure en diagonale sur son torse.

Les deux hommes restent immobiles une seconde dans leurs poses finales après leur attaque...


Adieu, Alekseï Ivanovna. Tu m'as offert un magnifique ultime combat.

...et Saavio s’effondre quand son cœur foudroyé s'arrête.

Le jeune russe ne prend qu'un instant pour récupérer une des deux épées de son adversaire - Mac sera heureux de trouver la seconde lorsqu'il passera par là - , et se rue dans le couloir au fond duquel devrait se trouver la princesse. Mais il n'a fait que quelques mètres avant que le décor ne semble se mettre à tourner autour de lui...


Dernière édition par Eric le Mer 20 Juin - 10:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître


Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 20 Juin - 18:32

La douleur dans son bras ramène peu à peu Alekseï à lui. Cela lui prend un moment pour sortir de sa torpeur, mais il finit d'ouvrir les yeux quand on lui secoue l'épaule un peu brusquement.

Allez, Alek. Un effort, fait Mac, penché sur lui.

L'égérian porte les traces de nombreuses brûlures, qui n'ont pas encore régénéré complètement.

Tu peux te lever ? demande Nétifer, accroupie de l'autre côté. On a plus beaucoup de temps.

La jeune femme porte maintenant une sorte de combinaison noire et moulante, faite d'une matière étrangement lisse. Quelques pas derrière elle, les deux eksibets les regardent avec un air étonné.

Alekseï essaie de se redresser, et est surpris de sentir un poids sur sa poitrine. En baissant les yeux, il constate que son bras amputé est attaché à son torse par une bande de tissu... et qu'il a été recousu au niveau de la blessure par un épais fil noir.

Nétie te l'a raccroché. Ça régénèrera bien plus vite que si tu devais le faire repousser.

Et rassure-toi, c'est moi qui t'ai enfilé le pantalon de ce type, dit-il en désignant le corps de Saavio. Il ne restait rien de ta robe.

Ça va aller... , dit-il en écartant toutes les questions qui lui viennent en tête pour se concentrer sur le plus urgent : se relever en serrant les dents. ... Je peux continuer.
Alekseï se retourne vers les eksibets : Il reste combien de temps ?

A peu près dix-huit minutes minutes, fait Park en consultant l'horloge de son fusil.

Et on a encore presque un kilomètre à courir avant d'arriver jusqu'à la "princesse", sans compter qu'il y a aura le cinquième de ces types sur notre chemin.

Oui, mais j'ai l'impression que nous nous sommes tous améliorés... Il faudrait en parler sur le chemin, d'ailleurs.
Et on peut le faire comme ça, désormais ! Alekseï tente de lier son esprit à ceux de Maccari et Nétifer, sans brusquer la manœuvre.

En tout cas, le jeune russe s'est déjà remis en chemin. En marche rapide, pour l'instant, et ensuite à petite foulée, soutenu par Maccari.


Alors comme ça, tu es télépathe, maintenant ?

Alekseï répond directement dans leurs esprits.

C'est ça. Mon adversaire me malmenait grâce à ses capacités télépathiques. Et au moment où il allait me tuer, j'ai réussi à le contrer sur son propre terrain.
J'imagine que c'est ressorti du plus profond de mes gènes...

Et vous ? J'ai vu pour ton sang, Nétie, mais je suis sûr que ce n'était pas tout ce qu'il y avait à voir !
Par contre, pour toi, Mac, j'ai rien compris à ce que tu as fait. Les deux sorciers non plus, d'ailleurs !


Eh bien... C'est en rapport avec ma capacité à manipuler le Voile. Il est fait de plusieurs couches, pas d'une seule... et j'ai trouvé un moyen d'écarter ces couches et de passer entre, en quelque sorte.

Et si tu y emmènes quelqu'un ou quelque chose, tu peux l'y laisser ?

Non. Si je prend quelqu'un avec moi, il revient dans l'espace physique dès que je le lâche. C'est pareil pour les objets.

Ah ouais... C'est impressionnant, et ça nous sera sûrement très utile ! Surtout si on doit reproduire la tactique qu'on a utilisé avec Mac pour gagner du temps...
En parlant "d'utile", si je me suis mis à vous parler dans vos têtes, c'était pour vous montrer, mais aussi parce que ça va plus vite d'échanger comme ça. Il vous suffit de penser pour me répondre. Et surtout, c'est plus discret. Je suis prêt à parier que la princesse, puisqu'elle est capable de créer son hologramme juste devant nous, suit aussi tous nos déplacements et nous écoute.

Et toi, Nétie ? J'ai vu ton fouet de sang, mais je suis sûr que ta "nouvelle tenue" vient de là aussi, non ? Ainsi que le fil dans mon bras...

Oui... C'est comme si mon sang... avait une vie propre, et que je pouvais le contrôler et le solidifier à volonté. Par exemple, mon cœur n'a pas encore régénéré, mais je peux le forcer à circuler dans mes veines en ce moment même.

Ça y est, on est proche... je sens la présence du cinquième, je crois. A trois ou quatre cents mètres. Vous avez assez récupéré ?

Mac lui même semble avoir bien régénéré. Nétifer fait "oui" de la tête, même si plusieurs de ses plaies sont encore fermées uniquement par son sang noir. Quant à Alekseï, son bras est toujours inertes, mais il ne saigne plus et la douleur de ses nombreuses blessures est supportable.

J'aurais préféré un jour ou deux de repos supplémentaires, mais bon... On fait avec ce que l'on a, n'est-ce pas ?
En tout cas, tu as une épée, maintenant, Mac !

Bon, je me suis trompé : Je pensais que le dernier serait aux côtés de la princesse. Son garde du corps personnel, en somme. On essaye de se le faire ensemble, et si on voit qu'on n'y arrivera pas à temps, l'un de nous se détache pour poursuivre le chemin ?

Alekseï, dès qu'il le peut, tente de mesurer les forces apparentes du cinquième grâce à ses sens de Source.


Dernière édition par Eric le Jeu 21 Juin - 15:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître


Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Jeu 21 Juin - 22:03

En calculant et en se fiant au plan qu'il a mémorisé, Alekseï constate que la présence que ce dernier a senti se situe dans la tour centrale du château spatial, là où ils sont supposés trouver la princesse sélucéenne. C'est en fait probablement cette dernière que Mac a senti.

Concentré sur son avance, il sursaute quand un hologramme se matérialise soudain devant eux.

Félicitations ! Vous avez été formidables. Je n'avais pas eu droit à un tel spectacle depuis longtemps.

Je vais devoir remplacer une bonne partie de ma garde, mais ce n'est pas cher payé !

Qu'est-ce que vous nous voulez, encore ? On est presque arrivé à vous rejoindre. Vous n'essaieriez pas de gagner du temps, par hasard ?

Hihi ! Pas du tout. En fait, je vous rajoute même une dizaine de minutes pour la conversation. C'est une juste récompense.

Je voulais juste vous féliciter. Sincèrement, dit-elle en s'inclinant.

<Merci, Princesse.> S'en suit une petite inclinaison de tête courtoise.
<Si j'en crois ce que vous venez de dire, nous étions pour vous en phase de test. Et cette phase est désormais terminée, puisque nous l'avons réussie.
Logiquement, lorsque l'on a passé une épreuve de sélection, on passe à l'étape suivante...

... Ce que vous attendez de nous.>

<Oh nous verrons cela plus tard. Pour l'instant je tiens à ce que vous continuiez à assurer le spectacle, pour mon plus grand plaisir. Il y a un cinquième membre dans ma garde, vous vous souvenez ?>

<Désolée pour l'attente. Il nous a fallu un certain temps pour l'extraire de sa coquille et pour la... préparer. Mais il est temps de vous montrer le résultat.>

A milieu de l'immense couloir jaillit la lumière typique d'une téléportation, accompagnée d'une surcharge d'énergie. Avant même de voir le voyageur se matérialiser, Alekseï sent une Source, et familière qui plus est, juste avant que n'apparaisse... Channis.

<Alors, Mem-Da, comment trouves-tu ce nouveau corps ?>

<Parfait, maîtresse. Tellement de puissance... C'en est grisant !> fait la séclantie avec un accent qui n'est pas le sien.

Frel ! Là, ça craint...

Et pas qu'un peu...

Reculez ! , lance Alekseï aux eksibets. Ça va vite devenir très violent...

Bon, Nétie, Mac... Le point positif, c'est que l'on a encore gagné un peu de temps, et c'était un de nos objectifs primordiaux.

Le point négatif, c'est tout le reste... Ils sont capables de prendre le contrôle d'une Source, même si ça doit sûrement être temporaire. Je suis sûr que la "vraie Channis" lutte de son côté.
On ne peut pas la tuer définitivement. Et d'ailleurs, on ne le veut pas.
Je pense qu'il vaut mieux temporiser, au moins un peu...

Alderach t'a parlé de ses capacités, Nétie ? Elle n'a rien montré lors du test, à part celles qui sont purement physiques !


Je ne crois pas qu'elle ait de pouvoirs particuliers, si j'ai bien compris. En tout cas, Alderach a dit qu'elle n'en avait même pas besoin. Elle est supposée être juste très forte et presque invulnérable.

Mac, tu pourrais faire ton "truc" pour l'éviter et foncer jusqu'à la princesse pendant qu'on l'occupe ?


Eh bien... Déchirer le Voile comme ça est vraiment éreintant. Je ne peux faire que quelques mètres... mais ça devrait suffire pour passer dans son dos.

Pas tout de suite, Mac. Elle est vigilante, pour l'instant... Patiente un peu, qu'elle se soit engagée dans le combat contre nous, et fais-toi discret en attendant. Là, ça sera le bon moment !

<Tâche de ne pas les mettre hors de combat trop vite, veux-tu ?>

<Je vais essayer, maîtresse, mais... j'aurais préféré avoir quelques jours de plus pour m'habituer. Je peux déjà bouger plutôt bien, mais je ne suis pas certain de pouvoir déjà contrôler toute sa force.>

<Fais un effort, alors... Ne va pas me gâcher mon plaisir, surtout.>

Devoir combattre une de vos alliées, dit la sélucéenne aux trois Sources, cela ne vous perturbe pas trop, j'espère ? En tout cas, de mon point de vue, cela rend la chose encore plus intéressante !

<Certes. Et je ne suis en aucun cas perturbé, Princesse.
... Mais ça aurait été plus judicieux de votre part de mettre le Baron de Moork face à nous. Il est plus fort que Channis, et l'effet psychologique aurait été plus puissant.>
Je dis ça uniquement pour essayer de glaner des informations sur sa situation, Nétie...

Oh, il est plus utile sous une sonde psychique qu'ici, je le crains. De plus, Mem-Da ne peut utiliser que les capacités physiques de son hôte. Il n'aurait pas été aussi efficace que cette magnifique guerrière.

Vous croyez vraiment qu'une sonde psychique suffira pour lui arracher ses secrets ?

Bien sûr, même si cela doit prendre quelques années.

Alekseï brûle d'envie de lui rétorquer qu'après avoir attaqué l'Alliance Humaine, la guilde Ren Ra Ku ne risque pas d'avoir des années de tranquillité devant elle. Mais il sait aussi que les menaces ne servent à rien, et que ce n'est pas forcément une bonne idée de la mettre en rogne pour l'instant.
Aussi, il profite plutôt de ce moment pour se charger...


Bien. Il est temps que le spectacle continue !

<Tu es prêt, Mem-Da ?>

<Tout à fait !> dit-elle en faisant claquer son poing dans sa main.

Eh bien bonne chance à vous, dans ce cas. Il vous reste dix-neuf minutes, alors... battez-vous bien ! fait la sélucéenne avant que l'hologramme ne disparaisse.



Dernière édition par Eric le Ven 22 Juin - 17:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Nicolas
Source


Messages : 3145
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Ven 22 Juin - 21:16

Alekseï, qui n'est pas encore totalement chargé, n'attaque pas immédiatement.

Il se déplace afin d'être à l'opposée de Maccari, tout en examinant la puissance mentale et mystique de cette Mem-Da. S'il a bien compris, seul le corps de Channis est là. Et il faut bien reconnaître qu'il est impressionnant. Peut-être qu'une faille existe dans les autres domaines...

Et il essaye aussi de lire les pensées de surface de son nouvel adversaire. Afin de provoquer une résurgence, il dit :


Tu te souviens du Code, Channis ? "Je serai le défenseur du genre humain"...

<Qu'essaies-tu de faire ? D'atteindre sa conscience ? C'est peine perdue !>

Les pensées de Mem-Da sont troubles, difficiles à lire... mais Alekseï sait au moins une chose : Il y avait une part de mensonge dans ce qu'elle vient de dire. Cela confirme ce qu'il a ressenti avec ses sens se Source, comme une espèce de soubresaut sous la couche d'énergie psychique étrangère qui occupe le corps de Channis. C'était faible, mais c'était bien là.

<Alors, lequel d'entre-vous veut commencer ? L'heure tourne, vous savez ?>

Alek, on peut attaquer à distance, tous les deux, et je dois pouvoir l'aveugler assez longtemps pour que Mac la dépasse et prenne de l'avance.

Oui, à distance, c'est plus prudent. Je vais commencer par l'asticoter , et tu pourras l'aveugler pendant ce temps-là. Mac, ce sera le moment d'y aller.
Ah, et au fait, il reste un peu de l'esprit de Channis dans son corps. Je l'ai senti en essayant de sonder Mem-Da. On peut tenter de l'atteindre : si elle se rebelle, c'est bon pour nous... Je pense que lui réciter le code peut aider


Alekseï, sans signe avant-coureur, lance un éclair sur Channis. Celui-ci est assez puissant.

"Je respecterai la vie mais serai sans pitié pour mes ennemis"...

L'éclair frappe la jeune femme, et disparaît littéralement à son contact.

C'est tout ? demande-t-elle, indemne.

Oh non, fait Nétifer en s'avançant.

Des lames noires poussent sur le dessus de ses mains, mais elle reste prudemment hors de portée d'allonge de "Channis".

Dit à Mac de se tenir prêt.

Ça marche, Nétie. Et je prépare un éclair deux ou trois fois plus puissant pour le prochain coup.

Mac, Nétifer me dit qu'il faut que tu te prépares à foncer. Elle va essayer de l'aveugler. Sois prudent, je ne pense pas que Mem-Da maîtrise vraiment les sens de Source, mais il les a peut-être quand même !


Et donc, Alekseï se recharge de nouveau, mais se tient prêt à réagir en urgence.

Parfait. Dès que je vois une ouverture, je fonce et j'essaie de rejoindre notre "princesse". Reste à espérer qu'elle tiendra parole quand je l'aurai rejointe.

Nétifer passe à l'offensive, mais de loin : ses lames se changent en longs fouets acérés avec lesquels elle commencent à enchaîner les attaques.

"Tu ne reculeras jamais devant l'adversité ni ne manquera à tes frères d'arme." récite Nétifer en imitant Alekseï.

Au fond de sa psyché l'agitation grandit, mais Mem-Da pare avec les avant-bras, et si quelques coups passent et la touche à l'abdomen et aux jambes, ils ne laissent pas la moindre marque. C'est presque comme si une aura invisible la protégeait.

<D'accord. A mon tour, maintenant.>

Elle commence à avancer vers Nétifer, qui recule vers un des côtés de la galerie.

Alekseï, décalé par rapport à Nétifer, recule dans la même direction qu'elle afin d'offrir un boulevard à Maccari.

Je lui envoie un nouvel éclair. Ne la touche pas maintenant !

La foudre part.

"Tu ne mentiras pas et seras fidèle à la parole donnée"...

L'éclair frappe Channis dans le dos, éblouissant. Celle-ci s'arrête, et semble elle-même surprise : Encore une fois, elle n'a pas la moindre trace de blessure.

<Incroyable. Je sens que je vais adorer ce corps-là !>

Oh, mais tu as encore des faiblesses, fait Nétifer en attaquant de nouveau.

Le fouet est encore bloqué du bras par son adversaire, mais cette fois l'extrémité se liquéfie et du sang noir gicle sur son visage, l'aveuglant temporairement et lui arrachant un juron.

C'est le moment.

Et une sorte de fissure floue apparaît devant Mac qui se jette à l'intérieur et disparaît.

Afin de garder Mem-Da occupé et de laisser un peu plus de temps à Mac pour s'éclipser, Alekseï profite d'être dans le dos de son adversaire - qui plus est aveuglé - pour attaquer de nouveau.

Il se fend pour planter la pointe de son épée dans l'arrière du genou de Channis, et bat presque instantanément en retraite. Cette cible est l'un des endroits les plus sensible que l'on puisse atteindre dans le dos d'un combattant, là où aucun muscle ne protège les tendons.

Pourtant, Alekseï n'est pas très confiant quant au résultat, comme le prouve cette pensée qu'il émet vers Nétifer :


Je lui ai envoyé ce que j'avais de plus puissant, plus puissant même que ce qui avait complètement carbonisé le premier des cinq... Et elle n'a même pas une petite brûlure !

Mem-Da arrache le sang noir coagulé sur son visage et se jette sur Nétifer. Elle n'a même pas remarqué la botte d'Alekseï. En fait, ce dernier est persuadé que sa lame n'a même pas vraiment touché, comme si elle avait été arrêtée à un ou deux millimètres de sa peau.

L'assaut sur Nétifer est brutal, mais manque heureusement de précision. Les mouvements du corps de Channis semblent même un peu gauches. La séclantie évite prestement en bondissant de côté et le bras de son assaillante vient perforer le mur, y pénétrant jusqu'au coude.

C'est un peu comme si un champ de force la protégeait, mais ce n'est pas la même sensation.

"Tu seras, partout et toujours, le champion du droit et du bien contre l'injustice et le mal."

<Vous allez arrêter avec ça !!!> crie Mem-Da en arrachant son bras de la paroi, projetant une volée d'éclats vers les deux jeunes gens.

Alekseï esquive en roulant sur le côté, puis en se relevant dans le même mouvement. Nétifer a encaissé plusieurs éclats, mais son armure de sang noir l'aura presque entièrement protégée.

Oui, comme un champ de force, j'ai eu la même sensation. En tout cas, nous sommes fixés désormais : on n'arrivera pas à la blesser physiquement ! Le bon point, c'est que Mem-Da ne contrôle pas bien le corps de Channis. Normalement, elle est beaucoup plus rapide et agile.

On va donc devoir le neutraliser en agissant sur sa psychée ou son âme. Je vais essayer de creuser un peu plus dans son esprit... Essayer de trouver ce qui reste de Channis, et l'aider à se déterrer.
Mem-Da n'a sûrement jamais pris le contrôle d'une Source, avant : il ne sait pas pour la régénération !

Et continue avec le Code : ça à l'air de marcher, et encore plus quand ça vient de toi !


Le jeune russe plonge son esprit dans celui de son adversaire, essayant de se faufiler jusqu'à celui de Channis.

Hé, qu'est-ce que tu fais ? pense Mem-Da, immédiatement alertée.

Son esprit est comme un mur épais. Toutefois Alekseï sent que ce mur a des fissures. Elle sont trop étroites pour qu'il s'y glisse...

"Tu seras un exemple pour tes semblables et tu contribueras à perpétuer ton code."

...mais elles semblent s'agrandir sous la pression interne, qui a augmenté quand elle a entendu les derniers mots de Nétifer.

<Vous, vous allez... Mais... Où est passé le troisième ?>

C'est le moment que choisit Mac pour réapparaître une dizaine de mètres derrière elle, avant de commencer à courir.

Continue, Nétie !

De son côté, l'esprit d'Alekseï essaye aussi de pousser sur le rebord des failles, comme pour aider à les élargir.
Et sa main passe sur l'interrupteur de son épée, celui qui déclenche le filament. Si Mem-Da fait mine de poursuivre Maccari, il tentera de lui attraper les jambes. Même avec une force incroyable, lorsque l'on a les deux jambes entravées, on perd l'équilibre...


Maccari s'éloigne à toutes jambes, et il coure vite. Mem-Da l'aperçoit alors qu'il a déjà pris une cinquantaine de mètres d'avance.

<Où tu crois aller comme ça, toi ?> lui lance-t-elle.

Elle pose alors la main sur son brassard... et disparaît dans un éclair d'énergie. Elle vient d'être téléportée.

Ehhh merde ! J'aurais dû penser à tout faire disjoncter !
Mac ! Fais attention ! , hurle Alekseï en se lançant à sa suite.


Dernière édition par Nicolas le Mer 27 Juin - 19:20, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 27 Juin - 19:25

Après une latence d'une grosse seconde, un nouveau flash annonce l'apparition de Mem-Da, à une soixantaine de mètres d'Alekseï et Nétifer, juste devant Mac. Elle attaque aussitôt, mais celui-ci, sur ses gardes, fait un bond en arrière en évitant le poing de la séclantie possédée, qui vient déformer le sol où il se tenait l'instant d'avant.

Alek, profites-en pour rester à bonne distance, pense très fort Nétifer en courant près du russe. Si Mac ne peut pas la distancer, lui et moi on va essayer de t'ouvrir son esprit.


Bien reçu, Nétie. Je vais quand même lui balancer une petite EMP avant : pas envie qu'il refasse le coup si on est sur le point de libérer Channis.

Et le Code fonctionnait très bien : à chaque fois que tu parlais, ça s'agitait sous l'esprit de Mem-Da.


D'accord. Bonne chance !

Elle s'élance vers le combat entre Mem-Da et Maccari, qui recule en évitant facilement les coups, mais ceux-ci visent surtout à l'empêcher de passer... Et il semble à Alekseï qu'ils sont de plus en plus ajustés.

Ce dernier s'arrête comme prévu à une distance de sécurité, et ne prend que le temps de lâcher son impulsion électro-magnétique avant d'envoyer de nouveau son esprit s'insérer dans celui de Mem-Da.

Tu essaies encore de... Ah, bon sang ! pense Mem-Da, distraite par un coup d'épée de Maccari au visage. Tu perds ton temps. Je m'occupe d'eux et ce sera ton tour.

Heureusement, ce ne sera pas si simple pour elle. Avec le corps de Channis, elle a l'avantage de la puissance, mais même si son contrôle sur ce corps s'améliore au fil du temps, Mac lui reste très supérieur en vitesse et en agilité. Alekseï en sait quelque chose pour s'être entraîné avec lui plus d'une fois : Une épée à la main, il est juste incroyable. Quant à Nétifer, elle le soutient en gardant ses distances. A eux deux, ils procurent une distraction suffisante pour que leur cible ait d'autres chats à fouetter que de s'occuper du télépathe.

Ce dernier explore la surface de l'esprit de Mem-Da à la recherche d'une brèche. Etant une créature essentiellement psychiqe, elle a un mental très puissant, mais la récitation continu du Code par Nétifer crée de plus en plus de fissures. A travers celles-ci, il commence à comprendre qu'en dessous, Channis est maintenue dans un état de demi-sommeil, entretenu par une sorte d'illusion.


Alekseï choisit une des failles, la plus large qu'il a pu repérer, et s'attèle à l’agrandir en "poussant" sur les bords. Le but est évidemment de rentrer en contact avec la source séclantie.

Channis, tu m'entends ? C'est Alekseï !

Concentrée sur son combat, Mem-Da ne semble pas remarquer l'intrusion. Quant à Alekseï, il bénit les leçons de maîtrise mentale que leur a prodigué Madelyne Williams. C'est probablement la seule chose qui lui permette de contrôler un tant soit peu son pouvoir.

Petit à petit, il s'enfonce plus loin à travers le mur psychique, jusqu'à commencer à avoir un aperçu de l'illusion qui enferme Channis. Le voilà maintenant dans un lieu inconnu.




Alekseï essaye de mémoriser l'emplacement de la faille mentale puis continue d'avancer, jusqu'à entrer plus en avant dans l'illusion.

Kal Channis ?

L'image commence à s'accompagner de son tandis qu'Alekseï y prend pied. On entend un vacarme oppressant, fait de bruits de machines résonnant dans les grandes et sombres travées seulement éclairées de rouge. Derrière le fond sonore industriel, un haut parleur grésille, à peine audible... et le jeune homme reconnaît difficilement la voix de Nétifer, en train de réciter le code.

Dans le lointain, il voit avancer une colonne de silhouettes sombres, marchant lentement, la tête basse.


Une colonne de la légion... Ça vient forcément de l'esprit de Channis... Têtes baissées. Jamais ils n'apparaitraient comme ça, normalement !
Remonter le moral. Et la retrouver...


L'image qu'Alekseï se fait de lui change. Il fait partie de la Légion, désormais. Une armure noire se forme sur son corps. Et il fonce vers les silhouettes.

<Légion, au rapport !> , hurle-t-il mentalement en séclanti lorsqu'il approche.

Mais en voyant les guenilles qui pendent sur les corps maigres et pâles et les regards sans vie des travailleurs qui alimentent l'endroit avec leur santé, il comprend qu'il a fait fausse route. C'est d'une colonne d'esclaves qu'il s'agit. Ceux-ci restent amorphes fassent à lui, continuant à mettre machinalement un pied devant l'autre, en contemplant le sol.

Merde, des esclaves...

... C'est ce que l'on devient ici ?


Alekseï prend le temps de regarder le visage de chacun, avant de se remettre en route.
Mais il ne change pas de tenue.


Il remarque alors les numéros inscrits sur les tenues des marcheurs, les mêmes que ceux tatoués sur le dos de leurs mains. Il réalise alors qu'il n'est pas dans n'importe quelle zone de travail : C'est une colonie pénitentiaire. Il n'y a pourtant pas de gardes...

Son attention est alors attirée par un peu de remue-ménage, plus loin dans la colonne. En plissant les yeux il distingue une jeune fille, qui tente tant bien que mal de remonter la file à contre-courant.


Aussi, il se dépêche d'aller voir ce mouvement anormal.

Tandis que les échos des haut-parleurs qui diffusent le Code continuent de grésiller, le jeune homme s'avance en dépassant les marcheurs aux têtes baissées. Une fois suffisamment proche, il finit par mieux distinguer la fille, à peine une adolescente. Si il ne savait pas qui il cherchait, il aurait eu du mal à reconnaître Channis dans cette gamine maigrichonne.

Channis ! Je suis bien content de t'avoir trouvé aussi vite !
Viens, il faut quitter cet endroit...


Quoi ? Non, je ne peux pas partir. Aucun esclave ne le peut... et il y a quelqu'un que je dois retrouver ! fait une Channis déboussolée.

...

D'accord, Channis. Tout va bien. Je suis là pour t'aider...
Je m'appelle Alekseï.

Qui est-ce que tu dois retrouver ?


Je... Je ne suis pas sûre. La personne à qui s'adresse cette voix, je crois dit-elle alors que l'on entend à nouveau Nétifer réciter le code par-dessus le vacarme ambiant. C'est... Je suis certaine que c'est important.

C'est exactement ça, Channis.

La voix que tu entends, c'est celle de la Baronne de Moork. Elle est en danger. Et elle récite le code de la Légion.

... Afin de t'appeler à son aide.
Est-ce que tu sais pourquoi c'est toi, et toi seule, qu'elle appelle ?


Moi ? Mais... je ne suis personne. Juste une esclave.

Une voix puissante se fait alors entendre, alors qu'un visage se forme dans le ciel au-dessus d'eux.

Tu as raison, petite fille. Tu es une esclave, et tu ne peux espérer être autre chose. C'est ta condition.

M... Maître ?

Non, Channis, ça fait longtemps que tu n'es plus une esclave. Tu as été affranchie par le baron de Moork il y a de cela des années. Désormais, tu es officier supérieur de la Légion et on t'appelle Kal Channis.

Tu as été capturée par les forces sélucéennes lors de leur attaque de la base souterraine, puis plongée dans cette illusion que tu vois maintenant autour de toi.

Il faut que tu te battes pour réussir à en sortir, et je vais t'aider !


Une illusion ? Moi, un... un soldat ?

MENSONGE ! Ne l'écoute pas, esclave ! Ce qu'il dit est impossible ! rugit le visage de Mem-Da dans le ciel.

... Et pas n'importe quel soldat ! Tu es le bras droit du Baron, énonce Alekseï en ignorant royalement l'intervention de Mem-Da.
Regarde ce que j'ai vu au moment où l'attaque a commencé... Et il envoie dans l'esprit de Channis cette vision d'elle, aux côtés du Baron, alors qu'une secousse ébranle la base. Et que leur communicateurs de poignets envoient des signaux d'alarme synchrones. En tant qu'officier expérimenté, elle reste calme et enchaîne en informant Nétifer et lui-même de la situation.

En ce moment, un xéno nommé Mem-Da employé par les sélucéens, lui, là... indique le jeune russe en montrant la tête flottante ... est en train de manipuler ton corps pour tenter de te faire tuer mon amie la Baronne de Moork. De nouveau, quelques flashs du combat qu'il vient à peine de quitter sont transmis. Dont le poing de Channis qu'esquive Nétie, mais qui laisse un trou dans la paroi du vaisseau.

Tu dois te libérer : Nous ne tiendrons pas bien longtemps sans toi !

Le troisième commandement du code, c'est bien : "Tu ne reculeras jamais devant l'adversité ni ne manquera à tes frères d'arme." , non ?

Alors, bougez-vous les fesses, officier Kal Channis !


<Tu commences à m'agacer, humain. Je vais peut-être cesser de perdre du temps avec tes amis pour m'occuper de ton corps en premier !>

Pendant un bref instant, Alekseï reçoit l'image venue des yeux de Channis, qui se tournent vers lui au milieu du combat contre Mac et Nétifer.

Tu ne reculeras jamais devant l'adversité ni ne manquera à tes frères d'arme.

Ce sont les mots que répètent la voix... mais... c'est comme si je les connaissaient déjà.


Évidemment, c'est ton code de conduite ! C'est même toi qui me l'a appris... De nouveau Alekseï envoie des images dans l'esprit de Channis, celles où elle récite en armure noire son credo, lors du repas avec le baron.

Je suis désolé de te brusquer, mais il faut quitter cette illusion maintenant. Dans la réalité, Mem-Da va t'utiliser pour me tuer d'ici quelques secondes... Ton esprit est enfoui sous le sien, mais il y a des brèches. Si on arrive à sortir, tu reprendras le contrôle de ton corps.

Viens avec moi !
Le jeune homme lui attrape la main, et la guide vers l'endroit où il est apparu, l'endroit où il avait déterminé la plus grosse fissure.

Je... D'accord. Je crois que... je dois vous faire confiance.

Non ! Je ne peux pas te laisser l'emmener !

Alekseï voit alors les têtes des autres esclaves de la colonne se redresser et leurs regards se tourner vers eux alors qu'ils se mettent brusquement en mouvement.

Au même moment, il a de nouveau une brève vision de son corps en sommeil par les yeux de Channis. Elle s'en est rapprochée, mais il voit Maccari s'interposer en dansant autour d'elle et en la harcelant de la pointe de son épée, tandis que Nétifer utilise autant de sang noir qu'elle peut pour la ralentir.


Vite !

Alekseï fonce avec Channis vers son objectif, espérant prendre de vitesse la colonne d'esclaves. De toute façon, jamais il n'aurait le temps de s'occuper d'eux. Au pire, il faudra les esquiver.

... Et si je m'effondre, continue sans moi, Channis ! N'oublie pas : tu dois sortir de cette prison-illusion à tout prix, et le plus vite possible !

D'autres silhouettes décharnées commencent alors à sortir des passages latéraux sur la grande travée qu'ils remontent. Alekseï peut voir la sortie, plus loin, comme une faille floue dans le décor illusoire, mais il leur sera difficile d'y arriver avant que le passage ne soit barré .

Je ne sais pas si je... fait l'adolescente, proche de la panique.

T'inquiète pas, tu as déjà fait des choses dix fois plus compliquées, des centaines de fois ! , dit-il en continuant de courir vers la faille aux côtés de la séclantie. Le jeune russe prend le temps de lui glisser un petit sourire rassurant. Ça va bien se passer.

... Ce sont des esclaves, ils ne sont pas formés au combat. Toi, si, même si tu as oublié... Mais ça va revenir si tu en as besoin ! On n'est plus loin ! Tu vois la zone floue ? C'est la sortie !

Alekseï guide Channis dans sa course, esquivant les silhouettes quand il le peut, les repoussant s'il le faut. Il parvient à dégager leur route, à les faire avancer, et ils ne sont plus très loin quand le nombre d'esclaves aux yeux vides sur leur route commence à devenir un véritable obstacle.

Dans le même temps, il aperçoit de nouveau par la faille son corps en léthargie. Malgré les efforts désespérés de ses deux amis, Mem-Da n'en est plus très loin, et si elle parvient à le rejoindre...

...et la voix de Nétifer se fait plus forte dans les haut-parleurs, parvenant à passer par-dessus le bruit de la foule qui les assiège.


Tu seras, partout et toujours, le champion du droit et du bien contre l'injustice et le mal, se met à répéter la Channis adolescente tout en tentant de se frayer un passage.

C'est parfait, continue, Channis !
Alekseï redouble d'efforts à son tour pour dégager le chemin pour la séclantie. L'expression de sa volonté se traduit dans cette illusion mentale par des éclairs venant frapper ceux qui leur barrent le passage.

Vous ne pouvez pas vous libérer ! Ma volonté est la plus forte ! Elle l'a toujours été !!! rugit Mem-Da.

Un nouveau flot de formes décharnées jaillit alors de chaque passage, de chaque recoin, de chaque ombre. Elles sont des centaines à se jeter sur eux, maintenant. Malgré ses efforts, malgré ses éclairs, Alekseï commence à être submergé. Agrippé de partout, ployant sous le poids des corps, il commence à perdre Channis de vue.

Je suis Alekseï Ivanovna ! Et personne n'impose sa volonté à un membre de la famille Ivanovna ! , répond le jeune homme en hurlant à son tour, noyant sous un déluge d'électricité les formes qui le submergent, et ceci afin de rejoindre Channis.
Je défendrais le genre humain et Seclan contre tous les minables petits xénos de ton genre !
Alekseï n'a pas intentionnellement utilisé une formule issue du premier commandement du Code : c'est plus la rage du combat qui parle à sa place.

Mais ici les éclairs ne sont qu'une manifestation de la volonté d'Alekseï, et dans cet environnement Mem-Da a l'avantage. La masse des corps commence à l'écraser sous une chape obscure...

...mais soudain il voit à nouveau la lumière, quand ses assaillant sont arrachés violemment, et projetés au loin les uns après les autres. Channis se fraie un passage à travers eux, les balayant avec une facilité croissante, jusqu'à totalement libérer Alekseï.


Impossible ! Tu ne peux pas...

C'est trop tard pour toi, Mem-Da. Alekseï et la baronne ont fini par réussir. Je commence à me rappeler. Je me souviens du jour où le baron de Moork et Dame Vallar sont venus me trouver. Du jour où j'ai cessé d'être une esclave. Je me souviens de mes vœux.

Je ne te laisserai pas te libérer ! rugit Mem-Da alors qu'une nouvelle vague de centaines d'ombres surgit tout autour d'eux.

Ne t'ai-je pas dit que c'était trop tard ? J'ai prêté serment à un Code, Mem-Da, mais je me suis aussi juré que je ne serai plus jamais l'esclave de personne ! dit Channis d'un ton résolu.

Elle frappe le pied du sol, et les toutes les ombres disparaissent instantanément en fumée, provoquant un nouveau cri de rage dans le ciel. Elle se tourne ensuite vers Alekseï et lui tend la main.

Nous pouvons y aller, maintenant.

Oui, et vite... , dit-il en attrapant la main de la séclantie pour s'aider à relever.
Merci, Channis...


Dernière édition par Eric le Mer 11 Juil - 10:56, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Jeu 12 Juil - 7:53

Alekseï retrouve ses sens et ouvre les yeux, pour découvrir la main de Channis qui s'est immobilisée à quelques centimètres seulement de son visage. Maccari est arque-bouté contre elle, et des morceau de liens déchirés fait de sang noir pendent ici et là sur son corps. Mac et Nétifer ont vraiment fait tout ce qu'ils ont pu pour la ralentir.

Kal Channis se redresse alors, comme pour pousser un cri, mais c'est une volute de fumée rouge visible mais immatérielle qui s'échappe par sa bouche, fumée dans laquelle Alekseï reconnaît l'esprit de Mem-Da.

NOOON ! Vous allez me payer ça ! hurle l'être immatériel dans leurs esprits.

Attention ! Elle va essayer de vous posséder ! avertit Channis.

Pas juste essayer ! Et celle-là fera un réceptacle parfait ! entendent-ils alors que la brume rouge commence à fondre vers Nétifer.

Nétie ! Fais gaffe ! Elle...

Ça, c'est une erreur, chérie, dit la séclantie d'un ton très calme.

Tu es à moi ! Tu...

Que... Quoi ?!? Non ! C'est impossible... Je... NOOOOOOOOOOOOONNNNNNN......


Sa voix s'éteint dans un long cri d'agonie lorsque Nétifer finit d'absorber son âme, renforçant ses propres énergies.

Beurk. Celle-là était plutôt dégoûtante.

Bien joué, baronne. Une fin appropriée pour cette horreur, dit stoïquement Channis.

Elle tend à nouveau la main vers Alekseï, mais cette fois pour l'aider à se relever.

Il semble que je vous doive des remerciements, Alekseï Ivanovna.

Oui, mais moi aussi je dois des remerciements à beaucoup de personnes. , dit-il en passant son regard sur Nétifer et Maccari.
J'espère que nous ferons cela dans les formes, une fois sortis d'affaire. Nous, vous et tous les résidents de votre avant-poste...

En attendant, il faut avancer. Nous n'avons plus beaucoup de temps. Permettez-moi de vous informer télépathiquement de la situation, Kal Channis. Question de rapidité et de confidentialité : il y a des dispositifs de surveillance, ici...

Et Alekseï lui transmet toutes les données nécessaires. Le "jeu" de la princesse, l'appel qu'ils ont réussi à lancer à la Légion, la situation des soldats et des Eksibets, ainsi que celle du Baron de Moork.

Eh bien... Le côté décadent de notre "princesse" aura au moins eu le mérite de vous permettre de gagner du temps. Bien joué, sur toute la ligne.

Hé, vous deux, approchez, lance Nétifer aux deux eksibets. Il nous reste combien de temps ?

Hé bien... un peu moins de trois minutes.

Oh Frel ! On n'aura jamais le temps d'arriver jusqu'à elle !

Tu plaisantes ? En courant à fond, on est capable d'avaler un gros kilomètre en moins de trois minutes... Elle ne peut pas être aussi loin !
De toute façon, il faut essayer, on n'a pas le choix !

Alekseï se met à courir... avant de vaciller après quelques pas. L'effort fourni pour pénétrer dans l'esprit de Mem-Da, surtout en tant que télépathe novice, semble avoir prélevé son dû, sans même compter ses multiples blessures. Nétifer le rattrape par le bras, mais elle et Maccari ne valent pas beaucoup mieux.

Désolée, mais vous n'y arriverez pas dans votre état.

C'est vrai... on est rincés, tous les trois. La seule qui soit en état, c'est Kal Channis, et elle n'est pas comprise dans le pari.

Hé, rassurez-vous, Park et moi on ne sera pas inutiles jusqu'au bout. On a peut-être une solution, dit-il en désignant le bracelet de bras de Channis.

Le téléporteur ?

Non. La télécommande du téléporteur.

Vous pensez être capable de la pirater pour nous transporter où nous voulons, et tout ça dans le temps imparti ?

On va le savoir tout de suite ! fait le jeune eksibet en s'approchant de Channis. Je peux ?

Allez-y, répond la séclantie en présentant son bras.

Les deux eksibets y posent leurs mains et ferment les yeux. Alekseï peut alors sentir à l’œuvre les même énergies que chez Mordine.

Et vous ne craignez pas que la téléportation ne fasse... le même effet que quand nous sommes arrivés ?

Kal Channis est arrivée avec des vêtements, non ?

A peine...

Gardez la tête froide en face d'elle. Elle est peut-être devenue princesse de la Ren-Ra-Ku par la naissance, mais elle s'est maintenue à cette position grâce à son intelligence...


Dernière édition par Eric le Ven 27 Juil - 18:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Ven 27 Juil - 22:09

Les deux jeunes gens continuent de se contrer sur le bracelet de Channis jusqu'à ce que...

Ça y est !

On décolle !

La sensation maintenant familière de la téléportation envahit Alekseï, accompagnée d'une décharge d'énergie supplémentaire.

Quand la lumière se dissipe, tout le petit groupe se tient dans une salle digne d'une cathédrale, aux murs richement décorés, où flotte une douce odeur de parfum. A une dizaine de mètres devant eux, assise au fond d'un trône faisant trois fois sa taille, est alanguie Hiraya Zukka Dat Kavedi Do Ku, princesse de la grande et glorieuse Ren-Ka-Ru.

Elle les regarde intensément, tout en ôtant de sa tête un casque de verre qu'elle pose sur le côté.


<Magnifiques ! Vous avez été magnifiques !> dit-elle en se levant.

<Qu'est-ce que vous attendez de nous ? Cette fois-ci, je pense que c'est le bon moment pour répondre...> , annonce Alekseï en sélucéen, sans préambule.
Tout en parlant, il détaille les environs à la recherche de systèmes technologiques. Le casque transparent est sûrement un outil de surveillance, mais il doit y avoir beaucoup d'autres dispositifs autour d'elle. Du genre de ceux qui permettent de gérer des problèmes à distance. La salle est toutefois tellement truffée de technologie qu'il est difficile de faire la part des choses.


Holà. On peut parler une langue que tout le monde comprend ? Et si vous commenciez par annuler votre attaque ?

Bien sûr, répond-t-elle en séclanti tout en posant la main sur un globe cristallin fixé à l'un de ses accoudoirs. Celui-ci émet une brève lueur rose sous ses doigts.

Voilà, nous avons quelques minutes de plus.

Tout en parlant, elle descend vers eux d'une manière nonchalante. Il y a quelque chose d'éminemment décadent dans sa démarche, à la fois suggestif et provoquant, presque toxique. En la voyant de près, Alekseï constate qu'il y a quelque chose dans son apparence, dans son corps comme dans son visage, une sorte... de perfection.

Votre ami voulait savoir ce que j'attends de vous. La réponse est très simple : Je vous veux à mon service.

C'est donc bien ce que je pensais...

Alekseï envoie une pensée vers Park et Baar.

Restez bien en retrait : elle est dangereuse. Et essayez de voir ce qu'elle possède comme atouts technologiques et ce que vous pouvez en faire. Je vais essayer de temporiser, mais la situation risque de s'enflammer très bientôt.

... Mais vous vous rendez bien compte que le timing de votre proposition est on ne peut plus mal choisi, n'est-ce pas ?
Au contraire. C'est le parfait moment pour annoncer cela. Elle possède un élément de coercition via la destruction de la planète, et nous sommes sensés être dans une situation désespérée. , pense le jeune russe pour lui-même.

Oh, il est parfait, au contraire. Et puis vous venez d'anéantir une bonne partie de ma garde personnelle, et il me faut les remplacer.

Et vous pensez sincèrement que nous allons accepter de vous donner notre loyauté ? Vous avez peut-être des otages, mais vous en faites un également !

Moi ? Hihihi. Allons, ce corps n'est qu'un clone et je viens d'en transférer les souvenirs, dit-elle avec un certain amusement. Même si vous m'assassiniez, je saurais tout de même ce qui s'est dit ou passé ici par d'autres moyens, sans compter que cela déclencherait aussitôt le bombardement.

Et dans l'éventualité où nous accepterions, qu'y gagnerions nous en échange ?

Vos proches et compagnons d'arme vivent, que ce soit le personnel restant dans votre base ou l'équipage des vaisseaux, y compris le voilier égérian.

Alekseï voit les mâchoires de Maccari se serrer.

Bien sûr, il me faudra m'assurer de votre obéissance en...

Elle s'interrompt soudain, et porte machinalement les doigts à sa tempe, avant de sourire.

Ha, je comprends, à présent. Ainsi, vous gagniez du temps pour permettre à des renforts d'arriver, dit-elle au petit groupe.

Donc ils sont arrivés. Bien. Il est temps de vous rendre, dirait-on.

La sélucéenne éclate d'un rire cristallin.

Me rendre ? Vous risquez d'être déçue, ma chère. Tout ce que vous avez pu rassembler, c'est un couple de croiseurs et quelques chasseurs ? C'est assez pitoyable.

C'est vrai, c'est très peu...

Mais c'est largement suffisant pour provoquer des problèmes inimaginable pour l'intégralité de la guilde Ren-Ra-Ku. Le genre de problèmes qui donnerait un avantage déterminant à vos guildes concurrentes.

Et si vous ne voyez pas ce que je veux dire par là, vous devriez faire venir à vos côtés votre conseiller en stratégie. De toute urgence...

Vous voulez dire que l'arrivée de renforts signifie que notre petite opération n'a plus rien de discret ? Eh bien, comme je vous le disais, je suis prête à laisser des témoins, donc c'est sans importance. Ceci dit, vous avez raison sur un point.

A nouveau, elle porte la main à sa tempe; un instant plus tard apparaît l'hologramme d'un officier en armure intégrale... à moins que ce ne soit un androïde ?

Stratège Prime, pouvez-vous nous montrer la situation ? J'aimerais assister à cela.

A vos ordres, ma Dame.

Une grande carte holographique s'affiche alors au-dessus d'eux. On y voit représentées les positions de la trentaine de vaisseaux sélucéens, ainsi que d'une centaine de leurs chasseurs, chacun ayant son cercle rouge agrémenté de données. Les croiseurs séclantis déjà capturés y sont aussi visibles, ainsi que le Nastrama et même l'appareil du sénateur Kuona.
A quelques milliers de kilomètres de la formation sélucéenne sont indiquées les positions des nouveaux arrivants, deux vaisseaux de guerre escortés de huit chasseurs, qui approchent rapidement.

J'espère que vous reconsidérerez mon offre quand nous n'aurons fait qu'une bouchée d'eux.

Votre trop grande confiance en vous est votre faille.

Et votre foi en vos amis est la votre.

Mac, ici, c'est un centre de commandement truffé de technologie. Ce sera peut-être un gros avantage si tout disjoncte, au bon moment. Tu vois ce que je veux dire ?

Vous avez encore une porte de sortie, Princesse...
Vous vous rendez bien compte que vous commencez à perdre le contrôle de votre plan. Ce qui va se passer va vous le confirmer.

... Après tout, il y avait des traîtres chez les séclantis, ceux qui vous ont fait venir. Il est toujours temps de mettre toute la responsabilité sur leurs épaules, et de sauver les meubles.

<Je suis prêt à vous aider. Je n'aimerais pas que vous finissiez mal.>


Dernière édition par Eric le Sam 28 Juil - 22:38, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Sam 28 Juil - 23:44

Vous faites preuve de gentillesse envers moi ? Merci, je saurai me montrer reconnaissante... peut-être même très reconnaissante, ajoute la princesse avec un clin d’œil équivoque.

Ma Dame, je dois vous informer que ces appareils sont d'un type inconnu. De plus, ils ont entrepris de scanner nos croiseurs et ils brouillent nos communications à longue distance.

Ils peuvent faire ça ? C'est étonnant... mais assez joué. Faites tirer les canonnières et détruisez-moi tout ça.

A vos ordres, ma Dame.

Alekseï a déjà suivi des simulations stratégiques, suffisamment pour comprendre ce qui se passe à l'image. Deux des vaisseaux sélucéens se mettent en position. Il doit s'agir des canonnières, qui sont basiquement d'énormes canons spatiaux équipés de moteurs et pilotés par un équipage minimum. Elles sont redoutées dans toute la galaxie... et les indicateurs montrent qu'elles viennent de faire feu.

Deux coups au but, ma Dame. Toutefois, nous n'avons que faiblement endommagé leurs boucliers.

Comment ?!?

Vous auriez dû écouter l'offre d'Alekseï, "ma Dame".

Ma Dame, leurs chasseurs viennent d'accélérer et se mettent en position d'attaque.

Alekseï constate à l'écran que les petits appareils séclantis viennent en effet de prendre beaucoup de vitesse et se dirigent droit vers les canonnières.

Eh bien abattez-les ! dit-elle d'un ton maintenant irrité. Vous devriez pouvoir détruire quelques chasseurs, non ?

En fait, ma Dame, ils sont trop rapides pour nos missiles et nos systèmes de visée n'arrivent pas à se verrouiller sur eux.

Sur l'holo-écran, les petits points ont avalé la distance vers les canonnières en un temps record. Ils passent à leur niveau et... les deux indicateurs sélucéens disparaissent.

Nos canonnières viennent d'être détruites, ma Dame.

Quoi ?!? Mais... C'est impossible ! Quel genre d'armes est-ce que...

Il apparaît qu'ils n'ont pas utilisé d'armes, ma Dame. Ils sont passés à travers nos vaisseaux.

Alekseï s'approche un peu de la princesse et de l'hologramme. Tranquillement.

Votre analyse de la situation et des chances de victoire, Stratège Prime ? En sachant que vous êtes loin de vos renforts, et que ces vaisseaux éclaireurs séclantis sont très proches de leurs lignes arrières...

L'hologramme ne réagit pas, mais...

Eh bien, répondez !

Trop de paramètres inconnus, ma Dame. Je ne peux plus donner d'estimation fiable.

Ne vous inquiétez pas, vous aurez votre réponse dans un instant.

Sur la carte stratégique, les chasseurs séclantis se dispersent rapidement, tandis que les deux croiseurs accélèrent eux aussi... et les indicateurs de plusieurs appareils sélucéens disparaissent, alors que d'autres commencent à afficher des avaries.

Que se passe-t-il ? Expliquez-moi !

Leurs croiseurs ont ouvert le feu, ma Dame, et leurs chasseurs s'en prennent maintenant au gros de notre flotte. Ils détruisent systématiquement tous nos appareils sur lesquels nous n'avons pas de prisonniers, et ils neutralisent la propulsion et l'armement des autres avec une précision chirurgicale.

Je peux maintenant répondre à votre question, ma Dame. Nos chance de victoire sont nulles. Je dois également vous informer que votre vaisseau vient d'essuyer une série de tirs. Votre hyperpropulsion est désactivée.

Toute l'assurance de la princesse sélucéenne s'est subitement envolée. Sa peau rose a pris une teinte crayeuse tandis qu'elle mord sa lèvre inférieur. Ses yeux vont du stratège prime aux sources, tandis qu'elle cherche à l'évidence une échappatoire.

Pourquoi personne n'écoute jamais mes conseils ?

Annoncez votre reddition dès maintenant, Princesse. Dans quelques minutes, elle n'aura plus aucune valeur... Et ne tentez surtout pas la destruction mutuelle : vous êtes un clone, vous ne craignez rien, mais vos choix seront connus de tous et auront des conséquences pour votre famille.

<Faites confiance à mon analyse, Princesse. Je ferai mon possible pour plaider en votre faveur.>

La sélucéenne hésite encore. Alekseï peut presque voir les rouages de son esprit fonctionner à toute vitesse.

Vous devriez réfléchir, "princesse". Alekseï est plus indulgent que je ne le serais.

Et tout clone que vous soyez, vous restez une personne avec une âme, qui j'en suis sûre reste sensible à la douleur et à l'humiliation.

Vous oseriez ? Je suis un prisonnier de guerre !

Les yeux de Nétifer deviennent d'un rouge éclatant.

Oui, j'oserais. En fait, aujourd'hui, j'ai perdu beaucoup de mes compatriotes et ma meilleure amie à cause de vous, alors je vais vous dire exactement ce qui va se passer si vous ne vous soumettez pas.

Je commencerai par vous faire couper les pieds, puis les mains, et enfin la langue. Ensuite, je ferai arracher jusqu'au dernier morceau de peau de votre visage. Mais vous resterez en vie et vous garderez vos yeux, pour pouvoir vous voir dans le miroir. Quand ce sera fait, je ferai de vous une esclave de plaisir gratuite dans le pire bordel des bas-fonds de Seclan que je puisse trouver, là où les seuls qui accepterons de vous passer dessus seront les pires rebuts de l'humanité et les malades dont aucune autre pute ne voudrait. Ils pourront même amener leurs chiens, si ça leur chante !

Et vous aurez une vie très longue, je m'en assurerai.

Nétifer a l'air si sérieuse que même Mac et les eksibets blêmissent. Quant à la princesse, les yeux écarquillés, elle cherche Alekseï du regard...

Mais ce dernier a les yeux fixés dans ceux de son amie séclantie.

Nétie, s'il te plaît... Laisse moi une dernière chance d'éviter tout cela.

Et il retourne un regard inquiet vers celle qui est désormais leur otage.

Je vous en supplie, Princesse... Je n'ai pas envie de voir ça. Personne ne mérite ce genre de traitement.
Je pense à vous, mais aussi à vos soldats. En tant que dirigeant, vous vous devez de penser à eux aussi...

Ordonnez la reddition totale immédiatement, sinon je ne pourrais plus rien faire pour vous et pour vos hommes.

Prenez votre chance, princesse.

Vous avez encore de quoi négocier si vous capitulez. Je suis certaine qu'il y a une chose que la Baronne de Moork désire encore plus que de vous infliger cela, c'est votre témoignage pour confondre les traîtres qui vous ont amenée ici.

N'est-ce pas, Nétifer ? insiste Maccari.

...

Oui. Donnez-moi la tête de Arrak Honnakern et vous gardez vos membres.

Hum... Je suppose que c'est équitable, dit-elle avec une grimace.

Je... n'ai pas l'habitude de ce genre de situation... du moins pas dans ce sens là. Comment voulez-vous procéder ?

Dans l'ordre.

La neutralisation de tous vos systèmes, ainsi que de vos troupes, puis l'accès à vos vaisseaux par les forces d'assaut de la Légion. Faites une annonce générale...

Les confessions viendront ensuite.

... Oh, et il serait bon de laisser les communications de votre vaisseau à la baronne de Moork. Histoire que les forces de la Légion ne fassent pas de zèle.


Dernière édition par Eric le Dim 29 Juil - 3:16, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Dim 29 Juil - 21:26

Quelques heures plus tard...

La navette séclantie qui ramène les Sources et leur captive de marque vers la surface de la planète commence à entrer dans l'atmosphère. Ils sont parmi les derniers à redescendre. Tous les autres prisonniers des sélucéens ont été libérés et ramenés à leur base durant les dernières heures, tandis que les derniers vaisseaux rouges et leurs équipages étaient faits prisonniers. L'opération s'est déroulée sans heurt, dès l'instant ou la princesse Hiraya Zukka Dat Kavedi Do Ku a ordonné à sa flotte de rendre les armes sans condition. Depuis lors, Nétifer et Channis ont dirigé les opérations par radio, jusqu'à ce que Alderach de Moork ne soit libéré et ne prenne le relai. Pendant tout ce temps, la dirigeante de la Ren-Ka-Ru est restée murée dans son silence, non sans demeurer près de Alekseï et Maccari, le plus loin possible de Nétifer.

Le petit appareil termine maintenant sa descente vers la montagne maintenant constellée d'impacts de bombardements. A son bord, nos amis peuvent voir le comité d'accueil qui les attend sur la plate-forme d'atterrissage en-dessous d'eux. Outre la double rangée d'une quarantaine de soldats se trouvent là le Baron de Moork, plusieurs membres de la Légion et quelques eksibets, dont leur grand maître et Mordine.

Une fois que la navette a touché le sol, la rampe de débarquement se déplie et ils peuvent commencer à descendre dans le froid, Nétifer en tête. A leur vue, les soldats séclantis commencent à frapper en rythme les crosses de leurs fusils du plat de la main en poussant des "Aho ! Aho ! Aho !"


Alekseï descend la rampe à la suite de Nétifer. Son cœur bat la chamade. Des succès, le jeune russe en a vécu, mais jamais ils ne furent célébrés de la sorte. Par les honneurs militaires, et surtout un tel enthousiasme. Même s'il sait pertinemment qu'il n'en est évidemment pas le premier destinataire.
Il pense à Duncan et à ce qu'il penserait s'il était là. Mais aussi à Anastasia. Celle qui l'a mis en garde très jeune contre les accès de fierté, ceux qui conduisent à "l’annihilation de la raison et du bon sens", selon ses propres mots.

Aussi, il se force à se calmer et à prendre du recul. Ce qui se matérialise par un regard plutôt dur et froid. Ce faisant, il fait jouer ses doigts encore engourdis sous la cape de fourrure qu'on lui a donné avant l'atterrissage. Il a presque entièrement retrouvé l'usage de son bras, mais il ressent encore quelques fourmillements.


Tout en venant à leur rencontre, le baron de Moork lève la main et le silence se fait.

<Eh bien, quel accueil !> fait une Nétifer qui a pris soin de dissimuler la rougeur de ses yeux avec un peu de sang noir.

<C'est que tout le monde sais ce que vous et vos amis avez fait, ma chère. Vous allez devoir vous habituer à être traités en héros, tous les trois.>

Oh, on va s'y faire. Et puis les héros ont toujours la côte avec les filles ! fait Mac avec un clin d'oeil.

Fait juste un peu attention à celles que tu choisis, mon frère. , répond tout bas Alekseï avec le sourire. Et il reprend à haute voix pour Alderach :

Merci, mais il reste encore beaucoup de choses à faire avant que l'on puisse vraiment être qualifiés de "héros", Baron.
Le travail diplomatique est bien moins gratifiant que les succès militaires, mais il est tout aussi indispensable pour que tout finisse... Bien ?

Vous avez tout à fait raison. A ce sujet, nous allons prendre le relai avec votre prisonnière.

Princesse Dat Kavedi Do Ku, vous êtes officiellement en état d'arrestation. Ces officiers vont vous conduire en cellule, où vous resterez sous bonne garde jusqu'à votre interrogatoire, dit le baron en faisant signe à deux Sources en armures noires de s'avancer.

Puis-je espérer être traitée conformément à mon rang ? demande-t-elle en grelottant malgré la fourrure.

Vous le serez, rassurez-vous.

Les deux membres de la Légion viennent l'encadrer et lui font signe d'avancer vers l'entrée de la base. Elle jette un dernier regard à Alekseï puis suit le mouvement.

Ce dernier lui rend son regard avec un petit mouvement de tête. Le genre de geste qui veulent dire "je ne t'oublie pas, ça va bien se passer."

<Et pour ce qui est de Arrak ?>

<Il a été arrêté, lui aussi, pour trahison.>

<Puis-je vous demander si Maccari et moi pourrons avoir voix aux discussions qui vont se tenir ?
Je ne suis malheureusement pas né séclanti, mais je connais bien les sélucéens et les principes de base de la diplomatie, et...

... Et comme je vous le disais, même si la situation d'urgence est passée, tout n'est pas réglé. Je pense que nous pourrions avoir des choses intéressantes à partager avec vous.>

Le baron hoche la tête.

<Ce serait la moindre des choses, en effet. Mais avant d'en arriver là, nous allons avoir besoin de vous faire un débriefing complet, j'en ai peur. Si cela peut vous rassurer, tout le monde ici devra en passer par là, moi y compris.>


Dernière édition par Eric le Dim 29 Juil - 23:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Dim 29 Juil - 23:50

Avant d'être conduits en salles de débriefing, nos amis se retrouvent tout de même à devoir serrer quelques mains, y compris celle du grand maître des eksibets et de plusieurs militaires. On les félicite avec une sobriété toute séclantie mais avec une reconnaissance sincère.

Ils sont rapidement confiés à des officiers pour être interrogés. Maccari fais le premier pas en avant pour s'assurer que c'est cette jolie gradée qui s'occupera de lui, évidemment, et Alekseï se retrouve à raconter son histoire lui aussi face à un commandeur des renseignements qui procède de manière très polie et très professionnelle.


Alekseï raconte tout, dans le détail. En particulier la traque des gardes rouges et l'avancée dans les couloirs du vaisseau amiral, émaillée des combats contre la garde rapprochée de la princesse. Il élude juste le passage où il a été en communication psychique avec Channis, pour ne pas dévoiler son moment de faiblesse. De même, il ne s’appesantit pas sur la façon dont il a essayé de convaincre la princesse qu'il allait l'aider, mais il le signale tout de même. Et il passe évidemment totalement sous silence ses échanges avec Nétifer au sujet d'Angélica. Et tous ceux qui pourraient révéler une trop grande promiscuité entre la baronne et lui.

Une fois l'entretien terminé, il peut aller retrouver Nétifer, déjà en compagnie du Baron de Moork et de plusieurs membres de la Légion. A son arrivée, ils sont en pleine discussion. Celle-ci est plutôt informelle, les sources en noir ayant tous enlevé leurs casques. Channis est là, elle aussi, mais les deux autres lui sont inconnus, et il comprend qu'il font partie de ceux venus à leur secours.

<...mais c'est Krucia qui a compris que cette faille qui venait d'apparaître cachait un signal. Sans sa présence d'esprit, nous ne serions sûrement pas arrivés à temps.> raconte le premier à Nétifer.

Celui qui vient de parler est un jeune homme sombre à la posture un peu guindée, à peine plus vieux qu'Alekseï. Quant à la dénommée Krucia, elle est à peine plus jeune que lui...

<J'espère que ça me vaudra au moins une semaine de dispense de corvées !> dit-elle joyeusement.

<Hé, mais si ce n'est pas un autre de nos héros du jour !> lance la jeune femme vers Alekseï.

<Kal Marek, Kal Krucia, voici Alekseï Ivanovna.>

<Enchanté de faire votre connaissance, Kal Krucia, Kal Marek. Merci pour votre intervention aussi rapide.
Nous avons fait ce que nous pouvions pour gagner du temps. Mais au final, nous comptions sur votre intervention...

... Et prenons tous une minute pour penser à Angélica, celle qui a lancé le signal, et qui est donc l'architecte de cette victoire.>

Alekseï se tait alors. Durant une minute. Minute qu'il met à profit pour se remémorer les bons moments vécus avec son amie italienne, et prier la Sainte Vierge pour son retour.

Après cet instant de silence, le baron de Moork reprend la parole.

<Elle ne sera pas oubliée, je peux vous l'assurer.>

Oh non...

<Baron, il est temps que nous vous laissions, je crois. Je vais aller rassembler nos troupes.>

<Attends ! Tu as oublié de lui parler de l'objet !>

<L'objet ?> fait le baron en haussant un sourcil.

<Oui.> fait Marek avec un soupir. <C'est la nouvelle marotte de Krucia.>

<On l'a retrouvé flottant dans l'espace après la fermeture de la faille !> s'enthousiasme la jeune femme. <Et on ne sait pas du tout ce que c'est ! Ce truc est imperméable à tous nos instruments, et à tous nos sens, et on a pas pu y faire ne serait-ce qu'une égratignure. Il ne semble être affecté que par une seule chose, la gravité.>

<Vous dites que la faille a laissé ça derrière elle en se refermant ?>

<Oui ! Et c'est complètement aberrant, parce que rien de ce genre ne devrait exister de l'autre côté !>

<Et il ressemble à quoi, cet objet ?>

<A une boule qui reflète la lumière et... Oh, attendez, je vais vous montrer !>

Elle utilise l'hoolo-projecteur de son armure pour montrer des photos prises à bord d'un vaisseau spatial. Dans un sas, on voit Kal Krucia se tenir près de quelque chose de sphérique, à la surface semblable à celle d'un miroir, d'un bon mètre de diamètre.

<Attendez... si c'est sensible à la gravité, ça a une masse ?>

<Oui ! Environ cinquante-huit kilos, en fait.>

<Cinquante-huit kilos ?> Alekseï vient de lever de sa chaise d'un mouvement brusque.
<... Cinquante-huit kilos, c'est exactement le poids d'Angie !>

<Tu crois que ça pourrait être elle ?!?>

<Cela ressemble fort à une coïncidence, et les coïncidences en sont rarement.>

<Krucia, qu'avez-vous fait de l'objet ?>

<Nous l'avons laissé à la Forteresse, baron.>

<Dans ce cas, il devient votre sujet d'étude prioritaire dès maintenant. Quelles que soient les ressources dont vous avez besoin pour percer ce mystère, vous n'avez qu'à demander.>

<Ouais !!!>

<Enfin, pardon, je veux dire... Il en sera fait selon vos désirs, baron.>

<Je veux y aller pour assister à ça, Alderach.>

<Je n'y vois aucun inconvénient, ma chère. Je comptais me rendre à la Forteresse dès que nous en auront fini ici. Je suis ravi que vous m'y accompagniez.>

<J'aimerais aussi y aller, si c'est possible...

Mais avant cela, je me posais des questions sur les dispositions diplomatiques que vous allez prendre : Vous allez prendre contact avec le Ren-Ra-Ku ? Et informer l'Alliance Humaine de l'attaque ?

Et le secret de la localisation des Armureries, vous êtes certain qu'il n'est pas compromis par l'utilisation des sondes psychiques sélucéennes, ou même par l'analyse de vos ordinateurs ?
La guilde aurait pu lancer des communications vers leur territoire avant même l'arrivée de vos croiseurs de guerre...>

<Localiser Ishtar n'est pas le problème. C'est le chemin à travers l'espace seclec qui permet d'y arriver qui est la clé, et il n'ont pu l'obtenir, c'est certain.>

<Par contre, vous m'en voyez désolé, mais vous ne pourrez venir avec nous à la Forteresse. Je comprends votre désir, et j'aimerais sincèrement le satisfaire, mais cela est impossible. La base de la Légion est fermée à tous les étrangers, et même à la plupart des séclantis. Nétifer peut y être invitée car elle est mon épouse, mais je ne peux en aucun cas vous y faire venir.>

<Ce n'est pas un problème.
Si votre épouse est là pour Angélica, c'est suffisant pour moi.>

Vers son amie séclantie :

<Tu lui passeras le mot, si vous la sortez de sa "bulle", comme quoi je n'ai pas pu être présent mais que je l'aurais voulu, Nétie ?
Et tu lui donneras un baiser de ma part...>

Puis vers Alderach :

<Par contre, hummm...
... Je vous prie de m'excuser d'insister grossièrement, Baron, mais je suis plus que curieux de savoir quelles suites diplomatiques vous allez donner à cette attaque sournoise. Et si j'aurais l'occasion de parler au sénateur Kuona.>

<Oui, vous pourrez parler au sénateur Kuona. Dans un instant, en fait, si cela vous convient. Les délégués terrans sont de retour dans leurs quartiers.>

<Quant aux conséquences que nous voudrons donner à cet évènement, je ne puis en décider seul. Ce sera au Conseil de le faire. Ceci dit, ne nous leurrons pas, il y a trois membres du Conseil ici même, et la conversation que nous aurons tout à l'heure devrait sceller ce problème.>

<Vous pourrez y assister, bien sûr. Je vous ferai appeler ce soir, quand ce sera le moment.>

<Bien. Merci beaucoup, Baron.
En attendant, si vous avez besoin de moi pour quoi que ce soit, je suis à votre disposition.>


Dernière édition par Eric le Mer 1 Aoû - 10:17, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 1 Aoû - 11:32

Quelques instant plus tard, dans les appartements des délégués terrans...

Ha ! Alekseï ! Enfin, vous voilà ! fait le sénateur en ouvrant largement les bras pour accueillir le jeune russe.

Entrez, entrez, je vous en prie.

J'ai appris pour la jeune demoiselle Catallani, dit-il avec des regrets sincères dans la voix. Toutes mes condoléances.

Il n'y a pas de condoléances, sénateur.

J'ai déjà expliqué à monsieur Valdis que je n'étais pas d'accord avec son analyse, et que j'étais certain qu'Angélica est vivante.

De plus, les événements vont dans mon sens. La Légion a retrouvé une sphère à la sortie de la faille que nous avons ouverte, et cette sphère pèse le même poids que notre amie. Le problème, c'est que cette sphère semble hermétique à toutes les analyses, et totalement invulnérable...

Vraiment ? fait Valdis en s'approchant à son tour. C'est stupéfiant. J'aimerais beaucoup voir cela !

Moi aussi. Mais la Forteresse de la Légion est interdite aux non-séclantis. J'imagine qu'il faudra les laisser procéder.

En tout cas, je m'excuse de vous avoir laissé sans protection. La situation était chaotique, et nous avons choisi de d'attaquer la tête de l'ennemi plutôt que de défendre...

Ne vous inquiétez pas. Cela s'est bien terminé pour nous.

Alors, et si vous nous racontiez exactement ce qui s'est produit ensuite ? Nous n'avons entendu que des bruits de couloir.

Eh bien, après avoir laissé Valdis en bas, nous sommes remontés en neutralisant toutes les escouades que nous avons croisés.

Nous nous sommes rendu compte que les sélucéens transféraient les eksibets vers leur vaisseau amiral, donc Mac et moi nous sommes fait passer pour des soldats Ren-Ra-Ku, et Nétifer pour une eksibet. Ça a bien fonctionné...

Puis nous avons du passer la garde personnelle de la Princesse Hiraya Zukka Dat Kavedi Do Ku pour l'atteindre et l'obliger à donner sa reddition.

Pour être honnête, le dernier point n'a pas été facile : heureusement que la princesse était joueuse, et nous a offert une heure sans détruire la planète, pour voir si nous arrivions à tuer ses gardes du corps et la rejoindre à temps. Ce qui a permis l'arrivée des croiseurs séclantis...

Eh bien, quelle histoire !

Mais tout cela est très inquiétant. On dirait que les sélucéens ont décidé d'avancer leurs pièces du côté humain, séclantis comme terrans.

Comment ça, du côté Terran... ?

Eh bien en fait...

Vous feriez aussi bien de lui montrer les chaînes d'information, Kuona.

Oh... Oui, oui, bien sûr.

Grâce au relai de notre vaisseau, nous pouvons capter l'hypernet terran d'ici, et... eh bien voilà.

Il allume un holo-écran et Alekseï voit pparaître le visage de la présentatrice de Amazon Channel.

...après cette nouvelle déclaration. La situation semble donc continuer de se dégrader entre la flotte terranne et celle de la Sad-Ed-Ku après cette nouvelle démonstration de force sélucéenne.

Dans quelques minutes, nous recevrons le sénateur Mattabe, qui nous parlera des pourparlers qui doivent reprendre ce soir. Restez avec nous sur Amazon Channel.

Pendant son laïus, Alekseï voit défiler à l'écran des bandeaux évoquant la "Situation critique sur Cloris VII".

Mais... Qu'est-ce qui se passe sur Cloris VII ? Tout en posant la question, Alekseï essaye de se remémorer l'emplacement de ce système stellaire, et son importance stratégique et commerciale.

Valdis baisse le son avant de prendre la parole.

Eh bien... Pour faire court, nos drones de prospection minière ont découvert il y a quelques semaines un important gisement de cristaux psychiques sur une planète située dans un secteur non revendiqué, à environ cent-vingt-huit années lumières des frontières de l'espace terran.

Et quand il dit "important", il veut dire que ce gisement contient autant de ces cristaux que trois fois tout ce que nous possédons déjà ! Il y a là de quoi révolutionner notre industrie !

La planète n'avait qu'un indicateur astronomique standard, mais elle a vite été renommée Cloris VII pour des raisons pratiques. Avec l'aide du Sélénium, des installations d'extraction et de raffinement ont commencé à être bâties, mais elle n'ont pas eu le temps de produire le moindre cristal.

Une flotte sélucéenne s'est montrée hier, et a sommé les terrans de quitter les lieux. Ils affirment que le gisement avait déjà été découvert par leurs explorateurs des mois auparavant et qu'ils n'avaient simplement pas eu le temps de commencer son exploitation.

Ce qui est à l'évidence un tissu de mensonge. Malheureusement, il n'y a aucune autorité pour arbitrer ce genre de litige, donc...

Ah oui, en effet, ça ne sent pas bon, tout ça... Et le timing est vraiment étrange.

Il a du se passer quelque chose chez eux, en interne. Les humains et les sélucéens ont des relations plutôt cordiales, d'habitude...

En tout cas, la défaite du Ren-Ra-Ku est une bonne nouvelle pour les Terrans. Ça devrait les inciter à la prudence quant au recours militaire.

J'imagine que ça doit être le branle-bas de combat à Babylon, dans la Flotte, et encore pire au Renseignement Extérieur !
En parlant de renseignements... Vous pourriez me donner accès à votre base de données ?

Eh bien... tout dépend de ce que vous cherchez.

Simplement les derniers événements marquants du côté des sélucéens. Ainsi que d'éventuels événements inhabituels, et leur calendrier politique...

Ah aussi, nous sommes bien d'accord que les sélucéens sont sensés avoir peu de connaissances au sujet des Sources ?

La vérité, c'est que nous n'en savons pas beaucoup sur ce qu'ils savent ou non. Et pour ce qui est du genre d'informations que vous désirez, nous devrions pouvoir vous sortir une compilation.

Et qu'est-ce que vous comptez en faire, exactement ?

Le jeune russe s'apprête à répondre quand un détail dans l'holo-projection attire son attention. Alors que MacGuire, la présentatrice, continue son journal, un portrait s'affiche en médaillon à sa droite... celui d'un jeune homme chauve, que Alekseï reconnaît immédiatement. Gabriel Sabba.

Attendez !
... Pause. , dit-il à l'attention du dispositif holo.
Qu'est ce qu'il vient faire au journal ? Pourvu que rien ne lui soit arrivé, à lui et à ma petite Luna...

Que se passe-t-il ?

Lui, je le connais. , annonce Alekseï en montrant le portrait de Gabriel.

Je veux savoir pourquoi il est au news...


Dernière édition par Eric le Ven 3 Aoû - 22:54, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Sam 4 Aoû - 5:47

Écoutons de quoi il retourne, dans ce cas.

Valdis passe les doigts dans l'holo-écran et fait revenir la vidéo au début.

Nouveau développement autour des quatre massacres qui ont ensanglanté plusieurs colonies ces dernières semaines. Les autorités ont confirmé avoir identifié le leader du groupe ayant revendiqué ces actions. L'homme en question se nomme Gabriel Sabba.

Tandis qu'elle parle, plusieurs détails supplémentaires défilent en bandeau en bas de l'écran, donnant des dates récentes, des lieux... et un nombre de victimes à chaque fois : huit morts, cinq morts, dix-neuf morts, onze morts. La dernière date est celle de la veille.

D'après nos informations, Gabriel Sabba est un terran de dix-neuf ans et un ancien élève de l'école St-Charles, où eurent lieux les tragiques évènements dont tout le monde se souvient il y a deux mois. Les attaques menées par son groupe contre des sympathisants du Sang de la Terre, jusqu'ici qualifiées d'actions terroristes, seraient donc motivées par la vengeance.

Selon le porte-parole du gouvernement, les autorités considèrent comme fort probable que d'autres membres de son groupe puissent également être d'anciens élève de l'Institut St-Charles et des investigations sont menées dans ce sens.

Vous connaissez vraiment ce jeune homme ?

Oui, je le connais. Mais c'est une longue histoire...

Pour en revenir aux sélucéens, le conseil séclanti va bientôt discuter des mesures diplomatiques à prendre envers eux. Je pense que j'aurais la chance d'être présent, et j'aimerais en savoir le maximum sur ce qui s'est passé au niveau des guildes récemment. Afin de pouvoir donner un avis éclairé...

Et si je posais la question sur les Sources, c'est simplement que la princesse a dit devant nous "les membres immortels de la Légion". Ce n'est pas une surprise, ils reçoivent des informations par Arrak depuis longtemps. Ce qui leur a permis de monter l'opération...
... Mais maintenant, ils savent qu'il y a une armée d'immortels, ici.

Ce n'est pas comme si l'information allait rester confidentielle très longtemps, de toute manière. Ils ne cultivent pas vraiment le secret, confère notre présence ici. D'ici un an tout au plus, la moitié de la galaxie sera au courant... Et je suis presque sûr que c'est ce que veut le baron de Moork.

En tout cas, je vous prépare une compilation de ce que nous pouvons vous donner. Il me faut juste une petite heure.

C'est à ce moment que l'on frappe légèrement à la porte. Le sénateur Kuona hausse un sourcil, puis se lève et va ouvrir. Alekseï est assez surpris de voir que dans le couloir se tient Dame Vallar. En effet, encore maintenant, il ne sent absolument pas sa Source.

Bonjour, sénateur.

Dame Vallar ? Je... J'ignorais que vous étiez rentrée, dit-il en rosissant un peu.

Je viens juste d'arriver. Puis-je vous emprunter monsieur Ivanovna ?

Heu... Oui, je suppose. Alekseï ?

Sans aucun problème. Je vous suis, Dame Vallar. A bientôt, sénateur, Mr Valdis.


Dernière édition par Eric le Sam 4 Aoû - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Sam 4 Aoû - 20:12

Après avoir pris congé du sénateur Kuona et de Valdis, Alekseï suit Dame Vallar dans le couloir.

Désolée de vous monopoliser de manière si abrupte, Alekseï, mais je vais devoir expliquer un tas de choses au baron de Moork, et avant cela je dois savoir si vous pouvez nous rendre un service important.

Je... Alekseï, un peu surpris par la demande, allait immédiatement accepter. Mais il repense à toutes ces Sources à disposition de Seclan. Le seul service qu'il peut rendre et pas les autres, c'est sûrement par son statut d'étranger. Aussi, prudemment, il continue :
... vous écoute, Dame Vallar.

Allons jusque chez moi. Nous serons plus tranquilles pour discuter.

Quelques minutes plus tard, ils entrent dans les appartements de la belle terranne, qui sont plus beaucoup plus sobres que ne se le serait imaginé Alekseï. Pas de décorations superflues, quelques sacs encore non défaits mais bien rangés dans un coin, quelques documents bien empilés sur un bureau. Cela ressemble plutôt à la chambre d'un voyageur un peu maniaque qui n'aurait pas prévu de rester très longtemps.

Une fois à l'intérieur, dame Vallar fait signe à Alekseï de s'assoir puis va sortir une bouteille et deux verres d'un placard.

J'ai entendu parler de vos exploits, à vous, Maccari et la jeune baronne. Impressionnant, dit-elle en lui servant un whisky. Combien de sélucéens avez-vous tué, déjà ?

... Je n'ai pas vraiment compté, mais au moins deux escadrons complets. A trois, sûrement autour d'une centaine de soldats...
On n'avait pas vraiment le choix, vous savez. Et j'ai épargné ceux qui se sont rendus, j'ai essayé de faire des prisonniers.
Mais pas parmi la garde d'élite de la princesse, évidemment. Eux étaient trop dangereux pour les laisser assommés, dans un coin... , dit-il en s'asseyant, un peu surpris de la tournure qu'a pris le début de leur échange.

... Pourquoi cette question ?

Parce que quand vous demandez à une personne de parler de ceux qu'elle a tué, la réponse à cette question, ou du moins la façon d'y répondre, peut en apprendre beaucoup sur la personne en question.

Elle avale son verre cul-sec.

Mais allons au cœur du sujet. Dites-moi, savez-vous ce que les terrans nomment "High Noon" ?

J'en ai déjà entendu parler, vaguement... Ce ne serait pas un cartel de la mafia du Noyau ? Lui sirote son verre.

Oui, c'est à peu près cela, si ce n'est qu'ils ne sont pas actifs que dans le Noyau, et que les résumer à une "mafia" serait très réducteur. Mais peu importe. Vous en avez saisi l'essentiel et les détails sont sans importance pour le moment.

Voyez-vous, avant de venir sur Seclan, j'ai eu une petite carrière dans le Noyau, avec suffisamment de réussite pour que l'on se souvienne de moi. J'ai notamment travaillé plusieurs fois avec un dénommé Korn-Ledon, un des principaux "entremetteurs" du High Noon, travaillant au plus haut niveau. C'est pour cette raison que, hier, j'ai reçu une invitation de sa part sur une de mes messageries. Le High Noon recrute des professionnels pour un contrat très spécial, des assassins capables d'évoluer incognito chez les terrans. Pour cela, ils ont fait appel aux plus dangereuses organisations criminelles humaines, ce qui est une nouveauté. De plus, Korn-Ledon m'a révélé un détail supplémentaire : Ce contrat, qui vise un parrain des triades, n'est qu'un test de sélection, avant quelque chose d'encore plus important. De par mon expérience, ce ne peut être qu'une chose, à savoir un assassinat difficile, peut-être avec plusieurs cibles, et surtout susceptible d'avoir de grosses retombées politiques.

J'aimerais beaucoup découvrir qui est visé, et qui a lancé le contrat, mais voilà mon problème : C'est un engagement pour deux personnes, et j'ai déjà la première en tête. Malheureusement, je ne pourrai pas répondre à cette invitation moi-même, et je n'ai pas beaucoup de gens sous la main qui aient le profil pour faire le second.

Et donc, vous avez pensé à moi pour mon profil d'assassin efficace et discret ? Je suis flatté, ma dame. Alekseï est resté parfaitement impassible, mais il ne peut s'empêcher de penser, de manière totalement contrôlée :
Pffff... C'est donc ainsi que les gens me voient ? Sainte Vierge, ma réhabilitation n'est pas pour demain ! Je ferais peut-être mieux de ne plus utiliser le nom Ivanovna. Je l'ai déjà assez sali comme ça...

Puis-je savoir le nom de mon éventuel partenaire, et le nom de la cible "test", le parrain des Triades ?

J'aimerais aussi savoir pourquoi vous pensez que je ferais l'affaire. Même si je le regrette profondément, nous nous connaissons fort peu, ma Dame.

Elle sourit en se resservant.

Pour plusieurs raisons. D'abord, aucune couverture élaborée aussi rapidement ne tiendra longtemps dans cette situation, or ce n'est pas un problème pour vous dans la mesure où votre véritable identité ne fera que renforcer l'illusion.

Ensuite, survivre au milieu de tueurs professionnel et découvrir le fin mot de cette histoire demandera bien plus que de simples qualités de tueur : Il faut savoir réfléchir, être crédible, savoir juger les gens rapidement et estimer d'où peut venir le danger, et savoir les faire parler sans qu'ils ne s'en rendent compte ou les pousser aux confidences. C'est parce que vous êtes doué pour toutes ces choses que je me suis décidée à vous en parler.

En fait, les talents d'assassin à proprement parler sont probablement ceux qui vous font le plus défaut, mais contrairement aux autres compétences que j'ai citées, il est relativement facile de les acquérir.

Elle avale son second verre.

Oh, et pour ce qui est des détails de cette affaire, je ne peux rien vous dire tant que je n'ai pas votre accord, évidemment, conclut-elle avec un sourire amusé. A part peut-être un élément qui pourra vous intéresser : Je sais de source sûre que le High Noon a recruté des informateurs en nombre chez les terrans, récemment, et tout spécialement sur la station Babylon. Ce n'est qu'une hypothèse, mais... je mettrais ma main à couper qu'il y a un lien.

Très bien. Et je comprends évidemment votre prudence. C'est bien normal.
Mais comprenez aussi que je ne vais pas m'engager là-dedans sans même savoir qui serait mon partenaire : trop risqué.
... Et aussi sans savoir ce que j'y gagne.
De plus, je ne pourrais vous donner mon éventuel accord qu'après avoir parlé à Nétifer.

La réponse à ces deux questions est non-négociable.
Ce que je vous propose en échange, c'est une close de confidentialité totale sur ces informations, et celles que vous m'avez déjà données, dans le cas où je serais dans l'obligation de décliner la proposition.

Alekseï finit lentement son verre.

Cela me semble fair-play, dit-elle sans se départir de son sourire.

Votre partenaire serait mon ancien associé, du temps où je travaillais dans le noyau. Son nom ne vous dirait rien, mais il est terran, immortel comme vous et moi, et il réussit l'improbable combinaison de rester un homme bien tout en étant un professionnel chevronné. Si vous acceptez, ce sera d'ailleurs à lui de vous apprendre les quelques ficelles du métier qu'il vous manque.

Et pour ce qui est de ce que vous y gagnez, à part la satisfaction de protéger la Fédération Terranne, je n'en sais rien encore. Que voulez-vous ?

La satisfaction de protéger la Fédération Terranne ?
... Oui, vous avez raison, c'est important pour moi. Mais comprenez que le temps que je passerais sur cette mission, je l'aurais très certainement aussi passé à protéger la Fédération.

Et puis il y a les risques. J'avoue que mon nom de famille risque fort d'être entaché dans cette affaire, alors que j'espère au contraire le blanchir à terme...
Je n'aimerais vraiment pas que mes petites sœurs, ma mère et mon père me voient comme un assassin.

Je pense que me garantir votre aide dans le futur, que ce soit par l'utilisation de votre don ou votre influence sur le Baron, serait une compensation pour ce risque. Une petite compensation, mais une compensation tout de même.

Et puis, ce serait une occasion de plus d'avoir le plaisir d'être en votre compagnie, bien sûr... , finit-il avec un petit sourire en coin.

Hahaha ! Merci.

En fait, il est possible que nous passions effectivement du temps ensemble. Il faudra aller dans le Noyau pour chercher votre partenaire. Or, voyez-vous, si je ne peux pas m'acquitter moi-même de cette tâche, c'est que je dois moi aussi me rendre dans le Noyau, afin de retrouver les receleurs qui ont écoulé ce qui a été volé sur Ishtar, mais aussi ceux qui ont aidé Arrak à voler les échantillons de seclec.

Et le moyen de transport le plus rapide pour y aller serait... un voilier égérian ? ajoute-elle avec amusement. Pensez-vous que Maccari nous y emmènerait ? Contre un dédommagement généreux, bien sûr.

Ça, je pense qu'il faudra lui demander vous-même.
Et n'oubliez pas que je n'ai pas encore donné mon accord, même avec votre promesse de me rendre la pareille dans le futur. Je dois d'abord parler à la Baronne.
Ainsi que participer à la discussion du Conseil : les agissements sélucéens de ces derniers jours m’inquiètent beaucoup...

Oui, c'est inquiétant, mais pas vraiment surprenant. Ils lorgnent de plus en plus vers l'humanité, depuis des décennies. Les plus téméraires se sont simplement décidés à agir... et les autres guildes voudront aussi leur part du gâteau, tôt ou tard.

Bon, allons-y. Je dois faire mon rapport au baron. Cela vous laissera le temps de parler à Nétifer.


Dernière édition par Eric le Lun 6 Aoû - 18:37, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Lun 6 Aoû - 18:44

Alekseï part rejoindre les membres du coneil et compagnie de Dame Vallar. Ils les retrouvent dans la grande salle de réunion où le jeune homme a rencontré le baron de Moork pour la première fois. Le grand maître des eksibets est là aussi, ainsi que Mordine et Kal Channis. Ils discutent encore par petits groupes et les débats n'ont pas encore commencé.

Alors que la terranne blonde s'en va parler à Alderach de Moork, Nétifer fait son entrée à son tour, avec un air plutôt satisfait. C'est vers Alekseï qu'elle se dirige aussitôt.

Je viens d'aller parler à Arrak dans sa cellule, et ce salaud a enfin ravalé sa morgue. Il m'a supplié de parler en sa faveur, tu te rends compte ?

C'était... étrangement satisfaisant !


Tu m'étonnes ! Une ordure prétentieuse qui se prend les pieds dans son propre tapis, et qui vient ensuite demander de l'aide en chouinant... J'aurais bien aimé être là aussi, tiens !

Ce qui me fait penser qu'il faudra aussi que j'aille voir la princesse...

On s'en est bien sortis, en fait ! Même pour Angélica, j'aurais cru qu'on mettrait beaucoup plus de temps pour la retrouver !


Je... Oui, pas de doute, je suis sûre que c'est bien elle, là-dedans. Tu crois que ses pouvoirs se sont révélés de cette manière ?

C'est ce que je pense. Après tout, à chaque fois que nous avons développé des pouvoirs, c'était dû au stress. Et elle a du s'en prendre un sacré, de coup de stress !

...

Dis, je voulais savoir... Là, il y a la réunion, puis tu iras à la Forteresse pour retrouver Angélica. Mais après, qu'est-ce que tu as prévu de faire ?


Tout dépendra du temps que cela prendre pour libérer Angie de sa "bulle". Ensuite... Je crois que j'ai envie de creuser à propos de tout ce qui se passe autour de la Légion. Tout ce projet, c'est tellement... fou.

Mais cela veut dire que nos chemins vont devoir se séparer un moment. Je... C'est peut-être une bonne chose, non ? On ne s'est pas quittés depuis l'incident Luna et... ça nous donnera du temps pour réfléchir.


Ah... D'accord. , dit-il en serrant les mâchoires un peu plus que de normale.
Réfléchir à quoi, bon Dieu !?! Pizdedts ! Je voulais simplement que tu me donnes une petite excuse pour rester avec toi !

...

Oui, c'est bien. C'est vrai que la Légion, c'est un truc phénoménal. Ça pèsera dans le futur, c'est certain, et il faut absolument que tu t'intéresses à ça. Alekseï avale sa salive, le cœur gros.

Moi, on m'a proposé de faire un travail. Qui en plus me permettra peut-être de passer sur Babylon, et peut-être d'entrapercevoir ma famille... Donc voilà, je vais sûrement partir bientôt.

On t'a proposé un travail ? Tu m'expliques ?

M'infiltrer dans une organisation criminelle, pour à terme empêcher un assassinat important. Je ne peux pas t'en dire plus.

Nos deux amis sont alors interrompus par le baron de Moork, qui s'adresse à toutes les personnes présentes.

<Mes amis, s'il vous plaît. Si vous voulez bien prendre place.>

<Vous voulez laisser un étranger assister à ça ?> demande le baron Honnakern sur un ton sec.

<Monsieur Hunt est surtout un témoin privilégié, baron. Et je pense qu'aujourd'hui il a gagné sa place à cette table. Vous ne croyez pas ?>

<Sa bravoure ne fait pas de doute, mais nous allons aborder des sujets qui touchent de près à la sécurité intérieure de notre nation, et qui sont placés sous le sceau du secret, de Moork.> fait le général, troisième membre du conseil présent.

<Qu'il apporte son témoignage, soit, mais que cela s'arrête là.>

<Je suis d'accord !>

Le baron de Moork se tourne alors vers le jeune russe.

<Alekseï ?>

<Mon témoignage, mon Général, je l'ai déjà donné en détail à vos officiers de renseignements. J'imagine qu'il est à votre disposition. De plus, la baronne de Moork en a vu autant que moi et sera présente lors de cette réunion.
Donc mon témoignage ici semble assez inutile.>

<La raison pour laquelle j'aimerais être présent, du moins un moment, c'est que je possède des informations sur d'autres mouvements récents des guildes sélucéennes.
Mais, plus important encore, je sais comment réagissent les diplomates terrans, je connais un peu l'état d'esprit des sélucéens, et je peux avoir un regard extérieur, neuf, sans a priori, sur pas mal de questions.>

<Grmpf. Vous ne manquez pas de toupet, mon garçon. Ma famille commerce avec les sélucéens depuis des siècles, et vous pensez en savoir plus que nous ?>

<Et si nous écoutions simplement ce qu'il a à suggérer ?> intervient Dame Vallar. <Vous pourrez vous faire une idée de son utilité, de cette façon, non ?>

<Bah !>

<Très bien, dans ce cas, impressionnez-nous... comment pensez-vous que nous devrions réagir à ce qui vient d'arriver, hein ? Quelles mesures prendriez-vous ?>

Le baron de Moork regarde Alekseï et hoche imperceptiblement la tête, l'encourageant à répondre.

<Voyons, Baron, je sais très bien que je n'en sais pas plus que vous sur les sélucéens :
Tout le monde sait à quel point votre famille est proche d'eux... , commence Alekseï avec le même genre de petit mouvement d'épaule qu'utilisait son père lorsqu'il glissait nonchalamment une banderille verbale à ses adversaires en débit de conversation.
Et comme lui, le jeune homme enchaîne rapidement sur un sujet important pour ne pas lui laisser l'occasion de répondre. Ce qui laissera le temps à son assertion d'infuser !


Par contre, je ne sais pas si vous êtes au courant qu'une autre guilde sélucéenne est également en conflit avec les terrans ? Sur Cloris VII... Une histoire de revendication territoriale d'une mine de cristaux psychique, que les terrans ont pourtant déjà aménagée. La flotte sélucéenne a montré le bout de son nez, et la situation est très tendue.

Ça date d'hier... Étrange timing, n'est-ce pas ? ... Qui mérite peut-être la réflexion du Conseil.>

<Bien sûr, que nous le savons.> répond le général d'un ton exaspéré. <Pour qui nous prenez-vous ? Si c'est là tout ce que vous avez à nous apporter...>

<Et si vous répondiez plutôt à la question du baron Honnakern ? Comment répondriez-vous à l'attaque de la Ren-Ka-Ru ?>

Alekseï comprend au regard qu'elle lui lance qu'elle tente de lui tendre une perche, mais que ce sera la dernière.

<Vous êtes bien trop pressés. Ce que je viens de dire n'était qu'une introduction à la problématique... Évidemment, que vous êtes au courant : c'est même passé sur les chaînes holos terrannes !

Soyons clair : tout le monde sait que les guildes sélucéennes se battent entre elles, à part en cas de danger sur l'intégralité de leur empire.

Je pense qu'une manière appropriée de répondre à leur agression serait d'accentuer leurs divisions, et de montrer un front commun entre les séclantis et les terrans. Même s'il ne s'agit que d'une façade pour l'instant.>

<L'envoi d'un croiseur séclanti sur Cloris VII serait un signe. Quant à la princesse Hiraya Zukka Dat Kavedi Do Ku que vous détenez, ce n'est qu'un clone. Aucune valeur à part ses informations.
Si elle était remise secrètement à la guilde Sad-Ed-Ku, j'imagine qu'il s'en donneraient à cœur joie au niveau de l'interrogatoire.

... Et lorsque la Ren-Ra-Ku commencera à négocier son retour, il suffira de dire qu'elle est en leurs mains, parce qu'ils ont négocié sa rançon.>

<Pfff ! C'est stupide ! Vous oubliez qu'il faudrait des mois à un de nos vaisseaux pour se rendre sur Cloris. La situation sera résolue depuis longtemps !>

<Désolée, général, mais ce serait possible. Les délégués terrans ont un dispositif de transposition sur leur vaisseau, non ?>

<Et vous croyez qu'ils vont nous le donner comme ça ? Et même si ils le faisaient, nous ne voulons pas nous attirer l'inimité d'une seconde guilde majeure !>

<En fait, général... les sélucéens ont des centaines, voire des milliers de sites d'extractions de cristaux psychiques. La petite princesse placée sous une sonde psychique aurait sûrement plus de valeur pour la Sad-Ed-Ku que Cloris VII.>

<Quant à cette technologie que nous voulons tant, ce serait un premier pas. C'est assez roublard, mais cela pourrait marcher... à la seule condition d'obtenir un accord rapide avec les terrans.>

<J'ai l'oreille du sénateur Kuona, j'essayerai de le convaincre pour le bien de Seclan... Non, pour le bien de l'Alliance.

Ce serait en effet un premier pas vers ce que nous voulons tous. Surtout vu le danger imminent.
Les sélucéens se sont manifestés deux fois, il y en aura peut-être une troisième... Ce serait une bonne chose que les séclantis soient à distance de réaction rapide des terrans, et inversement.

Le simple fait de montrer un croiseur séclanti sur le champ de conflit de Cloris, si vite, serait déjà une indication terrifiante pour les guildes. Surtout après la défaite qu'ils ont subit ici face à vos vaisseaux.

Une bonne tactique de dissuasion multilatérale, en somme.>


Dernière édition par Eric le Mar 7 Aoû - 23:00, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mar 7 Aoû - 23:33

<A condition que vous obteniez l'accord du sénateur Kuona, bien sûr.>

<Quel mal y aurait-il à le laisser tenter sa chance ?>

<Admettons. Et pour ce qui est de la Ren-Ka-Ru elle même, que feriez-vous ?>

<Je ne pense pas qu'une réaction militaire soit appropriée. Cela risque de fédérer les guildes, et c'est l'inverse de ce que nous désirons. De plus, vu la situation, disperser vos troupes serait hasardeux.
Mais il faut évidemment une réaction tout de même...

Gel de leurs avoirs financiers ? Transfert de toutes vos commandes vers une guilde concurrente ?
Tout ça de façon coordonnée avec les terrans pour maximiser l'efficacité de la sanction...
Quelques contrats de mercenaires "intraçables" ciblés sur leurs intérêts stratégiques ?

Au final, malgré les dégâts qu'ils ont causé, vous avez déjà récupéré des dizaines de croiseurs et un de leur vaisseau-amiral, sans compter les centaines de soldats... Qui peuvent se négocier...>

<Bah ! Des demi-mesures, tout ça ! Ils doivent comprendre qu'on ne s'attaque pas à nous impunément. Nous devrions exécuter publiquement jusqu'au dernier de leurs soldats et raser leurs comptoirs commerciaux immédiatement !>

<Oh, bon sang, vous n'êtes pas sérieux ? Ce serait une vraie déclaration de guerre !>

<Oui ! Et qu'est-ce que VOUS feriez, vous ?>

<Je ferais tout disparaître.>

<Ils ont perdu tout contact avec leur base dès l'arrivée de nos renforts, donc la guilde ignore ce qui est arrivé à sa flotte. Que cela continue ainsi. Nous effaçons toutes les preuves, et faisons comme si de rien n'était. La Ren-Ka-Ru saura que nous savons, mais ne pourra que se taire, tout en étant consciente que nous avons pu faire se volatiliser une flotte de guerre toute entière sans laisser de trace. Cela leur donnera à réfléchir.>

<Et vous, de Moork, vous êtes bien silencieux depuis tout à l'heure. Qu'est-ce que vous en pensez ?>

<Eh bien... Je dois admettre que votre solution ne manque pas d'élégance, baron.>

<Toutefois, je préférerais que nous soyons irréprochables aux yeux des autres guildes comme de nos alliés. Exposons les preuves aux yeux de tous, et bannissons la Ren-Ka-Ru. Nous saisissons tous leurs bien, comme le suggérait notre ami, mais reconduisons également tous leurs ressortissants à nos frontières, et leur interdisons l'accès à notre espace sous peine de destruction immédiate sans sommations.>

<Je dois admettre que la partie où nous leur prenons tout ce qu'ils ont chez nous me plaît aussi.>

<Et vous, Vallar ? Quelque chose à suggérer ?>

<J'aime assez la suggestion du baron Honnakern, mais celle du baron de Moork me paraît être plus profitable et envoyer un message plus clair.>

<Et pour ce qui est d'envoyer un message... je condamnerais également à mort par contumace la princesse Hiraya Zukka Dat Kavedi Do Ku. Evidemment, nous n'exécuterions pas la sanction, mais nous pourrions envoyer quelqu'un jusque dans son sanctuaire lui faire comprendre que nous le pouvons si nous le voulons.>

<Personnellement, je ne vois pas d'incompatibilités entre la vision du baron de Moork et celle du Baron Honnarken, du moins à court terme.
Exposer certaines preuves bien choisies, bannir la Ren-Ka-Ru, saisir leurs biens, interdire l'accès à votre espace c'est faisable.
Garder les prisonniers le temps que leurs souvenirs récents soient lavés, puis les reconduire à la frontière, nettoyer le site du conflit, et faire comme si de rien n'était, c'est faisable également.

Rien de vraiment incompatible. Je trouve même ça plus... Fluide et terrifiant ?>

<Pour la condamnation de Hiraya Zukka Dat Kavedi Do Ku et lui donner la preuve que vous le pouvez, ça ne mange pas de pain...>

<Bon, vous avez donné votre avis. Maintenant, puisque vous l'avez proposé, allez donc parler au sénateur Kuona. De cette façon, nous saurons si vous pouvez accomplir quelque chose de tangible ou si ce n'était que du vent.>

<Vous pourriez être surpris, baron.>

<Je vais conduire monsieur Hunt jusque chez le sénateur, si vous le permettez.>

Elle se lève, et Alekseï comprend que le temps qui lui était imparti est terminé.

Alekseï se lève, salue d'un signe de tête chaque personne présente à la table, et tourne les talons.
Avant de se raviser :


<J'ai oublié de le dire, et j'imagine que ce n'est pas l'endroit pour ça, mais je souhaiterais que l'on m'accorde la nationalité Séclantie.
... Si vous pensez que j'ai pu mérité cet honneur par mon comportement ou mes actes.>

Et là, il s'en va réellement. Alkseï lance simplement une pensée vers Vallar, et elle seule.

Si un jour il faut quelqu'un pour s'occuper du baron Honnarken, je le fais gratuitement...


Dernière édition par Eric le Mer 8 Aoû - 1:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 8 Aoû - 1:34

Prenez un ticket et mettez-vous dans la file d'attente, dans ce cas, répond Dame Vallar avec un petit rire mental.

La réponse a été suffisamment fluide pour qu'Alekseï comprenne aussitôt qu'elle ne s'est pas contenté de penser. Elle est télépathe.

Une fois dans le couloir, il font quelques pas avant qu'elle ne prenne la parole.

C'était pas mal. quelques petites erreurs, mais pas mal du tout.

Donc, vous avez parlé avec Nétifer, continue-t-elle. Laissez-moi deviner... elle n'a rien fait pour vous inciter à rester près d'elle, n'est-ce pas ?

Je ne vois pas en quoi cela vous concerne... , répond Alekseï avec un regard qui charrie des glaçons.

Tout ce qui pourrait interférer avec les plans du baron de Moork me concerne, Alekseï, répond-t-elle sans se départir de son sourire. Et vous êtes une possible interférence.

Dans la légende arthurienne, vous seriez Lancelot. Fort heureusement, Nétifer n'est pas une écervelée comme Guenièvre, et elle ne trahira pas la confiance d'un roi qu'elle admire et respecte quels que soient ses sentiments pour le beau chevalier.

Bloody hell, Alerach a même ses chevaliers de la table ronde, quand on y pense... ajoute-t-elle pour elle même.

Écoutes-moi bien, Vallar...
Alekseï se place devant elle pour lui bloquer la route, et avale de nouveau sa salive, difficilement. Ses pupilles commencent à se dilater.
... Lentement, mais sûrement. Au même rythme que sa charge électrique rémanente.

Je ne suis pas Lancelot, sinon, tu ne m'aurais pas demandé ce que tu m'as demandé.
Alderach n'est pas Arthur. Nétifer n'est certainement pas la potiche qu'était Guenièvre, et tu n'es pas Morgane.

Alors, tes références de petite anglaise du vingtième siècle, tu sais où tu peux te les foutre ?

Ouh, désolée, dit-elle en levant les mains en signe de neutralité, mais sans pour autant paraître effrayée, juste amusée.

Sujet sensible, hein ? J'ai compris. Je n'en parlerai plus. Promis.

Oui... Je n'aime pas qu'on me...
Ses pupilles reviennent progressivement à la normale, et Alekseï lui-même semble un peu désorienté.

... Désolé, ma Dame, je me suis un peu emporté.

Donc, direction le sénateur Kuona ? J'ai vu la façon dont il vous a regardé...  Je n'aurais presque rien à dire pour le convaincre, si vous êtes là avec moi !

Allons, vous sous-estimez le sénateur, Alekseï. Il faudrait plus qu'une jolie fille pour l'inciter à prendre des décisions inconsidérées.

De plus, je n'assisterai pas à l'entrevue. Toutefois, j'ai tout de même quelque chose pour vous. Un petit tour de magie qui vous sera utile, dit-elle en lui tendant un cristal de données. Donnez cela à Valdis.

Et il y a quoi là dedans ? En gros... Pour faire la meilleure prestation de music-hall possible... C'est sorti tout seul. Même si Alekseï déteste Vallar, il l'adore en même temps. Il a à la fois envie de lui faire confiance et de s'en défier. De la tuer et de l'embrasser.

C'est une carte. Ou du moins la moitié d'une carte. Dites-lui qu'il aura le reste si l'accord se fait. Par contre, je vous préviens, inutile de lui demander des détails. Il ne pourra pas vous répondre et cela ne fera que le mettre dans l'embarras.

Bien, nous sommes presque arrivés. Je vais vous laisser, mais avant je dois savoir. Dois-je demander à Maccari de nous emmener dans le Noyau ?

Oui. Je vais venir avec vous.
J'imagine que l'on ne part pas dès aujourd'hui ?

Demain. Nous partons demain.

A plus tard, Alekseï.

Elle fait demi-tour, laissant Alekseï arriver jusqu'à la porte du sénateur. Alors qu'il s'apprête à frapper, elle l'interpelle de loin...

Au fait, lui lance-t-elle de l'autre bout du couloir, je ne suis pas Morgane. Je suis Merlin !

Et elle repart avec un dernier signe de la main.

Si ça peut vous faire plaisir... , répond le jeune homme en lui adressant aussi un petit salut.

Et il frappe à la porte du sénateur et de Valdis.


Dernière édition par Eric le Mer 8 Aoû - 20:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 8 Aoû - 21:29

De l'extérieur, Alekseï sent le sénateur s'approcher juste avant qu'il n'ouvre.

Ah, Alekseï ! Entrez, entrez, dit-il en s'écartant pour lui laisser le passage.

Tout va bien ? Vous semblez préoccupé.

Un peu...

J'ai discuté avec les trois membres du conseil sur les dispositions qu'ils comptaient prendre au sujet des sélucéens.
Ils m'ont demandé mon avis sur la marche à suivre.

J'ai cherché une solution qui évite le bain de sang, qui pourrait pousser à un rapprochement entre les terrans et les séclantis, et par la même occasion créer des dissensions entre les guildes. Vu ce qui se passe sur Cloris VII, je pense que ce sont des objectifs à travailler de toute urgence.

Et globalement, ils ont trouvé mon idée intéressante...

Oh, vraiment ?

Vous nous expliquez tout cela autour d'un thé ?

Avec plaisir.

Alekseï leur raconte l'entretien dans le détail, tout en buvant son thé.

... Et voilà pourquoi je vous semblais préoccupé : la fin de la négociation est clairement hors de mes pouvoirs de décision. Peut-être même des vôtres.

Même si je persiste à penser qu'un croiseur séclanti pointant le bout de son nez là-bas, surtout après ce qui vient de se passer aujourd'hui, serait une excellente chose pour l'alliance terranne.
Et que la rétrocession de la princesse risque de causer de gros problèmes aux sélucéens.

Vous vous êtes un peu avancé, tout de même.

Nous pouvons soumettre l'idée à l'Assemblée immédiatement, mais je doute qu'une réponse aussi rapide que nécessaire soit possible. Il y aura de nombreux détails à régler avant qu'un quelconque accord puisse être entériné.

Nous avons beau faire fi de la bureaucratie autant que possible, il reste des procédures à respecter, qui prendront forcément plusieurs jours.

Sauf que ce que vont observer les sélucéens, c'est la rapidité de réaction de "l'alliance"... Et plusieurs jours, c'est un signe d'inefficacité.

J'imagine, par contre, que la simple arrivée d'un croiseur de guerre séclanti au niveau de Cloris VII pourrait être arrangée assez vite avec la bureaucratie. Surtout vu ce qui vient de se passer ici.
C'est à l'avantage de tous.

En fait, le vrai problème, c'est le dispositif de transposition, n'est-ce pas ? J'imagine que s'il est installé et monitoré par des techniciens terrans, sous votre contrôle, on ne peut pas considérer cela comme un transfert de technologie. Et donc, ça ne nécessite aucune autorisation...

Mais par contre, ce serait une excellente démonstration de l'utilité de ce transfert. Pour tous. Et un grand pas en avant pour les liens entre terrans et séclantis...

Ecoutez, je vous approuve totalement sur ce point, mais ni Valdis ni moi ne pouvons prendre cette décision seuls. Ce n'est pas nous que vous devez convaincre.

Et dire qu'installer le transpositionneur nous-même n'est pas un transfert de technologie relève du sophisme, jeune homme. Nous ne sommes pas dans une cours d'école. Personne ne sera dupe.

Ne soyez pas naïf, Alekseï. Nous n'avons pas encore d'accords de défense communs avec les séclantis, et obtenir ce genre d'accord en quelque jours seulement relèverait déjà du miracle.

Ne vous y trompez pas, nous allons contacter l'Assemblée immédiatement et essayer d'obtenir quelque chose, mais vous demandez l'impossible.

Non. Je demande quelque chose de possible matériellement. Avec lequel vous êtes d'accord. Et qui pourrait sauver des millions de vies dans le futur, vous le savez très bien.
Ce qui le rend impossible, c'est la lenteur de la bureaucratie.

Mais je pense avoir une solution. Commencez par contacter l'assemblée et expliquez bien le caractère vital et urgent de la demande.
Et si l'assemblée refuse, eh bien... Je payerai de ma personne !

Comment ça, de votre personne ?

Vous verrez bien. Prions tous la sainte Vierge, pour moi et mon nom, que l'assemblée accepte sans délai...

Oh, le temps que le sénateur Kuona discute avec les institutions, j'ai quelques petites choses à vous montrer et à vous demander, Mr Valdis...

Pourquoi est-ce que j'ai l'impression que vous pensez à une action inconsidérée, Alekseï ?

Parce que vous êtes quelqu'un qui sent venir les choses, sénateur. , dit Alekseï avec un petit sourire. Vous n'êtes pas arrivé à votre place par hasard.

Bon, quoi qu'il en soit, je suppose que cela ne coûte rien d'essayer. Je n'ai plus qu'à me montrer convaincant. Si vous voulez bien m'excuser, je vais de ce pas contacter la commission diplomatique, dit-il en se levant.

Le sénateur passe dans la pièce d'à côté.

Pour ça, il va falloir qu'il soit diablement convaincant, en effet.

Bon, dites-moi, que vouliez-vous me montrer ?

Deux choses. Ceci, en premier.
Et cela juste après...


Alekseï lui tend le cristal de donnée que lui a remis Dame Vallar.

Oh ? Vous êtes télépathe ? Mais depuis qu... Ah, je vois, apparition spontanée de capacité ? Vous autres les sources ne cesserez jamais de m'étonner, d'autant plus que vous semblez déjà plutôt bien maîtriser. Vous devez avoir un don naturel.

Et ça, qu'est-ce que c'est ? demande-t-il en prenant le cristal.

Un colis venant de Dame Vallar. Une moitié de carte, j'ai cru comprendre. Et elle me charge de vous dire que le reste viendra si l'accord se fait.

Je n'en sais pas plus, et je ne veux pas forcément en savoir plus...

Une sacrée intriguante, cette femme, non ? Et une bonne télépathe, elle aussi. Je payerais cher pour savoir à quel jeu elle joue...


Moi aussi, Alekseï, moi aussi.

Bon, voyons cela.

Il tire de sa poche un disque de stockage et fait apparaître un petit lecteur de données avant d'y insérer le cristal. Il l'active et une image apparaît. Alekseï reconnaît une carte spatial, avec de nombreux systèmes, mais il est incapable de savoir dans quel coin de la galaxie elles peuvent se trouver, et pour cause : Toutes les annotations sont faites dans l'ancien langage sélénite.

D'abord perplexe, Valdis l'étudie de près... et devient blanc comme un linge.


Non... C'est impossible ! Comment a-t-elle...

Alekseï essaye de se souvenir de ce qu'il vient de voir de la carte. Toutes ses techniques de mémorisation sont mise à profit. Identifier un point clé et se souvenir de sa dénomination en sélénite. Associer ce qui en sort à des schémas déjà connus, puis en créant des scénarii à partir des constellations, des nébuleuses et des quasars : "C'est un chien. Face à une méduse. Il y a deux gros yeux brillant entre le chien et la méduse..."

Tout va bien, Mr Valdis ?

Quoi ? dit-il en sortant brusquement de sa contemplation. Oui, oui...

Il éteint l'holo et sort son disque, pour matérialiser un casque où sont insérés plusieurs cristaux psychique.

Désolé, je dois contacter le sélénium. Heu... resservez-vous du thé si vous voulez.

Il pose le casque sur sa tête et ferme les yeux.

D'accord. , répond Alekseï en cherchant tranquillement la théière de la main.
Ça, c'est de la gestion de timing ou je ne m'y connais pas... Elle n'a pas pu me demander de lui donner ce cristal à ce moment précis sans imaginer la réaction que ça produirait. , pense-t-il pour lui même. Elle est forte, quand même. Reste à savoir de quel coté elle est. Bah, j'aurais le temps de le déterminer lors de notre voyage...

Alekseï attend donc. Et il étend ses perceptions, aussi bien psychque que de Source, afin d'essayer de déterminer qui est où, et avec qui, en dehors de son champ visuel.


Dernière édition par Eric le Jeu 9 Aoû - 3:12, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Jeu 9 Aoû - 3:11

D'après ce qu'il sent, Nétifer et Alderach de moork doivent toujours être dans la salle du Conseil, ainsi que Channis. Quant à Dame Vallar, elle est avec Maccari. Il sent aussi les Sources des autres membres de la Légion, disséminés dans le complexe.

Alekseï sort son pad, et dessine sur une application dédiée et hors ligne ce qu'il a observé de la carte de Valdis. Il cherche une base de donnée sur l'ancien langage sélénite, pour comprendre ce qu'il a vu. Puis, sans grand espoir, il passe quelques minutes de plus à chercher des emplacements de quasars, de nébuleuses, qui pourraient correspondre à ce qu'il a observé...

Pas mal de temps se passe, alors qu'il semble être un simple adolescent collé à son smartcom.

Puis, il lance les holos-news. D'abord séclanties, puis terrannes.


Pour ce qui est des nouvelles séclanties auxquelles il peut avoir accès, et elles sont limitées, il ne trouve pas grand chose d'autre que de la propagande officielle. La différence est assez frappante avec la façon de faire terranne, chez qui la liberté de la presse est une tradition qui s'est généralisée avec l'Exode. Sur Seclan, les "médias" rappellent davantage la Pravda de l'époque de la guerre froide.

Quant aux news de l'hypernet, les gros titres sont trustés par la situation sur Cloris VII et, dans une moindre mesure, par la série d'attaques parpétrées par Gabriel et son groupe contre le Sang de la Terre. Alekseï épeluche également les nouvelles plus politiques, puis s'intéresse à la finance. Comme il s'y attendait, les marchés réagissent déjà aux tensions des derniers jours. Les quelques compagnies ayant de forts liens commerciaux avec les sélucéens perdent des points en bourse, tandis que les sous-traitant militaires en gagnent.


Cela fait près d'une heure qu'il passe le temps quand le sénateur Kuona revient dans la pièce. Il a l'air de tomber des nues.

Valdis ! Vous pouvez m'expliquer ce qui se passe ?

Après quelques secondes, le sélénite ôte son casque.

Désolé, mon cher, mais j'ai dû faire intervenir le Sélénium.

Mais... Le président de la commission diplomatique vient de me dire que vous alliez user de la prérogative 101 ? Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? Vous savez bien qu'elle n'existe que pour...

Que pour les cas comme celui-ci, le coupe Valdis.

Pourquoi est-ce que j'ai l'impression que vous m'avez grillé la politesse pour mettre en place une action inconsidérée, Mr Valdis ? , répond Alekseï en écho à la remarque que lui avait fait le sénateur Kuona il y a de ça une grosse heure.
Et qu'est-ce que c'est que cette prérogative 101 ? Je ne suis pas mauvais en textes juridiques, mais ça ne me dit rien...

C'est parce qu'elle n'a jamais été utilisée. en fait, je ne sais même pas si elle supposée être utilisée.

En fait, le Sélénium a beau être le fournisseur exclusif de la Flotte en appareils spatiaux et pour certaines technologies, ces même technologies continuent d'être sa propriété. La prérogative 101 nous autorise à disposer de ces technologies à notre guise en outrepassant l'autorité de l'Assemblée. Cela fait partie des accords passés avec le nouveau gouvernement terran au moment de l'Exode.

Et le Sélénium vient de m'autoriser un échange avec le Conseil de Seclan en usant de cette prérogative.

Valdis, le président de la commission était furieux, je dois vous le dire. Le Sélénium est en train de lui forcer la main et il n'aime pas ça.

J'imagine qu'il aura le temps de se calmer avant que vous vous retrouviez devant lui.
... Et que vous avez envie d'aller annoncer la bonne nouvelle au baron de Moork ?

Et au reste du conseil, oui. Si accord il y a, autant qu'il soit conclu le plus vite possible.

Mais... Pourquoi, Valdis ? Pourquoi ? Qu'est-ce qui justifie tout cet empressement ?

Je... ne peux rien vous dire pour le moment, mon cher ami, et vous m'en voyez désolé. Ce qu'on nous offre vaut largement cet arrangement, croyez-moi, mais vous allez devoir me faire confiance.

Soupir de Kuona.

Vous savez bien que je vous fais confiance, Valdis. Allez, allons voir le Conseil... Mais j'espère que quand le moment sera venu de tout me dire, vous aurez une sacré bonne explication !

Je vous le garantis.

Alekseï, si vous voulez bien nous excuser...

Merci d'être venu nous voir, Alekseï. Maintenant, c'est à nous de jouer.

Vous pouvez attendre ici, si vous le désirez. Faites comme chez vous.

C'est gentil, mais je pense que je vais commencer à préparer mes affaires. J'ai laissé traîner des choses ici que je n'ai pas envie d'oublier. En cela, il pense à son disque de stockage et à Gleipnir.

Bon courage à tous les deux...


Dernière édition par Eric le Lun 13 Aoû - 20:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mar 14 Aoû - 5:10

Une fois que le sénateur Kuona et Valdis ont pris la direction de la réunion du conseil, Alekseï retourne vers ses appartements. En y pénétrant, cela lui fait repenser à Angélica, avec laquelle il a partagé les lieux...

Il y retrouve toutes ses possessions, qu'il rassemble rapidement. Il finit de préparer son sac lorsqu'il sent une Source approcher, celle de Channis. Quelques instants plus tard, elle frappe à sa porte.


Puis-je entrer un instant ? demande-t-elle quand il ouvre.

Une fois à l'intérieur, elle poursuit...

J'ignore comment vous avez fait, mais le compromis que vous avez proposé est en train de prendre forme.

Je devrais garder cela pour moi, mais... je suis certaine que vous serez content de savoir que le baron Honnakern a manqué de s'étouffer de rage. Il ne semblait pas croire un instant que vous parviendriez à quelque chose, et il est maintenant tenu par sa parole.

Oui, quelque part, ça me fait plaisir... Et j'espère que mon compromis sera utile.

Je suis bien content d'avoir pu servir, ici. J'aime bien votre nation, vous savez. Je reviendrai à Seclan dès que je le pourrai...

Et vous serez le bienvenu. Quoique puisse dire certains barons ou généraux, vous vous êtes fait des amis aujourd'hui, et j'en fait partie, dit Channis en lui tendant la main.

Merci, Channis, répond Alekseï en serrant la main qui lui est tendue.
N'oubliez pas de me prévenir lorsque vous aurez libéré Angélica. J'imagine que je vais créer une boite mail spécialement pour vous et la Baronne, avant de partir.

Ne vous inquiétez pas, vous serez prévenu dès que la situation évoluera.

Vous savez où vos pas vont vous mener, maintenant ?

Non, pas vraiment... , dit-il en regardant son sac à dos d'un air las.
Tout ce que je sais, c'est que je pars pour le Noyau. , rajoute le jeune homme en mentant par omission.

Ça ne me fait pas plaisir de m'en aller. Mais bon... Ce n'est pas comme si j'avais vraiment le choix, n'est-ce pas ?

C'est vrai... pour le moment. Un jour vous serez le bienvenu à la forteresse, j'en suis certaine.

Oh, avant que je n'oublie, Mordine Krantz m'a demandé de vous transmettre ses remerciements, à elle aussi. Elle m'a dit être trop prise pour venir vous le dire en personne et vous présente ses excuses.

Sur ce, je vais vous laisser vous préparer. A une prochaine fois, Alekseï.


Dernière édition par Eric le Mer 15 Aoû - 12:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 15 Aoû - 13:03

De ce moment jusqu'à son départ le lendemain, Alekseï n'a plus guère l'occasion de parler en privé avec grand monde. Que ce soit Nétifer et le baron de Moork ou Valdis et le sénateur Kuona, tous sont trop pris par les négiciations. Seul Kal Dashkit passe le saluer à son tour, comme l'a fait Channis, pour le remercier lui aussi.

Dans la soirée, Maccari vient le trouver pour boire un verre et évoquer les évènements de la journée, ainsi que pour lui dire qu'il assurera leur transport jusqu'au Noyau, à lui et Dame Vallar. Il s'en va ensuite retrouver la terranne, envers qui il semble avoir hâte de remplir d'autres devoir pendant la nuit.

Le lendemain matin, Il retrouve son ami égérian et Vallar sur l'aire d'embarquement, dans un froid toujours aussi intense. Il espérait y voir Nétifer avant son départ, mais elle n'est pas là. C'est agité de sentiments mitigés qu'il monte donc dans le petit appareil qui va l'emmener en orbite. Ils décollent et commencent à prendre de l'altitude...

...Quand il aperçoit une petite silhouette en noir sur une des plate-forme qui saille du flanc de la montagne. De très loin, Nétifer lui fait un dernier signe de la main.


Alekseï reste collé aux hublot, jusqu'à ne plus pour voir la distinguer. Puis, il retourne avec ses compagnons, le cœur un peu plus léger.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 10097
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 43
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   Mer 15 Aoû - 17:01

10 xps

Compétences :

Technologie +10
Physique +5

Psychologie +20
Comédie +20

Stratégie +5
Cultures humaines +20
Cultures xéno +10 (ou spé "sélucéens")
Linguistique +10

Corps à corps +10
Mêlée +20
Tir +10

Athlétisme +10
Discrétion +10

Observation +10

Mentalisme +10
Furtivité +10
Manip. Elémentaire de la Foudre +10

+ 200 points libres
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Feu sous la Montagne (Alekseï)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Feu sous la Montagne (Alekseï)
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Sous-marin DORIS disparu 8/5/1940
» elle est belle la montagne
» [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
» Un sous-marin chinois heurte un sonar remorqué US
» quelqu'un a un model de reçu sous Excel (ou autre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: